Plus de précision sur un avion

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
flafla91
Messages : 418
Inscription : sam. mai 10, 2008 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par flafla91 » sam. juin 04, 2011 11:09 pm

Bonjour
J'aimerais savoir si quelqu'un peut me donner plus d'informations sur cet avion (type) et son pilote (unité ...) :
Image
Cette photo a été prise par l'armée américaine le 2 juillet 1918 en haute-Marne donc loin du front du coté de Chateauvillain
elle est intitulée : Avion français piloté par le caporal Pierre Robert R.S.C H132 piégés par les barbelés.
Merci d'avance
Fabien.

profroid
Messages : 2
Inscription : sam. juin 04, 2011 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par profroid » dim. juin 05, 2011 12:28 am

bonsoir Fabien
c'est un spad 13 je ne vois pas assez bien le groupe escadrille pour pouvoir te le cité j'ai trouvé un sergent pierre robert blesse le 10 aout 1918
appartenant a la spa 152 je te donne le lien tu pourra essayer de contacter le créateur du site c'est un mordu
http://albindenis.free.fr/Site_escadril ... e_SPAD.htm
en espérant t'avoir un peu aidé ,bonne continuation dans tes recherches
Christophe

Avatar de l’utilisateur
Guy Rufray
Messages : 138
Inscription : jeu. nov. 08, 2007 1:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par Guy Rufray » dim. juin 05, 2011 2:22 am

Bonsoir à tous,

Cet avion est un Spad 7 et non pas un Spad 13.

Cordialement.
Guy

profroid
Messages : 2
Inscription : sam. juin 04, 2011 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par profroid » dim. juin 05, 2011 2:33 pm

Bonsoir à tous,

Cet avion est un Spad 7 et non pas un Spad 13.

Cordialement.
Guy
bonjour Guy
oui tu as raison!!! (désolé pour la confusion) je me suis attaché a contrôler un peu plus quelques détails entre leVII et leXIII
Image

Uploaded with ImageShack.us
salutation.
christophe

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3513
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par bruno10 » dim. juin 05, 2011 3:27 pm

Bonjour à tous

Un truc plus facile pour les distinguer: les mats de cabane sont verticaux sur le VII et inclinés sur le XIII

Cordialement
Bruno

Avatar de l’utilisateur
flafla91
Messages : 418
Inscription : sam. mai 10, 2008 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par flafla91 » lun. juin 06, 2011 6:26 pm

Bonjour,
Merci pour vos recherches et vos explications.
N'est ce pas surprenant de voir que ce pilote n'était qu'un caporal ? (devenu sergent peu après)
Fabien.

Avatar de l’utilisateur
Bobrah
Messages : 2298
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par Bobrah » lun. juin 06, 2011 9:32 pm

Bonjour,
Merci pour vos recherches et vos explications.
N'est ce pas surprenant de voir que ce pilote n'était qu'un caporal ? (devenu sergent peu après)
Fabien.
Bonsoir,
Je ne sais pas si j'ai bien compris votre question, mais pour moi non et il me semble déjà avoir lu que les pilotes caporaux passaient au grade supérieur après un certain nombre d'heures de vol en moyenne et en mission.

Cordialement.

Christophe Cony
Messages : 160
Inscription : lun. mai 11, 2009 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par Christophe Cony » mar. juin 07, 2011 2:29 am

Bonsoir Fabien

Pierre Robert est né le 6 juin 1894 à Caudéran, un quartier de Bordeaux (Gironde).

Publiciste avant la guerre, il a été mobilisé le 17 décembre 1914 et a successivement servi au 20e et au 417e régiments d'infanterie. Il est nommé caporal le 20 décembre 1916.

Transféré dans l'aviation le 25 juin 1917, il passe par Dijon puis l'école d'Etampes où il est breveté pilote le 12 septembre 1917. Après s'être spécialisé "chasse" à l'école d'Avord, il passe le 16 octobre 1917 au Groupe des Divisions d'Entraînement (Le Plessis-Belleville) puis rejoint le 7 janvier 1918 l'escadrille N, puis Spa, 152 où il demeure jusqu'à la fin de la guerre. Il était en fait déjà sergent au moment du cliché, car nommé à ce grade le 25 mai 1918.

Il a remporté à ma connaissance deux victoires à la Spa 152 : 1 ballon à Hauvine le 5 juillet 1918, en collaboration avec le sous-lieutenant Bourjade et le caporal Lac, et 1 avion (non confirmé) à Saint-Quentin-le-Petit le 1er novembre 1918.

Entre ces deux victoires, il a aussi été blessé à l'atterrissage le 9 août sur un Salmson 2 A2 (n° 8243).

Je ne connais hélas rien de son sort ultérieur !

Serait-il possible d'avoir un agrandissement de l'arrière du fuselage de ce Spad VII ? On y verrait peut-être l'insigne de la Spa 152 : un crocodile en long, gueule ouverte.

Christophe Cony

Avatar de l’utilisateur
CTP
Messages : 2641
Inscription : mar. févr. 28, 2006 1:00 am
Localisation : Montferrat (38)
Contact :

Re: Plus de précision sur un avion

Message par CTP » mar. juin 07, 2011 10:47 am

Bonjour à tous

Juste trois questions: pourquoi ce SPAD n'est-il pas armé? surtout s'il est de la 152?
Sur quel terrain voulait-il atterrir avant de s’emmêler dans des barbelés?
Pourquoi ne serait-ce pas Pierre Robert né le 22 février 1895 et qui n'a jamais été affecté en escadrille?

Cordialement
Claude
Claude Thollon-Pommerol
http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager. Site en reconstruction. Soyez patients.

Christophe Cony
Messages : 160
Inscription : lun. mai 11, 2009 2:00 am

Re: Plus de précision sur un avion

Message par Christophe Cony » mar. juin 07, 2011 9:58 pm

Bonjour Claude

Il y a eu trois ROBERT prénommés Pierre brevetés pilotes en 14-18 :

Nom, prénom Grade N° brev. Date

Robert, Pierre Cal 8558 12 Sep 1917
Robert, Pierre Brig 10.112 29 Nov 1917
Robert, Pierre Sol 1/Cl 15.470 25 Aug 1918

C'est donc normalement l'un des trois... Le grade du dernier et la date semblent l'exclure ; restent celui que j'ai mentionné dans mon précédent message (Pierre, Marie, Claude ROBERT pour être complet) et le brigadier breveté le 29/11/17. La fiche MdH de ce dernier indique qu'il arrive de Voves (Chartres) au GDE le 9 juillet 1918 et que c'est un pilote qualifié sur Sopwith et Breguet biplace (Br XIV). L'Eure-et-Loir, c'est bien loin de la Haute-Marne... Que ferait un pilote de biplace sur un monoplace Spad ? A part si c'est un moniteur ou un convoyeur (ce que n'indique pas sa fiche MdH), je ne vois pas trop.
Tout ça pour dire qu'on ne peut pas faire d'hypothèse raisonnable sans voir un peu mieux ce damné Spad VII !

Christophe

Répondre

Revenir à « AVIATION »