GRANTHIL et GUERIN de l'Artillerie spéciale

Avatar de l’utilisateur
christophe lagrange
Messages : 2563
Inscription : dim. mai 08, 2005 2:00 am

Re: GRANTHIL et GUERIN de l'Artillerie spéciale

Message par christophe lagrange » ven. avr. 08, 2011 8:53 pm

Bonsoir,

Lors du relevé de la classe 1911 du 6è bureau de la Seine, j'ai commencé à trouver des hommes de l'artillerie spéciale :
le Maréchal de corps d'assaut GRANTHIL Bernard, tué le 28 juin 1918 devant St Pierre l'Aigle (02) du 501 RA - AS 307
le Slt GUERIN Raoul, décédé des suites de ses blessures à l'hôpital complémentaire 43 à Beauvais (60) du 500 RCC - AS 6.

Peut-être aurez-vous des compléments d'information sur les combats auxquels ils ont participé et qui leur furent fatal ?

Cordialement,
Christophe

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: GRANTHIL et GUERIN de l'Artillerie spéciale

Message par Tanker » dim. avr. 10, 2011 1:22 am

Bonsoir Christophe,

Le Sous-Lieutenant Raoul Albert Gustave Georges Guérin appartenait bien au Groupe AS 6 du Groupement de chars Schneider n° III.
Comme tous les personnels de l'Artillerie Spéciale, il dépendait administrativement du 500° RAS, et non du 500° RCC.

Son Schneider M2 (le n° 61230) était le premier de la première batterie du Groupe AS 6.

Le 11 Juin 1918, son char a été mis en panne, à l'Est de Méry, avec la rupture des commandes par un obus explosant sous le char. Immobilisé, le char a par la suite été incendié.
Le S/Lt Guérin a été grièvement blessé en tentant de trouver une position abrité pour son équipage.
Evacué dans l'après-midi il est donc mort le lendemain à l'hopital de Beauvais.

Si le Maréchal des Logis Bernard Granthil (inscrit comme Grenthil sur le monument de Berry-au-Bac) a bien était tué le 28 Juillet 1918 dans le secteur de Saint Pierre-Aigle, ce n'est pas au cours du combat lui-même mais une fois l'AS 307 rentré à son Point de Récupération.

La lisière du bois, dans lequel les chars devaient s'installer était tellement chamboulée que les chars sont restés en lisière.
Découverts par un ballon d'observation allemand, les chars ont été longuement bombardés par l'artillerie allemande et les équipages ont été surpris en pleine opération d'entretien des chars.
Plus d'une dizaine d'hommes ont été blessés ou tués (dont le MdL Granthil).

Le MDL Granthil a précisement été tué, en bordure du plateau des 3 Peupliers, à 1,5 Km au Nord/Ouest de St Pierre-Aigle.

A plus pour un développement plus long, sur chacun de ces hommes, dans des sujets différents - Michel

Avatar de l’utilisateur
christophe lagrange
Messages : 2563
Inscription : dim. mai 08, 2005 2:00 am

Re: GRANTHIL et GUERIN de l'Artillerie spéciale

Message par christophe lagrange » sam. avr. 16, 2011 11:20 pm

Bonsoir Michel,
A plus pour un développement plus long, sur chacun de ces hommes, dans des sujets différents
Je trouve que c'est déjà très complet. La mention RCC figure sur la fiche MDH, je me disais que c'était précoce comme appellation !

Cordialement,
Christophe

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »