NORD CAPER - Patrouilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par Ar Brav » dim. déc. 14, 2008 7:29 pm

Bonjour à tous,
J'ai envoyé la photo ce matin par mail merci donc à vous de la faire paraître, si, bien entendu, vous le jugez utile. En reprenant mon dernier message je m'aperçois que j'aurais du mettre un point après cela dans la fin du message, car il est évident que tout ce que vous faites servira, je le souhaite fortement, aux descendants de tous ces marins qui eux aussi ont participé aux guerres. Mais leur histoire est un peu moins connue.
Bonsoir à tous,

Un cadeau de Jeannine Scour, une vue du Nord Caper signée de son commandant en 1918 :

Image

Un très grand merci à Jeannine

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » mar. janv. 04, 2011 9:28 am

Bonjour à tous,

LACOMBE Edmond

Né le 31 décembre 1878 à FUMEL (Lot-et-Garonne) - Décédé le 4 avril 1926.
Élève de l'École polytechnique en 1896, opte pour la Marine. Aspirant le 1er octobre 1898. Au 1er janvier 1899, sur le cuirassé "CHARLES-MARTEL", Escadre de Méditerranée (Paul CHOCHEPRAT, Cdt). Au 1er janvier 1900, sur le croiseur "DESCARTES", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Joseph PHILIBERT). Enseigne de vaisseau le 1er octobre 1900. Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé "CARNOT" Escadre du Nord (Paul CAMPION,Cdt). Au 1er janvier 1902, sur le cuirassé "JAURÉGUIBERRY", Escadre de Méditerranée (Marie AUBERT, Cdt). Officier breveté Torpilleur. Le 8 avril 1903, Second du torpilleur autonome submersible "ESPADON", Station des sous-marins de CHERBOURG (Charles De MEYNARD, Cdt). Idem au 1er janvier 1904. Au 1er janvier 1906, sur le contre-torpilleur "CASSINI", Escadre du Nord (Cdt Zéphirin SCHWERER). Au 1er janvier 1908, en service à terre à l'École des Mécaniciens torpilleurs. Lieutenant de vaisseau le 23 mai 1908. Au 1er janvier 1909, sur le croiseur "DUGUAY-TROUIN", École d'application des Aspirants (Cdt Jules KÉRAUDREN). Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "BRENNUS", Division des écoles de torpilleurs (René MAUDET, Cdt). Au 1er janvier 1912, en service à terre à l'École des Officiers canonniers à TOULON. Chevalier de la Légion d'Honneur. 0fficier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1914. En novembre 1915, il commande l'aviso auxiliaire "NORD-CAPER", et se distingue. Croix de Guerre avec citation à l'ordre de l'Armée navale. "Commandant l'aviso auxiliaire NORD CAPER. A fait preuve de courage, de décision et d'énergie en s'emparant de haute lutte d'un goélette turque portant 43 hommes armés dont 11 officiers et un matériel de guerre important." . Capitaine de corvette, le 2 août 1917. --- Capitaine de frégate le 20 janvier 1919. Officier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1921, Commandant le croiseur "D'ESTRÉES", Division navale d'Extrême-Orient. --- Ultérieurement Capitaine de vaisseau, il commandera le croiseur "THIONVILLE (cf Polytechnique)

Image Image
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par GENEAMAR » mar. janv. 04, 2011 9:30 am

Bonjour à tous,

POULAILLER Bernard Joseph dit "Bernard FRANCK"

Né le 13 octobre 1887 à ROUEN (Seine-Maritime) - Décédé en 1967.
Très jeune, il quittera son collège pour embarquer sur un voilier long-courrier. Après quelques années de navigation, il entrera à l'École d'hydrographie de DIEPPE. Il obtiendra à la sortie ses galons de Lieutenant de la Marine marchande, puis il passera l'examen de Capitaine au long cours. La guerre ayant éclaté, on le retrouve en 1915 comme Enseigne de vaisseau auxiliaire, Second sur le patrouilleur auxiliaire "Nord-CAPER" (Cdt Edmond LACOMBE). Il est cité à l'ordre de l'Armée navale en novembre : "A fait preuve de courage et de décision en maîtrisant un officier turc qui le menaçait de son revolver.". Promu Enseigne de vaisseau de réserve le 6 octobre 1916; port TOULON. Chevalier de la Légion d'Honneur. --- Promu "Lieutenant de vaisseau de réserve" le 21 février 1919. --- Il se consacrera à l'écriture et sera l'auteur de nombreux ouvrages : "Carnet d'un Enseigne de vaisseau" - "Dix-neuf histoires de sous-marin" - "La vergue" - "A l'abordage" - "Longitude 103" - "En plongée" - "L'épopée du Pacifique" - "Dans le sillage de Saint-Paul" - "Corsaires du XXème siècle"...

Image
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

alain13
Messages : 1967
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par alain13 » mar. janv. 04, 2011 4:05 pm

Bonjour à tous,

Surprenant, la brièveté des commentaires relatant l'affaire de la goélette, figurant sur le journal de bord du Nord-Caper écrit de la main du quartier-maître Pierre Scour.

Image



Cordialement,
alain

marpie
Messages : 1993
Inscription : lun. mars 22, 2010 1:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par marpie » mer. avr. 10, 2013 1:06 pm

Bonjour à tous ,

Extrait du JO du 19 août 1915 (p 5821) :

Image

Bien amicalement
Marpie

Rutilius
Messages : 13833
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

NORD-CAPER ― Aviso auxiliaire.

Message par Rutilius » jeu. juil. 03, 2014 2:23 pm

Bonjour à tous,

■ Historique (complément).

— 4 janvier 1917 : A 10 milles de Port-Saïd, recueille environ 300 rescapés du naufrage du cuirassé russe Peresviet [Пересвет], qui venait de heurter une mine posée par le sous-marin allemand U-73 (Kapitän-leutnant Gustav SIEß).

Environ 220 autres le furent par le patrouilleur auxiliaire Cordouan, alors commandé par le premier maître de manœuvre temporaire Émile Louis Marie GAUDU.

• Aviso auxiliaire Nord-Caper, alors commandé par le lieutenant de vaisseau Robert Marie René RICARD, Journal de navigation n° 8 / 1916 — 30 nov. 1916 ~ 8 janv. 1917 — : Service historique de la Défense, Cote SS Y 368, p. num. 830 et 831.

« 4 janvier 1917. — De Port-Saïd à Port-Saïd.

De 15 h. 40 à minuit.

15 h. 40 — Appareillé.

16 h. 00 — Chenalé.

17 h. 00 — Routes diverses.

17 h. 10 — Une explosion a lieu à la hauteur de la tourelle avant du Peresviet (cuirassé russe) qui se trouve à 2 milles dans l’E. S.-E. du Nord-Caper. Nous nous dirigeons aussitôt sur lui à toute vitesse, aux postes de combat.

17 h. 18 — Le Peresviet commence à couler par l’avant en tirant des coups de canon.

17 h. 25 — Nous mouillons à 100 m environ sous le vent du Persviet qui commence à disparaître en chavirant sur bâbord. Nous mettons nos trois embarcations à la mer (deux baleinières ; un youyou) qui vont aussitôt recueillir des naufragés.

17 h. 27 — Le Perseviet disparaît. Nous recueillons le long du bord un grand nombre d’hommes, la plupart munis de ceintures de sauvetage. Jusqu’à 21 h., nos embarcations, sauf une des baleinières qui a rempli après son premier voyage, font le va et vient et ramènent des survivants tant sur le Nord-Caper que sur les autres patrouilleurs présents sur les lieux. Nous armons un grand canot du Perseviet qui nous a accosté. Notre baleinière 2 casse sa bosse et part en dérive.

19 h. 00 — Nous appareillons et manœuvrons pour rechercher les derniers survivants en nous aidant du projecteur.

21 h. 00 — La dernière embarcation rallie. On ne distingue plus d’hommes à la surface, plus de cris.

21 h. 15 — Remis en route pour rallier Port-Saïd avec 300 naufragés environ.

21 h. 45 — Aperçu les feux de l’alignement de l’entrée de Port-Saïd.

De minuit à 4 h. 30.

0 h. 15 — Stoppé pour prendre le pilote.

1 h. 00 — Nous nous amarrons dans une darse près de l’hôpital pour débarquer les survivants. Le Cordouan s’amarre à couple de nous.

4 h. 30 — Amarré à notre poste habituel. Mouillé les deux ancres ; filé deux maillons à tribord, un maillon ¼ à bâbord. »
Dernière modification par Rutilius le lun. sept. 21, 2020 7:51 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13833
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

NORD-CAPER ― Aviso auxiliaire.

Message par Rutilius » dim. juil. 13, 2014 11:19 am

Bonjour à tous,


Commandants successifs de l’aviso auxiliaire Nord-Caper


— BOUCHARD Pierre Antoine Louis Adolphe, lieutenant de vaisseau, du port de Toulon. Nommé à ce commandement par un décret en date du 22 août 1915 (J.O. 24 août 1915, p. 5.940).

[Né le 24 octobre 1878 à Evreux (Eure) et décédé le 4 octobre 1915 à l’Hôpital maritime de Lorient (Morbihan) d’une hémorragie cérébrale consécutive à une chute dans la cale du Nord-Caper.
Fils d’Albert Valentin Toussaint BOUCHARD, juge de paix à la résidence du Merlerault (Orne), et de Marie Marguerite QUIGNON, sans profession, son épouse.
Époux de Ludomile Jeanne Amélie Marguerite ZEBROWSKI, avec laquelle il avait contracté mariage à Nantes (Loire-Inférieure ― aujourd’hui Loire-Atlantique), le 28 septembre 1908.]


— LACOMBE Edmond, lieutenant de vaisseau, du port de Toulon. Nommé à ce commandement par un décret en date du 24 septembre 1915 (J.O. 26 sept. 1915, p. 6.863).

— RICARD Robert Marie René, lieutenant de vaisseau, du port de Toulon. Nommé à ce commandement par un décret en date du 18 août 1916 (J.O. 20 août 1916, p. 7.604).

En outre chargé de diriger la croisière des côtes de Syrie, puis, après la perte des patrouilleurs auxiliaires Paris-II (13 déc. 1917) et Alexandra (8 mars 1918), celle des côtes de Caramanie. Exerce ce commande-ment jusqu’en Septembre 1918.

— GUÉRIN Auguste Gaston, lieutenant de vaisseau, du port de Toulon.
Dernière modification par Rutilius le lun. sept. 21, 2020 7:52 pm, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par Memgam » dim. juil. 13, 2014 5:58 pm

Bonjour,

Bouchard (P.A.L.A.) entré au service en 1895, immatriculé à Toulon, lieutenant de vaisseau au 21 janvier 1909.

Ricard (R.M.R.) né le 23 juin 1883, entré au service en 1900, immatriculé à Toulon, enseigne de vaisseau de 1 re classe au 5 octobre 1905.

Source : liste navale 1911.

"23 septembre.
Lorient !… Nous amarrons en couple d'un ponton péruvien…Visite à la préfecture…Arrêts multiples dans les bureaux…Peu intéressant…trop de ramollis spirituels..
A six heures du soir, B…glisse sur le pont, tombe à fond de cale et se brise les reins.

24 septembre.
Le lieutenant de vaisseau L…est nommé commandant du Nord-Caper. C'est un camarade charmant…Nous nous promettons de belles heures.
Départ de Lorient à quatre heures du soir."

Source : Bernard Frank, A l'abordage, carnet d'un enseigne de vaisseau, août à novembre 1915, Préface de Robert de Flers, Flammarion, Paris, 1929, pages 86-87.

N.B. Bernard Franck, alias Bernard Poulaillier (Rouen, 1886-1967) a écrit d'autres livres dont "La vergue, récit des long-courriers français" Prix des Vikings. Il était le second de Nord-Caper.

Cordialement.

Image
Memgam

Norac
Messages : 7
Inscription : jeu. juin 23, 2016 2:00 am

Re: NORD CAPER - Patrouilleur

Message par Norac » ven. juin 24, 2016 12:36 pm

Bonjour

Complément sur l’équipage du Nord Caper:
L'équipage indiqué est un incomplet. En effet L'officier mécanicien était mon grand père Alexandre Caron. Il est d'ailleurs signalé dans l'ouvrage de Bernard Franck où il apparaît debout à droite sur la photo de l’équipage.

Il a été décoré de la légion d'honneur N°1389174 le 5 septembre 1927 avec la mention suivante:

Excellent officier mécanicien. Bien que dispensé par sa situation de famille, a navigué comme chef mécanicien sur des chalutiers réquisitionnés.
Était embarqué sur le NORD CAPER cité à l'ordre de l'armée. pour prise à l'abordage d'une goëlette turque. Officier du plus grand mérite et d'excellente tenue et très apprécié dans les milieux maritimes.

Cordialement
Jean-Yves

Rutilius
Messages : 13833
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

NORD-CAPER ― Aviso auxiliaire.

Message par Rutilius » ven. juin 24, 2016 5:52 pm

Bonjour, et bienvenue,


CARON Alexandre Victor Joseph, né le 21 novembre 1869 à Sainneville-sur-Seine (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime), décédé le 5 janvier 1941 à Choisel (Seine-et-Oise — aujourd’hui Yvelines). Officier mécanicien de la marine marchande ; inscrit définitif le 26 décembre 1902 au quartier du Havre, f° et n° 5.345 – en 1927, inscrit au quartier de Rouen, n° 451 H.S. ; classe 1889, n° 73 au recrutement de Rouen.

• Fils de Benjamin Alexandre CARRON, né le 25 mars 1841 à Riville (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime), bourrelier [Maître d’hôtel en 1893], et d’Amanda Séverine BERTOT, née le 6 décembre 1841, à Éprétot (– d° –) et décédée le 22 mai 1874 à Sainneville-sur-Seine, couturière ; époux ayant contracté mariage à Éprétot, le 8 février 1869 (Registre des actes d’état civil de la commune d’Éprétot, Année 1869, f° 4, acte n° 6 — Registre des actes d’état civil de la commune de Sainneville, Année 1869, f° 27, acte n° 44).

• Époux d’Augustine Adrienne DUBOC, née le 3 septembre 1873 à Saint-Jouin-Bruneval (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime), sans profession, avec laquelle il avait contracté mariage dans cette commune, le 17 octobre 1893 (Registre des actes d’état civil de la commune de Saint-Jouin-Bruneval, Année 1893, f° 43, acte n° 73).

□ Par décrets des 5 et 8 août 1927 (J.O. 20 août 1927, p. 8.878 — Contingent complémentaire de la marine marchande, loi du 27 juill. 1923), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur pour « services très distingués en paix et en guerre ». Alors président du Syndicat des officiers mécaniciens de Rouen.

Image


Extrait de la note rédigée à l’appui du projet de décret de nomination

« Excellent officier mécanicien. Bien que dispensé par sa situation de famille, a navigué comme chef mécanicien sur des chalutiers réquisitionnés. était embarqué sur le Nord-Caper, cité à l’ordre de l’armée pour prise à l’abordage d’une goélette turque. Officier du plus grand mérite, d’excellente tenue et très apprécié dans les milieux maritimes. »
Dernière modification par Rutilius le mar. sept. 22, 2020 10:01 pm, modifié 3 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »