Doseur à poudre pour obus de 75mm

guiguius
Messages : 151
Inscription : lun. janv. 25, 2016 1:00 am

Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par guiguius » lun. janv. 08, 2018 11:09 am

Bonjour à tous

Voici une trouvaille faite par un ami
Avoir l'avoir regardé sous toute les coutures et montré à un ami armurier ils ont pensé que cet objet était un doseur pour mettre la poudre dans les douilles d'obus de 75mm
En effet l'objet est en matière non magnétique, et il s'adapte plutôt bien sur une douille de 75mm
Il possède une trappe pour ouvrir ou fermer, il n'y a aucun marquage dessus
Avez vous déjà vu cet objet ?
Si cela n'est pas un doseur à poudre qu'est ce que c'est ?

Désolé pour les photos je n'arrive pas à les redresser..

Merci de votre aide !

Image

Image

Image

ALVF
Messages : 5628
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par ALVF » lun. janv. 08, 2018 10:05 pm

Bonsoir,

A la lecture du "Manuel de Pyrotechnie à l'usage de l'Artillerie de la Marine"-Tome 1-1879, je pense plutôt à un entonnoir à obturateur pour gravimètre, appareil destiné à déterminer la densité gravimétrique des poudres.
Cet entonnoir devrait avoir une capacité d'un peu plus d'un litre s'il s'agit bien d'un entonnoir pour gravimètre.
Gravimètre.jpg
Entonnoir pour gravimètre.
Gravimètre.jpg (233.43 Kio) Consulté 206 fois
Cordialement,
Guy François.

guiguius
Messages : 151
Inscription : lun. janv. 25, 2016 1:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par guiguius » mar. janv. 09, 2018 11:59 am

Bonjour ALVF

Merci beaucoup pour votre réponse
J'ai regardé sur gallica des documents parlant de la densité gravimétrique mais j'avoue ne pas tout comprendre..
Toutes les poudres n'avaient pas la même densité ?
Quel effet avait une poudre plus ou moins dense sur le projectile ?

Guillaume

ALVF
Messages : 5628
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par ALVF » mar. janv. 09, 2018 9:59 pm

Bonsoir,

Il faut consulter les traités ou cours de balistique intérieure pour obtenir une réponse complète à vos interrogations.
La densité du chargement influe sur la pression (loi de Noble et Abel).
Le volume de la chambre influe également: un accroissement du volume de la chambre à poudre détermine à charge égale un abaissement du maximum de pression.
Il est donc important de bien connaître la densité d'une poudre.
Cordialement,
Guy François.

remi-bdx
Messages : 30
Inscription : lun. déc. 08, 2014 1:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par remi-bdx » mar. janv. 09, 2018 11:37 pm

Bonsoir,

Lorsqu'on s'intéresse à la densité des milieux pulvérulents, on mesure généralement 2 types de densité.

Il y a tout d'abord la densité propre des grains constituant le milieu pulvérulent. Cette densité ne dépend que de la composition des grains et donc, dans le cas présent, de leur constitution chimique. La mesure se fait à l'aide d'un pycnomètre à eau ou à alcool. Un échantillon de poudre de masse M est introduite dans le pycnomètre rempli de liquide, l'air contenue entre les grains est expulsé soit en appliquant un vide d'air soit par agitation. L'augmentation de volume V mesurée sur la collerette du pycnomètre est le volume cumulé des particules composant la poudre. La masse volumique intrinsèque des grains est alors Mv1= M/V. Cette densité Mv1 et constante pour une poudre de composition déterminée.

Il y a ensuite la densité de la poudre (appelons là Mv2) en elle-même et c'est ce que mesure l'appareil montré dans ce post. Cette dernière dépend en partie de la densité des grains mais surtout de leur forme et de leur distribution granulométrique. Imaginons que tous les grains sont sphériques et de même taille, quelque soit l'arrangement des grains, il existe beaucoup de vides entre eux. Si par contre les grains ont une distribution de taille étendue, les petits éléments viennent combler les vides entre les plus gros grains. Cette densité Mv2 peut donc varier entre Mv min et Mv max selon la distribution granulométrique, la forme des grains et leur état de surface. Ces trois paramètres découlent essentiellement des opérations de broyage.

Pour une poudre de composition donnée, la densité influe sur la puissance de la détonation et sur sa durée dans le temps (vitesse de détonation). Il existe donc pour chaque type de poudre, une densité optimale. En dessous de cette valeur le tir ne permet pas d'atteindre l'objectif visé, au- dessus de cette valeur il y a risque pour le canon de subir une fatigue excessive voir même sa destruction.

La mesure avec l'appareil montré en photo permet donc le contrôle de fabrication de la poudre en sortie de poudrerie avant expédition dans les fabriques de munition. Le contrôle de Mv1 permet de vérifier la conformité de la composition et la mesure de Mv2 la qualité du broyage.

Le sujet est bien entendu bien plus vaste et complexe que cela. Mais cela nous rappelle aussi, que parmi toutes les innovations mises au point durant cette guerre, le contrôle qualité systématique et à grande échelle trouve parfaitement sa place. Les anglais ont payé cher d'avoir négligé ce domaine lors de la bataille de la somme...

Cordialement,
Rémi
Rémi

guiguius
Messages : 151
Inscription : lun. janv. 25, 2016 1:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par guiguius » mar. janv. 09, 2018 11:55 pm

Bonsoir

Un énorme merci pour vos explications !
Ca devient beaucoup trop scientifique pour moi cette histoire..
Donc chaque poudrerie disposait d'un appareil comme celui ci pour mesurer la densité gravimétrique de chaque poudre ?

Guillaume

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8376
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. janv. 10, 2018 8:27 am

Bonjour,
     Bel exposé qui me permet une question : pour qu'il y ait combustion totale de cette poudre entre la culasse étanche et l'obus dans le canon avec la ceinture qui fait étanchéité, l'oxygène contenue dans la douille suffit donc ? Ça m'a toujours paru "peu"
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

remi-bdx
Messages : 30
Inscription : lun. déc. 08, 2014 1:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par remi-bdx » mer. janv. 10, 2018 3:56 pm

Alain Dubois-Choulik a écrit :
mer. janv. 10, 2018 8:27 am
Bonjour,
     Bel exposé qui me permet une question : pour qu'il y ait combustion totale de cette poudre entre la culasse étanche et l'obus dans le canon avec la ceinture qui fait étanchéité, l'oxygène contenue dans la douille suffit donc ? Ça m'a toujours paru "peu"
Cordialement
Alain
Bonjour,

dans une réaction de combustion à l'air libre, l'oxygène est ce qu'on appelle le comburant. Le combustible peut alors être du bois, du charbon, de l'essence ou de la poudre. Lorsque cette poudre est contenue dans un milieu fermé étanche, la quantité d'oxygène est bien évidemment insuffisante pour entretenir la réaction. La poudre doit donc contenir son propre comburant. Pour la poudre noire, c'est le salpêtre (nitrate de Potassium KNO3) qui fait office de comburant en libérant de l'oxygène en cours de réaction. Il représente d'ailleurs près de 75% de la composition de la poudre noir dans les munitions de guerre.

Pour les poudres plus récentes, d'autres comburants ont été mis au point tels que le nitrate de lithium, perchlorate de potassium, nitrate d'ammonium, etc, etc...

Pour la cordite qui a été majoritairement utilisée en 14/18, le comburant est apporté directement par les 2 constituants principaux que sont la nitrocellulose et la nitroglycérine.

Cordialement,
Rémi
Rémi

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8376
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Doseur à poudre pour obus de 75mm

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. janv. 10, 2018 4:58 pm

Bonjour,
      Merci pour cette réponse précise.
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Répondre

Revenir à « Artillerie »