LYRA Vapeur norvégien

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3859
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

LYRA Vapeur norvégien

Message par olivier 12 » jeu. avr. 02, 2020 9:19 am

Bonjour à tous,

LYRA

Vapeur norvégien construit au chantier Moss Vaerft & Dokk de Moss en 1917. Lancé le 2 Juillet 1917 et entré en service en Octobre 1917.

1830 tpl. 1141 tx JB. 674 tx JN. Longueur 69 m. Largeur 11 m. 1 machine à triple expansion. 1 chaudière. 1 hélice. Cote 1A1 du Veritas norvégien. Indicatif MRDK.

Armement A/S Laly. C.T. Gogstad.

Voici un portrait de l’armateur C.T. Gogstad

Image

La perte de LYRA

Le navire avait quitté Skien pour Rouen le 18 Octobre 1917 avec un chargement de 1300 t de nitrate d’ammonium et de blocs d’aluminium.
Capitaine Christian Konrad KRISTOFFERSEN, 36 ans, de Christiania.
16 hommes d’équipage dont 14 Norvégiens, 1 Danois et 1 Suédois, + 1 pilote anglais.

Rapport du capitaine

Escale à Haugesund du 21 au 23 Octobre. Quitté Haugesund le 24 Octobre à 04h00 pour pendre le convoi au large du phare de Marsten. Pris le convoi à 11h00 du matin et arrivé à Lerwick le 26 Octobre au matin. Quitté Lerwick en convoi le 28 à 20h00. Charbonné à Blyth le 31 Octobre de 12h30 à 18h00. Suite à la fermeture temporaire du port, quitté Blyth seulement le 3 Novembre à 08h30, avec le pilote de mer et longé la côte. A 10h00, doublé la jetée de la Tyne, mais pas trouvé de trace du convoi. Approché de la station de North Shield et demandé des instructions, mais pas reçu de réponse. Continué notre route en suivant les instructions du pilote. A minuit, mouillé 45 pieds de chaine à 3 milles au NE de Whithernsea. Lanternes d’’ancres allumées et prêtes, mais non placées en dehors.

Appareillé le 4 Novembre à 04h00 et fait route au SE à 8 nœuds. Beau temps. Mer belle. Pavillon norvégien à poste. J’étais dans la chambre des cartes et le 2e lieutenant à la passerelle.
A 04h45, grand choc sur tribord suivi d’une violente explosion. L’écoutille n° 3 saute en l’air et le navire commence à couler par l’arrière. L’équipage met les canots à l’eau avec beaucoup de difficultés en raison de la nuit. Les canots s’éloignent et le navire est perdu de vue dans l’obscurité. Nous étions à 8 milles au NE du feu de Spurn. Position 53°44 N et 00°08 E. Papiers du bord et effets de l’équipage perdus. Mais personne n’est blessé. Nous pensons avoir été frappés par une torpille.

A 06h30 deux chalutiers patrouilleurs nous recueillent et nous débarquent à Grimsby.où nous sommes hébergés à la maison des marins de cette ville.

Rapport du 2e lieutenant Eivind Christian WANG, 19 ans, de Fredricksvaern


J’avais pris le quart à 04h00 et le pilote était sur la passerelle. A 04h45, gros choc sur l’arrière de la cale 3 et grosse colonne de fumée noire sortant de l’écoutille. Dès que la colonne se fut dissipée, j’ai mis à l’eau le canot tribord avec le chef mécanicien et le cuisinier. Quitté le navire dont l’arrière était déjà sous l’eau. Ramé vers l’autre canot et réparti les hommes d’équipage. Recueilli par le chalutier POCHARD (nota : il semble que ce soit plutôt PILCHARD) qui prit notre canot à la remorque. Débarqué à Grimsby à 11h30.

Rapport de la vigie John Sigvard LUDVIGSEN, 19 ans, de Tjome.

Pris le quart à 04h00 et terminé la mise à poste de l’ancre et de la chaine sur le gaillard. A 04h45, remonté sur le gaillard lorsqu’un violent choc se produit sur l’arrière tandis que s’élève une colonne de fumée. Couru au canot bâbord que j’aide à mettre à l’eau et dans lequel je prends place. Pas vu de sous-marin, ni de sillage de torpille. Recueilli par le chalutier CALYPSO qui nous débarque à Grimsby.

Le sous-marin attaquant

LYRA avait en réalité heurté une mine larguée le 24 Juillet précédent par l’UC 63 de l’Oblt z/s Karsten von HEYDEBRECK.

LYRA fut d’ailleurs l’une de ses toutes dernières victimes avec le tanker ORIFLAMME le 25 Novembre 1917 et le vapeur BRIGITTA le 4 Décembre 1917, tous deux coulés par mines. En effet, UC 63 avait été torpillé lui-même le 1er Novembre 1917 au large de Goodwin Sands par le sous-marin anglais E 52. Il n’y eut qu’un seul survivant sur ses 27 hommes d’équipage.

Notons que la compagnie C.T. Gogstad avait déjà possédé un navire du nom de LYRA lancé en 1882 au chantier de la Tyne sous le nom de GLEN DOCHART et devenu LYRA en 1902.

Ce navire avait fait naufrage le 25 Décembre 1914 sur le récif de Flateguri (à l’entrée du fjord d’Oslo) lors d’une traversée Wallsend sur Tyne – Oslo avec un chargement de charbon.

Voici deux photos de ce LYRA, premier du nom.

Image

Image

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »