Lumière sur un photo de chars français.

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Mike55 » sam. mars 07, 2009 1:39 am

Bonsoir,

J'ai lors de mes recherches d'images sur l'Argonne et sur ma commune, trouver une carte postale présentant des chars français ou du moins leurs carcasses. Je vois bien sur la photo les restes de 3 Renault FT17 en arrière plan ainsi que ceux d'un Schneider au premier plan. Merci de me corriger si je me trompe.

Image

Quelques spécialistes comme Michel (Tanker), pourraient ils me dire ce qu'ils peuvent sur cette photo que je tiens à leur disposition avec une résolution supérieure. La légende dit qu'il s'agit des reste de l'offensive de septembre 1918 du village de Aubréville en Meuse. Quels étaient les régiments qui y ont participé si cela est lisible directement sur les chars?

Merci d'avance,
Mikaël.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Tanker » sam. mars 07, 2009 9:48 am

Bonjour Mikaël,

Kolossal foto !
Il s'agit des chars du Groupement IV (AS 14 et AS 17) mis à la disposition du 1° CA US en Septembre 1918.
Ces deux Groupes de chars étaient mixtes (8 Schneider et 5 Renault FT)
Soit deux Batteries de Schneider et une Compagnie de FT.

Pour l'AS 17 :
Débarquement dans la nuit du 20 au 21 Septembre 18 en gare de Clermont en Argonne.
Position de Rassemblement à Lochères.
Déplacement vers le bois des côtes Forimont en vue de l'attaque, en appui du 130° RI US, sur l'axe Cheppy Véry. Prise de Véry, avec l'aide de l'AS 17 dans la journée du 26.
Retour sur Lochères dans la nuit du 26 au 27 et embarquement à Clermont en Argonne pour retour au camp de Mailly-Poivres le 5 Octobre 18.

Pour l'AS 14 :
Débarquement dans la nuit du 22 au 23 Septembre 18 en gare de Clermont en Argonne.
Position de Rassemblement à Lochères.
Déplacement vers le bois des côtes Forimont en vue de l'attaque, en appui du 130° RI US, sur l'axe Cheppy Véry.
L'AS 14, en soutien de l'AS 17, progresse derrière l'AS 17 et n'interviendra qu'en fin d'après-midi du 26 Septembre sur la prise de Véry.
Le 27 Septembre, le groupe est mis à disposition du 140° RI US dans l'attaque sur Charpentry
Le 27 Soir, retour en position d'attente à Véry.
Le 28 Septembre, mise à disposition du 137° RI US pour l'appuyer dans l'attaque sur Baulny (prise de la ferme Chaudron).
Dans cette action, les chars ont participé à l'assaut alors qu'ils n'avaient plus du tout de munitions . . .
Retour à Véry le 28 au soir et déplacement sur Lochères dans la nuit du 28 au 29 Septembre.
Le Groupe AS 14 rembarque à Clermont en Argonne pour retour au camp de Mailly-Poivres le 5 Octobre 18.

Il n'existe pas (ou plus) de JMO du 504° RAS, du Groupement IV et des AS 14 et 17 (pour cette période). . . . .
Aucun détail sur le nombre de chars détruits et abandonnés sur le terrain, et sur le travail de récupération à l'issue de ces combats.
Ces deux Groupes sont restés 5 jours à Lochères. C'est probablement là qu'ont été faites les photos.

Il est cependant possible que, lors des actions de récupération de ces 5 jours, les chars récupérables aient été temporairement rassemblés à Aubréville. Le lieu est-il aujourd'hui identifiable ?

Il n'existe que très peu de photos de l'AS 14 et je n'en possède aucune (identifiée) de l'AS 17. Je suis donc preneur de la photo (si possible 1200 dpi en niveau de gris). Mon E-mail est sur mon profil.

A ce stade de la guerre, il est difficile d'être certain des marquages. Le Schneider pourrait être d'une 3° Batterie (As de carreau). Ces 2 Groupes n'avaient plus que 2 Batteries Schneider qui pouvaient avoir été reconstituées à partir des 3 Batteries initiales, et il n'est pas évident qu'ils aient eu le temps de repeindre des marquages normalisés. Par ailleurs la Batterie conservait pouvait très bien être la 3° Batterie (en particulier si son chef et ses personnes étéaient tous présents). Pour une unité ayant combattu sous les couleurs d'une Batterie, il n'était probablement pas question de se voir rebaptiser sans autres forme de procès.
En résumé il est, à ce stade impossible, d'identifier l'unité photographiée . . .

Pour terminer, aucune précision n'est donné sur l'emploi de ces chars. Les Renault FT étaient-ils employés couplés au Schneider, ou en compagnie et batteries de char constitués ?
Il est aussi intéressant de noter l'emploi important du fusil antichar par les Allemands dans ces différentes actions. Malheureusement pas de détails sur son efficacité.

Bonne journée - Michel

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Mike55 » sam. mars 07, 2009 10:59 am

Bonjour Michel,

:bounce: :bounce: Comment pourrais je vous refuser le scan de la carte postale, venez de me donner des informations en or :bounce: :bounce: .

Pour l'identification du lieu, pour l'instant je sèche mais je vais voir avec les habitants du village s'ils voient ou cela peut être. Coïncidence, Lochères commune rattaché à Aubréville aujourd'hui est celle ou je réside donc je vais essayer de voir si je ne pas trouver un lieu qui s'y rapproche. Mais cela n'est pas évident vue le peut de champ d'on dispose la photo, il y a les arbres qui gênent. Mais bon je trouverais bien, cependant mon idée va maintenant vers Lochères puisque on voit très bien la forêt en arrière plan et Lochères en est presque entouré complétement ce qui n'est pas le cas de Aubréville.

Auriez vous des sources fiables, bien sur, sur cette offensive que je puisse consulté.

Bien cordialement et encore milles merci.
Mikaël.


Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Mike55 » sam. mars 07, 2009 11:24 am

C'est encore moi,

Michel en examinant la photo à la loupe, cette fois, j'ai remarqué plusieurs choses.

Le Schneider a bien un as de carreau peint sur son flanc.

Pour les FT17 impossible de dire s'ils possèdent un marquage ils sont soit en trop mauvaise état soit bien trop loin.

Un autre détail, sur l'arrière plan on voit enfin je crois voir une troupe d'homme qui est proche d'un autre FT17 juste à coté de la maison à droite sur la photo.

Pour le reste j'ai peut être une idée il faut que je vérifie. Je pense qu'n détachement de chars devais prendre de la place, donc il lui fallait un espace assez important pour se stationner et il n'y a que deux endroit quui pourrais coller à Lochères.

Cordialement,
Mikaël.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Tanker » sam. mars 07, 2009 3:44 pm

Mikaël, j'ai bien reçu la photo. Dommage elle a beaucoup de grain.

Sur la carte postale, le nom du photographe n'est pas lisible. Il est certainement lisible sur l'original. il serait peut-être interessant de voir s'il existe toujours, ou si ces successeurs sont toujours en possession de ces photos.
A Compiègne le labo photos Hutin existe toujours, et il possède encore une bonne partie des collections d'époque. . . .
Si c'est le cas, il y a, peut-être d'autres photos des chars, du village et du secteur . . .
Le Schneider est totalement ouvert sur le côté gauche. Il peut, déjà s'agir d'un début démontage mais l'état du char n'interdit pas de penser qu'il ait pu rejoindre par ses propres moyens.
A la droite du char, le tas de ferraille avec une tourelle de FT doit être un assemblage de pièces éparses de FT.
Si le FT en arrière plan semble complet, celui à l'extrème droite semble sans tourelle.
La photo confirme mon impression d'une photo prise après le 11 Novembre 18, époque ou l'AS a sillonné le champ de Bataille pour récupérer ce qui était utilisable.
Au 11 Novembre, 45 Schneider était prêts au combat et 200 en cours de remise en état. Le recours aux épaves pour récupérer les pièces utiles était important car l'alimentation en pièces de rechange a toujours été le point faible. Si l'Armistice était signée, la paix ne l'était pas et la remise en état d'un maximum du potentiel char était une priorité de l'AS
L'identification de l'unité (AS 14 ou AS 17) va malheureusement, pour l'instant, rester indéterminée.

Michel

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Tanker » sam. mars 07, 2009 3:45 pm

Mikaël, j'ai bien reçu la photo. Dommage elle a beaucoup de grain.

Sur la carte postale, le nom du photographe n'est pas lisible. Il est certainement lisible sur l'original. il serait peut-être interessant de voir s'il existe toujours, ou si ses successeurs sont toujours en possession de ces photos.
A Compiègne le labo photos Hutin existe toujours, et il possède encore une bonne partie des collections d'époque. . . .
Si c'est le cas, il y a, peut-être d'autres photos des chars, du village et du secteur . . .
Le Schneider est totalement ouvert sur le côté gauche. Il peut, déjà s'agir d'un début démontage mais l'état du char n'interdit pas de penser qu'il ait pu rejoindre par ses propres moyens.
A la droite du char, le tas de ferraille avec une tourelle de FT doit être un assemblage de pièces éparses de FT.
Si le FT en arrière plan semble complet, celui à l'extrème droite semble sans tourelle.
La photo confirme mon impression d'une photo prise après le 11 Novembre 18, époque ou l'AS a sillonné le champ de Bataille pour récupérer ce qui était utilisable.
Au 11 Novembre, 45 Schneider était prêts au combat et 200 en cours de remise en état. Le recours aux épaves pour récupérer les pièces utiles était important car l'alimentation en pièces de rechange a toujours été le point faible. Si l'Armistice était signée, la paix ne l'était pas et la remise en état d'un maximum du potentiel char était une priorité de l'AS
L'identification de l'unité (AS 14 ou AS 17) va malheureusement, pour l'instant, rester indéterminée.

Michel

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Tanker » sam. mars 07, 2009 3:58 pm

Je ne crois pas me tromper, mais il me semble bien que le Schneider a trouvé un usage non conforme.
Il semble bien que ce sont des caleçons qui sont en train de sécher, probablement à l'abri de la pluie, à l'intérieur du char.
Le temps a cette époque de l'année ne devait effectivement pas trop permettre de faire sécher à l'air libre les lessives . . .

Image

Image

Si c'est bien le cas, il est évident qu'il ne s'agit pas de photos prises fin Septembre ou début Octobre, juste après les combats.

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Mike55 » sam. mars 07, 2009 8:25 pm

Bonsoir Michel,

On sera quoi faire si l'armée ce sépare de ses blindés :lol: .

Trève de plaisanteries, cela serais possible si ce sont ce de soldats.
Pour le photographe, j'ai lu :

Martinet FdH St Ménéhould

Je viens de vérifier, visiblement cela n'existe plus.

Pour le FT17 derrière les arbres en effet il n'a plus de tourelle, c'est flagrant. Je n'est pas trouver ou cela était mais je ne m'avoue pas vaincu.

Mikaël.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par Tanker » sam. mars 07, 2009 11:21 pm

Il ne reste plus qu'à trouver qui a hérité du fond de commerce, ou si les descendants ont gardé les archives . . . .

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2799
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Lumière sur un photo de chars français.

Message par IM Louis Jean » mer. mai 04, 2016 11:46 am

Bonjour à toutes et à tous,

Un cliché de FT légendé Aubréville :

Image
imgur.com

Un autre, de Schneider, non localisé mais situé au-dessous d'un cliché légendé Aubréville et figurant dans un site dédié à un ambulancier américain :

Image
Roger T. Twitchell Sr.

Cordialement
Étienne

<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »