camp de Grafenwöhr

amalric
Messages : 378
Inscription : lun. nov. 09, 2009 1:00 am

camp de Grafenwöhr

Message par amalric » lun. juil. 30, 2018 4:56 pm

Bonjour,
Dans la famille de mon épouse, son grand père maternel ardennais fut fait prisonnier civil et est décédé dans le camp de Grafenwöhr.
Quel(s) pouvait(aient) être le(les) motif(s) qui aurait(aient) pu le conduire vers cette fatalité?
Peut-on connaître les conditions de vie des civils dans ce camp?
Et peut-être d'autres informations de votre part?

Dans sa famille on a toujours prétexté son décès et son inhumation quelque part en Allemagne. Après des recherches avec vos conseils j'ai pu récupérer sa fiche Croix Rouge et ainsi en apprendre un peu plus et aussi trouver sa tombe dans la nécropole de Sarrebourg.
fiche décès Recorda CICR.JPG
fiche décès Recorda CICR.JPG (167.15 Kio) Consulté 321 fois
Merci par avance pour l'aide que vous m'apporterez.
Cordialement.
Alain
alain

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3590
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: camp de Grafenwöhr

Message par stcypre » mar. juil. 31, 2018 6:35 am

Bonjour,
Voici ce que j'ai publié sur le camp de Grafenwöhr.

GRAFENWÖHR

Camp dans une ancienne caserne d’artillerie entièrement ceinturée de fils barbelé, où les soldats allemands s’exerçaient au lancement des grenades et à l’usage du lance-flammes. Environ 18 000 prisonniers militaires et 10 000 hommes, femmes, enfants dont 2 000 français. Parmi les déportés on a dénombré plus de 750 décès dont 150 français.
Kommandant : général Menzel et puis général Hocheder.
Lazarett : Reserve Lazarett Neumark. Les corps de 755 prisonniers étaient enterrés dans le cimetière du camp . La nécropole avait été établie dans un champ de sable encadré de pins. Chaque défunt avait son tumulus avec souvent une couronne de perles fabriquée par les camarades détenus. Encore aujourd’hui il existe une petite section de cette nécropole.
Anecdotes : Concernant le typhus, les officiers allemands de ce camp ont avancé une raison. La fréquentation des prisonniers russes porteurs de l’agent de la contagion, c'est-à-dire les poux. Mais ils n’ont pas pris en compte la consommation de l’eau contaminée par les eaux usées des latrines.
Bureau de poste dans ce camp.
Le monument aux morts, transplanté au cimetière des prisonniers de Sarrebourg, était érigé à l’origine dans ce lieu. Réalisé par le sculpteur Fredy Stoll du 347 RI il était taillé dans le granit de Weissenstadt. Le modèle du « Géant Enchaîné » fut le prisonnier P. Adde du 40 RI.
Livres :
Lanher J : Le pays de Montmédy au fil des jours, 2001.
Raybaud P : Les raisins sont bien beaux, 1977.

Je dois avoir des cartes photo, mais donnez-moi votre émail par message privé, plus facile pour moi.
Cordialement.
J. Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

Uschen
Messages : 625
Inscription : jeu. nov. 12, 2009 1:00 am

Re: camp de Grafenwöhr

Message par Uschen » mar. juil. 31, 2018 8:54 am

bonjour
Je lis que la cause de sa mort est une "inflammation des reins" = néphrite ?
a+
Uschen du 67

Avatar de l’utilisateur
michelstl
Messages : 2129
Inscription : dim. juil. 24, 2011 2:00 am
Localisation : Montréal, Québec

Re: camp de Grafenwöhr

Message par michelstl » mer. août 01, 2018 3:54 pm

Bonjour
Une liste renseigne sur un premier lieu d'inhumation
Einzel Grab / tombe individuelle No 143 Grafenwöhr
(+ 8688) https://grandeguerre.icrc.org/fr/List/4496924/734/8688/
Salutations
Michel

pierreth1
Messages : 1686
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: camp de Grafenwöhr

Message par pierreth1 » jeu. août 02, 2018 1:37 pm

Bonjour,
Je lis:
"Anecdotes : Concernant le typhus, les officiers allemands de ce camp ont avancé une raison. La fréquentation des prisonniers russes porteurs de l’agent de la contagion, c'est-à-dire les poux. Mais ils n’ont pas pris en compte la consommation de l’eau contaminée par les eaux usées des latrines."
en fait l'explication allemande si il s'agit de typhus est cohérente (mais d'autres que des russes auraient pu être porteur du vecteur qu'est le poux contamine, l'eau des latrines en l'occurence n'a rien a voir avec le typhus
la confusionvient du fait que Typhus et Typhoide viennent de la m^me origine Tuphos qui designe un état de torpeur

mais les deux maladies (typhoide et typhus) n'ont pas la m^me etiologie, il ne s'agit pas du méême agent salmonelles dans le ca de la typhoide, rickettsies pour le typhus)
dans le cas d'une epidemei il semblerait curieux que les médecins allemands aient confondu les deux affection (la typhoide est identifiee depuis 1818 est commune à l'epoque et donc l'erreur de diagnostic qui serait possible de nos jours pour un medecin "metropolitains ne l'aurait pas ete à l'epoque, d eplus le typhus est lui aussi bien connu selon les epoques et l'hote rat etc car il ya variete de typhus on parlait d efievre des camps, fievre des navires, fievre des geoles... durant la premiere guerre mondiale si le smesures prises par les armees alliees de l'ouest et allemandes ont permis de lutter et d'eviter des epidemeies (les fameux vehicules de buanderie etc) sur le front d el'est il n'en a pas ete d em^me et le typhus etait endemique sur ce sfronts qu'il s'agisse des russes, des serbes (150 000 morts en 1915 dans l'armee serbe, cette maladie a continue a faire des ravages durant la guerre civile russe on evoque 3 millions de morts
il est aussi à noter que le typhus a commencer à "frapper" l'armee allemande apres son entree ne Union sovietique en 1941...
donc si il y a eu reellement du typhus dans ce camp, l'origine russe pour "raciste" qu'elle etait (le mepris allemand pour les slaves ne date pas de la periode suivante) n'est pas aussi denuee de fondement
Cordialement
Pierre
pierre

Répondre

Revenir à « Prisonniers »