prototype Schneider à Verdun

Avatar de l’utilisateur
ekz 17
Messages : 60
Inscription : lun. avr. 11, 2016 2:00 am

prototype Schneider à Verdun

Message par ekz 17 » sam. sept. 22, 2018 12:30 pm

Bonjour à tous :
Encore une rareté qui fait surface!
Sur cette photo postée sur un site d'enchères je suis quasiment certain d'avoir identifié le 42 lignes à Grande Puissance Schneider . Ce canon prototype destiné à la Russie a été réquisitionné et utilisé dans le secteur de Verdun notamment.
Voici le lien vers le sujet sur la douille de cette pièce et de nombreuses informations fournies par Mr Guy François ( ALVF )
viewtopic.php?f=32&t=52131&p=398156&hilit=russe#p398156
Photo-VERDUN-canon-russe-Bois-de-Lomberchamp-près.jpg
Photo-VERDUN-canon-russe-Bois-de-Lomberchamp-près.jpg (249.43 Kio) Consulté 372 fois
Cordialement
EKZ 17

ALVF
Messages : 5894
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: prototype Schneider à Verdun

Message par ALVF » dim. sept. 23, 2018 5:46 pm

Bonsoir,

Oui, ce canon est bien le "42 lignes puissant" Schneider construit pour la Russie et resté à l'état de prototype au Havre après que la Russie, dans le cadre de la modernisation de son artillerie, ait décidé de n'adopter que le modèle plus léger de "42 lignes" devenu 107 mm M 1910 et adopté sans grande modification par la France sous la désignation de 105 L modèle 1913.
Le canon de 42 lignes puissant, au tube très long, pouvait atteindre la portée de 18.000 m remarquable pour l'avant-guerre. Après fabrication de 1500 coups complets, ce canon est envoyé sur le front de Verdun en mai 1916. Pour permettre une plus longue vie au matériel, il est décidé de réduire sa portée à 15.000 m, performance déjà importante.
Il faut de surcroît prendre en compte que l'observation d'un tir d'obus relativement léger comme le 106,7 mm (42 lignes) ou le 105 mm français est très difficile et la gerbe de ces projectiles est à peu près impossible à découvrir aux distances supérieures à 12.000 m.
Aux grandes vitesses initiales, un tube s'use très vite, aussi dès janvier 1917 ce matériel de 42 lignes puissant est retiré du front afin de le retuber.
Toutefois, compte-tenu de l'arrivée des matériels modernes à grande portée sur le front (155 L modèle 1917 Schneider, 155 GPF, 145 mm modèle 1916 Saint-Chamond), il est logiquement décidé de ne pas retuber ce matériel dont le sort définitif n'est pas connu à ce jour.
Les points qui permettent d'identifier avec certitude le canon de 42 lignes puissant Schneider: très long tube, bouclier droit et surtout dispositif du frein dépassant à peine le bouclier, disposition des boulons du masque, etc...
Cordialement,
Guy François.

P.S: j'ai modifié légèrement le texte de mon message ancien cité concernant l'emploi du matériel, en effet, j'avais attribué au prototype de 42 lignes puissant Schneider ce qui revenait en fait au prototype du 155 L Schneider, lui-aussi à l'état de spécimen unique mais employé de 1914 à fin 1915, surtout à la Ière Armée.

Avatar de l’utilisateur
ekz 17
Messages : 60
Inscription : lun. avr. 11, 2016 2:00 am

Re: prototype Schneider à Verdun

Message par ekz 17 » dim. sept. 23, 2018 10:19 pm

Bonsoir,
merci beaucoup pour votre réponse complète, comme toujours, sur cet oiseau rare de l'artillerie française. :hello:
EKZ 17

Cyril Cary
Messages : 1118
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: prototype Schneider à Verdun

Message par Cyril Cary » mar. sept. 25, 2018 10:25 pm

Bonsoir,
Voici la photo de l'arrière de la pièce

Cordialement,
Cyril
Pièces jointes
s-l1600.jpg
s-l1600.jpg (202.58 Kio) Consulté 176 fois

Avatar de l’utilisateur
ekz 17
Messages : 60
Inscription : lun. avr. 11, 2016 2:00 am

Re: prototype Schneider à Verdun

Message par ekz 17 » mar. sept. 25, 2018 11:00 pm

Bonsoir,
merci Cyril pour cette belle photo !
Je l'avais aussi repérée mais vous avez été plus rapide que moi pour la poster :ouimaitre:
cordialement,
EKZ 17

Répondre

Revenir à « Artillerie »