DOXA - Torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
pampebru
Messages : 14
Inscription : mer. août 19, 2009 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par pampebru » dim. mai 17, 2015 6:19 pm

si merci , je l'ai copié

olivier 12
Messages : 3631
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par olivier 12 » sam. mai 23, 2015 2:16 pm

Bonjour à tous,

DOXA
Les disparus


Voici quelques compléments sur les disparus du DOXA, d’après la liste des archives de Vincennes.

Dans les non-identifiés :

BRETON Benoit François Marie, de Monceau Les Mines, est donné comme un seul homme

KERSA Lucien, de Chartres, matricule 41452-1 est en réalité HERSANT Lucien

MADRONET semble figurer sous le nom de MARQUET, matelot mécanicien, de Rochefort, célibataire. Toutefois, son nom (sans prénom) figure juste avant celui de MARQUETTE, de Dunkerque. S’agit-il d’une confusion, et en réalité du même marin originaire de Dunkerque mais dont le fichier matricule serait à Rochefort ? C’est fort possible.

TICOS Emile est QM de manœuvre, originaire d’Ouessant et célibataire.

Parmi les autres
:

BOLLOT est donné comme aspirant de marine

LARZUL figure sous le nom d’ARZUL

BUISSON, né à Paris, était marié et habitait à Vierzon.

Enfin, deux noms ne figurent pas sur cette liste de Vincennes :

HOUARD Léon, de Binic
DOMECQ-SALUT Henry, d’Antibes.

Voici la liste des survivants

Image

Voici la position des divers navires lors du torpillage

Image

Image

Les divers récits de l’évènement figurent dans les archives tels que déjà rapportés sur le forum. Je ne vais donc pas les reprendre. Voici seulement le compte rendu de la commission d’enquête.

« Le torpilleur DOXA faisait partie avec LA FRONDE et le chalutier ROCHEBONNE de l’escorte d’un convoi composé de 2 bâtiments de commerce, CALIFORNIE et SAINT BARNABE et avait quitté Messine le 27 Juin à 21h00 à destination de Navarin. Un 2e convoi, composé du vapeur DROME et de MALICIEUSE était à proximité. La nuit était claire avec la Lune au 2e quartier. A 21h30, à hauteur de Reggio de Calabre, on vit une flamme jaillir de la coque du DOXA, suivie d’une explosion violente. L’arrière s’enfonça dans l’eau et le bâtiment disparut en quelques instants.
LE FRONDE, qui se trouvait en avant, fit demi-tour et se porta à l’endroit où DOXA avait coulé. Il mit ses embarcations à la mer et sauva 42 hommes. Trois autres furent recueillis pendant la nuit sur la côte de Sicile.
Les hommes du DOXA sont unanimes à déclarer que leur bâtiment a été torpillé par le travers tribord, à hauteur du compartiment machine, alors qu’il était à 200 m sur bâbord du SAINT BARNABE. Le sillage de la torpille a été nettement vu à 40 m du bord. Il est probable que cette torpille était destinée au SAINT BARNABE.
Le commandant Planchat a été vu sur sa passerelle jusqu’au dernier moment et a disparu avec son navire."

Cdlt
olivier

Rutilius
Messages : 13191
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par Rutilius » mar. juin 16, 2015 12:24 am


Bonsoir à tous,


Marins disparus le 27 juin 1917 avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa

(Jug. Trib. civ. Toulon, 1re ch., 2 avr. 1918, transcrit à Toulon, le 20 mai 1918)

[31]

Officiers

[4]


— PLANCHAT François Jean Marcel, né le 5 octobre 1880 aux Cars (Haute-Vienne). Lieutenant de vaisseau.

Fils de Jean Eugène PLANCHAT et de Catherine Aline RAYMONDAUD, son épouse.


— De GEIS de GUYON de PAMPELONNE Joseph Ange Marie, né le 8 avril 1895 à Valence (Drôme). Enseigne de vaisseau de 1re classe.

Fils de Marie Scipion Henry de GEIS de GUYON de PAMPELONNE, né vers 1858, rentier, et de Marie Thérèse Renée de BOYER de SAINTE-SUZANNE, née vers 1859, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Valence, Année 1895, f° 52, acte n° 163).


— PERRIER Georges Marie, né le 18 octobre 1895 à Paris (VIIe Arr.) et domicilié à Fagnières (Marne). Enseigne de vaisseau de 2e classe.

Fils de Gabriel Pierre Marie Charles PERRIER, né vers 1858, capitaine au 4e Régiment de chasseurs, et de Geneviève Marie Josèphe DANGAU, née vers 1872, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance du VIIe arrondissement de Paris, Année 1895, f° 90, acte n° 1.337).


— BOLLOT Pierre Ernest, né le 1er mai 1896 à Cherbourg (Manche). Enseigne de vaisseau de 2e classe.

Fils d’Émile Victor BOLLOT, né vers 1870, conducteur de travaux hydrauliques, et d’Alphonsine Blanche LEBAILLY, née vers 1864, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Cherbourg, Année 1896, f° 81, acte n° 297).


Officiers mariniers

[2]


— BILIEN Jacques Marie, né le 14 août 1883 à Plestin-les-Grèves (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et domicilié à Plouégat-Guérand (Finistère). Maître de timonerie, inscrit au quartier de Morlaix, n° 8.645.

Fils de Pierre BILIEN, né vers 1860, cultivateur, et de Marie Perrine FOURNIS, née vers 1860, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Plestin-les-Grèves, Année 1883, f° 46, acte n° 89).


— LE CALVEZ Alphonse Victor, né le 3 août 1882 à Brest (Finistère) et y domicilié. Second maître mécanicien, inscrit au quartier de Brest, n° 5.024.

Fils d’Étienne Honoré LE CALVEZ, né vers 1840, conducteur aux Chemins de fer de l’Ouest, et d’Anne Marie LE LAY, née vers 1842, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Brest, Année 1882, Vol. II., f° 44, acte n° 754). Époux de Marie Louise Antoinette KERVELLA, née le 22 mai 1885 à Lambezéllec (Finistère), avec laquelle il avait contracté mariage à Brest, le 25 avril 1905 (Registre des actes de mariage de la ville de Brest, Année 1905, f° 79, acte n° 156 – Registre des actes de décès de la ville de Brest, Année 1918, Vol. II., f° 9, acte n° 754).

Promu au grade de second maître mécanicien par une décision ministérielle du 29 septembre 1913 (J.O. 30 sept. 1913, p. 8.531 et 8.535).


Quartiers-maîtres

[6]


— BION Jean Bernard Roger, né le 2 avril 1891 à Saint-Émilion (Gironde) et y domicilié. Quartier-maître électricien, Matricule n° 47.349 – 5.

Fils de Jean Ernest BION, né vers 1859, « charpentier en haute futaie », et de Jeanne Lidy BOUCHERON, née vers 1860, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Émilion, Année 1891, f° 6, acte n° 16). Époux d’Yvonne Charlotte Augustine PAQUEREAU.


— CASTEL Marc Marie, né le 19 juillet 1884 à Plabennec (Finistère) et domicilié à Plouvien (– d° –). Quartier-maître chauffeur, inscrit au Conquet, n° 11.916.

Fils de ... et de ...


— CLAUSTRE Auguste Théodore François, né le 26 juillet 1891 à Brest-Recouvrance (Finistère) et domicilié à Ploemeur (Morbihan). Quartier-maître mécanicien, Matricule n° 95.681 – 2.

Fils de François Marie CLAUSTRE, né vers 1865, pompier de la marine, et d’Honorine Augustine MALÉJAC, née vers 1873, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance du quartier de Brest Recouvrance, Année 1891, f° 75, acte n° 296).


— CRAQUELIN Williams Gustave Édouard, né le 16 décembre 1891 à Fécamp (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime –) et y domicilié, Cité Jacquin. Quartier-maître infirmier, inscrit à Fécamp, n° 4.274.

Fils de Charles Georges CRAQUELIN, né vers 1867, « marchand de liquides », et de Marie Marguerite Clémence FOLLIN, née vers 1866, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Fécamp, Année 1891, f° 81, acte n° 396 – Jug. Trib. civ. Toulon, 1re ch., 2 avr. 1918, transcrit à Fécamp, le 23 avr. 1918 : Registre des actes de décès de la ville de Fécamp, Année 1918, acte n° 146).


— LECA Pierre Dominique Clément, né le 25 mars 1891 à Marseille (Bouches-du-Rhône) et y domicilié. Quartier-maître mécanicien, Matricule n° 51.799 – 2.

Fils de ... et de ...


— TICOS Émile, né le 26 avril 1893 à Ouessant (Finistère) et y domicilié. Quartier-maître de manœuvre, inscrit au Conquet, n° 4.969. (Acte transcrit à Ouessant, le 22 mai 1918).

Fils de ... et de ...

Matelots

[19]


— AUTIN Marcel André Albert, né le 17 décembre 1894 à Dieppe (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime –) et domicilié à Déville-lès-Rouen (– d° –). Matelot de 2e classe mécanicien, Matricule n° 40.260 – 1.

Fils d’Albert Joseph AUTIN, né vers 1864, camionneur, et d’Adelaïde Fidéline Marie RIGAUDIER, née vers 1869, « ménagère », son épouse ; mariés à Dieppe, le 19 avril 1890 (Registre des actes de naissance de la ville de Dieppe, Année 1894, f° 150, acte n° 689).


— BERTIN Eugène Georges André, né le 19 mars 1884 à Saint-Martin-aux-Buneaux (Seine-Inférieure – aujourd’hui Seine-Maritime –) et y domicilié. Matelot de 2e classe canonnier breveté, inscrit à Fécamp, n° 7.289.

Fils de Pierre Léonard Juste BERTIN, né vers 1839, marin, et de Marie Armande JEANNE, née vers 1854, « ménagère », son épouse ; mariés à Saint-Martin-aux-Buneaux, le 15 janvier 1877 (Registre des actes d’état civil de la commune de Saint-Martin-aux-Buneaux, Année 1894, f° 14, acte n° 19).


— BRETON Benoît, né le 24 mai 1895 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) et domicilié à Blanzy (– d° –). Matelot de 2e classe chauffeur, Matricule n° 58.104 – 5.

Fils de ... et de ...


— BUISSON Mary Félix, né le 30 novembre 1889 à Paris (Xe Arr.) et domicilié à Paris (XIIIe Arr.). Matelot de 3e classe sans spécialité, Matricule n° 29.161 – 1.

Fils de Charles Paul Laurent BUISSON, né vers 1861, dessinateur, et de Célestine Louise RIOLAND, née vers 1866, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance du Xe arrondissement, Année 1889, acte n° 5.790).


— DIARD Albert Auguste, né le 13 mars 1893 à Brissarthe (Maine-et-Loire) et y domicilié. Matelot de 2e classe canonnier, Matricule n° 27.098 – 3.

Fils de Prosper DIARD, né vers 1853, maçon, et de Louise NOUROY, née vers 1859, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Brissarthe, Année 1893, f° 2, acte n° 3).


— DOMECQ-SALUT Henri, né le 18 juillet 1892 à Antibes (Alpes-Maritimes) et y domicilié. Matelot de 3e sans spécialité, Matricule n° 54.759 – 5.

Fils de Jean Baptiste DOMECQ-SALUT, né vers 1855 à Samès (Basses-Pyrénées – aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques –), jardinier, et de Marguerite ALLIETTA, née vers 1850 à Demonte (Italie), domestique, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune d’Antibes, Année 1892, acte n° 90).


— DUBOURG Victor Constant, né le 29 septembre 1894 à Bordeaux (Gironde) et y domicilié. Matelot de 2e classe torpilleur, Matricule n° 57.435 – 5.

Fils de ... et de ...


— HERSANT Lucien Louis Alphonse, né le 20 août 1898 à Chartres (Eure-et-Loir) et domicilié à Clichy (Seine – aujourd’hui Seine-Saint-Denis –). Matelot de 2e classe mécanicien, Matricule n° 41.352 – 1.

Fils d’Alphonse Marie HERSANT, né vers 1861, jardinier, et d’Alix Christiane Octavie YVON, née vers 1869, repasseuse, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Chartres, Année 1898, f° 79, acte n° 312).


— HOUARD Léon Marie, né le 4 octobre 1891 à Binic (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et y domicilié. Matelot de 1re classe électricien, inscrit à Binic, n° 8.147 (Acte transcrit à Binic, le 18 avr. 1918).

Fils de Louis Marie HOUARD, né vers 1856, laboureur, et de Marie France EPERT, née vers 1853, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Binic, Année 1891, f° 25, acte n° 48).


— JACOB Paul François Marie, né le 30 avril 1892 à Kerbors (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et domicilié à Plouvez (– d° –). Matelot de 1re classe gabier, inscrit à Paimpol, n° 50.471.

Fils de Jean Louis Olivier Marie JACOB, né vers 1867, « propriétaire cultivateur », et de Fanny Marie LE CARCÉRÈS, née vers 1865, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Kerbors, Année 1892, f° 4, acte n° 6).


— LARZUL Jacques Isidore, né le 4 avril 1893 au Guilvinec (Finistère) et y domicilié. Matelot de 3e classe sans spécialité, inscrit au Guilvinec, n° 8.139 (Acte transcrit au Guilvinec, le 28 avr.1918).

Fils de ... et de ...


— LUET Auguste François, né le 12 juin 1890 à Saint-Romphaire (Manche) et domicilié à Saint-Lô (– d°–). Matelot de 1re classe électricien, Matricule n° 26.911 – 1. « Corps retrouvé et inhumé au cimetière de Messine par les autorités italiennes. » (Acte transcrit à Saint-Lô, le 30 mai 1919).

Fils de ... et de ...


— MADONNET Avril, né le 13avril 1896 à Lanouaille (Dordogne) et domicilié à Angoulême (Charente). Matelot de 2e classe mécanicien, Matricule n° 15.730 – 4.

Fils de ... et de ...


— MARQUETTE Émile Édouard, né le 6 août 1898 à Dunkerque (Nord) et y domicilié. Matelot de 2e classe mécanicien breveté, Matricule n° 41.886 – 1.

Fils d’Édouard Gustave Désiré MARQUETTE, né vers 1873 à Dunkerque, chauffeur, et de Pauline Augustine MAHIEU, née vers 1875 à Dunkerque, sans profession, son épouse ; légitimé par le mariage de ses parents, contracté à Dunkerque, le 15 octobre 1898 (Registre des actes de naissance de la ville de Dunkerque, Année 1898, f° 153, acte n° 758).


— MONFLIER Georges Jules, né le 17 juillet 1893 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et y domicilié. Matelot de 2e classe boulanger-coq breveté, Matricule n° 37.256 – 1.

Fils de ... et de ...


— PROB Louis Jean, né le 13 mars 1894 à ... (...) et domicilié à Belfort (Territoire-de-Belfort). Matelot de 2e classe mécanicien, Matricule n° 59.345 – 5.

Fils de ... et de ...


— TARASCON Jean, né le 22 mars 1884 à Saint-Martin-de-Seignanx (Landes) et y domicilié. Matelot de 2e classe chauffeur, Matricule n° 41.530 – 5.

Fils de ... et de ... Époux d’Anne LALANNE.


— TRAVERT François Louis, né le 14 avril 1892 à Equeurdreville (Manche) et y domicilié. Matelot de 1re classe mécanicien breveté, Matricule n° 32.210 – 1.

Fils de ... et de ...


— VIVIEN Marc Joseph Albert, né le 18 octobre 1892 à Chartres (Eure-et-Loir) et y domicilié. Matelot de 2e classe cuisinier, Matricule n° 103.747 – 2.

Fils d’Albert Lucien VIVIEN, né vers 1864, tailleur de pierres, et de Marie Léonie LESUEUR, née vers 1863, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Chartres, Année 1892, f° 88, acte n° 341).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13191
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par Rutilius » mar. juin 16, 2015 2:12 pm


Bonjour à tous,


■ Le dernier commandant du torpilleur auxiliaire grec Doxa.


— PLANCHAT François Jean Marcel, né le 5 octobre 1880 aux Cars (Haute-Vienne), disparu le 27 juin 1917 dans le détroit de Messine avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa, torpillé par le sous-marin allemand UB-47 (Oberleutnant zur See Hans Hermann Wendlandt). Lieutenant de vaisseau, port de Lorient.

Fils de Jean Eugène PLANCHAT et de Catherine Aline RAYMONDAUD, son épouse.

Admis à l’École navale le 30 septembre 1898 à la suite du concours organisé la même année, étant classé 22e sur 76 élèves (Déc. min. 10 sept. 1898, J.O. 11 sept. 1898, p. 5.750).

Nommé aspirant de 2e classe à compter du 1er août 1900 étant classé 69e sur 74 élèves (Déc. min. 7 août 1900, J.O. 8 août 1900, p. 5.269).

Promu au grade d’aspirant de 1re classe à compter du 5 octobre 1901 (D. 7 août 1900, J.O. 10 août 1901, p. 5.058). Port de Cherbourg ; destiné à l’Escadre de l’Extrême-Orient (J.O. 11 août 1901, p. 5.124).

En Janvier 1902, désigné pour embarquer sur l’aviso-transport la Nièvre, de la Division navale de l'Océan Indien (J.O. 5 janv. 1902, p. 51).

Promu au grade d’enseigne de vaisseau à compter du 5 octobre 1903 (D. 21 sept. 1903, J.O. 23 sept. 1903, p. 5.917).

En Mars 1904, désigné pour embarquer sur l’aviso-transport la Nièvre pour une mission hydrographique à Madagascar (J.O. 17 mars 1904, p. 1.762). Alors embarqué sur le cuirassé garde-côtes Amiral-Tréhouart, dans l’Escadre du Nord.

En Novembre 1905, désigné pour embarquer sur le cuirassé garde-côtes Amiral-Tréhouart, dans l’Escadre du Nord (J.O. 1er nov. 1905, p. 6.401).

En Mars 1906, rattaché sur sa demande au port de Lorient (J.O. 15 mars 1906, p. 1.702).

Désigné pour embarquer, le 6 octobre 1906, sur le cuirassé Hoche, dans la Division de réserve de l’Escadre de la Méditerranée (J.O. 22 sept. 1906, p. 6.438).

En Juin 1908, désigné pour embarquer sur le contre-torpilleur Sabretache, en essais à Lorient (J.O. 3 juin 1908, p. 3.797).

Au 1er janvier 1911, détaché pour une mission hydrographique en Afrique équatoriale.

Promu au grade de lieutenant de vaisseau par un décret du 12 août 1911 (3e tour ; au choix) (J.O. 15 août 1911, p. 6.856).

Par arrêté du 29 juin 1915 (J.O. 1er juill. 1915, p. 4.448), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier.

Disparaît le 27 juin 1917 dans le détroit de Messine avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa dont il exerçait alors le commandement.

Cité à titre posthume à l’ordre de l’armée (J.O. 16 août 1917, p. 6.482).
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13191
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par Rutilius » mar. juin 16, 2015 4:29 pm


Bonjour à tous,


■ Le commandant en second du torpilleur auxiliaire grec Doxa.


— De GEIS de GUYON de PAMPELONNE Joseph Ange Marie, né le 8 avril 1895 à Valence (Drôme), disparu le 27 juin 1917 dans le détroit de Messine avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa, torpillé par le sous-marin allemand UB-47 (Oberleutnant zur See Hans Hermann Wendlandt). Enseigne de vaisseau de 1re classe.

Fils de Marie Scipion Henry de GEIS de GUYON de PAMPELONNE, né vers 1858, rentier, et de Marie Thérèse Renée de BOYER de SAINTE-SUZANNE, née vers 1859, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Valence, Année 1895, f° 52, acte n° 163).

Admis à l’École navale en Septembre 1911 à la suite du concours organisé la même année, étant classé 15e sur 61 élèves (J.O. 25 août 1911, p. 7.056).

Nommé au grade d’aspirant de marine par un décret du 25 août 1913, étant classé 11e sur 60 élèves (J.O. 27 août 1913, p. 7.760).

Promu au grade d’enseigne de vaisseau de 2e classe par un décret du 9 septembre 1914, étant classé 14e sur 61 élèves (J.O. 12 sept. 1914, p. 7.895). Affecté au port de Toulon (J.O. 14 sept. 1914, p. 7.921).

Promu au grade d’enseigne de vaisseau de 1re classe par un décret du 26 avril 1916 (J.O. 28 avr. 1916, p. 3.620).

Disparaît le 27 juin 1917 dans le détroit de Messine avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa.

Cité à titre posthume à l’ordre de l’armée (J.O. 16 août 1917, p. 6.482).

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 4 juin 1919 (J.O. 7 juin 1919, p. 5.933), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants :

Image

(p. 5.934)
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13191
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par Rutilius » mar. juin 16, 2015 11:22 pm


Bonsoir à tous,


— BOLLOT Pierre Ernest, né le 1er mai 1896 à Cherbourg (Manche). Enseigne de vaisseau de 2e classe.

Fils d’Émile Victor BOLLOT, né vers 1870, conducteur de travaux hydrauliques, et d’Alphonsine Blanche LEBAILLY, née vers 1864, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Cherbourg, Année 1896, f° 81, acte n° 297).

Admis à l’École navale le 1er mai 1916 à la suite du premier concours organisé la même année, étant classé 74e sur 130 élèves (J.O. 19 avr. 1916, p. 3.322). Alors matelot timonier breveté.

Nommé au grade d’aspirant de marine à compter du 1er novembre 1916 par un arrêté ministériel du 22 octobre 1916, étant classé 11e sur 60 élèves (J.O. 23 oct. 1916, p. 9.243).

Promu au grade d’enseigne de vaisseau de 2e classe à compter du 1er juillet 1917 par un décret du 29 juin 1917 (J.O. 1er juill. 1917, p. 5.041).

Disparaît le 27 juin 1917 dans le détroit de Messine avec le torpilleur auxiliaire grec Doxa.

Cité à l’ordre de l’armée à titre posthume (J.O. 16 août 1917, p. 6.482).

Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 4 juin 1919 (J.O. 7 juin 1919, p. 5.933), inscrit à titre posthume au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier dans les termes suivants :

Image

(p. 5.935)
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 13191
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par Rutilius » mer. juin 17, 2015 9:36 pm


Bonsoir à tous,


RÉCOMPENSES POSTHUMES


Journal officiel du 16 août 1917, p. 6.482.


Image


Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 4 juin 1919 (J.O. 7 juin 1919, p. 5.933), furent inscrits à titre posthume au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier :

Image
Image

(p. 5.935)


Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 13 mars 1921 (J.O. 20 mars 1921, p. 3.515), furent inscrits à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

Image


Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 4 janvier 1922 (art. 2 ; J.O. 12 janv. 1922, p. 602), furent inscrits à titre posthume au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :

Image
Image

(p. 608)



AUTRE RÉCOMPENSE


Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 7 novembre 1920 (J.O. 9 nov. 1920, p. 17.939), fut inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants :


Image

(p. 17.950)

Bien amicalement à vous,
Daniel.

pampebru
Messages : 14
Inscription : mer. août 19, 2009 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par pampebru » ven. août 23, 2019 6:29 am

merci
pampebru

olivier 12
Messages : 3631
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: DOXA - Torpilleur

Message par olivier 12 » ven. août 23, 2019 8:15 am

Bonjour à tous,

Une autre vue du DOXA

Image

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »