ALTAÏR Vapeur norvégien

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 3520
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

ALTAÏR Vapeur norvégien

Message par olivier 12 » jeu. mars 14, 2019 8:09 am

Bonjour à tous,

ALTAIR

Vapeur norvégien construit sous le nom de BERNARD en 1884 au chantier Turnbull de Whitby.
1702 t 1674 tx JB 1052 tx JN Longueur 79 m Largeur 11,3 m 1 hélice
Indicatif HDNB
Classe 1 A 1 au Véritas

1884 BERNARD Turnbull Bros Cardiff Grande Bretagne
1899 ALTAÏR A/S Altaïr Directeur A. Kreger Oslo Norvège

Le torpillage d’ALTAÏR

Capitaine Nils STALHANE de Christiania
+ 19 hommes d’équipage
Traversée Rouen – Cardiff sur lest
Position du naufrage 50°31 N 05°17 W

Rapport d’enquête

Quitté Rouen à 16h00 le 14 Octobre. Descendu la Seine avec le Pilote. Mouillé à 19h30 à cause de la brume. Appareillé à 09h30 le 15. Changé de pilote à Villequier. Mouillé à 22h40 en rade du Havre. Appareillé à 10h00 le 16 Octobre et doublé Barfleur à 17h30.
Grand frais, pluie, mer très forte.
Le 17 Octobre, passé phare de Portland à 10h00, Berry Head à 15h40, Start Point à 17h00, Eddystone à 20h20, Lizard à minuit.

Le 18 Octobre passé Longship à 03h30 avec grand frais et gros grains. Coup de vent de NW avec mer grosse.
A 07h10 le phare de Trevose est à 5 milles. Le lieutenant Hans Kittelsen est de quart sur la passerelle et le matelot John Reinass est à la barre. Le capitaine est aussi sur la passerelle.
A 07h15 violente explosion qui rejette tout l’avant sur bâbord où il disparaît. Une énorme colonne d’eau s’élève en l’air et écrase la passerelle et la chambre de veille. Le capitaine est coincé, mais parvient à se dégager. Le lieutenant Kittelsen est balayé vers l’arrière et le matelot Reinass est projeté de la passerelle sur le pont et grièvement contusionné.
Le canot tribord est mis à la mer en une minute et le lieutenant et 5 hommes y prennent place. Le canot bâbord est ensuite amené et y prennent place le capitaine, le second, le chef mécanicien et 2 hommes. Le navire coule en moins de 5 minutes et on aperçoit encore 4 hommes qui sont recueillis. Les embarcations restent une demi-heure sur les lieux puis un patrouilleur est aperçu. Il recueille tout le monde et débarque les rescapés à Penzance. Ce patrouilleur était le 2657 ( BEN STROME)

Ont disparu :

- Rudolf BERG 1er chauffeur 27 ans Trondheim
- Robert TOLLEFSEN Chauffeur 22 ans Christiania
- Thorvald KALLEVIG Novice 19 ans Haugesund
- Ludwig RYG (Suédois) Novice 25 ans Wickaja
- Edward TOBIASEN Matelot

qui logeaient sous l’avant et ont été emportés par l’explosion.

Rescapés

- Nils STALHANE Capitaine
- Adolf SANDELEN Second capitaine
- Hans KITTELSEN Lieutenant 24 ans
- Henrik LUND Chef mécanicien
- Thorvald JOHANSEN Second mécanicien 36 ans
- Otmar CHRISTIANSEN Maître d’hôtel
- Sigurd BONKALD Cuisinier
- John REINASS Matelot 39 ans
- Johan EFRAIMSEN Matelot 18 ans
- Ingvald JOHNSEN Matelot 48 ans
- Axel LINDQUIST Chauffeur
- Fred ANDERSEN Chauffeur
- Gerhard SEREIDE Soutier
- Karl NILSEN Soutier
- Antonio DOLDIN Mousse du carré

Les matelots Efraimsen et Johnsen étaient les seuls à dormir avec leur gilet de sauvetage sur eux et c’est probablement ce qui les a sauvés car ils logeaient aussi à l’avant.

Impossible de dire si l’explosion est due à une mine ou à une torpille. L’officier enquêteur pense qu’ALTAÏR a été torpillé car un sous-marin a été aperçu 6 heures plus tard vers cette position où il a coulé le STEN.

Le sous-marin attaquant

C’était effectivement l’UC 64 de l’Oblt Erich HECHT qui torpilla ce jour-là ALTAÏR et STEN.

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »