CROCODILE - Patrouilleur ex - baleinier norvégien

Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 4501
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

CROCODILE - Patrouilleur ex - baleinier norvégien

Message par markab »

Bonjour,

"Chantier : Norvège
En service : 12/1915
Retiré : 1919

Caractéristiques : 300 t. ;

Baleinier norvégien WHALE
Acheté
Renommé CROCODILE
Service à Cherbourg
1917 : Equipé d'un hydrophone à écoute directe Walser pour des expériences avec LES BALEINES et le sous-marin ROLAND MORILLOT de mise en pratique de la tactique des Groupes Offensifs d'Escorte (GOE)
21/10/1919 : Vendu."

Selon l'ouvrage de JM Roche.

A bientôt.
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.
Creese
Messages : 89
Inscription : mer. oct. 08, 2008 2:00 am

Re: CROCODILE - Patrouilleur ex - baleinier norvégien

Message par Creese »

Bonjour

LR 1913/14, 1915/16, 1921/22:
Image

http://shippingandshipbuilding.uk/view. ... ssel=WHALE

LR 1931/32 broken up

Cordialement, Kris.
Rutilius
Messages : 16839
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CROCODILE — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol Whale (1917~1919).

Message par Rutilius »

Bonsoir à tous,

Crocodile — Patrouilleur, ex-chalutier espagnol Whale (1917~1919).

Le patrouilleur Crocodile fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre :

— du 25 juin 1917 au 1er mars 1918 ;
— du 20 juillet au 24 décembre 1918 ;
— du 2 avril au 1er septembre 1919.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 736.]

Avec 12 autres patrouilleurs ex-chalutiers : Barbue, Bégonia, Capelan, Cerf, Daim, Damier, Écureuil, Orchidée, Ordent, Maki, Roitelet-II et Sansonnet, ce bâtiment fut mis en vente le 21 octobre 1919 par le Sous-secrétariat à la Liquidation des stocks dans les locaux de la Préfecture maritime de Cherbourg selon la procédure d’adjudication publique sur soumissions cachetées (La Dépêche de Brest, n° 13.281, Mardi 7 octobre 1919, p. 4). Il fut acquis par l’armement Numa Lurie, d’Arcachon, et fut alors imma-triculé audit quartier, ayant pour signal distinctif les lettres O.F.C.V.

Fin 1923 ou début 1924, cet armement est devenu la Société Numa Lurie et Cie, dite Pêcheries borde-laises, société au capital de 250.000 fr. formée à Bordeaux pour une durée de 25 ans (Archives commer-ciales de la France, n° 6, Samedi 19 janvier 1924, p. 109).
Bien amicalement à vous,
Daniel.
Répondre

Revenir à « Navires et équipages »