SIX-FOURS

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
dbu55
Messages : 1233
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par dbu55 » dim. août 09, 2009 3:51 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Voici un marin mort sur le SIX-FOURS :???: en 1920 et dont la fiche figure sur le site MDH :

BRICQUIER Yves Marie né le 01/10/1897 à Trédrez-Locquémeau (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Matelot - Décédé le 02/01/1920 (22 Ans) à Bordeau (Gironde) de noyade accidentelle dans le bassin à flots de Bordeaux

Voici la fiche

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 1752241341

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par Terraillon Marc » dim. août 09, 2009 5:14 pm

Bonjour

Le SIX FOURS est un remorqueur mis en service en 1919 dans la Marine Nationale
Il servira jusqu'en 1942 où il sera sabordé à Toulon
Les Allemands le renfloueront puis le saisiront
Il est à nouveau sabordé en 1944 mais à Marseille. Il sera démoli sur place

Début de la construction : 1910
Mis en service : 1914 (le délai de construction semble bien long)
Aucune information sur son armateur entre 194 et 1919

600 t. et 1500 cv

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par Memgam » dim. févr. 17, 2013 5:06 pm

Bonjour,

Six Fours, mis en chantier en 1910 chez Dyle et Bacalan à Bordeaux. Mis à flot en 1914 et resté en l'état jusqu'en 1919 où on lui a ajouté des capacités de sauvetage qui expliquent la présence d'une forte bigue à l'avant. Basé à Toulon, sabordé le 27/11/1942, relevé par les Allemands le 29/04/1943, sabordé par eux à Marseille en 8/1944, démoli sur place.

Déplacement : 598 t, 38 x 9 x 3,7 m, 1500 cv, 10 noeuds.

Sources : Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, tome II, 1870-2006, Rezotel-Maury, 2005.
Marc Saibene, Les grands remorqueurs de Toulon en 1939, Marines n° 6, mars/avril 1990, photo page 19.
P. Vincent Bréchignac, Flottes de combat 1929, SEGMC, 1929.

Cordialement.


Image
Memgam

gildas2276
Messages : 22
Inscription : mar. juil. 31, 2012 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par gildas2276 » mer. janv. 22, 2020 9:36 pm

Bonsoir,

le marin mort à Bordeaux s'appelait Yves-Marie Le Briquir, Bricquier est une erreur de frappe. C'était un des frères de mon grand-père paternel

Cordialement
Gildas2

Rutilius
Messages : 13478
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SIX-FOURS — Remorqueur de l’État.

Message par Rutilius » jeu. janv. 23, 2020 9:39 am

Bonjour à tous,

Six-Fours ― Remorqueur de l’État — Port de Toulon (1919~1942).

Le remorqueur Six-Fours fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 14 mai au 11 juillet 1919.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 766.]
Bien amicalement à vous,
Daniel.

olivier 12
Messages : 3758
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par olivier 12 » jeu. janv. 23, 2020 9:41 am

Bonjour à tous,

Une autre photo du SIX-FOURS

Image

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 13478
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SIX-FOURS — Remorqueur de l’État.

Message par Rutilius » jeu. janv. 23, 2020 9:50 am

Bonjour à tous,

Marin du remorqueur Six-Fours

— LE BRIQUIR Yves Marie Isidore, né le 1er octobre 1897 à Trédrez (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor), décédé le 2 janvier 1920 à Bordeaux (Gironde) s’étant noyé accidentellement dans le port. Matelot de ... classe, inscrit au quartier de Lannion, n° 6.949 ; classe 1917, n° 1.742 au recrutement de Guingamp (Acte de décès établi le 3 janv. 1920 à Bordeaux et transcrit le 23 févr. 1923 à Trédrez).

[Non déclaré « Mort pour la France », le décès étant survenu postérieurement à la date de cessation des hostilités.]

• Fils de Pierre Marie LE BRIQUIR, né le 14 avril 1856 à Saint-Michel-en-Grèves (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor), cultivateur, et de Marie Jeanne LECOZ, née le 29 janvier 1868 à Ploumilliau (– d° –), « ménagère » ; époux ayant contracté mariage à Plestin-les-Grèves (– d° –), le 1er avril 1896 (Registre des actes de mariage de la commune de Plestin-les-Grèves, Année 1896, f° 11, acte n° 10 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Trédrez, Année 1897, f° 21, acte n° 39).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
yvo35
Messages : 1663
Inscription : mar. mai 22, 2012 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par yvo35 » jeu. janv. 23, 2020 1:45 pm

Bonjour,
Rutilius a écrit :
jeu. janv. 23, 2020 9:50 am
[Non déclaré « Mort pour la France », le décès étant survenu postérieurement à la date de cessation des hostilités.]
Ne serait-ce pas plutôt en raison des circonstances du décès?
Cordialement
Yvonnick

Rutilius
Messages : 13478
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

SIX-FOURS — Remorqueur de l’État.

Message par Rutilius » jeu. janv. 23, 2020 9:21 pm

Bonsoir Yvonnick,
Bonsoir à tous,

I. — Le motif de refus d’attribution de la mention « Mort pour la France » à ce marin figure expressément dans les termes susreproduits sur la fiche correspondante ouverte à son nom.

LE BRIQUIR (Y-M-Y) –  o - .jpg
LE BRIQUIR (Y-M-Y) – o - .jpg (41.83 Kio) Consulté 295 fois

Ledit refus se trouve matérialisé par un « Non » caractéristique, apposé a posteriori par la hiérarchie du rédacteur, probablement après consultation d’une instance ad hoc.

II. — « Pour l’exécution des lois, décrets, règlements et contrats dont l’application [avait] été subordon-née à l’état de guerre », fut, en effet, considérée comme date de cessation des hostilités celle de la pro-mulgation au Journal officiel de la loi du 23 octobre 1919 relative à la date de la cessation des hostilités, soit le 24 octobre 1919 (J.O. 24 oct. 1919, p. 11.790).

—> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... .item.zoom

Au nombre des textes dont l'application était ainsi « subordonnée à l’état de guerre », figurait la loi du 2 juillet 1915 complétant, en ce qui concerne les actes de décès de militaires ou civils tués à l’ennemi ou morts dans des circonstances se rapportant à la guerre, les articles du Code civil sur les actes de l’état civil (J.O. 9 juill. 1915, p. 4.653), loi à l'origine de l'inscription de la mention « Mort pour la France » dans les actes de décès.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

gildas2276
Messages : 22
Inscription : mar. juil. 31, 2012 2:00 am

Re: SIX-FOURS

Message par gildas2276 » jeu. févr. 06, 2020 9:53 pm

Bonsoir,
Le Six-Fours considéré comme bâtiment armé en guerre du 14/05 au 11/07/1919 est indiqué comme étant un chalutier page 766 du Bulletin Officiel de la Marine.
Le remorqueur a été lancé aux chantiers Dyle Bacalan en 1914 et est resté en l'état jusqu'en 1919. Je cherche des dates plus précises.
Je pense que le Six-Fours armé en guerre était bien un chalutier et pas le remorqueur
Cordialement,
Gildas
Gildas2

Répondre

Revenir à « MARINE »