Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Avatar de l’utilisateur
Le Crabe-Tambour
Messages : 360
Inscription : jeu. juin 01, 2006 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par Le Crabe-Tambour » mar. sept. 04, 2007 10:54 am

Bonjour à tous,

Mon arrière-grand-père, qui appartenait au groupe d'Artillerie Spéciale n° 3 (2ème groupement d'AS), a été grièvement blessé puis porté disparu - mais en fait capturé - lors du combat de Castel le 18 avril 1918. Le JMO de son unité n'étant pas très précis, je suis donc à la recherche de toute information sur les événements de cette journée...

D'avance merci de votre aide.

Bien cordialement,

Laurent.

LES 77 ET 135 DU 49
Messages : 7
Inscription : mar. juil. 17, 2007 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par LES 77 ET 135 DU 49 » mar. sept. 04, 2007 12:57 pm

au sujet des combats du 18 avril 1918, BOIS SENECAT
Travaillant sur les engagements du 77ème RI
D'après l'article d'Elie CHAMARD "LA PRISE DU BOIS SENECAT par le 77ème régiment d'infanterie.

Le commandant rassemble ce qui lui reste de son bataillon passablement mutilé : le second peloton de la 3ème compagnie (sections du sous lieutenant Jury et de l’adjudant Temploreau) et deux sections de mitrailleuses. Puis, apercevant un char d’assaut Schneider qui revient tranquillement à l’arrière en longeant la lisière ouest de Sénécat, il va demander au conducteur et aux servants de bien vouloir participer à notre attaque. L’équipage accepte très aimablement. Il est entendu que le char poussera une pointe dans le bois, en direction des mitrailleuses ; quelques grenadiers, parmi lesquels Lesouple et Bernard vont se distinguer par leur entrain, accompagneront le tank sous les ordres du sergent Francis Frouin (de Cholet), et, à distance, suivront les hommes de la section de l’adjudant Temploreau. Le conducteur, un jeune soldat de la 3ème section de l’A.S. (artillerie spéciale), donne ses dernières instructions. Et le groupe s’ébranle.
Le char pénètre dans le bois. Il avance lentement. L’ennemi bientôt exécute contre lui un feu violent. Nos soldats se protègent comme ils peuvent. Le char répond à coup de canon et de mitrailleuse et obstinément continue sa marche avec un bruit d’enfer, fauchant, balayant tout sur son passage, écrasant même des morts qu’il ne peut éviter. Le spectacle est terrifiant. Des boches apeurés se mettent à hurler : « tank ! tank !.. » Le conducteur, extraordinaire de courage et de sang froid, répète sans cesse qui l’entourent : « Par ici les gars, n’ayez pas peur ! cachez-vous derrière le blindage ! nous les aurons !... »
Mais la marche devient laborieuse ; les arbres abattus forment des obstacles difficiles sinon impossibles à franchir. Le tank revient sur ses pas pour chercher une meilleure route. Le commandant Béziers de la Fosse la lui indique à 50 mètres plus au sud et demande de pousser jusqu’à la clairière. Le tank repart comme à la manœuvre, suivi de toute son escorte. Un soldat de l’équipage, un jeune de la classe 1917, descend du char et, une badine à la main, le précède seul pour mieux diriger la marche. Des balles le blessent aux mains, à la figure. Le petit gars tout sanglant n’en continue pas moins d’avancer et le voici qui se met à chanter la Marseillaise à pleine voix. Soudain, un Allemand, héroïque lui aussi, bondi hors de son trou sur lequel le tank se dirige, court au-devant du char, se dresse, a le temps de passer un fusil dans la fente de visée et blessé grièvement à l’œil le conducteur dont la voiture s’immobilise aussitôt. Celle-ci est assaillie par de nombreux Allemands. Le conducteur et les deux servants, revolver au poing, parviennent à sortir de leur engin, à se dégager et, protégés par nos grenadiers, se réfugient dans quelques trous d’obus. Ensuite, et non sans pertes, tout le groupe regagne la compagnie qui, pendant ce temps, a subi un violent marmitage d’obus de gros calibre et d’ypérite.

Je suis moi même intéressé par toute documentation concernant le bois Sénécat (carte, photos, JMO des unités présentes dans le secteur.
CORDIALEMENT
SEBASTIEN

Avatar de l’utilisateur
Le Crabe-Tambour
Messages : 360
Inscription : jeu. juin 01, 2006 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par Le Crabe-Tambour » mar. sept. 04, 2007 7:03 pm

Bonjour Sébastien,

Un grand merci pour cet article !

Mon arrière-grand-père, que je n'ai pas encore réussi à situer plus précisément au sein de l'AS 3, était justement de la classe 1917 et fut blessé aux deux membres supérieurs lors de ces combats... Peut-être s'agit-il de ce membre d'équipage descendu en éclaireur. À creuser donc !

Bien cordialement,

Laurent.

tinou 501
Messages : 419
Inscription : mer. juil. 19, 2006 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par tinou 501 » jeu. sept. 06, 2007 8:12 pm

Bonjour Sébastien,

Un grand merci pour cet article !

Mon arrière-grand-père, que je n'ai pas encore réussi à situer plus précisément au sein de l'AS 3, était justement de la classe 1917 et fut blessé aux deux membres supérieurs lors de ces combats... Peut-être s'agit-il de ce membre d'équipage descendu en éclaireur. À creuser donc !

Bien cordialement,

Laurent.

Bonjour Laurent et Sébastien

Bien que je soit beaucoup mieux documenté sur le 2ème groupement (le groupement Bossut), ayant de nombreux récit des combats du 16 avril 1917, la première intervention des chars de combats français, je peux donner quelques information sur l'AS 3 qui appartenait au groupement Chaubès . L'AS 3 était commandé par le capitaine Beltz ;
De plus j'ai, sur des annuaires d'anciens des chars , des nom de menbres des diférentes unités ayant combattu, dans les chars. J'ai utilsé ces renseignement, avec quelques succès, pour retrouver des descendant se ces membres. Pour l'AS 3, j'ai une dizaine de noms.

Enfin, il me parait peu probable que l'AS 3 qui a été litéralement étrillé le 16 avril -16 chars engagés, 5 en panne, 3 immobilisés par obus, 8 brulés - ai pu être engagé à nouveau quelques jours plus tard.

Je suis à votre disposition pour vous aider dans la mesures de mes faibles compétences.

Bien amicalement
Louis
Tinou 501

LES 77 ET 135 DU 49
Messages : 7
Inscription : mar. juil. 17, 2007 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par LES 77 ET 135 DU 49 » ven. sept. 07, 2007 10:21 am

Bonjour LOUIS

Je pense qu'il y a une confusion de date, les combats de Sénécat ont eu lieu le 18 avril 1918 et non le 18 avril 1917.
Toujours intéressé par tout document relatif à ses combats.
Bonne journée.
SEBASTIEN

tinou 501
Messages : 419
Inscription : mer. juil. 19, 2006 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par tinou 501 » sam. sept. 08, 2007 11:59 am

Bonjour LOUIS

Je pense qu'il y a une confusion de date, les combats de Sénécat ont eu lieu le 18 avril 1918 et non le 18 avril 1917.
Toujours intéressé par tout document relatif à ses combats.
Bonne journée.
SEBASTIEN
Bonjour Sébastien

Erreur de lecture, excusez moi (c'est l'inattention, c'est pas l'age!)

Voici ce qui apparait sur le tableau des combats de chars,dans le bouquin intitulé "Mécanique de la Victoire" paru en 1972.
7 avril 1918 attaque du parc de Grivesnes AS 2 (voir dvdv de l'ECPAD ou l'on voit l'interview de mon père après ce combat d'où il ramena la médaille militaire);
8 avril 1918 attaque du bois Sénécat AS 3 66° et 77° RI
28 mai
Tinou 501

tinou 501
Messages : 419
Inscription : mer. juil. 19, 2006 2:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par tinou 501 » sam. sept. 08, 2007 12:11 pm

Bonjour Sébastien

Erreur de lecture, excusez moi (c'est l'inattention, c'est pas l'age!)

Voici ce qui apparait sur le tableau des combats de chars,dans le bouquin intitulé "Mécanique de la Victoire" paru en 1972.
7 avril 1918 attaque du parc de Grivesnes AS 2 (voir dvdv de l'ECPAD ou l'on voit l'interview de mon père après ce combat d'où il ramena la médaille militaire);
8 avril 1918 attaque du bois Sénécat AS 3 66° et 77° RI
28 mai

encore un loupé (habituel, le système transforme des touches untilisées habituellement dans word en validation du message !)

28 mai 1918 prise de Cantigny AS 5 et 28 RI américain

Observations du tableau sur ces 3 dates:
Toutes ces attaques avec des chars lourds Schneider er Saint-Chamont. Le 28 mai , l'offensive allemande qui a emporté le Chemin des Dames, l'Aisne, Soissons, se développe vers la forêt de Villers - Cotterêts. Pour tenter de retarder cette attaque qui a pris Paris comme objectif, les 30 premiers chars légers Renault disponibles sont immédiatement jetés dans la bataille . Sans infanterie, sans préparation, ils chargeront seuls, droit devant eux, pour désorganiser l'offensive.

je n'ai pas d'autre détail, sauf qu'à mon avis les Ft n'appartenaient à aucun des AS cités.

Bonne journée
Louis
Tinou 501

CCA_ESAG
Messages : 289
Inscription : mer. mars 01, 2006 1:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par CCA_ESAG » mar. nov. 06, 2007 12:57 am

Bonjour à tous,
Quelqu'un sur le forum m'avait demandé (un Rémois ?) quel était l'ancêtre du V.C.G (Véhicule de Cbt du Génie)...

En voici deux versions :
Pour pousser les "minenwerfer" que les Teutons installaient en rang d'oignon devant les tranchées (ancêtre du champ de mines)
Image

Le même, version franchissement de tranchées et autres entonnoirs...(fallait bien les faire passer les chars...)
Image

:sol: Petit clin d'oeil et sourire à tous,
Bernard.

Avatar de l’utilisateur
armand
Messages : 3124
Inscription : dim. déc. 24, 2006 1:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par armand » mar. nov. 06, 2007 11:13 am

Quelqu'un sur le forum m'avait demandé (un Rémois ?) quel était l'ancêtre du V.C.G (Véhicule de Cbt du Génie)...
PRESENT
Remois ancien sapeur (de l'air) (tradition des voies de 60) reversé dans le 132 RI au coté du Capitaine Guenther
Merci Bernad et les photos en MP c'est quoi ?
Armand
Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4")

CCA_ESAG
Messages : 289
Inscription : mer. mars 01, 2006 1:00 am

Re: Les chars à Castel (Moreuil-sur-Avre) le 18/04/1918

Message par CCA_ESAG » mar. nov. 06, 2007 10:44 pm

Bonjour à tous,
bonsoir Armand..
C'est un peu la "cole"...
Y a du tracteur d'artillerie, quand aux bouteurs, j'ai poussé les photos à des accros de la clef à molette...J'attends les réponses...
Amitiés.
Bernard

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »