Le navire baliseur "Léonor Fresnel"

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
abhe
Messages : 32
Inscription : lun. août 03, 2015 2:00 am

Le navire baliseur "Léonor Fresnel"

Message par abhe » sam. juil. 04, 2020 6:15 pm

Le navire baliseur «Léonor Fresnel»
Construit aux Ateliers de La Brosse & Fouché, à Nantes, en 1905. Il est affecté en 1906, à la Subdivision des Phares et Balises de Lézardrieux. Le 12juillet 1906, il est inscrit au quartier maritime de Paimpol : matricule 5P4-6 – n°2545. Il est le seul navire de surface à avoir réussi à gagner l’Afrique du Nord Française en novembre 1942, lors du sabordage de la flotte française à Toulon.
A partir de la fin du mois de novembre 1916, suite à des accords ministériels entre le Ministère des Travaux Publics des Transports et du Ravitaillement et ceux de la Guerre et de la Marine, il assure, en même temps que les relèves des veilleurs des phares, celles des équipes chargées du service de l’artillerie dans les P.D.C.S.M. Cette coopération avec les Ministère de la Guerre et de la Marine prendra fin dans les premiers mois de 1919, après le désarment des P.D.C.S.M. installés dans les phares en mer du Trégor. Pour qu’il puisse assurer son auto défense contre les sous-marins ennemis, en quatre jours, du 18 au 21 février 1917, un canon de 90 mm modèle 1877 n°F18 sur affût de bord modèle 1916 à pointage à l’épaule, est installé par les soins de la Marine sur la plage arrière du baliseur. Les essais de tir qui se déroulent dans l’après midi du 21 février, donnent entière satisfaction. L’équipe de pièce est constituée d’un quartier-maître pointeur, et d’un matelot pourvoyeur.
La dotation en munitions est de 200 coups bons de guerre et 20 coups d’exercices, ainsi que 6 appareils fumigènes Berger. L’armement individuel du quartier-maître et du matelot est composé de deux fusils Mle 86-93 avec épées baïonnettes et fourreaux et 400 cartouches et un révolver Mle 1892 et 12 cartouches. L’armement du Léonor Fresnel est réintégré, le 22 novembre 1918.
Au mois d’août 1918, la Marine Nationale va s’intéresser à huit navires susceptibles d’être employés comme «mouilleurs de microphones». Cette recherche est effectuée dans le cadre de la mise en place des réseaux sous-marins de repérage acoustique des submersibles ennemis. Un de ces huit navires n’est autre que le baliseur «Léonor Fresnel». Il attire l’attention de l’enseigne de vaisseau de 1ère classe de réserve Rabecq, chargé de la prospection du «mouilleur de microphones». Il est le navire idéal, en raison de la disposition de son pont qui est équipé de deux rouleaux à l’avant pour soulever les corps-morts ou des bouées. La charge transportable est d’une vingtaine de tonnes qu’il serait possible de doubler en débarquant des gueuses du leste. En raison des difficultés de réquisition du baliseur, la Marine renonce à fixer son dévolu lui.
Le navire-baliseur «Léonor Fresnel» est mis à la disposition des Phares et Balises du Morbihan, le 17 juin 1930, au Palais. Quatre années plus tard, il est transféré en Méditerranée, le départ à lieu le 20 août 1934 du Palais. Il arrive à la Seyne-sur-Mer, le 06 septembre 1934, après avoir fait escale à Royan, Lisbonne (Portugal), Port-Vendres, et Toulon.
Au soir du 26 novembre 1942, à l’issue d’une journée de maintenance du balisage maritime dans les atterrages des îles d’Hyères, le «Léonor Fresnel» s’amarre dans le port de l’île de Porquerolles à couple du remorqueur «Mont Caume» de la Marine Nationale. Le 27 novembre 1942, au petit matin, les deux équipages sont réveillés par de puissantes explosions. Le sabordage de la flotte française a débuté dans le port de Toulon. Le commandant de la Marine à Porquerolles l’annonce aux deux équipages. Il laisse toute latitude au capitaine du baliseur pour essayer de gagner l’Afrique du Nord Française. Si le Capitaine Pierrès et son chef mécanicien Monsieur Richaud sont décidés à tenter l’aventure, l’équipage préfère rester en France occupée. Des volontaires du remorqueur «Mont Caume» vont les remplacer. Après avoir charbonné toute la journée, le baliseur appareille en pleine nuit, tous feux masqués. A l’issue de trois jours de traversée le «Léonor Fresnel» arrive au petit matin à l’entrée du port d’Alger. Après avoir été reconnu par un remorqueur, il rentre sous les ovations des navires à quai et un piquet d’honneur présente les armes, au seul navire de surface à avoir réussi à rejoindre l’Algérie depuis la côte provençale occupée. Le remorqueur «Mont Caune», volontairement laissé à la dérive, s’échouera sur des cailloux. Il faudra plusieurs semaines à l‘occupant Italien pour le remettre à flot.
En 1944, le baliseur «Léonor Fresnel» rejoint Le port de la Seyne-sur-Mer. Il est désarmé à la fin des années cinquante, après un demi-siècle de bons et loyaux services.
Caractéristiques du baliseur «Léonor Fresnel» :
Certaines des caractéristiques vont évoluer au cours des ans, notamment la puissance de la machine. Celles énumérées ci-dessous datent du mois d’août 1918.
Longueur : 31,50 mètres.
Largeur : 06,20 mètres.
Tirant d’eau arrière : 02,75 mètres.
Tirant d’eau avant : 02,25 mètres.
Creux sur quille : 3,00 mètres.
Machine à vapeur : 370 chevaux.
2 foyers – 1 cheminée.
Chaudière pression : 7 kg.
2 x cylindres compound (la vapeur se détend successivement dans deux étages des cylindres).
1 x hélice à 4 x ailes, diamètre 2,20 m, pas à droite (pas moyen 2,30 m).
Vitesse : 9 nœuds (10,2 nœuds aux essais).
Rayon d’action : 100 heures.
Consommation horaire de charbon : 333 kg.
Capacité des soutes à charbon : 20 tonnes.
Eau douce : 9 tonnes.
Déplacement : 232,6 tonnes.
Panneau de cale : 2,50 m x 3 m.
Cale de 6 m x 3,70 m, x 2,25 m
Un guindeau et un mât de charge qui ont une capacité de 4 000 kg.

NIALA
Messages : 1237
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: Le navire baliseur "Léonor Fresnel"

Message par NIALA » sam. juil. 04, 2020 9:34 pm

Capture.PNG
Capture.PNG (245.43 Kio) Consulté 889 fois
Voici une photo du Léonor Fresnel à Martigues.
Bravo pour votre historique particulièrement intéressant.

Alain
Cordialement

Alain

olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: Le navire baliseur "Léonor Fresnel"

Message par olivier 12 » dim. juil. 05, 2020 9:19 am

Bonjour à tous,

Ajoutons que Leonor Fresnel (1790/1869) qui donna son nom au baliseur, était le frère d’Augustin Fresnel (1788/1827) ingénieur, mathématicien et grand physicien français dont les travaux en optique se situèrent dans le cadre de la théorie ondulatoire de la lumière, contrairement à la théorie corpusculaire de celle-ci qu’avait proposée Newton. Il fut l’inventeur de la lentille à échelon, employée dans les phares et qui permet d’augmenter considérablement leur portée lumineuse.
Son frère, de 2 ans plus jeune donc mais qui lui survécut 42 années, également ingénieur, publia en 1866 en tant qu’éditeur scientifique l’ouvrage « Œuvres complètes d’Augustin Fresnel ».

Augustin quant à lui a donné son nom à 2 sous-marins FRESNEL (sans le prénom)
- FRESNEL 1911 - 1915 dont on trouve l'histoire sur ce lien viewtopic.php?f=29&t=43440
- FRESNEL 1932 - 1942

et à 2 baliseurs

- AUGUSTIN FRESNEL 1 1904 - ? viewtopic.php?f=29&t=73441
- AUGUSTIN FRESNEL 2 1949 - 1994 Coulé en 2003 comme récif artificiel près de Bouillante (Guadeloupe)
Voir ce site http://www.plongee-guadeloupe.fr/les-epaves/
Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 15137
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LÉONOR-FRESNEL — Baliseur — Administration des Ponts et chaussées.

Message par Rutilius » lun. juil. 06, 2020 7:58 pm

Bonsoir à tous,


Léonore François FRESNEL

[Né le 17 juillet 1790 à Mathieu (Calvados) et décédé le 20 mars 1869 à Paris (VIIe Arr.)]


École polytechnique, promotion 1807. Admis dans le service des Ponts et chaussées le 30 septembre 1809.

« Léonor Fresnel, polytechnicien, devient comme Augustin ingénieur des Ponts et chaussées. Il travaille d’abord comme adjoint de son frère, puis lui succède au service des phares et des balises. Il consacre sa vie à l’installation de "lentilles de Fresnel" dans les phares des côtes de France. Il est l’auteur, en 1828, d’une biographie très précise sur Augustin. Marié à la fille du Comte Réal, c’est un grand notable du milieu du 19e siècle. »


FRESNEL Léonore François - Matricule - .JPG
FRESNEL Léonore François - Matricule - .JPG (136.93 Kio) Consulté 807 fois
Source : Bibliothèque centrale de l’École polytechnique

—˃ https://bibli-aleph.polytechnique.fr/F/ ... format=999


• Fils de Jacques FRESNEL, architecte et entrepreneur de travaux publics, et de Charlotte Marguerite Marie Louise MÉRIMÉE.

• Frère de :

— Louis Jacques FRESNEL, né le 17 novembre 1786 à Broglie (Eure) et décédé en 1809 à Jaca (Espagne) (École polytechnique, promotion 1803. Admis dans le service de l’Artillerie le 23 septembre 1805).

— Augustin Jean FRESNEL, né le 10 mai 1788 à Broglie (Eure) et décédé le 14 juillet 1827 à Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine) (École polytechnique, promotion 1804. Admis dans le service des Ponts et chaussées le 30 octobre 1806.).

— Fulgence FRESNEL, né le 26 germinal An III (15 avril 1795) à Mathieu (Calvados) et décédé le 30 no-vembre 1855 à Bagdad (Aujourd’hui Irak). Diplomate et orientaliste.

Ouvrages

— Henri de SENARMONT, Émile VERDET et Léonor FRESNEL : « Œuvres complètes d’Augustin Fresnel » :

• Tome I., Imprimerie impériale, Paris, 1866, 805 p.

—˃ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512245j

• Tome II., Imprimerie impériale, Paris, 1866, 865 p.

—˃ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1512247c

• Tome III., Imprimerie impériale, Paris, 1870, 751 p. + XVIII planches.

—˃ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k15122496
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15137
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

LÉONOR-FRESNEL — Baliseur — Administration des Ponts et chaussées.

Message par Rutilius » mar. juil. 07, 2020 6:06 am

Bonjour à tous,

C.B. 21-XI-1992 - I ² -  .jpg
C.B. 21-XI-1992 - I ² - .jpg (189.56 Kio) Consulté 785 fois
C.B. 21-XI-1992 - II ² - .jpg
C.B. 21-XI-1992 - II ² - .jpg (186.96 Kio) Consulté 785 fois
Dernière modification par Rutilius le dim. juin 19, 2022 7:22 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

abhe
Messages : 32
Inscription : lun. août 03, 2015 2:00 am

Re: Le navire baliseur "Léonor Fresnel"

Message par abhe » jeu. juil. 09, 2020 6:08 pm

Bonsoir,
Ci-joint trois clichés à différentes époques du navire baliseur "Léonor Fresnel".
Pièces jointes
En rade de Toulon début des années 50.<br />photo Marius Bar
En rade de Toulon début des années 50.
photo Marius Bar
L.Fresnel.11.jpg (181.93 Kio) Consulté 742 fois
Amarré dans la vielle darse du port de Toulon.
Amarré dans la vielle darse du port de Toulon.
L.Fresnel.10.jpg (48.29 Kio) Consulté 742 fois
Ravitaillement du phare de l'île aux Moines aux Sept Iles, avant juin 1930, à une date indéterminée.
Ravitaillement du phare de l'île aux Moines aux Sept Iles, avant juin 1930, à une date indéterminée.
L.Fresnel.9_modifié-4.jpg (206.98 Kio) Consulté 742 fois

Répondre

Revenir à « MARINE »