QUINETTE-DE-ROCHEMONT [I] — Baliseur — Administration des ponts et chaussées.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

QUINETTE-DE-ROCHEMONT [I] — Baliseur — Administration des ponts et chaussées.

Message par Rutilius » jeu. janv. 17, 2013 10:11 pm

Bonsoir à tous,

Quinette-de-Rochemont (I) — Baliseur — Administration des ponts et chaussées, Service des phares et balises, Royan.

Construit en 1911 à Nantes par Société anonyme des Ateliers et chantiers de la Loire.

Caractéristiques — Jauge : 208 tx jb. Port en lourd : 307 t pl. Dimensions :38 x 6,8 x 3,05 m. Propulsion : 2 machines de 450 cv ; 2 hélices. Vitesse : 11,1 nœuds.

A remplacé en Novembre 1910 à Royan le baliseur L’Éclaireur-de-la-Gironde, transféré au Palais (Belle-Île-en-Mer, Morbihan) pour les besoins de l’édification du phare des Birvideaux.

■ Historique partiel.

— 7 septembre 1915 : Dans les parages de La Coubre, prend en remorque les canots dans lesquels avaient pris place les naufragés du cargo Bordeaux, de la Compagnie générale transatlantique, torpillé le même jour à l’embouchure de la Gironde par le sous-marin allemand U-20 (Kapitänleutnant Walther Schwieger).

— 6 septembre 1919 : Lors de la cérémonie de pose de la première pierre du Monument à la gloire des Américains — destiné à commémorer à la Pointe de Grave, d’une part, l’embarquement en 1777 sur ce rivage du marquis de La Fayette et de ses volontaires, partant soutenir la révolution américaine, et, d’autre part, le débarquement en 1917 des troupes conduites par le général John J. Pershing (Le Temps, n° 21.244, Dimanche 7 septembre 1919, p. 3 et 4) —, transporte de Bordeaux à Pauillac, puis reconduit à Bordeaux, le président Raymond Poincaré, Hugh C. Wallace, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en France, Paul Deschanel, président de la Chambre des députés, Antonin Dubost, président du Sénat, et Georges Leygues, ministre de la Marine.


QUINETTE-DE-RICHEMONT – Baliseur – I  ² –  .jpg
QUINETTE-DE-RICHEMONT – Baliseur – I ² – .jpg (175.6 Kio) Consulté 1136 fois


6 septembre 1919. — Pointe de Grave. — Dirigeable survolant le baliseur
Quinette-de-Rochemont reconduisant à Bordeaux le président Raymond Poincaré et sa suite.



Image

Bibliothèque nationale de France ~ Département Estampes et photographie
Agence de presse Rol ~ Réf. Rol 55.791



6 septembre 1919. — Pointe de Grave. — MM. Raymond Poincaré, Hugh C. Wallace,
Paul Deschanel, Antonin Dubost et Georges Leygues à bord du baliseur
Quinette-de-Rochemont
, retournant à Bordeaux.



Image

Bibliothèque nationale de France ~ Département Estampes et photographie
Agence de presse Rol ~ Réf. Rol 55.783


Haut de 75 mètres, le Monument à la gloire des Américains fut inauguré le 4 septembre 1938 par MM. Georges Bonnet, ministre des Affaires étrangères, et William Bullit, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en France (Le Temps, n° 21.244, Dimanche 7 septembre 1919, p. 3 et 4). Il fut dynamité le 30 mai 1942 par l’occupant allemand, celui-ci craignant qu’il ne servit de point de repère à l’aviation alliée. En 1947, il sera remplacé par une construction beaucoup plus modeste, portant l’inscription suivante :

« Ici s’élevait le Monument à la Gloire des Américains, aux soldats du général Pershing, défenseurs du même idéal de droit et de liberté qui conduisit en Amérique La Fayette et ses volontaires, partis de ce rivage en 1777. Le monument symbolisait la fraternité d'armes et l’amitié franco-américaine. Il fut détruit le 30 mai 1942 par les troupes d’occupation allemandes. Il sera réédifié par le peuple français. They have destroyed it, we shall restore it. »
Dernière modification par Rutilius le jeu. juil. 23, 2020 8:35 pm, modifié 5 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par Memgam » ven. janv. 18, 2013 11:13 am

Bonjour,

A Brest, sur le rempart du cours Dajot, un monument américain de 50 mètres de haut a été érigé de 1931 à 1932. il a été officiellement inauguré le 12 août 1937, en présence de l'ambassadeur des Etats-Unis en France, Josephus Daniels, qui avait été secrétaire d'Etat de la Marine des USA pendant la guerre, et du général Pershing, commandant des troupes américianes en France. La Marine des USA était représentée par le torpilleur Kane, amarré au premier bassin du port de commerce. Pour la France, il n'y eut que les autorités locales, Préfet maritime, Préfet, sénateur-maire...
Détruit par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale, il a été reconstruit à l'identique.
Brest a été la base n° 5 des forces expéditionnaires Américaines de 1917 à 1919, commandée par l'amiral Wilson puis l'amiral Halstead.

Source : La Dépêche de Brest (1931-1932, 1937)

Les machines du Quinette de Rochemont étaient du type compound (deux cylindres de 25 et 64 cm, à 150 tours par minute).

Source : Registre Bureau Veritas 1930.

Cordialement
Memgam

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

QUINETTE-DE-ROCHEMONT [I] — Baliseur — Administration des ponts et chaussées.

Message par Rutilius » ven. janv. 18, 2013 12:01 pm

Bonjour à tous,


Le Monument à la gloire des Américains édifié à la Pointe de Grave


Image


Image


Source : Maquisards de France —> http://maquisardsdefrance.jeun.fr/t1193 ... e-grave-33
Dernière modification par Rutilius le mar. juil. 07, 2020 6:19 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par Memgam » sam. janv. 19, 2013 7:47 pm

Bonjour,

Sur la photo ci-dessus présentée par Rutilius, c'est le dirigeable CM-2, venant de Rochefort, qui survole le baliseur Quinette de Rochemont. Il était arrivé à Rochefort en juillet, venant de Guipavas (Finistère) et y repartira le 12 septembre pour y être stocké.
Dirigeable de 6 000 m3, 69 x 12 m, 2 moteurs Salmson de 150 hp. Vitesse : 81 km/h, maxi.
Equipage de 6 hommes, 2 mitrailleuses, 4 bombes. 20 heures d'autonomie.

Source : Robert Feuilloy, Les dirigeables de la Marine française (1915-1937) ARDHAN, 2008.

Cordialement.

Image
Memgam

autrebord
Messages : 4
Inscription : mer. nov. 17, 2010 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par autrebord » sam. févr. 02, 2013 4:38 pm


Bonjour à tous,

Je m'intéresse à l'histoire de Quinette de Rochemont et je découvre, avec plaisir, les deux photos que vous avez publié.

Pour la petite histoire, le Quinette de Rochemont fait le bonheur, depuis 20 ans, des nombreux plongeurs en Martinique.

J'ai pratiquement retracé toute l'histoire de ce baliseur, si celà vous intéresse vous en avez un résumé sur mon site, tapez nahoon dans votre moteur de recherche.

Cordialement

Jean

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par Memgam » dim. févr. 03, 2013 11:16 am

Bonjour,

Comme indiqué par autrebord, (alias Jean Troupel), le Quinette de Rochemont (I) est devenu le Masoala en 1950. Il a été dieselisé et ses aménagements ont été adaptés pour la vie en ambiance tropicale car il était destiné à Madagascar (d'où son nom d'un cap au nord-est de l'île). Il est finalement parti pour la Caraïbe, nom qu'il prendra d'ailleurs en 1957.
Pour la suite de son histoire, sa transformation en trois mâts et sa fin comme épave du Nahoon, immergé en récif corallien en 1993, voir le récit de Jean Troupel.

La photo ci-dessous a été prise à Cayenne, cf Jean-Yves Brouard, Les Bateaux de Servitude, MDM, 2000, page 46.

Cordialement.

Image
Memgam

autrebord
Messages : 4
Inscription : mer. nov. 17, 2010 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par autrebord » dim. févr. 03, 2013 7:04 pm

Bonjour,

je n'ai trouvé que très peu d' information sur l'activité du Quinette de Rochemont pendant la première guerre, si ce n'est ce que j'ai lu sur ce site concernant le sauvetage des passagers et de l' équipage du Bordeaux et un ordre de réquisition pour remorquer une barge de tourbe de Saintonge, trouvé aux archives de Bordeaux. Si vous avez des infos sur cette période je suis preneur, merci d'avance.

Cordialement

Jean
Jean

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par Memgam » dim. févr. 03, 2013 7:14 pm

Bonjour,

Le Quinette de Rochemont (I), n'ayant pas été réquisitionné pendant la guerre de 1914-1918, le navire a essentiellement pratiqué son métier habituel de baliseur : entretien et ravitaillement des phares et balises de son secteur.

Cordialement
Memgam

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

QUINETTE-DE-ROCHEMONT [I] — Baliseur — Administration des ponts et chaussées.

Message par Rutilius » dim. févr. 03, 2013 11:01 pm

Bonsoir à tous,

■ Historique (complément).

— 11 ~ 12 février 1912 : Amarré à un corps-mort, s’échoue dans la conche de Royan, ayant été poussé à la côte en raison de l’état du vent et de la mer. Est remis à flot par l’Amiral-Laffont.

Annales du sauvetage maritime (Société centrale de sauvetage des naufragés),
T. XLVII, Janv. ~ Févr. ~ Mars 1912, « Rapports des stations », p. 37.

« ROYAN (Charente-Inférieure) — 13 février 1912.

Pendant la nuit du 11 au 12 février 1912, le Quinette-de-Rochemont, amarré sur son corps-mort, fut, par suite de l’état du vent et de la mer, poussé à la côte dans la conche de Royan. Dès le jour, le service du balisage et simultanément le président du comité local informaient l’Amiral-Lafont et demandaient son assistance.
Les feux furent aussitôt poussés avec la plus grande activité, et, à dix heures, l’Amiral-Lafont envoyait sa remorque au bateau à la côte.
Le sable, mouvant à cet endroit, l’uniformité des fonds et le peu d’eau rendaient la tâche délicate et difficile. La mer, très houleuse au large, brisait en côte, les vents de Sud étaient encore forts et poussaient également en côte.
Une baleinière du service du balisage, venue pour prêter main-forte, envoya la première remorque : mais elle manqua le navire et fit côte un peu plus loin sur son arrière ; malgré cela, cette remorque fut prise. Au bout de quinze minutes d’efforts, elle casse.
Aussitôt l’Amiral-Lafont vira de bord, revint passer une deuxième remorque qui cette fois étala, et, à 11 h. 28, le Quinette-de-Rochemont était à flot.
Il fut remorqué près du port de Royan où il entra par ses moyens et y fut amarré en sécurité. L'Amiral-Lafont a reprit son corps-mort. Il était à poste à midi 30

Capitaine GUERRE,

Commandant l’Amiral-Lafont.
» (*)

___________________________________________________________________________________________

(*) Amiral-Lafont. – Bateau de sauvetage de la Société centrale de sauvetage des naufragés stationné à Royan pour porter secours aux navires en détresse dans l’embouchure de la Gironde. Remplacé au début de l’année 1913 par le remorqueur Baron-Léopold-Davillier.


__________________________________________________________________________________________


— 11 août 1930 : Le matelot Florentin Bibard, occupé à haler une amarre sur une cale d'accostage du port de Royan, plonge tout habillé dans le bassin et sauve un enfant qui venait accidentellement d’y tomber.

Annales du sauvetage maritime (Société centrale de sauvetage des naufragés),
2e semestre 1930, « Rapports des stations », p. 56.


« ROYAN (Charente-Inférieure).

Le 11 août 1930, au moment où le baliseur Quinette-de-Rochemont rentrait au port de Royan, vers 17 heures, après une tournée en mer, un enfant d’une dizaine d'années, Jean Chaffeau, de Royan, qui s’amusait à se tremper les pieds le long de la cale d’accostage du baliseur, est tombé à la mer.
Le matelot Bibard Florentin, occupé sur le quai à haler une amarre du baliseur, ayant entendu crier
" un enfant à la mer ", plongea sans hésitation tout habillé à l’endroit où l’enfant venait de disparaître, juste derrière les hélices du baliseur, et fut assez heureux d’attraper le jeune Chaffeau, lequel, sans ce geste courageux, était irrémédiablement noyé.
Toutes les personnes présentes sur le quai félicitèrent sans réserve le matelot Bibard, qui, père de quatre enfants, n’avait pas hésité à risquer sa vie.

L’Ingénieur des T. P. E.,
Lanoire. »

Annales du sauvetage maritime (Société centrale de sauvetage des naufragés),
1er semestre 1931, « Rapports sur les récompenses », p. 37.

« Prix Charles et Frank Allenet (150 francs) au matelot Bibart, du baliseur Quinette-de-Rochemont, à Royan.

Le 11 août, a plongé tout habillé et a sauvé un enfant tombé à la mer, qui se serait certainement noyé sans sa courageuse intervention. Bibart est père de quatre jeunes enfants. »
Dernière modification par Rutilius le mar. juil. 07, 2020 6:45 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

autrebord
Messages : 4
Inscription : mer. nov. 17, 2010 1:00 am

Re: QUINETTE-DE-ROCHEMONT — Baliseur — Service des Phares & Balises.

Message par autrebord » lun. févr. 04, 2013 5:40 pm

Bonsoir,

Merci pour vos infos.

On peut rajouter ce janvier 1924, ou un très fort coup de vent conjugué à un fort coef de marée, dévasta le littoral royannais, beaucoup de bateaux sont soit coulé soit parté à terre, le quinette de Rochemont s'en sort sans dommage grace à son équipage.

" L' Inspecteur Général des Services des Phares et Balises à M. Lefort, Ingénieur en chef, à Bordeaux

J'ai eu connaissance des mesures efficaces prises par M. l' Ingénieur des Travaux publics de l' Etat Lamoire, chargé de la subdivision de balisage de Royan et par l' équipage du bateau-baliseur, notamment par les chauffeurs Meyeres et Bossuet, par le matelot David et par M. Dussieu, pour protéger le" Quinette de Rochemont", contre les effets de raz de marée du 9 janvier.


Jean

Répondre

Revenir à « MARINE »