Centre d'Aviation Maritime de Venise

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
FX Bernard
Messages : 489
Inscription : mar. oct. 19, 2004 2:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par FX Bernard » sam. janv. 19, 2008 10:14 pm

Bonsoir tout le monde,

Je voudrais savoir si un des passionnés du forum possède par hasard la liste des pilotes français ayant fait partie du Centre d'Aviation Maritime de Venise... Il existe a priori un dossier sur le sujet caché quelque part à Vincennes, mais je ne sais pas si j'aurais le courage d'attendre jusqu'à novembre, en espérant qu'il soit mis en ligne. Cette liste intéresse un ami italien travaillant sur le sujet, donc toutes les informations sont bienvenues !

Cordialement

f-xavier
Mon blog photographique:
www.ww1photographs.wordpress.com
Le site sur les troupes françaises en Italie :
www.anciensditalie.net

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1390
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am
Localisation : Laneuveville-devant-Nancy
Contact :

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par albin denis » sam. janv. 19, 2008 11:14 pm

:) Bonjour,

Je n'ai pas de liste.

Un article consacré à l'escadrille française de Venise a été publié dans Aéro Journal n° 39 de octobre 2004.

Pour trouver cette liste, il faut demander les carnets de comptablité de l'escadrille 561 qui sont détenus par la section Air du SHD de Vincennes.

Ces différentes appelations par période :
- Escadrille Nieuport de Mestre à partir de juillet 1915.
- N 92 i (i pour Italie) à partir du 15 août 1915
- N 392 à partir de juin 1916
- N 561 à partir du 1er juin 1917
- SPA 561 le 1er trimestre 1918
Dissolution en décembre 1918.

Bien cordialement

Albin denis
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1688
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par Lucien Morareau » dim. janv. 20, 2008 7:59 pm

Bonsoir,

Voici quelques informations :

Le rôle d'équipage du CAM de Venise a été ouvert le 25 mai 1915 et clos le 27 juin 1917. Entre ces deux dates, les pilotes suivants y ont servis:

BARAT Emile QM 08/12/1917 MPLF Dunkerque
DUCLOS Jules SM
DUCUING Gabriel EV1 25/05/1940 MPLF Boulogne
GIORZO Pierre QM
HARIAT Emile EV1 31/10/1916 MPLF Venise
LE GUENNEC Eugène SM
PERRON Charles SM 20/08/1916 MPLF Large Ostende
POGGI Paul SM
REYNAUD Antoine LV 31/10/1916 MPLF Venise
ROULIER Jean EV1 15/08/1916 PMLF Trieste
WOLTZ André EV1 17/04/1917 MPLF Adriatique

Ont été aussi brièvement affectés le Sgt DIVETAIRE et l'Adjt MORIN de l'Aéronautique militaire

Pour les observateurs, c'est moins facile car la spécialité n'existait pas encore lorsque le CAM de Venise a fermé. Notons tout de même :

COSTE Maurice QM 17/04/1917 MPLF Adriatique
COSTEROUSSE Auguste QM 15/08/1916 MPLF Trieste
DEVAUTOUR Charles Mot
JACQUART Louis QM 28/04/1925 MSAC Lyon
JAOUEN Yves QM
LAPERGE Louis EV1
LESCUT Georges QM
LOUVEL Charles Mot 15/07/1917 MSAC Saint-Raphaël
PERIGNON René Mot/QM

Je vous recommande la lecture de l'ouvrage publié en 1999 par l'ARDHAN : L'Aviation maritime française pendant la Grande Guerre
Il y a un historique assez complet du CAM de Venise


Dernier point, qui n'a rien à voir avec tout ce qui précède : y-a-t-il un moyen d'être prévenu par Email lorsqu'un message est publié sur ce forum ? Merci d'avance.

Avatar de l’utilisateur
CTP
Messages : 2663
Inscription : mar. févr. 28, 2006 1:00 am
Localisation : Montferrat (38)
Contact :

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par CTP » mar. janv. 22, 2008 2:18 pm

Bonjour
Transmis par un forumeur et extrait du livre d'or du clergé
--------
OLPHE-GALLIARD (Joseph-Louis), P. Cie de Jésus.
Né à Lyon (Rhône)) le 15 mars 1877 ; prêtre.
Revenu d’Angleterre ; mobilisé (S. A.) 112° R. I. T. (2 août 1914) ; blessé à Souain (oct. 1915) ; versé Aviation (avr. 1916) ; observateur E-M .aéronautique IIème Armée ; instructeur Escadrilles F. 20, F. 7, F. 5, Ecole du Plessis-Belleville (mai 1916) ; Escadrille française défense mobile de Venise (mai 1917) capl (oct. 1914) ; serg. (déc. 1914) ; s.-lieut. (févr. 1915) ; lieut. (févr. 1917). — Démobilisé le 17 févr, 1919.
A pris part aux actions suivantes : — 1915 Champagne, Souain (oct.); — 1917 Italie, Altipiano d’Asiago (21 juin), Monte Zebio (3 juin), Fiume, Détroit de la Morlacua, Maltempo, Haute-Adriatique (4sept.).
1er Ordre 112° R. I. T., no 29, 24 fevr. 1915, « Sous une rafale d’obus, s’est porté au secours de son fourrier mortellement atteint et a fait preuve de bravoure et de sang-froid »
2° Ordre Armée, 13 nov. 1916 (J. 0., 6 avr. 1917) « Observateur photographe de grande valeur, apportant dans l’accomplissement de ses missions un zèle et un dévouement au-dessus de tout éloge. A fourni au cernmandement les renseignements les plus précis, par les nombreuses reconnaissances photographiques qu’il a effectuées en dépit des attaques des avions ennemis et du tir des batteries adverses »
3° Ordre 1er Groupement d’A.L.V.F., no, 21 juin 1917 «Brillantes et audacieuses reconnaissances ».
4° Méd. « Al valore » Italienne, 21 juin 1917 : Observateur d’avion, pendant une reconnaissance aérienne, bien que les artilleries ennemies eussent atteint sérieusement son appareil, a
5° Ordre R. G. A. L. (C. A.) n° 31 21 juill. 1917 : Officier de l’armée territoriale, très courageux. A, dans un temps très limité et avec un esprit de méthode digne des plus grands éloges, organisé, dans une région particulièrement difficile, le service photographique de l’escadrille.
6° Méd. [#ff8d00]« Al valore » Italienne argent 27 sept. 1917 :
« Observateur d’un appareil de reconnaissance français a attaqué avec décision un avion ennemi engagé dans un Combat avec un de nos appareils de chasse, et, grâce à une manoeuvre serrée et un feu précis de mitrailleuse, réussit à l’abattre, (Monte Zebio 3 juin 1917)
7° Ordre Armée, 24 févr. (J. 0., 17 mars 1918) « Officier très courageux qui a effectué de nombreuses reconnaissances à basse altitude. Le 3 juin l917, a attaqué deux avions ennemis, en a abattu un et a mis l’autre en fuite. Le 21 juin suivant, son appareil étant grave ment atteint par l’artillerie ennemie, a fait preuve de remarquables qualités d’énergie et de sang-froid. »
8° Ordre Ministr., n° 88, et Méd. « Al Valore Italienne argent », 11 avr. 1918 « Hardi, et froid observateur d’avion, a rempli une difficile mission de guerre, volant pendant trois heures et demie sans escorte sur le territoire ennemi et en haute mer, et rapportant d’intéressantes photographies et de nombreuses informations sur les navires abrités dans le port de Fiume, et sur tous les mouillages du détroit de la Morlacca et de Maltempo. Avec une remarquable hardiesse et une grande expérience, il a, de sa propre initiative, allongé notablement l’itinéraire qui lui avait été fixé pour compléter avantageusement sa mission.
9° Chev. Lég. Hon., 10 juill. (J. O., 14 juill. 1918).
10° Mérite de Guerre Italie, déc. 1918.
Capitaine 35 Rég. d’Aviation
11°Off. Leg. Hon., 2 janv., (J. O., 5 janv. 1928) : « Vingt-huit ans de service, cinq campagnes. Chevalier du 10 juin 1918. A été blessé et cité. »


----------
Cordialement
Claude Thollon-Pommerol
http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager. Site en reconstruction. Soyez patients.

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1688
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par Lucien Morareau » mar. janv. 22, 2008 7:42 pm

Ce brave guerrier n'a jamais appartenu au Centre d'Aviation maritime de Venise mais plus probablement à l'escadrille 561. De fait, les deux "biffins" (Divetaire et Morin) affectés au CAM, n'y sont pas restés longtemps et ont très rapidement rejoints leur unité d'origine. Pourquoi ? Je n'en sais rien : difficultés à passer sur hydravion, phobie de l'eau et du large ?

Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 427
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par dtb » mer. janv. 30, 2008 3:44 pm

Bonjour à tous,

Mes profonds respects au pape de l'aéronavale... J'ai bien étudié l'aviation française en Italie et voici quelques précisions.

- Fx Bernard : Pour l'ami italien dont il est question, j'ai commis deux articles dans la revue italienne AéroFan (sur la N 561 et le CAM de Venise), qu'il ne devrait pas avoir de mal à se procurer... S'il s'appelle Mauro et habite Lugo, c'est un ami commun, je lui passerai les infos (j'ai photographié pas mal de documentation venant du carton du CAM de Venise). Sinon vous pouvez le mettre en contact avec moi.
- Albin Denis : Le CAM et l'escadrille de Venise. Ne confondons pas. Le Centre Aéro Maritime de Venise est constitué dès l'entrée en guerre de l'Italie (enfin, il ne devient pas CAM tout de suite). L'escadrille N 92 I, qui devient la N 561, l'est suite aux bombardements de Venise par les hydravions autrichiens. C'est une escadrille de l'aviation militaire. Je n'ai jamais vu la mention de SPA 561 dans un quelconque document officiel, elle est toujours restée N 561 bien que dotée de SPAD... En tout cas, ce n'est pas en regardant le CCC de l'escadrille 561 que Fx Bernard aura la réponse à sa question, bien que la N 561 ait à plusieurs reprises prêté des observateurs et des mitrailleuses au CAM !
- Maitre Lucien : Les deux biffins sont l'adjudant Morin et le maréchal des logis Pierre Divetain (et non Divetaire). Divetain était un pilote d'hydravion d'avant-guerre (il travaillait chez Donnet Denhaut, si j'en crois une lettre de lui datée de 1920 vue au MAE, dans lequel il parle de son passé) et comme en ce début de guerre les pilotes d'hydros qualifiés ne couraient pas les rues, je suppose que la marine a du racler chez les biffins. Morin est muté en France le 4 avril 1916 et Divetain le 30 décembre 1915.
Pour la liste des pilotes, vous oubliez le principal : le lieutenant de vaisseau Jean Conneau, qui y est affecté du début au 1er octobre 1915 et y effectue de nombreux vols, affrontant même en combat aérien son ancien élève, Gottfried Banfield (voir les n°160 et 161 d'AVIONS). Il y aurait également l'EV Laperge, qui prend des cours de pilotage au CAM (cité dans un document italien de novembre 1915, vite rentré en France) et l'EV André Vaugeois, capturé par les autrichiens après un combat aérien contre le même Gottfried Banfield le 23 juin 1916. Quant à l'EV Emile Hariat que vous citez, je le croyais uniquement observateur.
- CTP : Olphe Galliard était pilote à l'escadrille de Fontenillat, une escadrille d'observation envoyée sur le front italien durant l'été 1917, avant de terminer la guerre à la N 561 où il dirige le service photo. Il réalise plusieurs vols de reconnaissance "stratégique" en allant photographier jusqu'à Fiume (comme mentionné sur sa citation), en tant qu'observateur sur Sopwith Strutter piloté par le brigadier Corniglion (le futur Corniglion-Molinier des FFL).

Cordialement,

David Méchin

Avatar de l’utilisateur
CTP
Messages : 2663
Inscription : mar. févr. 28, 2006 1:00 am
Localisation : Montferrat (38)
Contact :

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par CTP » mer. janv. 30, 2008 6:29 pm

Bonsoir et merci David

Claude
Claude Thollon-Pommerol
http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager. Site en reconstruction. Soyez patients.

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1688
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par Lucien Morareau » ven. févr. 01, 2008 11:39 pm

C'est vrai j'avais oublié Vaugeois et Conneau (ils étaient bien sur ma liste mais j'ai oublié de tourner la page !!!) mais je ne suis pas certain que ce dernier ait effectué de nombreux vols. De fait, bien que pionnier de l'hydraviation, sa participation à la Grande Guerre a été des plus discrète...
Laperge n'a jamais été breveté. Il "conduisait" l'hydroglisseur brièvement utilisé à Venise.
Hariat était breveté ACF n° 4807 du 18/10/1916 mais pas de trace d'un brevet militaire mais rien d'étonnant à cela. Il a été tué avec Reynaud lors de l'explosion du 31 octobre. Pour la petite histoire, Reynaud et Hariat, de même que les autres tués, sont toujours enterrés à Venise. Giancarlo Garello nous avait fait qq photos des tombes.

Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 427
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par dtb » sam. févr. 02, 2008 11:00 am

C'est vrai j'avais oublié Vaugeois et Conneau (ils étaient bien sur ma liste mais j'ai oublié de tourner la page !!!) mais je ne suis pas certain que ce dernier ait effectué de nombreux vols. De fait, bien que pionnier de l'hydraviation, sa participation à la Grande Guerre a été des plus discrète...
Laperge n'a jamais été breveté. Il "conduisait" l'hydroglisseur brièvement utilisé à Venise.
Hariat était breveté ACF n° 4807 du 18/10/1916 mais pas de trace d'un brevet militaire mais rien d'étonnant à cela. Il a été tué avec Reynaud lors de l'explosion du 31 octobre. Pour la petite histoire, Reynaud et Hariat, de même que les autres tués, sont toujours enterrés à Venise. Giancarlo Garello nous avait fait qq photos des tombes.
Bonjour Lucien,

Conneau a effectivement fait de nombreux vols de guerre au CAM de Venise, c'est simple, il est de tous les combats de l'éte/automne 1915... Le carton du CAM de Venise au SHDM contient le relevé de tous les vols de l'escadrille (du moins jusqu'à l'explosion tragique du 31 octobre 1916), il n'y a aucun doute là dessus. Outre le combat contre Banfield, il poursuit même un hydro autrichien ayant attaqué Venise. Comme les deux hydros ont des vitesses équivalentes, la poursuite a lieu sur toute la largeur de l'Adriatique et se termine près de Trieste où Conneau lui vide les chargeurs de son FM Chauchat, sans succès... A cette époque, les moteurs Gnome de l'escadrille connaissent de nombreuses pannes et beaucoup des vols de Conneau se terminent par un amerrissage d'urgence dans une lagune, où il répare lui-même la panne et en signale l'origine. C'est grâce à sa parfaite connaissance technique qu'une plainte est envoyée à la marine, laquelle fait suivre à l'usine Gnome... Laurent Seguin, qui en est le patron, y envoie à ses frais un ouvrier et l'accompagne lui-même jusqu'à Venise. Les pilotes de l'escadrille lui offrent un magnifique vol au-dessus de la ville...

Vous pouvez d'ailleurs voir les photos qu'il a prises à cette occasion sur le site "hacheteuteupeu", deux points, slach-slach past3d.free.fr , que vous connaissez peut-être.

Concernant Hariat, il me semble bien (sans en être sûr, il faudrait que je voie mes notes) que Reyaud l'a mis à l'entrainement sur hydravion, mais le résultat n'a pas dû être concluant.

Cordialement,
David Méchin

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1688
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Centre d'Aviation Maritime de Venise

Message par Lucien Morareau » jeu. févr. 07, 2008 8:32 am

Dites ? Qu'attendez-vous pour adhérer à l'ARDHAN ?

LM

Répondre

Revenir à « AVIATION »