AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par Ar Brav » dim. août 03, 2008 9:21 pm

Bonjour à tous,

Un cliché du garde-côtes Amiral Tréhouart :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par Ar Brav » dim. août 03, 2008 9:55 pm

Bonsoir à tous,

AMIRAL TREHOUART Garde-côtes type Bouvines (1896-1920)

Chantier :

Arsenal de Lorient.
Commencé : 10.1890
Mis à flot : 05.1893
Terminé : 1896
En service : 05.1896
Retiré : 21.06.1920
Caractéristiques : 6 610 t ; 8 800 cv ; 89,38 x 17,8 m ; TE AR 7,57 m ; 2 machines horizontales à triple expansion ; 16 chaudières d’Allest-Lagrafel timbrées à 15 kg/cm² ; 2 hélices ; 17 nds ; 450 à 560 t de charbon ; aux essais : 14 nds avec 5 000 cv ; 363 h.
Rayon d’action : 3 900 milles à 8 nœuds.
Armement : II de 305 modèle 1887 en tourelles axiales + VIII de 100 mm modèle 1892 derrière masques + VIII de 47 mm modèle 1885 + III de 37 mm TR + II TLT aériens de 450 mm supprimés en 1906.
Protection : Ceinture cuirassée complète de 464 mm à 250 mm de 1,90 m, de 2,86 m sur l’avant et 2,18 m sur l’arrière.
Pont 92 mm ; tourelles partie fixe 320 mm, partie mobile 370 mm.
Blockhaus 80 mm.
Poids total de la protection 2 270 tonnes.

Observations :

Ces navires, construits comme garde-côtes cuirassés, seront reclassés cuirassés de 2ème rang. Au prix d’une réduction de leur artillerie principale, et grâce à un meilleur dessin de coque, les Tréhouart se comportent mieux que les gardes-côtes de type Valmy. Les derniers gardes-côtes, Bouvines et Valmy, ont repris l’aspect extérieur des petits cuirassés. L’armement est toujours constitué par deux gros canons en tourelles à l’avant et à l’arrière, mais le tirant d’eau déplorable de 7,30 m à plus de 7,50 m pénalise le rôle de garde-côtes qui leur est attribué.
Affecté à l’école de T.S.F.
1914 : navire-base pour sous-marins
1920 : vendu pour démolition à Toulon.

Sources :
Dictionnaire des bâtiments de la flotte (….), de JM Roche
Cent ans de cuirassé français, d’Eric Gille


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par Ar Brav » dim. août 03, 2008 10:10 pm

Bonsoir à tous,

Une autre vue du garde-côtes Amiral Tréhouart :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par Ar Brav » dim. août 03, 2008 10:23 pm

Re,

Une autre vue du garde-côtes Amiral Tréhouart :

Image

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par GENEAMAR » lun. août 04, 2008 9:55 am

Image
The Who's who... François Thomas TRÉHOUART

Né à ÉPINIAC (Ille-et-Vilaine) d'un père Capitaine de vaisseau. Entré à l'École spéciale de TOULON sur le "TOURVILLE" en février 1812. Aspirant le 10 février 1815, il sert sur l' "ÉMULATION" et la "NÉRÉIDE". Il fait campagne dans l'Océan Indien en 1816-17 sur l' "ÉLÉPHANT", puis en 1818-19 sur la "CHARENTE" au SÉNÉGAL, en 1821 sur la "BRETONNE" aux ANTILLES. Enseigne de vaisseau le 22 août 1821. Il passe sur la "DILIGENTE", Division du BRÉSIL et des mers du Sud pour une longue campagne de septembre 1822 à 1827. En juin 1827, il est sur l' "AMPHITRITE" dans la division assurant le blocus d'ALGER. Lieutenant de vaisseau le 30 octobre 1829. En 1830, Aide de camp du Préfet maritime du 2ème arrondissement à BREST. En 1831, sur le "SUFFREN", il prend part à l'occupation d'ANCONE en janvier 1832. En mars 1833 il commande la "SEINE" sur les côtes du SÉNÉGAL, à CAYENNE et aux ANTILLES. En mars 1835, il commande la "RECHERCHE" sur les côtes du GROËNLAND à la recherche de traces de la "LILLOISE", procédant en même temps à des observations scientifiques qui lui vaudront un témoignage de satisfaction du Ministre. Capitaine de frégate le 10 avril 1837, il est Second sur la "MÉDÉE" puis le "SUFFREN" en Escadre de Méditerranée. En mars 1839, il commande la corvette "BLONDE" et fait campagne durant trois ans de TERRE-NEUVE aux ANTILLES, aux COMORES, MADAGASCAR, la RÉUNION, effectuant des missions scientifiques et diplomatiques. Capitaine de vaisseau à son retour le 1er novembre 1843. En mars 1845, il commande la frégate "ÉRIGONE", Division du BRÉSIL de La PLATA. Des difficultés allant croissantes avec les Argentins qui interdisent l'accès au PARANA à la navigation et font barrage, il attaque de conserve avec la division anglaise d'HOTHAM le barrage et inflige une défaite totale aux argentins le 20 octobre 1845. Il est alors promu Contre-Amiral le 15 février 1846. Il commande en Second l'Escadre d'évolutions en 1847, pavillon sur le "FRIEDLAND". Il passe ensuite sur le "SOUVERAIN" puis l' "OCÉAN". En avril 1849, il commande la Division des côtes d'ITALIE, pavillon sur le "LABRADOR". En juin 1850, il commande la Station du Levant sur le "PANDORE". En février 1851, Membre du Conseil d'Amirauté. Vice-Amiral le 2 avril 1851. Préfet maritime du 2ème arrondissement à BREST en février 1852. En janvier 1856, il commande l'Escadre de Méditerranée, pavillon sur le "FLEURUS" et la "BRETAGNE". Il organise le rapatriement de l'Armée de CRIMÉE. Vice-Président du Conseil d'Amirauté le 17 février 1858. Sénateur en août 1859. Maintenu en activité sans limite d'âge. Il est promu Amiral en février 1869. Il décède à ARCACHON (Gironde) le 8 novembre 1873.
Image
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par GENEAMAR » lun. août 04, 2008 10:20 am

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...

Au 1er janvier 1897, en réserve 2ème catégorie à BREST.
Commandant (du 1er août 1895) : Victor BORY, Capitaine de vaisseau.
Second : Eugène SALAÜN, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Paul DELOCHE (torp.) - Arsène LE MARÉCHAL (can.).
Mécanicien principal de 1ère classe : Louis BÉNABÈS.
Aide-Commissaire (du 4 août 1895) : Etienne MAHAUD.
Médecin-Major (du 1er août 1895) : Joseph KERGROHEN, Médecin de 1ère classe.

Au 1er janvier 1899, Division de garde-côtes à TOULON (Contre-Amiral Léonce CAILLARD, Commandant la Division).
Commandant (du 9 novembre 1897) : Marie De FAUQUE DE JONQUIÈRES, Capitaine de vaisseau.
Second : Eugène SALAÜN, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Pierre BELLOT (torp) - Jacques BOISSIÈRE - Léopold LEGENDRE (can.) - Pierre VINCENT.
Enseignes de vaisseau : Marie D'ARCIMOLES - François MILLOT.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Adrien KERVIZIC - 2ème classe : Michel KERBOUL.
Aide-Commissaire : Joseph SISTERON;
Médecin-Major (du 10 novembre 1898) : Jacques DALIOT, Médecin de 1ère classe.

Au 1er janvier 1901, Division de garde-côtes (Contre-Amiral Charles MALLARMÉ, Commandant la Division).
Commandant (du 15 octobre 1899) : Aristide BERNARD, Capitaine de vaisseau.
Second : Léon De la MONNERAYE, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Léopold BOUJU - Louis CHAMBEAULT (can.) - Marie De CROUSNILHON - Charles LACAZE.
Enseignes de vaisseau : Edmond De LALUN - André LAMSON.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Charles BIGEARD - 2ème classe : Louis MARQUIER.
Commissaire de 2ème classe : Henry HINARD.
Médecin-Major (du 10 novembre 1900) : Georges CONDÉ, Médecin de 1ère classe.

Au 1er janvier 1902, Escadre du Nord (Vice-Amiral Charles De COURTHILLE, Commandant en chef l'Escadre.
Commandant (du 15 octobre 1901) : Gaston D'ABOVILLE, Capitaine de vaisseau.
Second : Alain BOUYER, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Frédéric DAMIGNY - Jean De POYEN - Georges DUMOUTIER - Charles PIOGER (can.) - Jules SAISSET (torp.).
Enseigne de vaisseau : Louis DELORD - François LAVELAINE de MAUBEUGE.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : François Le BARS - 2ème classe : Renaud LONGUET - Louis MARQUIER - Jean MIGIGNAC.
Commissaire de 2ème classe : Henry HINARD.
Médecin-Major : Georges CONDÉ, Médecin de 1ère classe.
Aspirants : Jules BERGEON - Pierre FROMAGET - Jean PINGUET - Maurice RICHARD - Henri SOUDOIS.

Au 1er janvier 1903, Escadre du Nord (Vice-Amiral Charles De COURTHILLE, Commandant en chef l'Escadre).
Commandant : Gaston D'ABOVILLE, Capitaine de vaisseau.
Second : Albert BOUYER, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jean De POYEN - Georges DUMOUTIER - Georges MABILLE du CHESNE (can.) - Charles PIOGER - Jules SAISSET (torp.).
Enseignes de vaisseau : Louis DELORD - Camille WINTER.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Pierre RÉPICHET - 2ème classe : Auguste AÉPLY - Ernest CLÉRAT - Adrien TURPIN.
Commissaire de 2ème classe: Paul VERRÉ.
Médecin-Major : Louis FALLIER, Médecin de 1ère classe.
Aspirants : Lucien CHABOT - Stanislas FOURNERY - André PEIGNIAN - Maurice ROUËDHART - Joseph THÉRON.

[:patrice pruniaux1:6]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par GENEAMAR » lun. août 04, 2008 1:28 pm

Image M.P.F

- VIADUC Hervé Laurent, né le 21 mars 1880 à LOGONNA-DAOULAS (Finistère), Quartier-Maître de manoeuvre, décédé le 10 octobre 1914 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune. - Ne figure pas sur le site Mémoire des Hommes.

- GUIONNET Jules Maurice Hippolyte, né le 16 septembre 1888 à BORDEAUX (Gironde), Quartier-Maître Mécanicien, décédé le 28 octobre 1915 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune.

- PINARD Victor Eugène, né le 17 mars 1890 à Le CROISIC (Loire-Atalantique), Second Maître Électricien T.S.F., décédé le 20 août 1918 à l'Hôpital de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole de cette commune.

- SALAMAND Pierre, né le 25 octobre 1899 à VÉZERONCE-CURTIN (Isère), Matelot sans spécialité, décédé le 21 août 1918 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de cette commune.

- ORIAL Célestin François Jean Marie, né le 31 août 1886 à LANGROLAY-sur-RANCE (Côtes d'Armor), Quartier-Maître Électricien T.S.F., décédé le 18 septembre 1918 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune.

- HOGRAINDLEUR Charles François Xavier, né le 21 juillet 1898 à SAINT-GENGOUX-le-NATIONAL (Saône-et-Loire), Quartier Maitre Électricien T.S.F., décédé le 27 septembre 1918 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune.

- MONIER Pierre André, né le 18 août 1891 à ROMANS (Drôme), Quartier-Maître Télégraphiste, décédé le 10 octobre 1918 des suites d'un accident de chemin de fer à PORTES-Lès-VALENCE (Drôme), en se rendant en permission.

- BRET Stéphane Etienne, né le 25 février 1898 à SAINT-MANDÉ (Val-de-Marne), Matelot Électricien T.S.F., décédé le 21 décembre 1918 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de cette commune.

- MESSAGER Jean Franççois Pierre Marie, né le 13 février 1899 à MORLAIX (Finistère), Quartier-Maître Électricien, décédé le 21 décembre 1918 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune.

- FAUGLAS Mélaine, né le 9 octobre 1892 à MOËLAN-sur-MER (Finistère), Quartier-Maître Électricien TSF, décédé le 7 janvier 1919 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de la commune.

- PELAT André, ...?, Quartier-Maître T.S.F., décédé le 7 février 1919 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var). - Ne figure pas sur le site Mémoire des Hommes - figure sur le Monument aux morts de GIVORS (Rhône).

- TRÉMÈGE Norbert, né le 14 août 1899 à MIREPEISSET (Aude), Matelot T.S.F., décédé le 27 avril 1919 à l'Hôpital maritime de SAINT-MANDRIER (Var) et inhumé à la Nécropole nationale de cette commune.


:???: Apparemment le courant passait mal à la radio!!!
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par marc terraillon 1 » sam. nov. 08, 2008 9:08 pm

Bonsoir

Est ce que ce cuirassé est un type BOUVINES ou un type TREHOUART ?

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

Avatar de l’utilisateur
marc terraillon 1
Messages : 141
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par marc terraillon 1 » sam. nov. 08, 2008 11:11 pm

Bonsoir

La fiche du cuirassé AMIRAL TREHOUART est en ligne

http://navires-14-18.com/fichiers/A/AMI ... _MN_V3.pdf

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: AMIRAL TREHOUART - Garde-côtes

Message par Ar Brav » dim. nov. 09, 2008 8:21 am

Bonsoir

Est ce que ce cuirassé est un type BOUVINES ou un type TREHOUART ?

A bientot
Bonjour Marc,
Bonjour à tous,

L'Amiral Tréhouart est un garde-côtes cuirassé de type Bouvines.

Il fait partie des derniers garde-côtes construits, 2 de type Bouvines (Bouvines et Amiral Tréhouart) , 2 de type Valmy (Valmy et Jemmapes) et le Henri IV.

Ils ont été conçus comme tels à leur construction, comme garde-côtes (cuirassés, certes), pas comme cuirassés. Mais la différence est bien mince entre les 2, et il est vrai qu'ils ont été classé ensuite cuirassés de 2ème rang, mais pas au début si j'en crois E. Gille et d'autres auteurs.

D'ailleurs, c'est plutôt cocasse, dans le Vichot, 1 est classé cuirassé, l'autre garde-côtes, et pourtant les 2 (Bouvines et Amiral Tréhouart) sont du même type ! Ce n'est pas cohérent, d'autant qu'ils présentent les mêmes caractéristiques +/-.

Bon dimanche,
Amicalement,
Franck

www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »