LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par olivier 12 » jeu. févr. 10, 2011 8:25 pm

Bonjour à tous,

LE BLAVET

Cargo construit en 1913 aux Ateliers et Chantiers de Bretagne, La Prairie au Duc, Nantes.
1510 tpl (et non 1010 comme indiqué sur Miramar) 503 tx JN
Longueur 65 m. Largeur 10,5 m
Machine à triple expansion. Une hélice
Armateur : Société des Bois et Charbons F. LE BRISE. Lorient
Capitaine : Louis TARVEL et 14 hommes d'équipage.

Effectue une traversée Cardiff – Lorient avec 1245 tonnes charbon.

La perte de LE BLAVET. Rapport d'enquête

Le 1er Octobre 1916, LE BLAVET est à 24 milles dans le S13E de Longships et fait route au S 13 E à 8 nœuds vers Ouessant.
Vent de SSE fraîchissant et mer se creusant. Visibilité faible de 2,5 milles.

13h30
Croisé un paquebot anglais escorté par un destroyer faisant route à l'est pour entrer en Manche.

13h35
Un sous-marin émerge à ¾ de mille sur l'avant du travers bâbord, mais replonge aussitôt en apercevant le destroyer. Pensant que le sous-marin allait poursuivre le convoi, le capitaine de LE BLAVET fait une évolution complète et met le cap à l'ouest pour s'écarter.

13h55
Pensant être hors d'atteinte et considérant la faible visibilité, le capitaine reprend le cap au SSE.

14h05
Le sous-marin émerge à nouveau à ¾ de mille sur l'avant et tire deux coups de canon à blanc. LE BLAVET stoppe et casse son erre. Le sous-marin approche à 50 m et fait signe d'évacuer. L'embarcation du capitaine vient accoster le sous-marin et tout le monde monte à bord, sauf deux hommes qui doivent conduire trois marins allemands sur LE BLAVET.
Ils prennent les deux compas, montre, baromètre, placent leurs bombes, puis reviennent à leur bord à 15h15.
Le commandant fait redescendre les Français dans leur canot et leur dit de faire route au sud vers un navire qui vient de recueillir l'équipage d'un vapeur norvégien qu'il a lui-même coulé (nota : il s'agit du MALLIN).
Mais en raison du vent, le canot fait route au NNE vers un brick goélette russe qui, croyant à une attaque du sous-marin, prend peur, déborde ses embarcations et prend la fuite.

17h00
Les hommes voient le même sous-marin couler un vapeur reconnu comme étant le CAP MAZAGAN.

22h00
Les naufragés sont recueillis par le dundee anglais ALABAMA qui les dépose à Falmouth.

Description du sous-marin

Toutes les descriptions faites ce jour là par les victimes sont à peu près identiques (voir IRMA et VILLEBOIS MAREUIL).
Les capitaines de LE BLAVET et CAP MAZAGAN sont un peu plus prolixes en ce qui concerne le commandant du sous- marin, Erwin Wassner et ce qu'ils rapportent est intéressant.

Ce petit sous-marin était commandé par un officier extrêmement jeune, entre 26 et 28 ans, rasé,cheveux châtains, casquette à galon et pas de vareuse; seulement un chandail blanc. Il parlait un très bon français, avec néanmoins un léger accent. (nota : né le 1er Mars 1887, Wassner avait en réalité 29 ans).

Chose curieuse, en jetant un coup d'œil dans la descente du kiosque le capitaine de CAP MAZAGAN a vu un autre officier portant deux galons, qu'il a pensé être l'ingénieur mécanicien. Mais à chaque fois que le commandant s'adressait à lui, il lui parlait toujours en anglais.

Le commandant portait la Croix de Fer. Il y avait d'ailleurs trois Croix de Fer peintes sur la coque, ce qui laisse à penser que ce sous-marin avait déjà fait des exploits.

Le capitaine de LE BLAVET a demandé au commandant s'il n'allait pas faire de mal à son équipage. Mais ce commandant était extrêmement courtois, presque avec exagération et affectation. Il lui a répondu :
« Avez-vous jamais entendu qu'un sous-marin allemand, après avoir coulé un navire, avait fait du mal à son équipage? »
Le capitaine de BLAVET, « probablement terrorisé »déclare l'officier enquêteur, a répondu qu'effectivement il ne l'avait jamais entendu dire.

D'une façon générale, tous les bateaux coulés ce jour-là ont déclaré que l'officier allemand les avaient traités avec égards et courtoisie, sauf l'équipage de LE PELLERIN auquel il n'a pas adressé la parole.

Voici la silhouette du sous-marin dessinée par LE BLAVET

Image

Nous verrons ultérieurement, avec la silhouette plus précise dessinée par LE PELLERIN, que l'UB 38 avait sans doute deux canons sur l'avant du kiosque, disposés en quinconce.

Le sous-marin attaquant

C'était l' UB 38 de l'OL Erwin WASSNER.
Position donnée par le KTB : 49°32 N 05°38 W

Cdlt
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2048
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par Yves D » ven. févr. 11, 2011 12:35 am

Nous verrons ultérieurement, avec la silhouette plus précise dessinée par LE PELLERIN, que l'UB 38 avait sans doute deux canons sur l'avant du kiosque, disposés en quinconce.
Bonsoir à tous
Cela fait maintenant plusieurs années que je suis "plongé" dans la guerre sous-marine 14-18 mais jamais je n'ai vu un seul U-Boot armé de 2 canons disposés en quinconce sur l'avant ! Déjà qu'avec un seul canon surtout sur un type UB II qui n'est pas bien grand, les servants de ce seul canon n'avaient pas grand place pour se mouvoir et approvisionner la pièce, je ne vois pas bien comment ils auraient pu servir un 2e canon à proximité avec une réelle efficacité.
Je n'affirmerais pas que cela n'aurait pas pu exister mais je n'ai jamais rencontré cette configuration en opérations.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par olivier 12 » jeu. avr. 27, 2017 10:21 am

Bonjour à tous,

Une vue de LE BLAVET (Source Yvon Perchoc : les navires français avant 1970)

Image

LE BLAVET est sur la gauche, le plus gros des deux navires, l'autre étant LE SCORFF.

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 15050
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par Rutilius » jeu. avr. 27, 2017 12:15 pm

.
Bonjour à tous,


L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 5.412, Lundi 20 octobre 1913, p. 5, en rubrique « Lorient ».


« Le baptême du Blavet. — Samedi après-midi a eu lieu la cérémonie du baptême du nouveau cargo de la société Bois et charbons F. Le Brise, le Blavet.
Ce joli vapeur, qui possède tout le confort moderne, a été construit par les Ateliers et chantiers de Bretagne à Nantes, et lancé le 6 août 1913.
Voici ses principales caractéristiques : longueur, 65 mètres ; largeur, 10 m. 50 ; profondeur, 4 m. 38 ; jaugeage, 2.025 tonnes, machine à triple expansion, puissance, 780 chevaux.
La cérémonie a eu lieu dans le bassin a flot où se trouve actuellement le cargo. Une foule nombreuse et choisie y assistait.
M. l’abbé Martin a béni tous les compartiments et machines ; il était accompagné par Mme Le Hénaff, la marraine, et M. Beaubois, propriétaire à Quimperlé, le parrain.
A l’issue de la cérémonie, M. Oisan, le sympathique directeur de la société " La Brise ", a reçu ses invités avec la plus grande cordialité. Un lunch a terminé cette fête intime.
Ajoutons que le Blavet est commandé par le capitaine Laurent Texier, le seul survivant du vapeur Coat-Coal, de la même compagnie, qui s’est perdu il y a quatre ans environ. Le Blavet aura quinze hommes d’équipage.
»
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par Memgam » jeu. avr. 27, 2017 1:12 pm

Bonjour,

Laurent Texier était le second du Coat-Coal, lorsque celui-ci a coulé, victime d'une voie d'eau, dans la nuit du 15 au 16 septembre 1906, lors d'un trajet de Lorient à Newport (Grande-Bretagne)
Le capitaine François Laniel et 10 hommes d'équipage, dont le mousse, frère du capitaine ont disparu.
Laurent Texier, après être resté 33 heures accroché à des épaves a été recueilli par le vapeur norvégien Hornilien qui l'a débarqué à Savone (Italie).

Source : La Dépêche de Brest des 22 et 29 septembre, 4 octobre 1906.

N.B. Portrait de Laurent Texier dans l'Ouest-Eclair, édition de Rennes, du 7 octobre 1906 (cf Gallicabnf).

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par Memgam » jeu. avr. 27, 2017 7:48 pm

Bonjour,

Le Blavet, Société bois et charbons (F. Le Brise), Lorient. et non F. Le Bris.

Ce serait bien que le nom de l'armateur de deux navires soit le même, car l'intitulé du Le Scorff est : "Société F. Le Brise".

Cordialement.
Memgam

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LE BLAVET Armement F. LE BRISE Lorient

Message par Memgam » sam. mai 20, 2017 7:56 pm

Bonjour,

Source : René Richard et jacques Roignant, Les navires de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, volume 1, Association Bretagne 14-18, 2010.

Cordialement.

Image
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »