identification d'une pièce d'Artillerie

sail1418
Messages : 299
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

identification d'une pièce d'Artillerie

Message par sail1418 » lun. févr. 10, 2020 12:58 pm

Bonjour,
Dans le lot de photos qu'on vient de me confier, je trouve celle du soldat Jules VIRICEL qui a fait 2 séjours dans l'Armée d'Orient au 372ème et 260ème RI. La photo n'est pas datée et ne comporte qu'une indication "Jules à Salonique".
Quelle est la pièce devant laquelle il pose?
Merci de votre concours.
Cordialement Daniel
Pièces jointes
Jules au canon-2.jpg
Jules au canon-2.jpg (128.05 Kio) Consulté 228 fois

ALVF
Messages : 6241
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: identification d'une pièce d'Artillerie

Message par ALVF » ven. févr. 14, 2020 3:52 pm

Bonsoir,

Cette photographie montre un canon de marine de 100 mm modèle 1893 sur affût à châssis modèle 1893 PC.
A l'Armée d'Orient, 14 pièces de marine fixes ont, servies par des marins, été affectées comme suit:

-A Salonique, dès le 12 janvier 1916, le cuirassé Gaulois amène 2 canons de 100 mm employés jusque là à Seddul Bahr et évacués lors du rembarquement allié des Dardanelles.
-Ensuite, 10 canons de 100 mm modèle 1893 sont débarqués des cuirassés Gaulois et Charlemagne.
-le 20 février 1916 arrivent à Salonique deux canons de marine de 16 cm modèle 1893 dont la mise en batterie est supervisée par un officier des canonniers-marins, promis à un grand avenir, puisqu'il s'agit du Lieutenant de Vaisseau Darlan...

-En 1916, les 14 pièces précitées sont d'abord affectées à la défense du Camp Retranché de Salonique. Les batteries 1 à 6 sont armées chacune de 2 canons de 100 mm et les batteries 7 et 8 armées chacune d'un canon de 16 cm. Elles sont ensuite organisées en 2 groupes armés chacun de 3 batteries de 100 et d'une batterie de 16 cm. Le 1er Groupe est envoyé sur le Vardar sous le commandement du L.V Brown de Colstoun et le 2e Groupe reste à Salonique sous le commandement du L.V Juge.
-Plus tard, toujours en 1916, 5 batteries de 100 mm et 1 de 16 cm sont envoyées sur le front de Guefgueli.
-En 1917, la Marine rapatrie ses personnels pour renforcer les défenses anti-sous-marins, les canons sont alors laissés aux artilleurs "de terre" après que les canonniers-marins les aient formés à l'utilisation de ces matériels de marine.
Ces canons sont mis en batterie sur emplacements fixes, ils peuvent toutefois changer de position après de pénibles manœuvres de force.
On distingue la plateforme en bois, constituée d'un épais matelas de lambourdes et de poutres, sur laquelle sont boulonnées les sellettes des affûts de bord.
Cordialement,
Guy François.

sail1418
Messages : 299
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

Re: identification d'une pièce d'Artillerie

Message par sail1418 » ven. févr. 14, 2020 6:27 pm

Merci, Guy François pour votre réponse comme à l'accoutumée d'une très grande précision.
Cordialement
Daniel

Répondre

Revenir à « Artillerie »