char ca 1

ver59
Messages : 1
Inscription : jeu. avr. 07, 2011 2:00 am

Re: char ca 1

Message par ver59 » jeu. avr. 07, 2011 4:15 pm



Bonjour à tous

j'ai lu avec attention les différents articles sur le char Scheinder CA1.
je recherche les lieux de construction de ces engins, autres que Le Creusot
Merci à ceux qui me renseigneront
Ver59
ver

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2629
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: char ca 1

Message par Tanker » ven. avr. 08, 2011 1:32 pm

Bonjour,

Les chars Schneider étaient construits à Saint Ouen par la société Somua. Cette société était une filliale de Schneider.
Le Creusot n'a probablement été, pour le char Schneider, que le site de construction des protos et d'une partie des composants.

Comme pour les autres chars, la fabrication des chars faisait appel à de nombreux sous-traitants.
Pour le char Schneider, un des plus important, après Somua, était l'usine Daydé de Creil. C'est là qu'étaient montés les chassis du char.

La société Daydé produisit aussi les chassis du tracteur d'artillerie Schneider CD, dont la production se substitua à celle des Schneider CA 2 et CA 3,
après l'annulation de ces programmes.

En Mars 1917, avant le premier engagement des chars Schneider à Juvincourt, c'est l'usine Daydé qui eut la charge du découpage (et de la livraison à Champlieu)
des plaques de surblindage, qu'il avait été décidé de rajouter sur le char, à la suite de l'apparition de la cartouche allemande de type K.
Les mécanos des SRR de Champlieu étant débordés par ces montages, des ouvriers de l'usine Daydé furent envoyés à Champlieu pour aider au montage.

Concernant la société Somua, qui se lança après la guerre 14-18 dans la construction de chars, il est amusant de constater qu'un certain nombre de personnes
mirent en doute les capacités de cette société à développer du char.
C'était probablement, autant par méconnaissance du rôle de Somua dans la construction du Schneider CA1 que pour tenter de protéger le marché pour
les constructeurs patentés et déjà reconnus de ce type de matériel.

A plus - Michel

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »