MÉDECINS DE LA MARINE...

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
David555
Messages : 1
Inscription : lun. oct. 17, 2011 2:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par David555 » mar. oct. 18, 2011 12:53 am

LORIN Henri Théodore

Né le 5 décembre 1864 - Décédé.
Entre dans la Marine en 1890, Aide-Médecin le 2 juin 1890, Médecin de 2ème classe le 21 novembre 1891. Au 1er janvier 1894, Aide-major au corps expéditionnaire du DAHOMEY. Au 1er janvier 1896, Aide-Major aux bataillons de la Marine à MADAGASCAR. Au 1er janvier 1897, Aide-Major au 6ème RIMA à BREST. Médecin de 1ère classe le 11 juin 1897. Le 11 mars 1898, sur le ponton stationnaire "HÉROÏNE" au SÉNÉGAL (Cdt Amand LEUDET-DELAVALLÉE). Au 1er janvier 1901, en CHINE, Médecin du Corps expéditionnaire. Au 1er janvier 1902, Médecin-major de la Défense mobile à BREST. Au 1er janvier 1903, en service à l'Hôpital maritime de BREST. Idem au 1er janvier 1904. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1906, même affectation. Médecin principal le 24 août 1908. Au 1er janvier 1909, même affectation. Versé dans le cadre de réserve le 10 octobre 1910, port BREST. En octobre 1914, Médecin principal de réserve, Médecin-Major affecté à l'État-Major du 1er Régiment de Fusilier Marins. Il sera blessé. Aux 1er janvier 1917, 1918, affecté à l'Hôpital maritime de BREST.
:jap:

Bonjour,

ce monsieur est un ailleul de mon épouse et j'aurais besoin d'établir un arbre généalogique et avoir plus d'information sur sa participation à la campagne du Dahomey;
si vous pouvez m'aiguiller...merci mille fois

David

BETGEL
Messages : 1
Inscription : mar. janv. 24, 2012 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par BETGEL » jeu. févr. 02, 2012 3:48 pm

DORSO Félix Vincent Marie

Né le 15 décembre 1877 à VANNES (Morbihan) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1901, Médecin auxiliaire le 30 novembre 1901, Médecin de 2ème classe le 1er septembre 1902; port LORIENT. Au 1er janvier 1903, en résidence à LORIENT. Au 1er janvier 1904, sur le croiseur "DUGUAY-TROUIN", École d'application des Aspirants (Cdt Lucien BERRYER). Au 1er janvier 1906 (nomination du 17 août 1904), sur le contre-torpilleur "DUNOIS", 3ème flottille des torpilleurs de Méditerranée (Cdt Frédéric PIGEON de SAINT-PAIR). Médecin de 1ère classe le 14 avril 1908. Au 1er janvier 1909, chargé du service médical de la prison et de la Gendarmerie maritime à CHERBOURG. Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "SAINT-LOUIS", 2ème Escadre (Cdt Eugène BENOÎT). Au 1er janvier 1912, port LORIENT. Le 13 mars 1913, Chef de clinique chirurgicale à l'Hôpital martime de LORIENT. Au 1er janvier 1915, en résidence à PARIS. Le 30 septembre 1915, en service à l'Hôpital maritime de LORIENT (clinique chirurgicale). Chevalier de la Légion d'Honneur. Idem aux 1er janvier 1917, 1918.
:jap:
Quelques précisions :
mobilisé le 27 août 1914, il est dirigé sur Paris pour être affecté au Régiment des Cannoniers marins. Il rejoint l'Est de la France le 1er octobre 1914 où il dirigera les hôpitaux de Toul, Commercy et Pont à Mousson puis se retrouvera sur le front en poste sur les trains blindés. Il ne rejoint Lorient que fin décembre 1915 pour prendre le poste de Chef de clinique chirurgicale
Cordialement, Faf

cgnine
Messages : 4
Inscription : lun. août 18, 2014 2:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par cgnine » mar. août 19, 2014 1:06 pm

Bonjour
Je prend connaissance de informations postées sur Barbolain Jean Baptiste qui est mon arriere grand oncle. Ces informations sur sa carrière sont trés intéressantes, merci beaucoup. Pourriez vous m'indiquer où je pourrai trouver d'autres informations (ou photos) le concernant.
Cordialement cgnine
BARBOLAIN Jean Baptiste

Né le 6 mars 1858 à BRIENNE-la-VIEILLE (Aube) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1883, Médecin auxiliaire le 5 septembre 1883, Médecin de 2ème classe le 7 novembre 1885, de 1ère classe le 5 novembre 1892; port CHERBOURG. Le 10 novembre 1893, Médecin-Major sur le "MINERVE" ponton-Hôpital au GABON (Cdt Ernest GERVAIS). Au 1er janvier 1896, Major du bâtiment central de la réserve à CHERBOURG. Au 1er janvier 1897, port CHERBOURG. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1899, Médecin-Major sur le croiseur "CASSARD", Escadre de Méditerranée (voir Émile CHEVALIER, Cdt). Le 22 mars 1900, Médecin résidant à l'Hôpital maritime de BREST. Idem au 1er janvier 1902. Au 1er janvier 1903, Médecin sur le "MARIGOT", Service central à DAKAR auprès de Condorcet GUIBERTEAU, Capitaine de frégate, Commandant la Marine au SÉNÉGAL. Au 1er janvier 1904, port CHERBOURG. Médecin principal le 14 novembre 1904. Au 1er janvier 1906, sur le cuirassé "REDOUTABLE", Médecin de division auprès du Contre-Amiral Louis de MAROLLES, Commandant en chef la Division navale de l'INDOCHINE. Au 1er janvier 1909, Médecin-Major sur le croiseur cuirassé "VICTOR-HUGO" Escadre de Méditerranée (Cdt Louis DUFAURE de LAJARTE). Au 1er janvier 1911, Médecin-major sur le croiseur cuirassé "VICTOR-HUGO", 1ère Escadre (Cdt Jean PRADIER). Au 1eer janvier 1912, Chef du Service de l'Ambulance du port de CHERBOURG et Membre du Conseil de Santé de l'arrondissement. Médecin en chef de 2ème classe le 15 janvier 1912. Au 1er janvier 1914, sur le cuirassé "PATRIE", Médecin d'escadre auprès du Vice-Amiral Laurent MARIN-DARBEL, Commandant la 2ème Escadre de la 1ère Armée navale. Idem au 1er janvier 1915. Officier de la Légion d'Honneur. Versé dans le cadre de réserve le 6 mars 1916, port CHERBOURG. À cette date, Médecin en chef de 2ème classe de réserve, Membre du Conseil de santé du 1er arrondissement maritime à BREST et en service au Service général de l'Hôpital maritime. Idem au 1er janvier 1918.
:jap:
Christine

Avatar de l’utilisateur
extraterrestre
Messages : 1840
Inscription : jeu. oct. 21, 2010 2:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par extraterrestre » mar. août 19, 2014 1:25 pm

bonjour Christine

vous avez accès à son dossier LH

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH139/PG/ ... 406019.htm

cordialement
Jacqueline L.

jp-b
Messages : 1
Inscription : jeu. nov. 10, 2016 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par jp-b » jeu. nov. 10, 2016 12:12 pm

BRÉMOND Hippolyte Marie Léon

Né le 10 novembre 1884 à TOULON (Var) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1912, Pharmacien auxiliaire de 2ème classe le 1er janvier 1912, Pharmacien de 2ème classe le 1er juillet 1912. Au 1er janvier 1914, en service à l'Hôpital maritime de CHERBOURG, Pharmacie de détail. Au 1er janvier 1915, en service à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var). Au 1er janvier 1917, à SAÏGON. Parmacien de 1ère classe le 9 août 1917. Au 1er janvier 1918, attaché à la pharmacie centrale de l'Arsenal de SAÏGON. --- Au 1er janvier 1921, au Service pharmaceutique de TOULON et Professeur de chimie biologique à l'École annexe de Médecine navale de la ville.
[:geneamar:8]
Bonjour
Monsieur Brémond est décédé en 1957

passeron herve
Messages : 1
Inscription : mar. oct. 16, 2018 11:27 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par passeron herve » mer. oct. 17, 2018 9:24 am

Bonjour
j'ai découvert avec beaucoup d'intéret la fiche concernant André Hénault mon grand-oncle. Une remarque et 3 questions:
1 il était Officier de la Légion d'honneur(décret du 14 janv 1928)
2 vous dites qu'il était affecté sur le Vauban à compter de 1904. Mais le Vauban est retiré du service en 1905. Que fait André Hénault de 1905 à 1909 ?
3 André Hénault est d'après cette fiche affecté au cuirassé Justice le 1er janvier 1909. Or d'après la tradition familiale, il était présent lors de l'opération de secours à Messine après le tsunami le 30 décembre 1908. Est-il possible qu'il ait été embarqué sur le Justice avant le 1er janvier ?
4 le tremblement de terre a eu lieu le 28. Le Justice n'arrive semble-t-il que le 30. Sait-on pourquoi ? délais de la prise de décision, délais de route, temps nécessaire pour approvisionnement en vivres et médicaments?
Pouvez-vous me dire où l'on pourrait trouver la réponse à ces interrogations?
Merci d'avance
Hervé Passeron

Rutilius
Messages : 13613
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par Rutilius » jeu. oct. 18, 2018 12:08 pm

Bonjour, et bienvenue,


HÉNAULT André Gustave Marie Louis


Né le 30 janvier 1881 à Blois (Loir-et-Cher), au 11, rue Denis Papin, et décédé le 28 juillet 1949 à Toulon (Var).

• Fils de Louis Jules HÉNAULT, né vers 1852, carrossier, et de Marthe Marie Valère BLANCHET, née vers 1859, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Blois, Année 1881, f° 13, acte n° 46).

• Époux de Marie Aimée Marguerite Léonie Lucie CAVARD, née le 1er juin 1887 à Artenay (Loiret), avec laquelle il avait contracté mariage dans cette commune, le 27 juillet 1910 (Registre des actes de naissance de la commune d’Artenay, Année 1887, f° 4, acte n° 8).

Fille de Pierre Vital CAVARD, né le 24 février 1862 à Commentry (Allier), vétérinaire, et de Marie Marguerite Hyacinthe VERDUREAU, née le 13 décembre 1863 à Artenay, sans profession ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 12 juillet 1886 (Registre des actes de mariage de la commune d’Artenay, Année 1886, f° 7, acte n° 5).

Carrière militaire

Par décision ministérielle du 13 octobre 1900 (J.O. 16 oct. 1900, p. 6.783), nommé élève du Service de santé de la Marine, à Bordeaux, en remplacement d’un étudiant démissionnaire. Occupait le 66e rang sur la liste d’admissibilité établie à la suite du concours ouvert la même année.

Par décision ministérielle du 7 novembre 1900 (J.O. 8 nov. 1900, p. 7.388), lui furent accordés une bourse entière et un demi-trousseau.

Par décision ministérielle du 4 décembre 1903 (J.O. 5 déc. 1903, p. 7.311), nommé à l’emploi de médecin auxiliaire de 2e classe dans le Corps de santé de la Marine ayant été reçu docteur devant la Faculté mixte de médecine de Bordeaux. Maintenu à Bordeaux jusqu’au 1er février 1904 pour lui permettre de suivre les cours de l’Institut colonial (J.O. 1er déc. 1903, p. 7.231).

Par décret du Président de la République en date du 19 août 1904 (J.O. 23 août 1904, p. 5.278), à sa sortie de l’école d’application, nommé au grade de médecin de 2e classe dans le Corps de santé de la Marine à compter du 1er septembre 1904. Occupait le 10e rang sur une liste comportant 19 nominations. Port de Toulon.

En Mars 1905, désigné pour embarquer sur le cuirassé Vauban, bâtiment central de la 2e Flottille des torpilleurs des mers de Chine (J.O. 18 mars 1905, p 1.749). Prit passage le 16 avril 1905 à Marseille sur le paquebot se rendant à Saigon (Ibid.). Rentré de cette campagne lointaine le 26 juin 1907.

[Le cuirassé Vauban était alors commandé par le capitaine de vaisseau Louis Félix BERTAUD, nommé à ce commandement par une décision présidentielle du 17 mars 1905 (J.O. 19 mars 1905, p. 1.778).].

En Avril 1908, désigné pour embarquer sur le cuirassé Justice, dans l’Escadre de la Méditerranée (J.O. 18 avril 1908, p 2.787).

[Le cuirassé Justice était alors commandé par le capitaine de vaisseau Auguste Alexis François LEFÈVRE, nommé à ce commandement par une décision présidentielle du 29 avril 1908 (J.O. 1er mai 1908, p. 3.089).

Lui succéda le capitaine de vaisseau Zéphirin Alexandre Antoine SCHWÉRER, nommé à ce commandement par une décision présidentielle du 18 septembre 1909 (J.O. 19 sept. 1909, p. 9.595).]

Par décret du 13 avril 1910 (J.O. 15 avr. 1910, p. 3.452), promu au grade de médecin de 1re classe dans le Corps de santé de la Marine (2e tour ; ancienneté). Port de Toulon.

En Février 1911, désigné pour continuer son service au port de Rochefort (J.O. 7 févr. 1911, p. 951). [En qualité de médecin-major du Service central des torpilleurs].

En Novembre 1913, désigné pour remplir les fonctions de médecin résident à l’Hôpital maritime Sainte-Anne, de Toulon (J.O. 19 nov. 1913, p. 10.089).

En 1917, embarqué sur le navire-hôpital France-IV.

[Le navire-hôpital France-IV était alors commandé par le capitaine de frégate de réserve Léon Eugène PONCELET, nommé à ce commandement par un décret du 2 novembre 1915 (J.O. 5 nov. 1915, p. 7.950).

En était alors médecin-chef le médecin en chef de 2e classe Henri Pierre BARRAT, du port de Rochefort.]


Par décret du 30 septembre 1921 (J.O. 5 oct. 1921, p. 11.494), promu au grade de médecin principal dans le Corps de santé de la Marine (2e tour ; ancienneté). En service au port de Toulon.

En Mars 1922, désigné pour embarquer en qualité de médecin-major sur le cuirassé Paris, dans l’Escadre de la Méditerranée (J.O. 22 mars 1922, p. 3.188).

[Le cuirassé Paris était alors commandé par le capitaine de vaisseau Louis Marie Joseph VALAT, nommé à ce commandement par un décret du 12 avril 1922 (J.O. 9 mai 1922, p. 4.778).]

Par décret du 8 février 1930 (J.O. 9 févr. 1930, p. 1.469), nommé au grade de médecin principal dans la réserve de l’armée de mer à compter du 1er janvier 1930. Port de Toulon.

Par décret du 6 juin 1933 (J.O. 9 juin 1933, p. 6.083), promu au grade de médecin en chef de 2e classe dans la réserve de l’armée de mer. Port de Toulon.

Distinctions honorifiques

□ Par une décision ministérielle du 27 février 1911 (J.O. 4 mars 1911, p. 1.749), lui fut conférée la médaille des épidémies en argent pour s’être particulièrement distingué « au cours de l’épidémie de fièvre typhoïde qui [avait] sévi à Toulon dans les équipages et les troupes pendant les derniers mois de l’année 1910 ».

□ Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 17 janvier 1917 (J.O. 18 janv. 1917, p. 574), inscrit au tableau spécial de la légion d’honneur pour le grade de chevalier.

□ Par une décision ministérielle du 1er juin 1917 accordant des récompenses au personnel médical et infirmier du navire-hôpital France-IV (J.O. 6 juin 1917, p. 4.408), lui fut décerné un témoignage officiel de satisfaction à raison des services qu’il avait rendus à bord de ce bâtiment.

□ Par une décision ministérielle du 12 juillet 1922 (J.O. 29 juill. 1922, p. 7.978), objet d’une proposition extraordinaire de nomination au grade d’officier de la Légion d’honneur pour s’être signalé par son dévouement aux malades à bord du navire-hôpital France-IV et dans les services hospitaliers.

□ Par décret du 14 janvier 1928 (J.O. 15 janv. 1928, p. 600), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Hénault (André-Gustave-Marie-Louis), médecin principal ; 28 ans de services, dont 7 ans 11 mois à la mer ; 6 campagnes. Chevalier du 17 janvier 1917. »
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par Memgam » jeu. oct. 18, 2018 2:10 pm

Bonjour,

Rutilius a répondu pour la présence effective du médecin Hénault à bord du cuirassé Justice.

Le tremblement de terre a eu lieu le 28 décembre 1908. La nouvelle s'en est répandue le 29, et le jour même, la décision a été prise d'envoyer des secours de navires de la Marine. Le 29, des vivres, du matériel, (tentes, etc) ont été embarqués à Toulon, à bord des cuirassés Justice et Vérité, des contre-torpilleurs Cognée et Carquois, les navires appareillant à 7 h 30 le matin du 30, aux ordres du contre-amiral Le Port, contre un fort vent d'ouest. Le contre-torpilleur Dunois a rallié Messine depuis Bizerte.
Pour de plus amples renseignements, consulter les journaux de l'époque en ligne chez Gallica, ou la Depêche de Brest, directement accessible.

Source : La Dépêche de Brest du 31 décembre 1908.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 13613
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par Rutilius » dim. déc. 29, 2019 5:40 pm

Bonsoir à tous,


THOMAS Louis Auguste


Né le 10 septembre 1887 à Landivisiau (Finistère) et décédé le 24 novembre 1976 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

• Fils de Jean Louis THOMAS, né le 31 décembre 1854 à Morlaix (Finistère), professeur de chimie, et d’Augusta Félicité LE SAGE, née le 19 juillet 1859 à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Landerneau, le 23 novembre 1886 (Registre des actes de mariage de la commune de Landerneau, Année 1886, f° 29, acte n° 56 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Landerneau, Année 1887, f° 45, acte n° 178).

• Époux d’Emma LAUKHUFF, née le 22 mars 1882 à Weikersheim (Allemagne), étudiante en médecine (1911), avec laquelle il avait contracté mariage à Paris (Ve Arr.), le 23 décembre 1911 (Registre des actes de mariage du Ve arrondissement de la ville de Paris, Année 1911, f° 98, acte n° 1.303). (1)

Fille d’August LAUKHUFF, décédé avant 1911 (2), et de Wilhelmine SIHLER, sans profession, domiciliée à Stuttgart (Allemagne) en 1911.

Signalement : Cheveux et sourcils châtains. Yeux verts. Front ordinaire. Nez moyen. Bouche moyenne.Visage long. Menton rond. Visage ovale. Taille : 1,72 m. Degré d’instruction générale : ...

Carrière militaire

Classe 1907, n° 2.770 au recrutement de Nantes. Inscrit sous le n° 344 de la liste cantonale de Saint-Nazaire.

Par décision ministérielle du 29 septembre 1906 (J.O. 29 sept. 1906, p. 6.612), admis à l’École principale du Service de santé de la Marine, à Bordeaux, étant classé 9e sur 50 élèves.

Engagé volontaire pour 6 ans le 10 octobre 1906 à la mairie de Nantes au titre de ladite école. Dirigé le même jour sur le 4e Dépôt des équipages de la flotte, à Rochefort ; arrivé au corps le même jour, matricule n° 19.259–4. Entré à l’école le 20 octobre 1906.

Par ... du 10 janvier 1911 (J.O. ... 1911, p. ...), nommé au grade de médecin de 3e classe dans le corps de santé de la Marine.

Classé major à la sortie de l’école en 1911. Par décision ministérielle du 18 février 1911 (J.O. 19 févr. 1911, p. 1.321), une trousse médicale lui fut alors attribuée à titre de prix.

Par décret du 5 octobre 1911 (J.O. 6 oct. 1911, p. 8.037), promu au grade de médecin de 2e classe dans le corps de santé de la Marine à compter du 27 septembre 1911. Attaché au port de Rochefort (J.O. 7 oct. 1911, p. 8.052), étant en service à Toulon.

Le même mois, désigné pour embarquer sur la Bretagne (J.O. 11 oct. 1911, p. 8.149).

Par décision ministérielle du 11 janvier 1912 (J.O. 17 janv. 1912, p. 585), mis à la disposition du Ministre des Colonies pour servir à Saint-Pierre-et-Miquelon. A rejoint son affectation par le paquebot parti du Havre le 10 février 1912 à destination de New-York (J.O. 20 janv. 1912, p. 687).

En 1915, en fonctions à Paris (Annuaire de la Marine 1915, p. 424).

Par décret du 15 avril 1916 (J.O. 17 avr. 1916, p. 3.235 et 3.236), promu au grade de médecin de 1re classe (4e tour ; au choix).

En 1918, affecté au Service de santé des Forges nationales de La Chaussade, à Guérigny (Nièvre) (Annuaire de la Marine 1918, p. 786).

Par décision ministérielle du 5 décembre 1919, détaché pour trois ans en position de congé sans solde et hors cadres au Laboratoire du lipovaccin, à Paris (J.O. 9 déc. 1919, p. 14.244). Même situation en 1922 (Annuaire de la Marine 1922, p. 418).

Par ... du 9 mars 1927 (J.O. ...), promu au grade de médecin principal.

En 1928, embarqué sur le transport Rhin (Capitaine de frégate Marcel Joseph GERBAUD, commandant), dans la 3e Escadre (Annuaire de la Marine 1928, p. 784). Même affectation en 1929 (Annuaire de la Marine 1929, p. 647).

En Août 1932, destiné au Bataillon de côte, à Toulon, en qualité de médecin-major (J.O. 11 août 1932, p. 8.804 — Liste de destinations).

Par décret du 4 octobre 1932 (J.O. 6 oct. 1932, p. 10.809), promu au grade de médecin en chef de 2e classe à compter du 1er octobre 1932 (4e tour ; au choix). Attaché au port de Brest (J.O. 7 oct. 1932, p. 10.844).

Le même mois, nommé chef du Centre d’examen aéronautique à l’Hôpital Sainte-Anne de Toulon (au choix) (J.O. 13 oct. 1932, p. 11.011 — Liste de destinations).

En Avril 1935, nommé membre de la Commission permanente des services de santé de la Guerre, de la Marine et des Colonies, qui venait d’être instituée au Ministère de la Santé (J.O. 11 avr. 1935, p. 4.333 — Liste de destinations). En fonction à Paris à compter du 1er juin 1935.

Par décret du 10 septembre 1938 (J.O. 12 sept. 1938, p. 10.788), promu au grade de médecin en chef de 1re classe.

Distinctions honorifiques

□ Par arrêté du Ministre de l’Instruction publique en date du 17 février 1930 (J.O. 24 févr. 1930, p. 2.051 et 2.095), nommé officier d’académie pour « services rendus à la science ».

□ Par arrêté du Ministre de l’Éducation nationale en date du 15 février 1935 (J.O. 18 févr. 1935, p. 2.109 et 2.122), nommé officier de l’instruction publique pour « services rendus aux sciences ».

□ Par décret du Président de la République en date du 29 juin 1923 (J.O. 11 juill. 1923, p. 6.54 et 6.547), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « M. le médecin de 1re classe Thomas (Louis-Auguste) ; 20 ans 1 mois 23 jours de services, dont 2 ans 8 mois à la mer et 5 ans 2 mois 22 jours en guerre. »

□ Par décision ministérielle du 24 juillet 1930 (J.O. 1er août 1930, p. 8.900), objet du témoignage officiel de satisfaction suivant : « M. Thomas (L.-A.), médecin principal : a assumé, sans délai et très brillamment, la lourde tâche devenue brusquement vacante de professeur d’anatomie à l’École annexe de médecine navale de Toulon, assurant ainsi la continuité de l’enseignement au cours de l’année scolaire. »

□ Par décret du 30 janvier 1937 (J.O. 3 févr. 1937, p. 1.432), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « Thomas (Louis-Auguste), médecin en chef de 2e classe. Chevalier du 29 juin 1923. Services : 31 ans 11 mois 20 jours ; 6 campagnes. »

□ Par décret du 13 mars 1937 (J.O. 19 mars 1937, p. 3.292 et 3.295), nommé chevalier du Mérite agricole.

____________________________________________________________________________________________

(1) En 1929, était établie comme médecin à l’Île-d’Yeu (Vendée) (Guide Rosenwald 1929~1930, p. 1.258). Même situation en 1931 (Guide Rosenwald 1931~1932, p. 1.266).

(2) Très probablement fournisseur de pièces détachées pour orgues et de buffets d’orgues, étant établi à Weikersheim.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13613
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MÉDECINS DE LA MARINE...

Message par Rutilius » dim. mai 10, 2020 6:06 pm

Bonjour,

GENEAMAR a écrit :
mer. avr. 29, 2009 5:45 pm

RONDET Louis Yvan.

Né le 26 octobre 1886. Décédé.

Entre dans la Marine en 1911. Médecin de 3e classe le 22 décembre 1911. Médecin de 2e classe le 1er juillet 1912 ; port de Rochefort. Le 1er décembre 1912, en fonction au Service central des sous-marins de Calais-Dunkerque, rattaché à la 2e Escadrille de la 2e Escadre légère. Au 1er janvier 1914, en fonctions au Service central des torpilleurs de Bizerte (nomination du 3 juillet 1913). Au 1er janvier 1918, port de Rochefort.
____________________________________________________________________________________________


RONDET Louis Yvan


Né le 26 octobre 1886 à Saint-André-de-Cubzac (Gironde) et décédé le 28 janvier 1975 à Lussac (– d° –).

• Fils de Blaise RONDET, né le 28 mars 1861 à Saint-Victor (Dordogne) et décédé le 5 juin 1940 à Saint-André-de-Cubzac (Gironde), clerc de notaire [Notaire en 1914], et de Marie Victorine ROY, née le 8 décembre 1861 à Saint-Saint-André-de-Cubzac, sans profession ; époux ayant contracté mariage dans cette commune le 26 janvier 1886 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-André-de-Cubzac, Année 1886, f° 2, acte n° 1 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Saint-André-de-Cubzac, Année 1886, f° 17, acte n° 57).

• Époux de Marie Laure Germaine SIMON, née le 8 octobre 1889 à Bordeaux (Gironde) et décédée le 24 juillet 1979 à Lussac (Registre des actes de naissance de la ville de Bordeaux, 2e section, Année 1889, f° 37, acte n° 1.309), sans profession, avec laquelle il avait contracté mariage à Rochefort (Charente-Inférieure — aujourd’hui Charente-Maritime) le 22 juin 1914 (Ibid. ~ Registre des publications de mariage de la ville de Rochefort, Année 1914, f° 90, n° 179).

Fille d’Achille SIMON, né le 16 avril 1867 à Saint-Thomas-de-Conac (Charente-Inférieure — aujourd’hui Charente-Maritime), commerçant, et de Berthe Marie Amélie ROLLAND, née le 25 mars 1867 à Cercoux (– d° –), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Saint-Thomas-de-Conac, le 25 septembre 1888 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint- Thomas-de-Conac, Année 1888, f° 7, acte n° 10).

• Père de Guy André RONDET, né le 31 août 1917 à Rochefort (Registre des actes de naissance de la ville de Rochefort, Année 1917, f° 185, acte n° 341). Médecin du Service de santé de la Marine, promotion 1939 (J.O. 6 oct. 1939, p. 12.058 et 12.059). Initialement nommé médecin auxiliaire par une décision ministérielle du 10 janvier 1940 (J.O. 14 janv. 1940, p. 382) ; administrativement rattaché à la promotion 1937, étant titulaire de 12 inscriptions (Ibid.).

Carrière militaire

Classe 1906, n° 905 au recrutement de Libourne.

Par décision ministérielle du 28 septembre 1907 (J.O. 29 sept. 1907, p. 6.829), admis à l’École principale du service de santé de la Marine, à Bordeaux, étant classé 7e sur une liste de 35 élèves.

Engagé volontaire le 5 octobre 1907 à la mairie de Rochefort au titre de ladite école. Arrivé au 5e Dépôt des équipages de la flotte, à Toulon, le 5 octobre 1907 ; apprenti marin le même jour, matricule n° 44.461 – 5.

Nommé matelot de 2e classe infirmier le 1er janvier 1908. Certificat de bonne conduite accordé.

Entré le 20 octobre 1908 à l’École principale du service de santé de la Marine ; matricule n° 71.

Par décret du 22 décembre 1911 (J.O. 24 déc. 1911, p. 10.366), promu au grade de médecin de 3e classe. Immatriculé au port de Rochefort. Par décision ministérielle du 7 mai 1912 (J.O. 11 mai 1912, p. 4.358), bénéficiaire d’une première mise d’équipement.

Par décret du 4 juillet 1912 (J.O. 4 juill. 1912, p. 5.940), promu au grade de médecin de 2e classe à compter du 1er juillet 1912. Affecté au port de Rochefort (Ibid.).

A compter du 1er décembre 1912, affecté au Service central de la Flottille des sous-marins de Calais-Dunkerque (Lieutenant de vaisseau Henri Louis Joseph Clément TURC, chef de service), service dépen-dant de la 2e Escadrille de la 2e Escadre légère (J.O. 20 nov. 1912, p. 9.791 — Liste de destinations ~ Annuaire de la Marine 1913, p. 817).

A compter du 3 juillet 1913, affecté au Service central des torpilleurs de Bizerte (Capitaine de frégate Jules Alexandre Ludovic ROBERT, commandant) (Annuaire de la Marine 1914, p. 844).

... / ...

Par décret du 30 août 1918 (J.O. 2 sept. 1918, p. 7.715), promu au grade de médecin de 1re classe à compter du 1er septembre 1918 (1er tour ; ancienneté).

Au 1er janvier 1920, affecté au Service des fiévreux de l’Hôpital maritime de Toulon (Annuaire de la Marine 1920, p. 796).

Au 1er janvier 1921, embarqué sur l’aviso Somme (Capitaine de vaisseau Joseph Robert LEQUÉRRÉ, commandant), dans la Division navale de la Baltique (Annuaire de la Marine 1921, p. 908).

En Mars 1921, désigné pour embarquer sur le torpilleur d’escadre Intrépide (Lieutenant de vaisseau Gaston Eugène ESNOUF, commandant), de l’Escadrille de patrouille du 2e Arrondissement maritime (J.O. 4 mars 1921, p. 3.511).

Début Novembre 1921, affecté en qualité de médecin-major à l’École des apprentis mécaniciens, à Lorient (J.O. 30 nov. 1921, p. 13.123 — Liste de destinations ~ Annuaire de la Marine 1922, p. 734). Fonctions prises le 2 novembre 1921 (Annuaire de la Marine 1923, p. 678).

En Octobre 1922, désigné pour exercer, durant l’année scolaire 1922~1923, les fonctions de professeur d’anatomie à l’École annexe de médecine navale de Rochefort (J.O. 18 oct. 1922, p. 10.332 — Liste de destinations).

Par décision ministérielle du 7 novembre 1923 (J.O. 11 nov. 1923, p. 10.632), nommé aux fonctions de professeur d’anatomie et de médecine opératoire à l’École annexe de médecine navale de Rochefort pour une période de cinq ans à compter du 1er novembre 1923. Fonctions prises le 1er novembre 1923 (Annuaire de la Marine 1924, p. 755).

Par décret du 9 novembre 1926 (J.O. 10 nov. 1926, p. 12.032), promu au grade de médecin principal à compter du 12 novembre 1926 (2e tour ; au choix).

En Août 1927, désigné pour embarquer sur le croiseur Lamotte-Picquet (Capitaine de vaisseau Édouard Adolphe HUAU, puis capitaine de vaisseau Émile André Henri DUPLAT, commandants — porte pavillon du contre-amiral Louis Antoine PIROT, puis du contre-amiral Louis Athanase DUBOIS) en qualité de médecin-major (J.O. 18 août 1927, p. 8.807 — Liste de destinations ~ Annuaire de la Marine 1928, p. 602 ~ Annuaire de la Marine 1929, p. 631).

En Octobre 1929, nommé à l’emploi de chef des services chirurgicaux de l’Hôpital maritime de Rochefort (J.O. 2 oct. 1929, p. 11.151 ; J.O. 6 oct. 1929, p. 11.302). En outre, faute de candidats au concours ouvert pour ce poste, nommé aux fonctions de professeur d’anatomie à l’École annexe de médecine navale de Rochefort pour l’année scolaire 1929~1930 (J.O. 30 oct. 1929, p. 11.997 ~ Annuaire de la Marine 1930, p. 686) puis pour l’année scolaire 1930~1931 (Déc. min. 30 oct. 1930, J.O. 1er nov. 1930, p. 12.268 ~ Annuaire de la Marine 1931, p. 715).

A la suite de la publication du décret du 21 décembre 1930 portant organisation du service hospitalier de la Marine (J.O. 24 déc. 1930, p. 14.025), nommé chirurgien des hôpitaux maritimes (J.O. 16 avr. 1931, p. 4.230) à compter du 4 avril 1931 (Annuaire de la Marine 1932, p. 338).

Par décret du 4 octobre 1932 (J.O. 6 oct. 1932, p. 10.809), promu au grade de médecin en chef de 2e classe à compter du 1er octobre 1932. Médecin chef de l’Hôpital maritime de Rochefort de 1932 à 1940.

En Mars 1935, nommé en outre président de la Commission de réforme de Rochefort (au choix) (J.O. 14 mars 1935, p. 2.997 — Liste de destinations). Même situation en 1936 (Annuaire de la Marine 1936, p. 647), 1937 (Annuaire de la Marine 1937, p. 653), 1938 (Annuaire de la Marine 1938, p. 685), 1939 (Annuaire de la Marine 1939, p. 702) et 1940 (Annuaire de la Marine 1940, p. 731).

Par décret du 31 mai 1938 (J.O. 3 juin 1938, p. 6.263), promu au grade de médecin en chef de 1re classe.

... / ...

Distinctions honorifiques

□ Par décret du Président de la République en date du 14 janvier 1922 (J.O. 15 janv. 1922, p. 769 et 770), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Rondet (Louis-Yvan), médecin de 1re classe ; 15 ans de services, dont 3 ans 1 mois à la mer et 5 ans 2 mois 22 jours en guerre. »

□ Par arrêté du Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-arts en date du 16 février 1930 (J.O. 24 févr. 1930, p. 2.051 et 2.093), nommé officier d’académie.

□ Par décret du Président de la République en date du 30 décembre 1933 (J.O. 31 déc. 1933, p. 12.218 et 12.219), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« Rondet (Louis-Yvan ), médecin en chef de 2e classe ; 28 ans de services, 11 campagnes. Chevalier du 14 janvier 1922. »
.
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 11, 2020 10:54 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »