CRILLON - Voilier

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
markab
Messages : 392
Inscription : dim. déc. 19, 2010 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par markab » dim. nov. 27, 2011 7:51 pm

Bonsoir,

Un nouveau voilier de la Société Maritime Française

http://www.ellisisland.org/shipping/For ... hipid=6448

Single Ship Report for "5618527" (MIRAMAR)
IDNo: 5618527
Year: 1902
Name: CRILLON
Keel:
Type:ship
Launch Date:5.6.02
Flag:FRA
Date of completion:9.02
Tons:2392
Link:1348
DWT:0
Yard No:29
Length overall:
Ship Design:
LPP:85.7
Country of build:FRA
Beam:12.4
Builder:St Nazaire (Penhoet)
Material of build:
Location of yard:St Nazaire
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn):sail
Naval or paramilitary marking :
A:*
End:1928
Subsequent History:
Disposal Data:
BU 4q.1928


A bientot :hello:
Cordialement / Best regards
Marc.

A la recherche des navires et des marins disparus durant la Grande Guerre.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par Memgam » lun. déc. 28, 2015 12:22 pm

Bonjour,

Crillon, trois-mâts carré, construit en 1902 aux chantiers de Saint-Nazaire Penhoët
du nom du colonel général des gardes françaises Louis des Balbes de Berton de Crillon (1543-1615).

2291 tjb, 1733 tjn, 85,71 x 12,41 x 6,93 m

En 1912, Indicatif HTMC, immatriculé à Nantes, armateur Compagnie Maritime Française, capitaine Beridon.

Vendu à la Société nouvelle d'armement en 1913
"Lors de son dernier voyage, Crillon, parti de Southampton, arriva le 13 mars 1921 à Adélaïde après 93 jours de navigation. Quittant l'Australie le 30 avril, il rejoignit Plymouth le 10 septembre, comptant 134 jours de mer. Ayant livré sa cargaison de blé à Cardiff, il revint en France et fut désarmé au canal de la Martinière le 29 octobre 1921.
Le Crillon en ressortit le 18 mars 1927 et demeura ensuite plus de dix-huit mois à Nantes, avant d'être démoli à la fin de l'année 1928."

Source : Registre n° 84, Bureau Veritas 1912.
Frederic Grellier, Trésors cap-horniers, volume 2, O large éditions, 2012, page 32, photo Brodie Collection, La Trobe picture collection State Library of Victoria

Cordialement.

Image
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par Memgam » lun. déc. 28, 2015 2:41 pm

Bonjour,

"Comme les autres voiliers, Crillon fut mis au service du pays pendant la guerre de 1914 et affecté au transport des blés d'Australie. Les navires partaient sur lest, allaient prendre leurs ordres au cap Borda dans l'île Kangaroo qui couvre l'entrée des golfes Spencer et Saint Vincent et de là étaient envoyés dans les différents ports du continent australien.
Les voiliers, réunis en convoi, attendaient généralement un vent favorable pour s'écarter le plus tôt possible de la zone où opéraient les sous-marins.
C'est dans ces conditions que le 22 avril 1917, le Crillon, capitaine Lechvien sortit de la rivière de Bordeaux en compagnie de douze autres grands voiliers. Appareillant tous ensemble au petit jour de la rade du Verdon, ce fut un spectacle magnifique que la sortie par forte brise de vent d'est de ces trois et quatre mâts faisant route pour le large dans les passes de la Gironde ; on se serait cru reporter à un siècle en arrière, quand les escadres de Louis XVIII exécutaient des manoeuvres d'entraînement.
Sitôt que le convoi eut atteint la bouée d'observation de la passe sud, les pilotes de mer se préparèrent à débarquer, Crillon à ce moment était encadré par le trois-mâts carré Alice au vent et le quatre-mâts norvégien Valérie sous le vent.
Le capitaine Lechvien fit mettre sur le mât ses deux phares arrières pour débarquer son pilote puis fit servir ensuite pour mettre le cap à l'ouest-sud-ouest.
A ce moment, Boieldieu qui devait exécuter la même manoeuvre passa derrière Crillon en portant vent arrière et pensant que Crillon avait plus de vitesse qu'il n'en avait réellement, lofa pour prendre la panne sous le grand phare. L'abordage était inévitable. Le Crillon était très limité dans ses manoeuvres. En laissant porter il abordait Boieldieu par le travers et en lofant il coupait en deux son voisin du vent, le trois-mâts Alice.
la seule chose à faire était donc d'essayer de couper la vitesse.
C'est ce qui fut fait. Malgré cela, le Boieldieu aborda le Crillon par le travers du fronton du gaillard, presque perpendiculairement. Ce dernier navire dut rentre à Bordeaux où il fit 80 000 francs de réparation ; il y fut retenu jusqu'en juin 1917. Boieldieu continua sa route comme précédemment et dut à cet accident d'échapper aux sous-marins."

Source : Louis Lacroix, Les derniers grands voiliers, J. Peyronnet & cie, 1937.
Henri Picard, La fin des cap-horniers, Edito-Vila, 1974. Reproduction du tableau de Roger Chapelet, page 61.

Cordialement.

Image
Memgam

Rutilius
Messages : 14477
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CRILLON ― Trois-mâts carré ― Société nouvelle d’armement.

Message par Rutilius » lun. déc. 28, 2015 4:51 pm

Bonjour à tous,


Le trois-mâts carré Crillon sous voiles vers 1902


Image

National Library of Australia
State Library of South Australia ~ A. D. Edwardes collection
Image PRG 1373/1/87
Dernière modification par Rutilius le sam. févr. 15, 2020 10:04 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par Memgam » lun. déc. 28, 2015 6:47 pm

Bonjour,

Le 27 septembre 1908, à 17 h 00, à bord du Crillon au mouillage devant Hobarth (Australie), en venant l'appeller pour le diner, le mousse Auguste Rivet a découvert le corps du capitaine Paul Fréderic Bertho, étendu sur le sofa de son salon, un revolver à la main.
L'enquête concluera à un suicide.

Source : The Mercury, Hobart, du 29 septembre 1908.

Feu le capitaine Bertho sera remplacé par le second du trois-mâts Sully de la même compagnie, le capitaine Dalbarade, les deux navires partiront pour Portland (USA) sur ballast.
Dalbarade gardera le commandement jusqu'en 1911. En novembre 1909, à 80 milles des côtes de Tasmanie, il perdra un homme, tombé à la mer dans le mauvais temps.

Source : The Mercury, Hobart, du 1er octobre 1908. Daily Post, Hobart du 26 novembre 1909.

Lacroix et Picard signalent une traversée rapide de Crillon, d'Europe en Australie en 69 jours, sans pouvoir en fournir les dates.
Selon Ahern, il s'agit d'un départ le 8 septembre 1907 de Newcastle (Australie) pour Astoria (Etats-Unis), en 70 jours.
C'était dans le cadre d'une course avec le trois-mâts américain Henry Villard, chargé de 2215 t de charbon (2921 t pour Crillon). Le pari était de 50 dollars entre les deux capitaines.
Crillon est arrivé le 17 novembre à Portland et Henry Villar le 18 à Astoria.

Source : Patrick Ahern, Full sail beyond the three capes, the french bounty ships in Australia, 1898-1925, Patrick Ahern, 2008.
Newcastle Morning Herald du 9 septembre 1907.

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par Memgam » lun. déc. 28, 2015 10:17 pm

Bonjour,

Crillon, capitaine Lechvien, arrive à Sydney le 24 juillet 1914, venant de New York et appareille pour Newcastle le 28 septembre où il arrive le lendemain. Lors du déchargement des pierres de ballast, le 30 septembre, le second Edouard Janet qui surveille depuis le bord du panneau de cale, est touché à la tête par des pierres tombées sur lui à la suite d'un rupture de panier, il décède à l'hopital. Crillon repart le 23 novembre 1914 pour San Francisco avec 2995 t de charbon.

Crillon, capitaine Lechvien, arrive à Port Adélaïde le 6 septembre 1916, venant de New York avec du pétrole en caisses, il repart le 20 octobre 1916, pour Guam, avec 36 681 sacs de blé.

Crillon, capitaine Lechvien, arrive à Port Lincoln le 7 octobre 1917, venant de Bordeaux et repart pour Dakar le 26 novembre 1917 avec 35 917 sacs de blé.

A noter qu'à son neuvage, Crillon est pris par le capitaine Lesage, qui charge du pétrole en caisses à New York et arrive à Hobart le 29 mars 1903 et en repart le 4 avril pour Shanghaï où le capitaine débarque, devenant le seul français pilote de ce port.

Source : Patrick Ahern, French sailing ships at Australian ports, arrivals and departure 1898-1925, Patrick Ahern, 2010.
Louis Lacroix, Les derniers grands voiliers, J. Peyronnet & cie, 1937.
Sydney Morning Herald du 1er octobre 1914.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 14477
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

CRILLON ― Trois-mâts carré ― Société nouvelle d’armement.

Message par Rutilius » mar. déc. 29, 2015 12:34 am

Bonsoir à tous,


Le capitaine du trois-mâts carré Crillon durant la Grande guerre


— LEC’HVIEN Gilles Marie, né le 8 mai 1873 à Plouézec (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor) (Re-gistre des actes de naissance de la commune de Plouézec, Année 1873, f° 18, acte n° 33) et décédé le ... 1944 à Kérity (– d° –).

• Fils de Gilles Marie LECHVIAN [puis LEC’HVIEN], né le 2 décembre 1839 à Plouézec, marin, et d’Élisa-beth LE TRÉVOU, née le 5 avril 1839 à Yvias (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor), « mé-nagère », avec laquelle il avait contracté mariage à Plouézec, le 9 avril 1863 (Registre des actes de ma-riage de la commune de Plouézec, Année 1863, f° 14, acte n° 13).

• Petit-fils de Guillaume LECHVIAN, marin, et de Marie LE GUYADER, son épouse (Ibid.).

• Époux de Marie Jeanne Yvonne GUILOU, avec laquelle il avait contracté mariage à Kerfot (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor), le 10 juillet 1907.

**********

Capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Paimpol, n° 131 ; brevet conféré par une décision minis-térielle du 15 avril 1899 à la suite d’une session d’examens organisée à Lorient (J.O. 20 avr. 1899, p. 2.666).

Distinction honorifique

□ Par décision ministérielle du 22 juillet 1928 (J.O. 27 juill. 1928, p. 8.341), lui fut décernée la Médaille d’honneur des marins du commerce, instituée par la loi du 14 décembre 1901 (J.O. 16 déc. 1901, p. 7.777) au bénéfice des marins français comptant plus de 300 mois de navigation.
Dernière modification par Rutilius le sam. févr. 15, 2020 10:03 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: CRILLON - Voilier

Message par Memgam » mar. déc. 29, 2015 12:30 pm

Bonjour,

Le capitaine Lechvien a commandé le trois-mâts barque Bayard à son neuvage (1902), jusqu'en 1907, puis a pris le commandement du trois-mâts barque Edouard Detaille, celui du Bossuet en 1912-1913 et ensuite celui du Crillon. Tous ces voiliers font l'objet d'un sujet du forum.

Source : Louis Lacroix, Les derniers grands voiliers français, J. Peyronnet & cie, 1937.
Patrick Ahern, French sailing ships at Australian ports, arrivals and departures 1898-1925, Patrick Ahern, 2010.
Henri Picard, La fin des cap-horniers, Edita-Vilo, 1976.

Cordialement.
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »