Identification d'un gros obusier

micblu
Messages : 2
Inscription : mar. avr. 02, 2013 2:00 am

Re: Identification d'un gros obusier

Message par micblu » jeu. janv. 09, 2014 12:48 pm

Bonjour à tous

Je réalise actuellement une série de programmes courts pour France Télévisions (diffusion prévue à partir de Septembre 2014) à partir de plaques stéréoscopiques venant du musée de l'armistice de Compiègne.
Je souhaiterai avoir des précisions sur la pièce d'artillerie visible sur la photo et les hommes l'entourant.
La légende du Musée mentionne "un gros obusier sur le front" sans autres précisions.
Peut-on dater et situer cette photo sur ces seuls renseignements?
Après avoir navigué sur le forum artillerie er compulsé l'excellente compilation de Bernad Plumier, je m'interroge toujours sur cette photo.
Pourriez-vous m'aider?

Merci d'avance

Image

ALVF
Messages : 6375
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Identification d'un gros obusier

Message par ALVF » jeu. janv. 09, 2014 5:25 pm

Bonjour,

Il s'agit d'un mortier de côte de 270 mm modèle 1889, matériel employé sur le front terrestre à partir de 1915..
Si vous voulez quelques détails tant techniques que photographiques, consultez trois livres écrits par des membres de ce Forum:

-Guy François "Les canons de la Victoire-L'Artillerie Lourde à Grande Puissance-tome 2"-Histoire et Collections-Paris-2008.
-Guy François "Les canons de la Victoire-L'Artillerie de Côte et l'Artillerie de Tranchée-tome 3"-Histoire et Collections-Paris-2010.
-Michel Delannoy "Capitaine Longuet-Officier artilleur de la Grande Guerre"-2013.

Cordialement,
Guy François.

micblu
Messages : 2
Inscription : mar. avr. 02, 2013 2:00 am

Re: Identification d'un gros obusier

Message par micblu » jeu. janv. 09, 2014 5:34 pm

Cher Guy François
Merci infiniment pour votre célérité et la réponse détaillée fournie.
Je vais trouver et consulter les ouvrages que vous recommandez.

Bien à vous
Michel Blustein

bernard berthion
Messages : 3236
Inscription : dim. oct. 24, 2004 2:00 am

Re: Identification d'un gros obusier

Message par bernard berthion » sam. mars 28, 2020 11:17 am

Bonjour Guy François,

"Sur le Vif" 67 du 19/02/16, j'ai trouvé cette photo:

Image

Cordialement BB
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.

ALVF
Messages : 6375
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Identification d'un gros obusier

Message par ALVF » sam. mars 28, 2020 11:49 am

Bonjour,

Le journaliste n'est pas tombé loin!
Il s'agit d'un mortier de côte de 270 mm modèle 1889, un mortier beaucoup plus puissant et portant plus loin que le mortier de 270 mm modèle 1885 du système de Bange.
Cordialement,
Guy François.

lechemin1
Messages : 15
Inscription : lun. févr. 04, 2019 9:50 pm

Re: Identification d'un gros obusier

Message par lechemin1 » sam. mars 28, 2020 6:06 pm

Bonjour à tous,
La dernière identification du mortier de côte rapidement faite par ALVF, ne serait-elle une pièce d'artillerie photographiée à Moulin-Sous-Touvent dans l'Oise, la lecture de l'écriture manuscrite au bas de la photo m'y fait penser.
Bon confinement.
J-Jacques

Ci-dessous un historique de cette commune :
La commune de Moulin-sous-Touvent connaît l'invasion allemande le 31 août 1914 mais se situe sur le front lorsque les Allemands, en repli depuis la Bataille de la Marne, reprennent l’offensive le 13 septembre 1914. Pendant une semaine, le village est pris par les Français et repris par les Allemands jusqu’à l’attaque du 20 septembre qui leur donne l’avantage. Seul le moulin, au sud de la commune, demeure français puis, en octobre 1914, la ferme de Quennevières.
Une partie des habitants étant demeurée sur place, les hommes en âge de se battre sont faits prisonniers et déportés en Allemagne. Le 7 octobre, tous les civils sont évacués sur Nampcel puis Chauny. Le village est occupé pendant trente mois par la troupe allemande qui cantonne dans les maisons et les carrières souterraines.
Le nom de Moulin-sous-Touvent est attaché à l’offensive française sur Quennevières, lancée le 6 juin 1915 par Nivelle, qui ne permettra de reprendre qu’un peu de terrain.
La commune est libérée le 18 mars 1917 suite au repli allemand "Alberich". Redevenue française pendant une année, elle demeure en zone avancée sous contrôle militaire strict.
La commune est de nouveau envahie en juin 1918 mais ses habitants ont eu le temps de fuir sur ordre d'évacuation de l'armée française et dans la crainte de vivre une nouvelle occupation.
La commune est libérée le 28 août 1918 mais n’est plus que ruines à la suite des bombardements.

Répondre

Revenir à « Artillerie »