MACAO Vapeur brésilien

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3614
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

MACAO Vapeur brésilien

Message par olivier 12 » dim. juil. 14, 2019 8:02 am

Bonjour à tous,

MACAO

Vapeur brésilien construit sous le nom de PALATIA au chantier Flensburger de Flensburg en 1912.
3557 t. Longueur 111 m. Largeur 15,5 m. 1 hélice 12 nœuds

1912 PALATIA Hamburg-Amerika Linie Hambourg
1917 MACAO Gouvernement brésilien Rio de Janeiro

La perte de MACAO

Effectue une traversée Rio de Janeiro – Le Havre avec un chargement de café et de cacao.

Rapport du premier lieutenant

Nous avons quitté Rio de Janeiro le 18 Septembre 1917. Vers 16h30 du 18 Octobre, nous avons rencontré deux hommes accrochés à une épave. Ils nous ont dit être des survivants du vapeur américain ST. HELENS. (Nota : vapeur américain de 1497 t, de New York, coulé trois jours auparavant soit le 15 Octobre par l’U 105 du kptlt Friedrich STRACKERJAN à la position 45°57 N et 11°19 W. Il y avait eu 24 disparus).

Nous avons poursuivi notre route à 8 nœuds pendant 1 heure et à 17h30, par 46°30 N et 10°30 W une torpille a explosé sur bâbord arrière de la salle des machines. Le navire a immédiatement pris de la gite. L’équipage a abandonné le vapeur en 5 minutes dans trois embarcations. Le navire, quant à lui, a continué sa route avec la machine en avant toute. Quand les embarcations se sont trouvées à 200 m du navire, le sous-marin a fait surface. Il paraissait être de la classe des plus grands sous-marins. Il portait un canon sur l’avant et un canon sur l’arrière et il y avait 18 hommes sur le pont.
Notre capitaine a reçu l’ordre de se rendre à bord et, par erreur, un de nos marins militaires l’a accompagné. Puis le sous-marin a fait route en direction du vapeur qui, après 30 minutes, était devenu à peine visible. Peu après, nous avons entendu 6 coups de canon, sans doute tirés pour le couler. Comme la torpille avait frappé dans un compartiment étanche, le navire n’avait en effet pas coulé.
Nous avons constaté qu’un chauffeur avait disparu, sans doute enseveli dans la soute à charbon quand le navire a pris de la gite.

Le sous-marin ne portait aucun signe distinctif, sauf des croix allemandes sur le côté. Les marins parlaient en allemand, que nous ne comprenions pas. C’est en anglais qu’ils ont donné l’ordre au capitaine de se rendre à bord. Ils ont demandé notre nationalité, mais n’ont pas voulu croire que nous étions brésiliens.

Le sous-marin attaquant

C’était l’U 93 du kptlt Hellmuth GERLACH.

Il semblerait qu’il ait gardé le capitaine du MACAO et un marin prisonniers à son bord.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MACAO Vapeur brésilien

Message par Memgam » dim. juil. 14, 2019 4:13 pm

Bonjour,

Macao,

creux : 22 feet. Machine à triple expansion : 318 nhp.

Source : Charles Hocking, Dictionary of disasters at sea, Lloyd's Register, 1969.

Cordialement.
Memgam

olivier 12
Messages : 3614
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: MACAO Vapeur brésilien

Message par olivier 12 » dim. juil. 14, 2019 4:29 pm

Bonjour à tous,

A propos de l'U 93, voir ce lien

viewtopic.php?f=29&t=71616

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »