Combat aérien

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
Ph Crozet
Messages : 346
Inscription : mar. nov. 29, 2011 1:00 am

Combat aérien

Message par Ph Crozet » mer. avr. 21, 2021 2:55 pm

Bonjour à tous

Est-il possible connaitre les noms de ces aviateurs ? et des informations complémentaires ?

Nous sommes le 16 avril 1917, le 133e de ligne est devant Loivre dans la Marne, prêt pour l’attaque.

Soudain de la brume surgit un avion boche qui longea tout notre front, rasant presque la terre, pour reconnaitre, dans la clarté encore indécise du matin, si nos parallèles de départs étaient occupés. Malheur il allait déclencher la contre préparation sur nos tranchées et nos boyaux gorgés de monde. Mais brusquement on le vit qui s’effondrait, les ailes brisées et en flamme, un avion français piquant droit sur lui venait de l’abattre ( hist du 133e)

Je vous en remercie par avance

Bon après-midi à tous
Philippe
Amicalement,

Philippe

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 3232
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Combat aérien

Message par michelstl » mer. avr. 21, 2021 5:25 pm

Bonjour
Peut-être ici... Hermonville étant à 7 km de Loivre
http://albindenis.free.fr/Site_escadril ... lle072.htm
les 16 avril 1917, quand l'équipage du Ltt Henri de Niort / obs non identifié abat un avion allemand dans les environs d'Hermonville.
Salutations
Michel

Rutilius
Messages : 14342
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Combat aérien.

Message par Rutilius » mer. avr. 21, 2021 7:42 pm

Bonsoir,

Journal officiel du 9 août 1917, p. 6.212 et 6.216.

J.O. 9-VIII-1917 - 4762 - .JPG
J.O. 9-VIII-1917 - 4762 - .JPG (96.14 Kio) Consulté 1051 fois


— BALME Ange Auguste Joseph, né le 18 avril 1891 à Bourg-d’Oisan (Isère).

Classe 1911, n° 1.357 au recrutement de Grenoble.

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 3232
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Combat aérien

Message par michelstl » mer. avr. 21, 2021 8:14 pm

Carte de la situation de la 41e DI au 16 avril 1917
https://www.memoiredeshommes.sga.defens ... d04ca2896c
On n'aperçois que le «e» de Hermonville au sud ouest de Cauroy-les-Hermonville
Positions plus précises du 133e
https://www.memoiredeshommes.sga.defens ... d04ca34af7
Hermonville n'est pas proche en tout cas au dessus de la ligne de front des tranchées et boyaux occupés finalement.

Salutations
Michel

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3620
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Combat aérien

Message par bruno10 » jeu. avr. 22, 2021 9:33 am

"Henri Fondi de Niort est un militaire français né le 29 juillet 1888 à Sennecey-le-Grand (Saône-et-Loire) et mort le 16 novembre 1958 dans la même ville[1].

Il fut en 1940 nommé général de brigade aérienne et élevé au rang de commandeur de la Légion d'honneur.

Biographie
Élevé dans la tradition du service public, père directeur des finances de Saône-et-Loire et grand-père paternel conseiller général de l'Aude, mère née Blanche de Viantaix, descendante du Général de Mercey, Henri Fondi de Niort est reçu 6e sur 95, en juillet 1913, à l’École de cavalerie de Saumur.

La guerre, dès juillet 1914, en fait un sous-lieutenant au 1er Régiment de Dragons. D'abord affecté à l'État-Major de la 61e division où il commande un peloton d'escorte, il demande à être mis à la tête d'un peloton de reconnaissance de première ligne. Son zèle, dans ces fonctions, lui vaut une première citation à l'Ordre du Régiment en avril 1916. Les premiers avions de reconnaissance font alors leur apparition comme précieux moyens, pour l'infanterie, dans le domaine du renseignement. Après un stage rapide de formation (radio, armement, plans directeurs, photographies), le lieutenant Fondi de Niort est le 14 décembre 1916, « observateur d'infanterie en avion ». Très exposé lors d'attaques dans le secteur de la Seille, en Lorraine, en décembre 1916, il multiplie les reconnaissances et reçoit une deuxième citation, le 25 décembre 1916 à l'Ordre de la Division.

Affecté, en 1917 au service aéronautique de la 5e Armée, toujours en qualité d'observateur de première ligne, il abat le 16 avril 1917 un avion ennemi, ce qui lui vaut une troisième citation, celle-ci à l'Ordre de l'Armée. Remarqué pour ses missions périlleuses, notamment celle du 25 novembre 1917, exécutée à très faible altitude et par vent violent, il est encore une fois cité à l'Ordre de la Division en date du 16 décembre 1917. Le combat aérien du 8 octobre 1918 où le lieutenant Fondi de Niort se trouve seul face à quatre monoplaces allemands et où il abat un des assaillants, lui vaut une nouvelle citation à l'Ordre de la 5e Armée.

Cette guerre exceptionnellement héroïque vaut au lieutenant de Niort d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 15 juillet 1919.

Capitaine en 1921, il est affecté à Paris à un service civil dépendant du Ministère de l'Industrie, le Service des Fabrications d'Aviation où il dirige, disent ses notes, un service particulièrement complexe et difficile.

Nommé en 1935, à la 4e Région Aérienne de Lyon où il est lieutenant-colonel, il sera ensuite à Dijon, en 1938, Chef d’État-major de la 1re Région Aérienne.

Un dernier témoignage de 1940, du Général Odic, écrit que le colonel Fondi de Niort a fourni au cours des opérations de mai-juin 1940, un effort physique et intellectuel qui a permis, jusqu'à la dernière heure, de conduire les opérations dans l'ordre le plus rigoureux.

Sa carrière était loin d'être terminée lors de la défaite de l'armée française. Henri Fondi de Niort était fait Commandeur de la Légion d'Honneur le 24 juin 1940, et sa nomination comme Général de brigade aérienne était acquise pour prendre rang le 21 septembre 1940."

https://everybodywiki.com/Henri_Fondi_de_Niort

Avatar de l’utilisateur
Ph Crozet
Messages : 346
Inscription : mar. nov. 29, 2011 1:00 am

Re: Combat aérien

Message par Ph Crozet » jeu. avr. 22, 2021 10:22 am

Bonjour à tous

Merci aux participants pour leur écoute

Voici les propos du Commandant Piebourg. En partant du principe que le 133e est face à la commune de Loivre dans l’alignement de la route nationale 44. Le Commandant Piebourg, lui est à droite du village de Loivre dans le secteur du Bois de Chauffour

Quelques minutes avant six heures, paraissent des avions ennemis. S’ils nous voient, ils feront déclencher le tir de l’artillerie boche. L’un deux vient planer assez bas au-dessus de nous. L’angoisse nous étreint. Il va donner l’alarme et j’entends, en effet quelques coups de mitrailleuses en l’air. C’est sans doute le signal ! je regarde…et vois l’avion tomber à terre, tandis que le pilote est précipité hors de son appareil. Un de nos avion caché dans les nuages, a fondu sur l’ennemi et l’a abattu en deux trois rafales de mitrailleuse. C’est un spectacle impressionnant et un heureux présage.

La difficulté est de savoir si nous pouvons rattacher le combat du Lieutenant de Niort ? à ces écrits ?

Merci de nouveau…
Bonne journée à tous

Philippe
Amicalement,

Philippe

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 3232
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: Combat aérien

Message par michelstl » jeu. avr. 22, 2021 1:11 pm

Bonjour
La difficulté est de savoir si nous pouvons rattacher le combat du Lieutenant de Niort ? à ces écrits ?
Comme je l'expliquais à ma dernière intervention... je doute, étant donné la distance.
Mais il semble bien que cela soit l'Escadrille 72 qui survole le secteur.
Salutations
Michel

le rampant
Messages : 178
Inscription : dim. mai 03, 2009 2:00 am

Re: Combat aérien

Message par le rampant » sam. mai 01, 2021 1:08 pm

Juste pour re-situer le contexte, le 1- avril 1917, c'est l'offensive de Nivelle entre Reims et Soissons. Les escadrilles du secteur viendront appuyer cette offensive et de nombreux combats aériens seront engagés.
Le Lt Henri Fondi de Niort remportera la 1ère victoire de l'escadrille 72. Du côté allemand, les meilleurs chasseurs sont sur le secteur tels que Manfred von Richthofen, son frère Lothar, Wolff, Festner...tous auront une victoire homologuée ce jours là.
L'avion abattu par de Niort était un biplace DFW CV de la flieger abteilung 278(A) (A pour soutien à l'Artillerie).
L'équipage était composé du Ltn Karl Helbig et du Uffz Hans Precht, ils seront tués tous les 2.

Alors éffectivement Hermonville est à 7kms de Loivre.

Il se trouve que le même jour à 4kms seulement de Loivre une autre victoire a eu lieu à Villers-Franqueux. L'équipage de ce biplace appartenant à la Flieger Abteilung 248(A) était composé de l'Uffz Walter Köppen et du Ltn Heinrich Wecke. Cette victoire serait probablement attribuée à l'escadrille C212 qui avait comme équipage l'Asp Bellay et ???

Bien amicalement,
Samuel

le rampant
Messages : 178
Inscription : dim. mai 03, 2009 2:00 am

Re: Combat aérien

Message par le rampant » sam. mai 01, 2021 1:31 pm

Ci-dessous 2 photos de la Flieger Abteilung 278(A), équipages non identifiés :
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Ph Crozet
Messages : 346
Inscription : mar. nov. 29, 2011 1:00 am

Re: Combat aérien

Message par Ph Crozet » dim. mai 02, 2021 1:11 pm

Bonjour à tous,

A ce jour je n'ai plu de connexion ADSL...Merci pour ce complément d'information, je reprendrai ce fil de discussions quand la situation initiale sera revenue...

Merci encore et bon dimanche à tous

Philippe
Amicalement,

Philippe

Répondre

Revenir à « AVIATION »