COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » sam. janv. 03, 2009 10:12 am

Bonjour,

Non, il s'agissait bien d'un "engin" — sans doute une sorte de mine remorquée — recensée dans l'armement du bateau comme "La Marseillaise" (le n°3B serait-il le n° de série du machin ?). Je ne sais s'il a été vraiment mis en service et quelle a été son utilisation. Si l'on se réfère au rapport de Cras, il était très dangereux (c'est le propre d'une mine) mais y compris quand il n'aurait pas dû l'être ! L'explosion a eu lieu alors que le Bory en effectuait des essais, seul, dans le golfe de Corinthe. L'explosion a fait un mort sur le moment, et un autre décédé ultérieurement des suite de ses blessures, en sus de quelques blessés. Le Bory a eu une partie de sa coque éventrée, mais heureusement au-dessus de la ligne de flottaison.
Donc : si un forumiste s'y connaît en armement...

Merci

St

topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » lun. janv. 05, 2009 3:36 pm

Bonjour,

Voici une photo de l'état-major du Bory en février 1917. Son commandant, le LV Cras est assis, son chien Polyte à ses pieds. On notera le couvre-chef peu réglementaire de Cras. Il avait perdu sa casquette à la mer quinze jours avant et avait dû acquérir ce "berretto" italien du plus bel effet.
Quelqu'un peut-il identifier les autres personnes ?

Bien cordialement à tous

Stéphane
Image

topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » mer. janv. 07, 2009 10:20 am

Bonjour,

Pour terminer la série des photos inédites du Commandant Bory, en voici une prise et dédicacée par son commandant le LV Cras, à Salamine en février 1917.

Bien cordialement à tous

Stéphane


Image

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » mer. janv. 07, 2009 2:05 pm

Bonjour,
Pour terminer la série des photos inédites du Commandant Bory, en voici une prise et dédicacée par son commandant le LV Cras, à Salamine en février 1917.
Bien cordialement à tous
Stéphane
http://timpani-records.com/pix/Bory-Salamine-1917.jpg
Bonjour Stéphane,

Merci pour vos contributions. A la cote SS Y 109, Intitulée Commandant Bory, torpilleur d'escadre, vous trouverez les journaux de navigation du 18/08/1917 au 19/03/1920, directement à cette page :

http://www.jmo.memoiredeshommes.sga.def ... iewer.html

Ce qui permettrait peut-être de donner réponses à vos questions (je n'ai pas lu ces journaux pour l'instant)
Quant à l'engin "La Marseillaise, le n°3B", il reste pour le moment un mystère de plus à éclaircir

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

topak
Messages : 9
Inscription : sam. nov. 29, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par topak » mer. janv. 07, 2009 3:23 pm

Bonjour Franck,

Merci pour vos indications. J'ai consulté ces journaux ainsi que le cahier de correspondances. J'ai trouvé quelques indications pour cette "Marseillaise" sur d'autres bateaux. Il s'agissait bien d'une mine anti sous-marins, remorquée.

Mais surtout la consultation de ces mêmes documents, qui concordent avec des lettres inédites de Cras, m'amènera à compléter les fiches du Bory, mais aussi du Casque (existe-t-elle ?), notamment quant au combat survenu dans la nuit du 22 au 23 décembre 1916.

Il est assez curieux de constater que cet incident, très détaillé dans plusieurs rapports de Cras, n'aie pas d'équivalent dans les documents intéressant le Casque, le Rivière, le Protêt, le Boutefeu ou le Dehorter, qui formaient la file cette nuit-là. Dans le cas du Casque — chef de file — le cahier de correspondance s'arrête la veille pour reprendre en janvier 17. Le journal de navigation démarre en janvier 17, et le journal de bord mentionne sans détail l'engagement nocturne. Mais il est important, car il mentionne — comme l'avait fait Cras — que contrairement à ce qui est indiqué sur la fiche du Bory en tête de ce forum, le Casque n'a pas été endommagé (du moins gravement) par un obus autrichien, mais par l'abordage d'un torpilleur italien, qui a occasionné une voie d'eau suffisamment importante pour justifier le remorquage par le Bory. Et jusqu'au matin, les intéressés n'étaient pas bien sûrs qu'il ne coulerait pas.
L'incident fut à ce point sérieux qu'il donnera lieu à la traduction en conseil de guerre de l'un des commandants de cette sortie. Il fut acquitté, mais il est vrai qu'une bévue grave fut commise cette nuit-là, qui aurait pu avoir des conséquences autrement plus dramatiques.

Stéphane


Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » jeu. janv. 08, 2009 8:40 am

Bonjour à tous...

CARREL Charles Jules Auguste

Né le 12 février 1871 à LORIENT (Morbihan) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1888, Aspirant le 5 octobre 1891; port TOULON. Au 1er janvier 1912, sur la férgate "MELPOMÈNE", École des Gabiers (Cdt Augustin DUMONT). Enseigne de vaisseau le 31 octobre 1893. Au 1er janvier 1894, port TOULON. Au 1er janvier 1896, sur le cuirassé "AMIRAL-BAUDIN", Escadre de Méditerranée (Cdt François PÉNAUD). Au 1er janvier 1897, sur le cuirassé "REDOUTABLE", Escadre de Méditerranée (Cdt Charles MALLARMÉ). Au 1er janvier 1899, sur l'aviso "PAPIN", Division navale de l'Océan Pacifique (Cdt René DUVAL). Au 1er janvier 1900, port TOULON; Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé garde-côtes "JEMMAPES", Division de garde-côtes (Cdt Ernest LAMSON). Lieutenant de vaisseau le 22 janvier 1901. Au 1er janvier 1902, port TOULON. Le 11 septembre 1902, Commandant un torpilleur de la Défense mobile de DUNKERQUE. Officier d'académie. Au 1er janvier 1904, sur le cuirassé "BOUVET", Escadre de Méditerranée. Au 1er janvier 1906, port TOULON. Chevalier de la Légion d'Honneur. Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1908. Au 1er janvier 1909, port TOULON. Au 1er janvier 1911, sur le croiseur cuirassé "MONTCALM", Aide de camp auprès du Contre-Amiral Marie De la CROIX de CASTRIES, Commandant la Division navale de l'Extrême-Orient. Au 1er janvier 1912, port TOULON. En 1914, jusqu'à mai 1916, Commandant le contre-torpilleur "COMMANDANT-BORY". Capitaine de frégate le 11 avril 1916. De janvier 1917 à août 1918, Commandant le croiseur "D'ESTRÉES". Croix de Guerre. --- Officier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1921, Inspecteur des électro-sémaphores du 2ème arrondissement maritime à BREST. Inscrit au tableau d'avancement.
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » jeu. janv. 08, 2009 9:07 am

Bonjour à tous...

CRAS Émile Jean Paul

Né le 22 mai 1879 à BREST (Finistère) - Décédé le 14 septembre 1932 à BREST.
Fils de Pierre Charles, Médecin en chef de la Marine, il entre dans la Marine en 1896. Aspirant le 5 octobre 1899, il embarque sur le cuirassé "BRENNUS", Escadre de Méditerranée puis sur le cuirassé "SAINT-LOUIS". Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1901. Sur l'aviso "MANCHE" Station de TERRE-NEUVE et d'ISLANDE. En 1903, sur l'aviso-torpilleur "FLÈCHE", Division navale de TUNISIE (Cdt Georges ENG). En 1905 sur le "CASSINI", Escadre du Nord. S'intéressant aux signaux, il met au point un combinateur électrique qui lui vaut un témoignage de satisfaction. Lieutenant de vaisseau le 2 septembre 1908. Professeur d'architecture navale à l'École navale. Le 1er octobre 1910, il commande un groupe de torpilleurs armés de la Défense mobile de BREST. En 1912, Adjudant de division sur le "BOUCLIER" aux flottilles de la 1ère armée navale. Chevalier de la Légion d'Honneur le 27 février 1913. En 1914, breveté de l'École Supérieure de la Marine. Affecté un temps au Ministère de la Marine, Service de la défense contre les sous-marins. Au printemps 1916, Commandant le contre-torpilleur "COMMANDANT-BORY", il sauve un matelot projeté à la mer à la suite d'une explosion et se distingue lors des opérations en Adriatique. Le 8 mai 1917, il attaque avec vigueur un sous-marin. En 1918, Commandant la 1ère escadrille de patrouille en Manche. Capitaine de corvette le 9 juillet 1918. Chef du Secrétariat du Chef d'État-Major général au Ministère de la Marine.--- Capitaine de frégate le 11 septembre 1919. Officier de la Légion d'Honneur le 16 juin 1920. Au 1er janvier 1921, Commandant le torpilleur "AMIRAL-SÉNES", en armement pour essais à CHERBOURG. Capitaine de vaisseau en mai 1924, Contre-Amiral en mai 1931 et Major général du 2ème arrondissement maritime, il décède de maladie dans cette ville à l'Hôpital maritime.

Image

Excellent pianiste, révèlant dès le plus jeune âge des talents remarquables, il commence à composer dès l'âge de 13 ans. Tout au long de sa carrière, il ne cesse de se consacrer à sa pasion, allant jusqu'à faire embarquer son piano sur les bâtiments qu'il commandait. Auteur de nombreuses pièces, concertos, sonates...
[:geneamar:8]
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 1:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par GENEAMAR » jeu. janv. 08, 2009 9:39 am

Bonjour à tous...

VALAT Henri Marie Joseph

Né le 1er octobre 1873 à TOULON - Décédé.
Entre dans la Marine en 1890, Aspirant le 5 octobre 1893, Enseigne de vaisseau le 1er janvier 1896; port TOULON. Au 1er janvier 1897, sur le croiseur-torpilleur "VAUTOUR", Escadre de Méditerranée (Cdt Henri Le NEPVOU de CARFORT). Aux 1er janvier 1899, 1901, port TOULON. Au 1er janvier 1902, sur l'aviso "KERSAINT", Station locale de l'ANNAM et du TONKIN (Cdt Louis MARTEL). Lieutenant de vaisseau le 23 juin 1903. Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1911. Le 14 août 1913, Commandant le torpilleur "CAVALIER", 3ème escadrille, 1ère Armée navale. Capitaine de corvette le 1er juillet 1917, port TOULON. À compter de mai 1918, Commandant le contre-torpilleur "COMMANDANT-BORY".
Cordialement. Malou

Rutilius
Messages : 14317
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

COMMANDANT-BORY — Torpilleur d’escadre (1912~1926).

Message par Rutilius » jeu. févr. 05, 2009 10:15 pm

Bonsoir à tous,


L’explosion de « l’appareil Marseillaise »,
survenue le 5 septembre 1916 au large de Salonique


• Torpilleur d'escadre Commandant-Bory — alors commandé par le lieutenant de vaisseau Émile Jean Paul CRAS —, Journal de bord n° x / 1916 — 11 août ~ 13 sept. 1916 — : Service historique de la Défense, Cote SS Y 108, p. num. 176 (Extraits) .

Mardi 5 septembre 1916

Quart de 12 h. à 16 h.

13 h. 00 — Aux postes de veille.

13 h. 02 — Mise à la mer de l’appareil Marseillaise.

13 h. 10 — Explosion à l’arrière.

13 h. 11 — L’incendie se déclare à l’arrière. Noyé les soutes à munitions arrière, allongé les manches d’incendie. Avarie de barre (drosse cassée).
Amené la baleinière pour aller sauver les hommes projetés à la mer. La baleinière revient à l’arrière ayant sauvé le commandant et un homme.

13 h. 40 — L’incendie est maîtrisé.

14 h. 07 — Hissé la baleinière.

Ont été atteints par l’explosion :

— Maître mécanicien FORCÈS, 3.338-Camaret, Tué ;

— Second maître timonier THOMAS Joseph Marie, 88.185-2, blessé (jambe cassée) ;

— Second maître torpilleur Javoise Louis Joseph François Gabriel, 762-Lorient (blessé) .

— Second maître mécanicien SAINT-MARTIN Séraphin Victor, 7.750-Marseille (blessé) ;

— Second maître fourrier NASICA François Marie, 469-Rochefort.

Mentions marginales

Comme suite à l’accident ci-contre, une quantité de matériel a été détruite (brûlée ou perdue)dans le coqueron arrière, le poste des maîtres et l’arrière du bâtiment. (V. Procès verbal n° 35 du Service admini-stratif).

Procès verbal — Par suite de l’explosion, deux obus de semi-rupture à charge de combat sont tombés de la benne dans la soute. Ils ont été jetés à la mer par mesure de précaution.

**********

Les victimes de l’explosion.

— FORCÈS Émile, né le 4 janvier 1876 à Crozon (Finistère) et y domicilié, mort « le 6 septembre 1916 à bord du Torpilleur d’escadre Commandant-Bory » à la suite d’un « accident de drague ». Maître mécani-cien, inscrit au quartier de Camaret, n° 3.338 (Acte transcrit à Crozon, le 15 févr. 1917).

— THOMAS Joseph Marie, né le 1er février 1891 à Nostang (Morbihan) et domicilié à Lanester (– d° –), au 3, rue Guyomar, décédé le 9 novembre 1916 à l'Hôpital Sainte-Anne de Toulon « des suites de blessures reçues en service commandé (fracture … de la rotule droite ; amputation de la cuisse droite ; infection de l’articulation du genou) », Second maître timonier, Matricule n° 88.185–2.
Dernière modification par Rutilius le ven. mars 26, 2021 7:54 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

dbu55
Messages : 1233
Inscription : dim. sept. 21, 2008 2:00 am

Re: COMMANDANT BORY - Contre-torpilleur

Message par dbu55 » sam. févr. 07, 2009 12:02 am

Bonsoir à toutes et à tous,

un marin du COMMANDANT BORRY :

PELLEN Joseph Jérôme né le 24/05/1890 à Brest (Finistère), Quartier Maître Mécanicien - Décédé le 12/12/1918 (28 Ans) à Saint-Pierre-Quilbignon (Aujourd'hui Brest) (Finistère) - Maladie - Pneumonie Grippale - Décédé à son domicile étant en permission

Cordialement
Dominique
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]

Répondre

Revenir à « MARINE »