NITEDAL Vapeur norvégien

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3569
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

NITEDAL Vapeur norvégien

Message par olivier 12 » dim. juil. 28, 2019 8:12 am

Bonjour à tous,

NITEDAL

Vapeur norvégien construit en 1903 sous le nom de HERO au chantier Laxevaag M & J de Bergen.
1714 tx JB 1080 tx JN 2600 tpl Longueur 81,7 m Largeur 11,8 m 1 hélice. 1 chaudière et 1 machine alternative. Indicatif MBLC. Classe 1A1 du Véritas norvégien

1903 HERO Kjaer & Isdahl Bergen
1916 NITEDAL D/S A/S Ostlandet Oslo

Voici la cloche d’origine du HERO.

Image

La perte du NITEDAL

Le navire a quitté Jarrow le 19 Octobre à 15h00 pour Rouen avec un chargement de charbon.
Capitaine Leo TORKILDSEN, 33 ans
22 hommes d’équipage : 20 scandinaves et 2 russes finlandais.
Témoins interrogés (archives norvégiennes):
Oscar Alexander JOHANNESSEN 24 ans lieutenant
Martin NIELSON 21 ans Matelot de Aarhus (Danemark)
+ Daniel NEILSEN Maître d’hôtel domicilié 4, Charlotte Street à South Shields (Témoignage dans les archives de Kew.)

Rapport du capitaine

Passé Flamborough Head le 20 Octobre à 01h40. A 02h30, le navire, qui faisait route à 8 nœuds, reçoit une torpille dans la chambre des machines et coule en trois minutes. Le collecteur de vapeur principal est brisé et une énorme quantité de vapeur s’échappe de la machine. Le canot tribord est démoli et emporté. L’équipage se porte au canot bâbord que l’on essaie de mette à la mer. Sans que l’on sache pourquoi, les palans sont engagés. Un homme les tranche et l’embarcation tombe verticalement à la mer et chavire. Tous les hommes sont précipités à la mer. Quelques uns nagent vers le radeau et montent dessus. Finalement, on se retrouve à 9 sur le radeau tandis que les autres se débattent au milieu des lames. Finalement nous sommes 10 rescapés car le maître d’hôtel serait parvenu à gagner la terre dans un canot. Les 12 hommes formant le reste de l’équipage sont perdus.
A 05h15 du matin, les 9 hommes du radeau sont recueillis par un chalutier anglais qui les débarque à la Tyne vers 16h00. Le sauvetage fut rendu très difficile par la nuit et la vapeur qui s’échappait de la machine.
Toutes les marques de nationalité avaient été effacées et les feux de tête de mât et de côté étaient tamisés. Les deux canots de sauvetage étaient virés à l’extérieur et suspendus à leurs bossoirs prêts à être amenés. Le navire disposait aussi de deux radeaux, d’une yole et d’une chaloupe. Il y avait des ceintures de sauvetage pour tous les hommes, placées dans un caisson sur la passerelle. Chaque homme avait aussi son gilet de sauvetage.
Quand l’explosion s’est produite, j’étais dans la chambre de veille et j’ai été projeté en l’air. Je suis resté 20 à 30 minutes dans l’eau avant d’être recueilli par le radeau.
Du radeau, on a aperçu le sous-marin. Il n’a tiré aucun coup de canon mais n’a fait aucune tentative pour nous sauver ou nous assister.

(Le steward Daniel NEILSEN, interrogé en Angleterre, pensait être le seul survivant du naufrage. Il avait entendu les appels des hommes tombés à l’eau avec le canot bâbord mais pensait qu’ils s’étaient noyés. Il se retrouva près de la yole et parvint à se hisser dedans. Il revint vers le lieu du naufrage, mais ne vit plus personne. Il fit alors route sur Flamborough Head dont il voyait le phare. Il fut finalement recueilli par le S/S STEPNEY, de Glasgow, qui le débarqua à Bridlington. Le STEPNEY transportait aussi les rescapés du GEMMA, vapeur anglais coulé la veille par l’UB 21 de l’Oblt Walter SCHEFFLER. Dans son rapport, Neilsen est formel : il y avait deux sous-marins sur les lieux, un de chaque côté du navire.)

Liste des disparus

H. OLSEN 2e capitaine Bergen
Bernhard EKBERG Matelot Helsingborg
Karl OSTERLUND Matelot Westanfjord
Johan WIKMAN Matelot Helsingfors
Alfred MIKALSEN Matelot Bronne
Karl CLAUSON Matelot Gothebourg
Seren ANDERSEN Novice Grimstad
Sigfrid HANSEN Mousse Nord-Bygaard (Danemark)
Ludvig AAREM Aide mécanicien Trondheim
Frans LAMPE Chauffeur Haparanda
Nils SAETHER Chauffeur Arendal
E. SANDSTROM Chauffeur Skorde

Déclaration du lieutenant Oscar Alexander JOHANNESSEN

J’étais à tribord de la passerelle quand j’ai aperçu la torpille. Elle a atteint le vapeur au centre et j’ai été projeté de tribord à bâbord. Je n’ai pu ni donner l’alarme, ni stopper la machine. J’ai couru au canot bâbord où était rassemblé une partie de l’équipage. Mais un des palan s’embrouilla ; un homme le trancha et l’embarcation piqua dans la mer et se remplit, le navire marchant toujours en avant. Voyant le canot bâbord perdu, je suis retourné sur la passerelle, j’ai ôté mon ciré et mon pardessus et j’ai sauté à la mer. Je suis tombé sur des épaves qui m’ont contusionné. Je suis maintenant un traitement médical et peux à peine marcher. Après avoir nagé un quart d’heure, j’ai été recueilli par le radeau. On a alors vu le sous-marin et on a commencé à le héler pour appeler au secours. Mais le second mécanicien a dit qu’il valait mieux ne pas attirer son attention, car peut-être allait-il tirer sur nous. Son conseil fut suivi.

Déclaration du matelot Martin NIELSON

J’étais en vigie sur le gaillard quand j’ai vu un ruban blanchâtre venir sur le navire par tribord. Deux secondes plus tard, le navire fut atteint par la torpille un peu en arrière du milieu. Je n’ai pas eu le temps de donner l’alarme et me suis jeté derrière le bastingage pour éviter les éclats de l’explosion. J’ai couru au canot bâbord, mais il est tombé à la mer avec les 5 hommes qui étaient dedans, dont moi. J’ai nagé vers le radeau qui m’a recueilli. Le navire a coulé environ 5 minutes après le torpillage.

Le sous-marin attaquant

C’était l’UB 57 du Kptlt Otto STEINBRINCK

Voici une photo du STEPNEY (1916-1957) 808 t, 57 m, qui recueillit le maître d’hôtel du NITEDAL et les rescapés du GEMMA.

Image

Le même navire devenu DURHAMBROOK en 1945

Image

Et KYLEBURN en 1952

Image

Image

Cdlt
olivier

olivier 12
Messages : 3569
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: NITEDAL Vapeur norvégien

Message par olivier 12 » mar. juil. 30, 2019 7:45 am

Bonjour à tous,

Une autre vue du navire sauveteur sous le nom de KYLEBURN

Image

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »