TORPILLEUR 360

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par GENEAMAR » sam. août 30, 2008 5:31 pm

Image M.P.F.

- Le NAMOURIC Louis Marie, né le 5 juin 1893 à BERNÉ (Morbihan), Matelot de 2ème classe Chauffeur, tombé à la mer et disparu près de BONIFACIO (CORSE-du-SUD), le 13 juin 1915.--- Jugement déclaratif de décès rendu le 29 novembre 1915 à TOULON.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par Ar Brav » dim. août 31, 2008 10:07 am

Bonjour à tous,

TORPILLEUR 360 Torpilleur numéroté type 295 (1906-1922)

Chantier :

Ateliers & Chantiers de Penhoët, Rouen.
Commencé : 1904
Mis à flot : 11.04.1906
Terminé : 1906
En service : 07.1906
Retiré : 04.08.1922
Caractéristiques : 97,5 t prévus, 101-103 t normalement ; 2 000 cv ; 40,17 (ht) 38 (pp) x 4,40 x 2,75 m ; TE milieu 1,88 m ; TE AR 2,64 m ; 2 chaudières Guyot du Temple timbrées à 17 kg/cm² ; 1 machine alternative à triple expansion ; 1 hélice ; 26 nœuds prévus, 27,55 nœuds à 337 tr/mn aux essais. Effectif 23 hommes.
Symbole de coque 360.
Armement : II de 37 mm + III TLT de 450 mm dont I tube d’étrave.

Observations :

Essais à Cherbourg
01.1907-1914 : affecté à la 1ère flottille de torpilleurs de la Méditerranée, puis aux torpilleurs de Toulon
29.01.1907 : sa vitesse est de 23,65 nœuds à 320 tr/mn
06.04.1909 : elle est de 24,27 nœuds à 315 tr/mn pour une consommation de charbon de 1 880 kg/h
1915 : affecté à Brindisi
01.06.1915 : figure à l’effectif de la division française de l’Adriatique, au bâtiment central (bâtiment-base des sous-marins) composé de :
Cuirassé Marceau, CF d’Adhémar de Cransac, commandant
Torpilleurs et sous-marins de Toulon :
Borée
Averne

Torpilleurs 281, 288, 349, 360, 368 et 369
Sous-marins Cigogne, Argonaute, CF Nel, commandant le groupe
1916-1917 : affecté à Corfou
1918 : affecté à la division des patrouilleurs de Provence
1919-1921 : est à Toulon
08.1922 : rayé des listes, transformé en but de tir
02.1924 : il est échoué au Frioul, près de Marseille à la suite de graves avaries causées par un tir de 240 mm
02.1925 : l’épave est vendue pour démolition.

Tout renseignement sera le bienvenu, merci par avance.

Au sujet des sources consultées, voir ICI

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par Ar Brav » mer. sept. 03, 2008 2:37 pm

Bonjour à tous,

Une vue du Torpilleur 360 :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par marc terraillon 1 » dim. déc. 14, 2008 3:05 pm

Bonjour

La fiche du navire est en ligne

http://navires-14-18.com/fichiers/T/TOR ... _MN_V3.pdf

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par Ar Brav » dim. févr. 22, 2009 12:54 pm

Bonjour à tous,

Une autre photo du Torpilleur 360 :

Image

Remerciements et sources :
Yann Tanguy, photo collection Yann Tanguy


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par marc terraillon 1 » dim. févr. 22, 2009 5:22 pm

Bonsoir

La fiche a été mise à jour

http://navires-14-18.com/fichiers/T/TOR ... _MN_V4.pdf

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TORPILLEUR 360.

Message par Rutilius » jeu. juil. 02, 2009 9:01 pm

Bonsoir à tous,


Les opérations de recherche du Togo entreprises par le Torpilleur 360


Torpilleur 360, Journal de bord – 28 mars ~ 10 juin 1918 : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 333, p. num. 457 (Colonne « Journal de navigation »).

Le Dimanche 12 mai 1918.

De Nice à Porquerolles.

Appareillé de Nice à 3 h. 30. Route sur Camarat. Bâtiment Pax torpillé.

8 h. 30 – Rencontré vapeur italien Luizia allant à Villefranche.

8 h. 40 – Sémaphore de Camarat signale au 360 navigation route côtière escorte entre Marseille et Villefranche.

10 h. 30 – Pêché un cadavre du Pax. Recherche du vapeur italien Togo.

15 h. 10 – Signalé à … par B… :
« Je n’ai vu passer que le Luizia seul, ce matin, à 8 h. 20. J’ai un cadavre du Pax à bord. »

15 h. 35 – Hydravion jette une planche avec inscription : « Pouvez-vous venir me parler à l’endroit où je vais amerrir ? » Suivi l’avion.

16 h. 00 – Continué recherche du vapeur Togo sans résultats, puis route sur Toulon.

18 h. 00 – Déposé le cadavre à Saint-Mandrier.

18 h. 45 – Amarré à Toulon.

22 h. 00 – Appareillé de Toulon. Patrouille entre Sicié et Porquerolles.
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 21, 2018 9:47 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TORPILLEUR 360.

Message par Rutilius » mer. mai 31, 2017 1:32 pm

.
Bonjour à tous,

Le Torpilleur 360 fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre :

– du 2 août 1914 au 21 janvier 1918 ;
– du 1er avril au 1er octobre 1918.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 771.].

Du 27 décembre 1915 au 27 février 1916, il prit part à l’évacuation d’Albanie et à l’occupation de Corfou [Circulaire du 17 décembre 1931 relative à l’attribution de la Médaille commémorative serbe aux personnels militaires et civils de la Marine, Annexe I., Partie I., B. : J.O. 20 déc. 1931, p. 12.904].
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 21, 2018 9:32 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

TORPILLEUR 360.

Message par Rutilius » ven. juin 02, 2017 2:00 am

Bonjour à tous,

■ Historique (complément).

— 10 octobre 1914 : Par très mauvais temps et mer grosse, capture, par environ 42° 24’ N. et 34,5’ E., puis conduit en rade de Toulon le paquebot espagnol Federico, du port de Barcelone, propriété en dernier lieu du sieur Ricardo RAMOS, par ailleurs député aux Cortès d’Espagne.

Ce bâtiment, commandé par le capitaine Lorenzo ESTRADER, transportait spécialement de Barcelone à Gênes des passagers allemands et austro-hongrois, officiers et soldats appartenant presque en totalité à des classes d’âge mobilisées par leurs gouvernements respectifs, qui voyageaient pour rejoindre leurs corps d’affectation en traversant l’Italie, encore pays neutre. En raison de l’état de la mer, la visite du Federico et de son chargement ne put toutefois être effectuée au lieu de sa capture par l’état-major du Torpilleur 360 ; elle le fut donc à son arrivée en rade de Toulon. Entre temps, l’équipage du paquebot avait jeté à la mer tous les papiers compromettant rédigés en langue allemande, mais ceux-ci furent heureusement repêchés par le Torpilleur 359 (Premier maître patron pilote Joseph Louis Marie LEGAGNOUX, commandant), auquel avait été intimé l’ordre de convoyer le Federico par l’arrière.

Cette prise fut déclarée « bonne et valable » par une décision du Conseil des prises rendue les 15~16 mars 1915 (J.O. 10 mai 1915, p. 2.995), confirmée en appel par un décret du Président de la République en date du 18 juillet 1916 (J.O. 18 juill. 1916, p. 7.505).

—> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6349108g/f11.item

—> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65425990/f17.item

Au bénéfice de l’Établissement des invalides de la marine et des capteurs, il fut procédé par le Service des prises, le 17 juillet 1915, à Toulon, à la vente du Federico selon la procédure d’adjudication sur soumissions cachetées (J.O. 29 juin 1915, p. 4.382 – Avis de vente de prise maritime).

Construit en 1875 au Royaume-Uni, le Federico avait une jauge brute de 807,57 tx et une jauge nette de 362,88 tx (Ibid.) ; ses dimensions étaient les suivantes : 64,61 x 8,66 x 4,62 m. Il avait été acquis par le sieur Ricardo RAMOS au mois de Septembre 1914, « afin de suppléer aux services de la navigation interrompus par la guerre, [étant] affecté à des voyages périodiques et [servant] au transport régulier de passagers et de marchandises entre Barcelone et Gênes ». En réalité, lors de sa capture, ce bâtiment avait déjà effectué trois voyages ayant eu pour unique finalité de rapatrier des nationaux allemands et austro-hongrois, désireux de rejoindre, via l’Italie, leurs forces armées respectives...


Torpilleur 360, alors commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Ernest Jean François Robert COSME, Journal de bord – 20 juillet~19 octobre 1914 –, Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote n° SS Y 584, p. num. 508.

« Observations du commandant.

A 11 h. 30, étant au point L. = 42° 33’ N. et G. = 4° 31,5’ E., aperçu une fumée au S. 20 O. Mis le cap dessus à 14 nœuds (180 tours). Vers midi, je cédai le quart à mon patron, en lui disant que le bateau aperçu, qui, d’abord, m’avait semblé aller vers la droite, me paraissait maintenant avoir le cap sur ma gauche, et lui disant, quand il aurait une certitude, de mettre le cap de façon de lui couper la route. A midi, mon patron, ayant cette certitude, mit le cap vers le Sud 10 Est, puis vers le Sud 75 Est. Je remontai à ce moment sur la passerelle à midi 30. J’ai pu lire le nom du bâtiment, Federico, de Barcelone. Je le fis arrêter. Le temps me rendait impossible une visite à bord. Notre point estimé était alors L. = 42° 24’ N. et G. = 4° 34,5’ E. J’ordonnai au Federico de me suivre et de mettre le cap sur Toulon. Le 359 reçut l’ordre de le convoyer par l’arrière. Nous fîmes route en moyenne au N. 50 O. à une allure moyenne de 8 à 9 nœuds. Pendant cette traversée, le 359 recueillit les papiers allemands jetés du Federico à la mer. Ayant mis en marche à 12 h. 45, nous nous faisions reconnaître à 21 h. 50 au poste d’entrée de rade. Je remis ensuite le vapeur à un canot à vapeur de l’arraisonnement.

Signé,
Robert COSME.
»
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 21, 2018 9:53 am, modifié 5 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: TORPILLEUR 360

Message par Rutilius » dim. juin 04, 2017 12:14 pm

Bonjour à tous,

Marin du Torpilleur 360 (complément).

— LE NAMOURIC Louis Marie, né le 5 juin 1893 à Berné (Morbihan), au lieu-dit « Guernevé », disparu le 13 juin 1915, à 20 h. 33, à l’Est des Bouches de Bonifacio (Corse – aujourd’hui Corse-du-Sud –) après être tombé à la mer alors que le bâtiment allait de Toulon à Naples, via Bonifacio [Jug. Trib. civ. Toulon, 29 nov. 1915, transcrit à Vannes, le 10 oct. 1916]. Matelot de 2e classe chauffeur breveté (1er avril 1913), matricule n° 24.418 – 3 (Engagé volontaire le 13 octobre 1911 à la mairie de Lorient) ; classe 1913, n° 1.207 au recrutement de Vannes.

Fils de (Registre des actes de naissance de la commune de Berné, Année 1893, f° 9, acte n° 32) Louis Marie LE NAMOURIC, né vers 1860, « tailleur d’habits », et de Marie LE GLEUT, née vers 1862 à Berné et y décédée, le 24 mai 1898 (Registre des actes de décès de la commune de Berné, Année 1898, f° 5, acte n° 14), couturière, son épouse. Enfant ultérieurement confié à l’Assistance publique du Morbihan.

[Torpilleur 360, alors commandé par l’enseigne de vaisseau de 1re classe de réserve Charles Marie Eugène Pierre BÉNARD, Journal de bord – 19 mai ~ 11 sept. 1915 –, Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote n° SS Y 584, p. num. 659 et 671.]
Dernière modification par Rutilius le lun. mai 21, 2018 9:37 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »