JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Ar Brav » lun. oct. 13, 2008 11:26 am

Bonjour à tous,

Une vue du yacht armé Jeanne Blanche :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Diorameur
Messages : 17
Inscription : jeu. oct. 02, 2008 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Diorameur » lun. oct. 13, 2008 9:41 pm

Bonjour à tous,

Une vue du yacht armé Jeanne Blanche :

http://images1.hiboox.com/images/4208/2 ... e931d9.jpg

Cordialement,
Franck
Jeanne Blanche yacht à vapeur construit en 1894 à la Seyne pour monsieur Rodolphe Foulquier de Montpellier.
Le plan est paru dans le Dixon Kemp en 1896 et réédité par le Chasse-Marée en 1993.
Voici ce qu'ils en disent :

Image
Image
Image
Image
Image
Il faut chaque jour gagner sa légende (Xavier Grall)

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Ar Brav » mar. oct. 14, 2008 10:10 am

Bonjour Diorameur,

Un très grand merci pour cette documentation très complète, c'est une contribution inespérée. Je vais tâcher de mettre tout ceci en forme.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Ar Brav » mer. oct. 15, 2008 1:34 pm

Bonjour à tous,

JEANNE BLANCHE Patrouilleur ex-yacht (1908-1920)

Chantier :

Forges & Chantiers de la Méditerranée, La Seyne sur Mer.
Commencé : 1893
Mis à flot : 1894
Terminé : 29.11.1894
En service : 1894 (MM)
En service : 1908 (MN)
Retiré : 1920 (MN)
Retiré : 1920-1927 (MM)
Caractéristiques : 420 t ; 550 tpc ; 263,5 tjb ; 84,6 tjn ; Plans Lagane ; 60,80 (ht) 51 (pp) x 7,40 x 4,65 m ; TE 3,25 m ; 820 cv à 130 tr/mn ; 1 machine alternative à pilon à triple expansion ; distribution Stephenson ; 1 chaudière cylindrique tubulaire à retour de flammes à 3 foyers Purves timbrée à 10 kg/cm² ; 1 hélice ; 12 nœuds ; 43 hommes.
Armement : II à IV de 37 mm.

Observations :

Yacht privé Jeanne Blanche de M. Rodolphe Faulquier de Marseille construit en 1894, numéro de chantier 917.
22.11.1905 : légué à l’Etat par son propriétaire, il est utilisé comme yacht pour l’ambassadeur de France à Constantinople
02.1907 : il part de Dakar pour une tentative de sauvetage du Jean Bart échoué sur les côtes sahariennes
1908 : il remplace la Mouette à la station de Constantinople
1913 : il est armé et reconverti en patrouilleur, il est ensuite désigné comme aviso de 2ème classe
1914-1918 : il effectue des patrouilles
1920 : il est rayé des listes et revendu au civil, est ensuite renommé Drief, armateur inconnu
1922 : il prend le nom de Saint Helier
1927 : il est renommé Roberto Ivens
1929 : il est rebaptisé Terra Nova
18.02.1930 : il s’échoue et se perd à Burgeo, sur la côte sud de Terre-Neuve.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Ar Brav » mer. oct. 15, 2008 2:59 pm

Bonjour à tous,

Voici ce la description du navire dans le Dixon Kemp en 1896 et réédité par le Chasse-Marée en 1993 (retranscription des documents postés par Diorameur plus haut) :


Nous donnons, planche XCII, les plans de construction du yacht à vapeur Jeanne-Blanche, appartenant à M. Rodolphe Faulquier de Montpellier.
Ce navire, remarquable par l'élégance de ses formes, a été construit à La Seyne, en 1894, par la Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée. Les plans sont dus à M. Lagane, directeur de la Compagnie à La Seyne ; l'exécution en a été confiée à M. Lego, ingénieur.
Nous n'insisterons pas sur le grand soin qui a été apporté à la construction de ce beau spécirnen de la navigation de plaisance, le personnel de ces chantiers jouissant, sur ce point, d'une réputation universelle.

Les dimensions et caractéristiques générales de la Jeanne-Blanche sont les suivantes :

Longueur totale sur le pont : 60,80 m
Longueur entre perpendiculaires : 51,00 m
Largeur au fort hors membrures : 7,40 m
Creux sur quille au livet du pont : 4,65 m
Tirant d'eau moyen en charge : 3,25 m
Déplacement correspondant : 420 tonnes
Surface immergée au Maitre-Couple : 13,14 m²
Jauge en Douane Brute : 263,50 t
Jauge en Douane Nette : 84,65 t

La coque est en acier. La mature est du type goélette de guerre, avec phare carré au mât de misaine. La surface de voilure est de 660 mètres carrés, c'est-à-dire cinquante fois environ la section immergée au maitre-couple.

La machine est à pilon, à triple expansion, à condensation par surface, de la force de 820 chevaux de 75 kilogrammètres, avec tirage activé. Les diamètres des cylindres sont de 0,460 m, 0,730 m et 1,080 m ; la course commune des pistons, 0,700 m.
Le nombre de tours de la machine est de 130, pour 820 chevaux. Les pistons sont en acier moulé et les tiges en acier forgé.
La distribution est du système Stephenson, et la mise en train, à vapeur et à bras, est du type des Forges et Chantiers.
Les arbres sont en acier Siemens-Martin. La pompe à air est verticale et à simple effet.
La chaudière est cylindrique, tubulaire, à retour de flammes; elle a trois foyers Purves. Elle est en acier Siemens-Martin ; les tubes sont en acier extra-doux.

Les dimensions de la chaudière sont les suivantes :

Diamètre moyen : 3,80 m
Longueur moyenne : 2,95 m
Diamètre intérieur des foyers : 0,97 m
Surface de grille : 5,82 m²
Surface de chauffe mouillée : 168 m²
Charge sur les soupapes, en kilogrammes par centimètre carré : 10 kg

Nous avons donné dans le premier volume de cet ouvrage, le plan de construction de cette chaudière.
L'alimentation de la chaudière est assurée exclusivement par deux machines alimentaires à cylindres doubles, se servant mutuellement de rechange. L'hélice est en bronze, à quatre ailes, d'un diamètre de 2,96 m.
Pour activer ta combustion dans les foyers, il y a, dans la chambre des machines, un ventilateur actionné par un moteur à vapeur spécial, à un seul cylindre, soufflant dans la chambre de chauffe.
Le navire est éclairé entièrement à l'électricité, avec un puissant projecteur électrique à l'avant. La dynamo bipolaire compound, commandée directement par une turbine à vapeur de Laval, a été fournie par la maison Breguet, de Paris. Le voltage de service est de 80 volts.

La vitesse moyenne aux essais, de la Jeanne-Blanche, a été de 14,5 nœuds, au tirage activé, avec 915 chevaux développés, et 13,85 nœuds au tirage naturel, avec 800 chevaux développés.
La quantité de charbon consommée au tirage naturel, par cheval-heure, a été de 0,703 kg, ou 100 kilogrammes par mètre carré de grille.
Au point de vue de la stabilité, la Jeanne-Blanche possède une stabilité modérée rendant les roulis très doux et la navigation agréable.
Comme l'on peut en juger par les plans et les données ci-dessus, la Jeanne Blanche est un navire de plaisance absolument réussi ; il soutiendra dignement le beau renom de la construction française. Le luxe de ses emménagements et le confortable de ses installations en font un yacht princier, un de ces instruments d'agrément et de plaisir comme seuls ont coutume de s'offrir les souverains ou les princes de la finance.

Ses aménagements sont très riches, d'un style élégant et sobre à la fois ; l'art de l'ameublement français s'y est révélé une fois de plus avec les qualités de bon goût qui ont fait sa renommée universelle. Les aménagements de luxe ont été confiés à la maison Leglas-Maurice, de Nantes, avantageusement connue par ses travaux d'art sur de nombreux paquebots et navires de luxe, et qui s'est acquittée tout à son honneur, cette fois encore, de cette tâche délicate.

Ces aménagements sont situés à l'avant du compartiment des machines et chaudières, partie sur le pont, dans un roof, partie au-dessous. Sur le pont se trouvent le salon, le fumoir et le grand escalier donnant accès aux logements intérieurs. Sous le pont sont la salle à manger, les chambres de M. et Mme Faulquier, des chambres d'invités, etc.
Le salon est du style Louis XVI avec lambrissage en sycomore verni, encadré de moulures en acajou ; le plafond est blanc avec filets d'or. Cette pièce, éclairée par de larges fenêtres, mesure 3,50 m sur 4,30 m. Le fumoir est attenant ; les portes, chambranles et encadrements sont en acajou verni avec panneaux en lincrusta fond or.
L'escalier, large et commode, est en acajou verni et sculpté. Il aboutit à une belle salle manger du style Louis XIII, qui prend toute la largeur du bâtiment. Les boiseries sont en noyer ciré avec panneaux en noyer frisé ; elles sont recouvertes d'un enduit spécial ayant pour effet d'empêcher les taches d'eau.

Sur l'arrière de la salle à manger deux coursives latérales donnent accès : celle de tribord, à l'office et aux appartements de M. Faulquier, celle de bâbord, aux appartements de Madame.
La chambre de M. Faulquier est de style moderne avec murailles en chêne blanc, lit et meubles de même ; les rideaux sont en brocatelle de soie grenat clair.
La chambre de Mme Faulquier est un modèle de bon goût et d'élégance gracieuse ; elle est du plus pur style Louis XVI. Les murailles sont ornées de panneaux en soie de fond rose, brochés d'un dessin dentelle crème et encadrés d'acajou et de sycomore. L'ameublement est en sycomore avec sculpture d'acajou.
Les chambres d'invités, situées à l'avant de la salle à manger sont meublées avec goût et richement décorées.
La disposition des aménagements de ce navire donne donc tout le confortable que l'on puisse désirer.

Cordialement,
Franck, qui va p'tet ben acheter un yacht dans ce style pour faire le zazou.


www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

JEANNE-BLANCHE — Yacht — État français.

Message par Rutilius » jeu. févr. 04, 2010 11:52 am

Bonjour à tous,

Navigazette Hebdomadaire, n° 928, Jeudi 7 février 1907,
p. 6, en rubrique « Chronique ~ Marine militaire ».

« L’aviso du gouverneur de l’Afrique Occidentale. ― Le ministre étudie en ce moment le remplacement du yacht Jeanne-Blanche, actuellement à la disposition de gouvernement général de l’Afrique occidentale par l’aviso-torpilleur D’Iberville. Le Jeanne-Blanche est, on s’en souvient, un yacht qui fut légué par un habitant de Montpellier au président de la République, qui le fit affecter à l’Afrique Occidentale pour les tournées du gouverneur général. Le Jeanne-Blanche, après son remplacement, passera à la station navale de Constantinople, pour l’usage de l’ambassade de France. »
Dernière modification par Rutilius le dim. mars 24, 2019 6:43 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par Terraillon Marc » dim. juin 27, 2010 11:05 am

Bonjour

Extrait du forum http://www.premiumorange.com/archives-a ... 06.html#32

"17 Juillet 2006 - 17 Juillet 2007 : Yacht à vapeur La Jeanne Blanche

Q1.

Monsieur
J'ai découvert avec un grand intérêt votre site, en effectuant des recherches sur un yacht à vapeur nommé "Jeanne Blanche" et construit à la Seyne-sur-Mer à la Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée en 1893/1894.

Par contre, dans le tome II (1988) Images de la Vie Seynoise d'antan, au chapitre Amable Lagane - Principaux navires construits sous sa direction - je lis : Jeanne d'Arc (yacht à vapeur), or je ne retrouve pas de trace d'un yacht ainsi nommé, mais d'un croiseur-cuirassé "Jeanne d'Arc, mis en chantier en 1896, entré en service en 1902 et rayé en 1934.

D'où la question que je me pose, ne s'agit-il pas plutôt du yacht à vapeur "Jeanne Blanche"?

Dans ce cas, avez-vous des renseignements sur ce navire? Je recherche en particulier, pour la période de 1893 à 1908, le nom de son propriétaire et l'origine du nom du navire. Par la suite ce navire a été donné à la Marine Nationale, j'ai d'ailleurs demandé aux Archives de la Marine à Toulon des renseignements mais ceux-ci sont très limités et ne couvrent que la période 1908/1920.

De toute façon merci, j'ai pris grand plaisir à consulter votre site.

Sincères salutations

RR

R1.

Bonjour,
Merci pour votre message.

Mon père (Marius Autran, bientôt 96 ans !) a certainement commis quelques erreurs dans ses ouvrages, erreurs que je rectifie sur mon site internet au fur et à mesure qu'on me les signale.

Le yacht à vapeur construit en 1894 sous la direction d'Amable Lagane, et mis en service en 1896 est bien la "Jeanne Blanche".

J'ai trouvé la confirmation de cette information dans les 2 ouvrages de l'Association "Sillages" ("Les Pionniers", 1994 et "Les Conquérants", 1996) coordonnés par Marc Ferrier.

Les seules informations qui y sont données sur ce navire "Jeanne Blanche" sont les suivantes :

- année de construction : 1894
- puissance : 915 CV
- type : yacht
- compagnie : M. Foulquier
Une photo de ce yacht est donnée dans le volume "Les Pionniers" à la page 150. Je vous en donne une copie dans le fichier ci-joint.



L'erreur que vous m'avez signalée dans le Tome II de mon père sera rectifiée dès la prochaine mise à jour du site. Merci à vous.
Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q2. (11 Juillet 2007)

Bonjour,
En faisant des recherches sur la Jeanne Blanche, je suis tombée par hasard sur votre site et, particulièrement sur un message de votre forum. En effet, mon arrière-grand-père était marin et était sur la Jeanne Blanche du 31 juillet 1908 au 2 août 1910. J'ai vu que vous aviez une photo de ce yacht. Vous serait-il possible de me l'envoyer ? Si vous aviez d'autres renseignements sur ce yacht, je serais également preneuse. Merci d'avance pour toute information.

Cordialement

MB

R2.

Bonjour,
Les seuls renseignements que je possède sur la Jeanne Blanche sont extraits de l'ouvrage "Les Pionniers", publié par l'Association "Sillages" en 1994, et coordonné par l'ancien ingénieur des Chantiers de La Seyne, M. Marc FERRIER.

Il y est dit seulement : JEANNE BLANCHE

- année de construction : 1894
- puissance : 915 CV
- type : yacht
- compagnie : M. Foulquier
Une photo du yacht se trouve également dans le même ouvrage, page 150. Je vous en communique ci-joint une copie.

Cordialement. Restant à votre disposition.

Jean-Claude Autran

Q3.

Bonjour,
Je vous remercie beaucoup pour la photo de la Jeanne Blanche que j'ai pu visualiser sans problème. En revanche, je n'ai pas pu ouvrir la première pièce jointe que vous m'aviez envoyée. Il m'apparaît à l'écran : "impossible de déterminer le type". Auriez-vous une solution à ce problème ?

Excusez-moi d'abuser encore un peu de votre temps...

Merci d'avance

Cordialement

MB

R3.

Bonjour,
Mon message ne contenait qu'une seule pièce jointe. Celle nommée jeanne_blanche.jpg que vous avez pu ouvrir. Je n'en ai pas envoyé d'autre. La pièce jointe supplémentaire qui apparaît chez vous est peut-être causée par la différence entre nos deux systèmes informatiques (je suis sous Mac Os X) ou nos logiciels de messagerie.

Cordialement,

Jean-Claude Autran

Q4.

Bonjour,
Vous avez très certainement raison. Moi, je suis sous Windows XP.

Merci encore pour votre aide.

Cordialement

MB"


A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

marinyves
Messages : 1
Inscription : sam. mars 17, 2012 1:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par marinyves » sam. mars 17, 2012 4:31 pm

Bonjour à tous. Les informations relatives au "Jeanne Blanche" m'ont particulièrement intéressées et j'aimerais savoir si la documentation évoquée par Diorameur et Ar Brav comporte bien des plans, notamment des plans qui permettraient la construction de la maquette du bateau. Merci. Bien amicalement
Yves

Rutilius
Messages : 13052
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

JEANNE-BLANCHE — Yacht — État français.

Message par Rutilius » jeu. oct. 10, 2013 2:06 am

[Message supprimé]
Dernière modification par Rutilius le mer. avr. 10, 2019 3:56 pm, modifié 5 fois.

mugur
Messages : 6
Inscription : ven. juin 12, 2015 2:00 am

Re: JEANNE BLANCHE - Patrouilleur

Message par mugur » sam. juin 13, 2015 12:44 pm

In October 1914 "Jeanne Blanche" left Constantinople and took refuge in Sevastopol. In march 1918 she was on the river Danube in romanian territorial waters; Sevastopol was no longer a safe harbor due to german advance.
In march 1918 Romania signed an armistice with Germany, and "Jeanne Blanche" risk being captured by the germans who head for Ukraine. The french government sold the ship at a low price (april 1918) to the romanian government, "Jeanne Blanche" passing under the romanian flag. In 1919 the romanian government returned "Jeanne Blanche" to the french navy.

Virgil Alexandru Dragalina (Croix de Guerre in 1918) "Jeanne Blanche" 's first romanian CO
Image

Répondre

Revenir à « MARINE »