PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Memgam » sam. mai 17, 2014 8:33 pm

Bonjour,

Provence (III), remorqueur, dragueur auxiliaire réquisitionné à Marseille le 1/2/1915, restitué en 1919.
construit en 1900 par la Compagnie générale de navigation Havre-Paris-Lyon-Marseille à Rouen, pour la Compagnie générale de navigation Havre-Paris-Lyon-Méditerranée à Lyon, armé à Port Saint Louis du Rhône (Bouches du Rhône).
148 tjb, 29,30 x 5,97 x 3,72 m, machine compound (45/82 cm) 250 cv, 10 noeuds, 2 chaudières Niclausse & Cie à 12,0 kg, 20 tonnes de charbon.

1915-1919, utilisé comme dragueur à Salonique.

Sources : Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, tome II, 1870-2006, Rezotel-Maury, 2005.
Registre n° 274, Bureau Veritas 1930.
Alain Naveteur et Robert-Jean Daubourg, Le remorquage, images et témoignages, Les cahiers du Musée de la batellerie, n° 35, février 1996.
Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.
Jean Labayle-Couhat, French warships of world war I, Ian Allan, 1974.
Hubert de Blois, La guerre des mines dans la Marine française, Editions de la Cité, 1982.
Les bâtiments qui ont porté ce nom, Cols bleus n° 1288 du 17 juillet 1973, photo Musée de la Marine.

Cordialement.

Image
Memgam

Rutilius
Messages : 14477
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Rutilius » ven. mai 23, 2014 12:31 am


Bonsoir à tous,


■ Historique (complément)


Le remorqueur Provence-III fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 2 août 1914 au 28 novembre 1919 [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922/14, p. 720 et 754 – Errata Bull. off. Marine 1922/21, p. 41.].

Du 1er février au 3 octobre 1915, il prit part aux opérations des Dardanelles (Circulaire du 17 décembre 1931 relative à l’attribution de la Médaille commémorative serbe aux personnels militaires et civils de la Marine, Annexe I. : J.O. 20 déc. 1931, p. 12.904).

Puis, du 3 octobre 1915 au 11 novembre 1918, il appartint aux forces navales basées à Salonique (Ibid.).


— Février 1915 : Affecté à la 2e Escadrille de la Flottille de dragueurs des Dardanelles ; alors commandé par le le lieutenant de vaisseau Louis Théophile LITRÉ. .

Placée sous l’autorité du capitaine de frégate Pierre Ferdinand Maxime de COURTOIS de LANGLADE, commandant le patrouilleur auxiliaire et ex-yacht Poupée, cette flottille était ainsi constituée :

• 1re Escadrille.

Henriette-I, ex-yacht (Lieutenant de vaisseau Marie Achille Édouard Pierre AUVERGNY).
Ishkeul (Premier-maître patron pilote OLLIVIER).
Jules-Couette (Premier-maître patron pilote Aristide Louis CAGNIER).
Marius-Chambon (Lieutenant de vaisseau Paul Marie Joseph BLANC).
Pioche (Lieutenant de vaisseau Charles François Henri ROUZAUD).
Râteau (Lieutenant de vaisseau Émile Victor FAURIE).

• 2e Escadrille.

Camargue (Lieutenant de vaisseau Jules BERGEON).
Charrue (Officier de 2e classe des équipages de la flotte Yves Louis SERGENT).
Herse (Lieutenant de vaisseau Jacques Lucien BOISSARIE).
Madrague (Premier-maître patron pilote LE MANCHEC).
Marseillais-XVIII (Lieutenant de vaisseau Maurice Alphonse Marie Albert THIERRY).
Marseillais-XXVIII (Premier-maître patron pilote E. LE GALL).
Rove (Premier-maître patron pilote Édouard Isaïe PRUD’HOMME).

• Bases flottantes successives.

Ville-de-Rabat (Lieutenant de vaisseau Joseph Alexandre Jean THÉRON).
Arcturus (Lieutenant de vaisseau auxiliaire Louis Gustave GUFFLET).


(Pierre Ferdinand Maxime de COURTOIS de LANGLADE : « Une flottille française aux Dardanelles (1915). Les Patrouilles en Méditerranée centrale (1917 ~ 1918). », préface du commandant Auguste THOMAZI, Impr. Girouard & Richou, Saumur, 1936, 227 p., avec cartes, croquis et planches. – p. 4 à 6.)
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14477
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Rutilius » dim. mai 25, 2014 12:55 am


Bonsoir à tous,


■ Le commandant du dragueur Provence-III aux Dardanelles.


— LITRÉ Louis Théophile, né le 9 janvier 1878 à Audeville (Seine-inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime) et décédé le ... à ... (...).


Boursier de l’État (D. des 30 sept. et 21 oct. 1890 nommant des élèves du Gouvernement dans les lycées et les collèges, J.O. 24 oct. 1890, p. 5.189).

Admis à l’École navale à la suite du concours de l’année 1896, étant classé 45e sur 70 élèves (Déc. min. 17 sept. 1896, J.O. 18 sept. 1896, p. 5.226).

Nommé au grade d’aspirant de 2e classe à compter du 1er août 1898, étant classé 35e sur 68 élèves (Déc. min. 3 août 1898, J.O. 4 août 1898, p. 4.838).

Promu au grade d’aspirant de 1re classe à compter du 5 octobre 1899, étant classé 34e sur 68 élèves (D. 4 août 1899, J.O. 6 août 1898, p. 5.306). Affecté au port de Brest (J.O. 8 août 1898, p. 5.352).

Étant embarqué sur le cuirassé Masséna, de l’Escadre du Nord, désigné pour embarquer sur le croiseur l’Isly (J.O. 9 mars 1901, p. 1.620).

Promu au grade d’enseigne de vaisseau (D. 6 oct. 1901, J.O. 9 oct. 1901, p. 6.330).

Désigné pour embarquer le 18 février 1902 sur le cuirassé Courbet, de l’Escadre du Nord (J.O. 4 févr. 1902, p. 779 ; J.O. 9 févr. 1902, p. 852).

Désigné pour embarquer le 24 janvier 1903 sur l’aviso Bengali, de la Force navale de l’Extrême-Orient (Mission hydrographique) (J.O. 30 déc. 1902, p. 8.510).

Désigné pour embarquer le 26 septembre sur le cuirassé Jauréguiberry, de l’Escadre du Nord (J.O. 14 sept. 1904, p. 5.630).

Désigné pour embarquer, comme second, sur un torpilleur de la 4e Flottille de la Méditerranée (J.O. 14 mars 1906, p. 1.679).

Désigné pour embarquer, comme second, sur le transport Loiret (J.O. 11 janv. 1908, p. 261).

Promu au grade de lieutenant de vaisseau (D. 29 nov. 1909 , J.O. 1er déc. 1909, p. 11.462).

Affecté au port de Cherbourg à compter du 1er janvier 1912 (J.O. 30 déc. 1911, p. 10.660).

Nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur (D. 31 déc. 1913, J.O. 1er janv. 1914, p. 54).

En Février 1915, commande le dragueur Provence-III.

Objet d’un témoignage officiel de satisfaction avec inscription au calepin (Arr. 12 mai 1915 attribuant des récompenses au personnel qui s’est plus particulièrement distingué aux combats des Dardanelles, J.O. 13 mai 1915, p. 3.061).


Image

(p. 3.063)


Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (Déc. 9 juill. 1915, J.O. 10 juill. 1915, p. 4.681) :

« Litré (L.-T.), lieutenant de vaisseau commandant la Provence : a dirigé à plusieurs reprises avec succès des opérations de dragage, a réussi à sauver son bâtiment endommagé par l’explosion d’une mine survenue le 7 mars. »

Nommé au commandement d'un torpilleur à Cherbourg (D. 4 août 1915, J.O. 6 août 1915, p. 5.425).

... / ...

Promu au grade de capitaine de corvette (2e tour ; au choix) (D. 14 avr. 1919 , J.O. 16 avr. 1919, p. 2.985).

Objet d’une proposition extraordinaire d’avancement pour le grade de capitaine de frégate dans les termes suivants (J.O. 16 déc. 1919, p. 14.600) :

« Capitaine de corvette Litré (Louis-Théophile) : a fait preuve dans l'organisation et la direction des dragages de Syrie de solides qualités de chef, dirigeant personnellement les opérations les plus délicates et les plus dangereuses, donnant à tous le plus bel exemple d'énergie et de sang-froid. »

Inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade d’officier dans les termes suivants (Arr. 7 nov. 1920, J.O. 9 nov. 1920, p. 17.939) :

« Litré (Louis-Théophile), capitaine de corvette : excellent marin, spécialiste des dragages. A fait ses preuve aux Dardanelles, en zone des armées du Nord et à Marseille et en Syrie. Une citation. » (p. 17.940)

Promu au grade de capitaine de frégate (J.O. 17 déc. 1921, p. 13.739).

Alors en retraite, nommé au grade de capitaine de frégate dans la réserve de l’armée de mer (D. 13 oct. 1929, J.O. 15 oct. 1929, p. 11.549).

Promu au grade de capitaine de vaisseau dans la réserve de l’armée de mer (D. 8 juill. 1930, J.O. 9 juill. 1930, p. 7.681).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par kgvm » dim. mai 25, 2014 1:14 pm

Les lignes ne sont pas typiques pour un remorqueur.
Peut-être le chalutier "Provence IV"??

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Memgam » dim. mai 25, 2014 1:52 pm

Bonjour,

A l'attention de kvgm.

La qualité de la photo laissant à désirer, un doute peut légitiment apparaître.
Cependant il faut tenir compte de deux éléments principaux :
1°) A l'époque, on transformait facilement un remorqueur en chalutier ou l'inverse (cf les six remorqueurs de 1000 cv, L'Orage, Le Puissant…de 1919, convertis en chalutier avec un allongement).
2°) Il s'agit d'un remorqueur, construit par un chantier fluvial et destiné à une compagnie fluviale, donc son aspect n'est pas forcément typique.
Pour mémoire, la silhouette "classique" du remorqueur de haute mer, date de 1892 et a perduré jusqu'en 1933, avec l'apparition de la propulsion diesel sur ce type de navire, tout en notant que le "classique" n'a disparu qu'en 1955.

Donc, faute de preuve contraire flagrante, je considère la légende publiée comme crédible, sans être certaine.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 14477
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Rutilius » dim. mai 25, 2014 7:32 pm


Bonsoir Klaus,
Bonsoir à tous,

La même photographie – simplement légendée « Le dragueur Provence-III » – figure (p. 177) dans l’ouvrage collectif « En patrouille à la mer » (Préface du commandant Auguste Thomazi, éd. Payot, « Collection de mémoires, études et documents pour servir à l’histoire de la guerre mondiale », Paris, 1929, 304 p., avec 10 cartes, 21 photographies et 9 dessins de Pierre Le Comte). Elle illustre la contribution du capitaine de corvette de réserve P.-A. Bouissou intitulée : « A la recherche des sous-marins et des mines » (p. 139 à 245). Cet officier, alors enseigne de vaisseau de réserve, prit le commandement du dragueur de mines Provence-III le 14 mai 1915 (op. cit., p. 154).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

kgvm
Messages : 1137
Inscription : ven. janv. 18, 2008 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par kgvm » mer. juin 04, 2014 12:30 am

"Il s'agit d'un remorqueur, construit par un chantier fluvial et destiné à une compagnie fluviale, donc son aspect n'est pas forcément typique."
Vous avez raison, Memgam, mais un remorqueur fluvial avec un bloc passerelle à deux étages, c'est totalement inhabituel!

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Memgam » mer. juin 04, 2014 9:41 am

Bonjour,

A l'attention de kgvm.

Certes, votre remarque est pertinente. Ce dont il faut tenir compte, c'est que la Compagnie HPLM travaillait aussi sur le littoral Méditerranénen, d'où le M du nom. M signifiant aussi Marseille. Le sobriquet de la compagnie était 'Hachez, Pillez Les Malheureux" (cf Marie Babey, Je me souviens du canal Saint-Martin, Parigramme 2003). La dite compagnie possédait d'ailleurs des caboteurs et des chalands de mer. A partir de Port Saint Louis du Rhône, des chalands étaient remorqués vers Marseille et Sète notamment.

Il existe une "Notice sur la Compagnie HPLM", de 1914, imprimée à Lyon et dont quelques exemplaires sont en vente sur divers sites internet. L'une des photos présentées pour l'illustrer représente précisément un chaland de mer. Elle fait 15 pages et comprend 40 dessins. Je ne sais pas si Provence en fait partie. (Prix à la vente : 150 à 450 euros, cf Justbooks et Priceminister).

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Memgam » mer. juin 04, 2014 11:41 am

Bonjour,

En confirmation de l'utilisation maritime du remorqueur Provence de la Compagnie générale de navigation HPLM.

Il était sous contrat avec la Société de centrale des naufragés pour porter secours aux bâtiments en difficulté sur le littoral. Il devait pour celà prendre en remorque le canot de sauvetage de Port Saint Louis du Rhône.

Ce qu'il fit le 17 octobre 1902, le remorqueur Provence, capitaine Mayon, prit le canot de sauvetage en remorque pour se rendre près de Faraman, au secours du cargo Louis C de l'armement Axel Brush de Marseille, échoué avec 7 hommes à bord. Le remorqueur, qui calait 4 m, mouilla, largua le canot qui fut remorqué par le vapeur de pêche Neptune, calant 1 m, puis les canotiers menèrent à l'aviron le canot jusqu'au cargo, embarquant six hommes, le capitaine Madec restant à bord. Retour dans l'ordre inverse, opération menée de 10 heures à 16 heures.
Le navire sera renfloué le lendemain 18 octobre, par la compagnie Chambon (source : Roger Lafon, A l'appel des S.O.S., JMM, 1927).

N.B. Louis C, construit comme Goody à Glasgow en 1889, 196 tjb, 185 tpl, 35,53 x 6,40 m, 200 cv, 9 noeuds
après de nombreux changements de propriétaires et d'échouements, sera perdu par naufrage le 30 novembre 1935, comme espagnol, Ypres au large de Mete.

Source : Annales du sauvetage maritime d'octobre 1902.
Pierre Gallocher, Méditerranée mer cruelle, 1830-1950, 120 ans de drames et de fortunes de mer, Tacussel éditeur, 1986, photo page 171
Paul Bois, Armements marseillais, compagnies denavigation et navires à vapeur (1831-1988), CCIMP, édition 1992.

Cordialement.

Image
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: PROVENCE III - remorqueur - Cie H.P.L.M

Message par Memgam » jeu. juin 26, 2014 8:46 pm

Bonjour,

La photo de Provence III, dans l'ouvrage collectif signalé ci-dessus par Rutilius, page 177.

Cordialement.

Image
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »