HERMINE - Compagnie Générale Transatlantique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 13854
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

HERMINE ― Cargo ― Compagnie générale transatlantique (1912~1917).

Message par Rutilius » lun. oct. 05, 2020 10:53 am

Bonjour à tous,

Hermine ― Cargo ― Compagnie générale transatlantique (1912~1917).

Cargo en acier lancé le 27 août 1900 sous le nom de Nina par le chantier Craig, Taylor & C° Ltd., de Stockton-on-Tees (North Yorkshire, Royaume-Uni), pour le compte de la société d’armement Fratelli Cosulich, de Trieste (Autriche-Hongrie) ; n° de chantier, 73. Renommé Frieda en 1901, puis Hermine en 1907, second bâtiment du nom possédé par cet armement, le précédent, construit en 1881, ayant été dé-claré perte totale après s’être échoué par brume intense au cap Kola, à environ 7 milles de Ténès (Algérie), début Mai 1900 (La Croix de l’Algérie et de la Tunisie, n° 596, Dimanche 6 mai 1900, p. 3). Cédé en 1912 à la Compagnie générale transatlantique qui lui conserve son nom et l'affecte à ses lignes côtières.

Arraisonné au canon, puis coulé au moyen de charges explosives le 16 février 1917 par le sous-marin alle-mand UC-17 (Oberleutnant zur see Ralph WENNINGER), à 27 milles dans le N.-E. de la pointe de Barfleur, par 48° 50’ N. et 2° 58’ W., alors qu’il allait de Fort-de-France au Havre avec un chargement de barils de rhum.

Caractéristiques.Jauge : 3.799 tx jb. Port en lourd : 5.892 t. pl. Dimensions : 100,58 x 18,80 x ... m. Propulsion : machine à pilon à triple expansion de 1.200 cv ; trois cylindres ; une hélice. Vitesse : 10 nœuds.
____________________________________________________________________________________________

Marthe BARBANCE : « Histoire de la Compagnie générale transatlantique. Un siècle d’exploitation mari-time », préface de Roger Vercel, Art et métiers graphiques, 1955. Annexe : « Flotte de la Compagnie générale transatlantique depuis son origine ».

Tees Built Ships —˃ http://www.teesbuiltships.co.uk/view.ph ... essel=NINA
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »