DM 36

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
amboise37
Messages : 559
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par amboise37 » lun. oct. 06, 2014 1:46 pm

Bonjour,
je confirme pour le Deperdussin D24 de Lalanne avec lequel il avait participé aux Manoeuvres de l'Ouest en 1912. il s'agit d'un B, comme celui qui est au Musée de l'air et de l'espace au Bourget.
Didier
www.aeroplanedetouraine.fr

"Il y a tout de même une justice sur terre, mais elle devrait bien augmenter la puissance de son moteur" - Maxime Lenoir

Avatar de l’utilisateur
Guy Rufray
Messages : 146
Inscription : jeu. nov. 08, 2007 1:00 am

Re: DM 36

Message par Guy Rufray » lun. oct. 06, 2014 3:59 pm

Bonjour,
Guy Rufray
Est-ce que CM ne volait pas sur des caudrons?
Oui sur des monoplaces Caudron type F mais aussi sur différents types de Deperdussin monoplaces et biplaces.

Pour le D24 c'est sûrement une erreur de ma part, d'ailleurs je ne retrouve pas la source de cette information.

Cordialement
Guy
Guy Rufray

Avatar de l’utilisateur
Roser
Messages : 133
Inscription : dim. nov. 23, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par Roser » lun. oct. 06, 2014 4:48 pm

En effet Guy j'ai trouve le passage dans Icare. Je ne l'avais pas lu parce que je m'interesse seulement de la période belge dans cet Icare.

Avatar de l’utilisateur
Roser
Messages : 133
Inscription : dim. nov. 23, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par Roser » lun. oct. 06, 2014 4:55 pm

Une Deperdussin monocoque. C'est donc ce type d'avion?ImageImage

Avatar de l’utilisateur
CTP
Messages : 2671
Inscription : mar. févr. 28, 2006 1:00 am
Localisation : Montferrat (38)
Contact :

Re: DM 36

Message par CTP » lun. oct. 06, 2014 5:04 pm

Re-


Je demande à voir la source primaire qui atteste de l'utilisation de Deperdussin monocoque par les pilotes de l'escadrille CM.
Ou à défaut de connaître sa référence.

Piloter pour un moniteur d'école, un Caudron G2-3 est une chose.
Piloter un Deperdussin monocoque, une autre, ou même un mono ou biplace.

Aussi bien le JMO de l'Aéronautique de la 5ème Armée que les rapports journaliers des services aéronautiques d'armées au GQG n'en soufflent mot.


NB
Personne n'a d'info sur le monoplan D.M. 52?

Cordialement
Claude
Claude Thollon-Pommerol
http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager. Site en reconstruction. Soyez patients.

Avatar de l’utilisateur
Blake
Messages : 286
Inscription : jeu. avr. 14, 2011 2:00 am

Re: DM 36

Message par Blake » lun. oct. 06, 2014 7:12 pm

Bonjour Roser
Ceux-ci sont de véritables monocoques de course.
Ceux de la DM36 sont du type illustré dans le dernier message de bruno10 (D42)

Avatar de l’utilisateur
amboise37
Messages : 559
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par amboise37 » lun. oct. 06, 2014 10:57 pm

Bonsoir,
drôle d'escadrille quand même ! Avec des monoplaces sans observateurs pour faire de l'observation. D'autant que - je l'écris sous le contrôle de Lucien à qui j'ai posé la question - le capitaine de Lapeyrouse n'a pas été breveté pilote. Et en dehors de lui, je ne vois pas d'officier dans cette escadrille.
Didier
Ajout : il faut dire qu'en 1914, il avait 54 ans. N'était-ce pas lui qui était proche de Blériot ?
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimag ... 01V001.htm
et car il a deux dossiers chez Leonore
http://www.culture.gouv.fr/LH/LH022/PG/ ... 44v001.htm
www.aeroplanedetouraine.fr

"Il y a tout de même une justice sur terre, mais elle devrait bien augmenter la puissance de son moteur" - Maxime Lenoir

Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 427
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: DM 36

Message par dtb » mar. oct. 07, 2014 2:07 am

C'est pas compliqué.

Au début de la guerre, l'aviation militaire française a moins d'avions en ligne que l'Allemagne, mais de grosses réserves dans les dépôts et est de loin la première nation du monde en terme de pilotes militaires brevetés, sans parler des aviateurs civils dont l'armée ne sait que faire. Quand la guerre est déclarée, le général Bernard, chef de l'aviation "de l'arrière", pense comme plein de monde que la guerre sera courte et l'Allemagne vaincue en quelques semaines. Il néglige donc complètement la production d'avions militaires (les ouvriers sont envoyés au front), car les stocks doivent suffire. Les écoles militaires sont dissoutes et les instructeurs mis à la disposition des réserves.

Dès les premières semaines, avec les stocks et les pilotes militaires sans affectation, Bernard fait créer de nouvelles escadrilles pendant les deux premiers mois de la guerre. Et la guerre continue... Il poursuit alors le mouvement (de mémoire 10 escadrilles créées avant la DM 36, sachant qu'il y en avait 21 à la déclaration). Pour les pilotes... comme les pilotes militaires viennent à manquer, il fait breveter à tour de bras des pilotes civils. Le général Bernard sera limogé le 11 octobre 1914 et remplacé par le général Hirschauer, lequel organise la production et rouvre les écoles.

La DM 36 nait au creux de la vague, à Tours où ont été déménagées les 2e réserves d'aviation. On est dans le raclage de tiroir absolu :

Commandant : Cne de Lapeyrouse, qui n'est pas un pilote. Je crois qu'on ne trouvait plus d'officiers pilotes à cette date...

Pilotes :
- Sgt Costantini, pilote militaire breveté sur Deperdussin
- Cprl André Duval, pilote civil mobilisé, pas de brevet militaire.
- Soldat René Lesech, pilote civil de Deperdussin mobilisé, breveté militaire en juillet 1914.
- Soldat André Meuneurat, pilote civil mobilisé, pas de brevet militaire.

Ils seront renforcés par Jules Vedrines, rompu au pilotage du Deperdussin, mais dont l'armée ne sait trop que faire en raison de son sale caractère... Il ne fera qu'un vol avant de repartir (où d'avoir été viré) de l'escadrille.

Les Deperdussin monocoque, aussi peu adaptés soient-ils à la reconnaissance, doivent être tout ce qu'il reste dans les réserves. Il y avait encore des escadrilles à cette époque dotées de monoplans mal fichus pour la reconnaissance : les Bleriot, certains étant même monoplaces et équipaient les escadrilles de cavaleries encore non dotées du Blériot parasol "Gouin", et des Morane monoplans non parasols pour l'escadrille MS 31. Le Deperdussin est bien le cadet des soucis des pilotes de la DM 36, qui se retrouvent au pays des Chtis en hiver (on m'a dit qu'il y faisait mauvais temps en cette saison, à ce j'ai compris). Ils exécutent un réglage d'artillerie le 17 décembre.

Dès que la production reprend, la DM 36 reçoit un premier Maurice Farman XI le 30 décembre 1914, avant de virer complètement ses Deperdussin en janvier 1915. Les pilotes arrivent également et elle devient une escadrille normale.

Cordialement,
DTB

Avatar de l’utilisateur
Roser
Messages : 133
Inscription : dim. nov. 23, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par Roser » mar. oct. 07, 2014 11:08 am

Ils ont quand même fais bon travail pendant l'offensive pour la conquête de Saint-Georges et de la grande dune. Voller pendant une tempête et chercher l'artillerie boche et les sous-marins allemands.
Et concernant les chtis. DM 36 ne volait pas dans la Picardie (Chti) mais en Flandres ou les gens parlaient encore le flamand. Dunkerque, Hazbrouck, Bergues, Ghyvelde... sont tous des noms flamands (traduction : église dans les dunes, marais des lièvres, monts, champ jaune). Des soldats sud-africains étaient étonner quand ils comprennaient les gens dans le nord.

Avatar de l’utilisateur
Roser
Messages : 133
Inscription : dim. nov. 23, 2008 1:00 am

Re: DM 36

Message par Roser » mar. oct. 07, 2014 1:31 pm

Le 30 décembre arrive un MF chez DM 36. Mais l'avion vient de Poperinghe. Pilote: le 31 decembre Colombier, le 14 janvier Grandjean. Observateur Hugon. Moi je pense qu'elle vient de l' esc. 35. J'ai deux copies du journal de l'escadrille DM36 une de la journée du 31 et une du 14. Est-ce cet avion que dtb mentionne?

Répondre

Revenir à « AVIATION »