MANCHE — Aviso-transport, type Meurthe.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
rafal
Messages : 8
Inscription : lun. janv. 09, 2017 1:00 am

Re: MANCHE — Aviso-transport, type Meurthe.

Message par rafal » mer. janv. 18, 2017 5:10 am

Merci Memgam


Voici le contenu du manuscrit écrit par Paul Hervé - Commissaire de 2ème classe - à bord de l'aviso-transport la "Manche" lors de l'expédition en Islande en 1903 :

TABLE DES MATIÈRES


- Aux lecteurs p1

1. Arrivée en Islande p2
La terre en vue – Glaciers et volcans. Misère Islandaise – Ingolfshodi (Ingólfshöfði) – Les premiers colons - Portland – Iles Westman (Vestmannaeyjar)

2. Reykjavik- Premiers contacts p13
Entrée en rade – Premiers étonnements – Un faux pas – « Le père Wagner » - La force publique – Principaux édifices – La mission catholique et les hôpitaux – L’émigration – Promenade dans la boue – Pas d’arbres ? – Le départ

3. En mer p34
La pêche française en Islande – Paimpolais et Dunkerquois – Lieux de pèche et de ravitaillement – Visite des goélettes – L’aviso-transport la « Manche » - Ce que valent nos pécheurs – Description sommaire de l’Islande

4. Patriksfjord p42
Patriksfjord – Vatneyri, le pasteur de la vallée du lac aux truites, pantomime en plusieurs tableaux - Une église islandaise – Un peu de musique – Le paradis des chasseurs – Un canniste islandais p44-45 - Fond de baie - Tempête

5. Faskrudfjord p49
Un lieu de rendez-vous – L’agent consulaire de France – Les œuvres de mer – Un homme de cœur – L’hôpital catholique – Excursions dans le fjord - Le cimetière français – Un pasteur peu occupé – Coup d’œil sur l’histoire religieuse de l’Islande – Les eiders – Une tombola à bord de la Manche – Après le rire les larmes – Une éruption sous glacière – Départ de Faskrud.

6. Reykjavik – Second séjour p62
Le musée – Langarnar – La léproserie – Période électorale – Visites et réceptions – Son Excellence le gouverneur général à bord de la Manche – Dîner chez le gouverneur

7. Vers le Nord p71
Patriksfjord – Dyrafjord – Une nuit dans un fjord – Le cap Nord – Au-delà du cercle polaire – La Banquise – On ne passe pas ! – Un coup d’œil sur le nord de l’île – Akureyri, Grimsey – « Le Petit Paris » - Départ pour la côte orientale – Les baleinières

8. La Côte orientale – 1ère partie p81
Nordfjord – Les bancs de Vopna - Rodefjord – Une tombe française - La mine de spath d’Eskifjord – Retour à Faskrud - Service funèbre – En Ecosse

9. La Côte orientale – 2ème partie p90
Seidisfjord (Seyðisfjörður) - les environs – Le Logarfliot (Lagarfljót) – Le 14 juillet en Islande – Départ des Seidis – Une catastrophe – Cérémonie funèbre – De Faskrudfjord à Reykjavik – Les Westmaneyjar (Vestmannaeyjar)

10. Reykjavik – une incursion dans le domaine de l’histoire p105
Reykjavik – Une intrépide française – Trop d’Anglais – Les législateurs Islandais – Coup d’œil sur l’histoire de l’Islande et de son Parlement national

11. A l’intérieur de L‘île p120
Autour de Reykjavik – Thungvalla (Þingvallavatn) – Les geysers – La plaine du sud – La Patrie de Gunnar le Fort et de Nial le Sage

12. La Saga de Gumnar et de Nial p129
Gunnar – Halgierde (Halgerd) - La mort de Gunnar le Fort - La mort de Nial le Sage – La loi de haine – La loi d’amour

13. Nos derniers jours à Reykjavik p143
Hafnarfjord – La fête nationale de l’Islande – Le premier établissement de bain de Reykjavik – Adieux à l’Islande

- Conclusion p 151

_____________
Raphaël Marie

Avatar de l’utilisateur
rafal
Messages : 8
Inscription : lun. janv. 09, 2017 1:00 am

Re: MANCHE — Aviso-transport, type Meurthe.

Message par rafal » ven. janv. 20, 2017 4:28 am

Détail d'un cliché inédit datée de 1903 du transport-aviso Manche en Islande.

Image
Le navire étant manifestement en "grand pavois" et si l'on se réfère au manuscrit, on peut supposer que la photo a été prise à l'occasion du 14 juillet dans la baie de Seidisfjord (Seyðisfjörður).

Extrait :

« C'est dans cette paisible baie de Seidisfjord (Seyðisfjörður) que la Manche a été appelée à célébrer la fête nationale. On s'est efforcé de donner tout l'éclat possible au glorieux anniversaire. La veille, un officier était allé prévenir le sysselman de nos intentions et lui demander l'autorisation de tirer le canon, cet exercice étant interdit par les lois islandaises, sous prétexte que le bruit effraye les eiders. L'autorisation sollicitée est grâcieusement accordée. Par la même occasion le corps consulaire est invité à prendre part à notre fête en pavoisant. Je dis « corps consulaire » ; le terme est peut-être ambitieux. En réalité il n'y a que trois agents consulaires à Seidisfjord : un agent anglais qui représente en même temps une société française d'assurances sur les goëlettes, un agent allemand et le troisième enfin qui se pare fièrement du titre assez inattendu de vice-consul de la République argentine. (…)

Dès le matin venu de ce grand jour, qui si loin que nous soyons, nous met avec nos frères de France, en communion patriotique, la Manche arbore son grand pavois et salue les couleurs d'une salve de vingt et un coups. Deux goëlettes françaises qui se trouvent dans la baie ont également pavoisé et les goëlettes danoises ont déployé leur pavillon national. Le Commandant entouré de tous les officiers en grande tenue passe l'équipage en revue sur le pont. Immédiatement après l'inspection le Commissaire paie aux maîtres et aux matelots la demi-journée de solde supplémentaire accordée par les règlements. Les punitions sont levées et une double ration de vin libéralement distribuée, tiendra l'équipage en joie jusqu’au soir.

A 11 heures l'état-major, auquel pour la circonstance se joignent les deux maîtres les plus anciens, prend place à la table du Commandant. La bonne entente qui n'a jamais cessé de régner entre nous donne à cette fête un caractère d'intimité qui en fait un repas de famille plutôt qu'un dîner de cérémonie. Il est cependant des traditions qui doivent être respectées, et c'est de grand cœur qu'à la fin du repas, sur l'invitation de notre Commandant nous levons nos verres en l'honneur du Président de la République.
A midi, on tire une deuxième salve de vingt et un coups, et une troisième enfin à huit heures du soir, au moment où les couleurs sont amenées, annonce l'achèvement de cette fête patriotique.

Lequel d'entre nous en s'endormant ce soir-là ne prévoyait que cette fête réconfortante dût avoir un aussi terrible lendemain... »

Paul Hervé



Éventuellement d'autres photos à venir.
Raphaël Marie

Avatar de l’utilisateur
rafal
Messages : 8
Inscription : lun. janv. 09, 2017 1:00 am

Re: MANCHE — Aviso-transport, type Meurthe.

Message par rafal » sam. janv. 21, 2017 4:56 am

Equipage de l'aviso-transport la "Manche" lors de la campagne en Islande de 1903.

Photo du Capitaine de frégate François Le CANNELIER, le Commandant
Image




Photo du Lieutenant de vaisseau Félix TRIBOUILLET, le Second
Image
Raphaël Marie

Rutilius
Messages : 14317
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MANCHE — Aviso-transport de type Meurthe.

Message par Rutilius » dim. mars 28, 2021 10:23 am

Bonjour à tous,

□ Portrait de l'enseigne de vaisseau — et futur vice-amiral — Jean CRAS sur l’aviso-transport Manche, de la Division navale de Terre-neuve et d’Islande, au mouillage à Fáskrúdsfjördur (Islande), près de l’hôpital de la Société des Œuvres de Mer. Dans ses bras, Mjal, un petit chat bleu, don de la supérieure de l’hôpital français de Reykjavik.

Jean CRAS avait été désigné en Février 1902 (J.O. 9 févr. 1902, p. 882) pour embarquer sur ce bâtiment. Entré en armement le 12 mars 1902 à Lorient, ce dernier était alors commandé par le capitaine de frégate Marie Émile de KERGROLIEN de KERMADIO, nommé à cette fonction par une décision présidentielle du 9 février 1902 (J.O. 11 févr. 1902, p. 913).


CRAS Jean - 1902 -  .jpg
CRAS Jean - 1902 - .jpg (145.37 Kio) Consulté 98 fois

Archives départementales du Finistère, Cote 4 Fi 159
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 14317
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MANCHE — Aviso-transport de type Meurthe.

Message par Rutilius » dim. mars 28, 2021 11:14 am

Bonjour à tous,

Manche — Aviso-transport de type Meurthe (1890~1920).

L’aviso-transport Manche fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 9 août 1914 au 24 octobre 1919, date de cessation des hostilités.

[Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 753.]

____________________________________________________________________________________________


MANCHE - Aviso-transport - I - .jpg
MANCHE - Aviso-transport - I - .jpg (258.79 Kio) Consulté 93 fois


MANCHE - Aviso-transport - II - .jpg
MANCHE - Aviso-transport - II - .jpg (286.88 Kio) Consulté 93 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »