VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par Ar Brav » jeu. janv. 17, 2008 8:24 am

Bonjour à tous,

VILLE DE VERDUN Cargo (1917 - 1918)

Chantier :

North of Ireland Ship Building & C°, Londonderry, Grande-Bretagne
Commencé : N.C.
Mis à flot : 09.11.1916
Essais : 18.11.1917
Terminé : 19.11.1917
En service : 19.11.1917 (MM)
Retiré : 06.02.1918 (MM)
Caractéristiques : 4 618 tjb ; 2 878 tjn ; 6 600 tpl ; 2 000 cv ; 112,77 (pp) x 15,54 x 8,10 m ; TE 7,29 m ; 1 machine à vapeur à triple expansion ; 3 chaudières tubulaires à tirage forcé Howden ; 1 hélice ; 11 nœuds ; 1 cheminée ; 2 ponts ; à avant droit ; type goélette à 2 mâts ; construction en acier rivetée ; 4 cales ; état-major – équipage : 29 ; 20 passagers en 1ères classes.
Armement : N.C.

Observations :

Cargo de la Compagnie Havraise Péninsulaire (CHP). Sister-ships : Ville d’Arras (1917), Ville de Reims (1917), Ville de Rouen (1919), Ville du Havre IV (1919)
Destiné à assurer la ligne Méditerranée – Océan Indien au départ du Havre
1918 : effectue son premier voyage Londonderry – Dakar – Gibraltar – Marseille (Cdt François Herry, Capitaine au Long Cours)
23.01.1918 : quitte Dakar avec 4 400 t de blé, 800 t d’arachides, cuivres et peaux, 200 barriques d’huile
04.02.1918 : passe Gibraltar à 18h30, seul et sans escorte, en s’efforçant à rester dans les eaux territoriales
06.02.1918 : passe au large du feu espagnol de Torrevieja à 01h00 du matin et continue sa route de façon à contourner la baie de Santa-Pola. Dans ces parages, la navigation est gênée par les nombreux bateaux de pêche qui portent tous des flambeaux d’acétylène puissants, ce qui oblige à s’écarter de la côte en raison du tirant d’eau et des dimensions du navire au milieu des flottilles de pêcheurs éclairant celui-ci avec insistance.
Malgré toutes les précautions prises, le sous-marin allemand U 34 (KL Wilhelm Canaris) qui se dissimule au sein des flottilles de pêche, a la besogne très facile ; et, à 01h30, Ville de Verdun reçoit, à bâbord, une torpille qui le frappe entre la soute avant et la chaufferie ; l’eau envahit aussitôt les compartiments des machines, faisant malheureusement cinq victimes. Le navire devenu ingouvernable est paralysé dans tous ses mouvements et donne une forte bande sur bâbord ; les embarcations de sauvetage ont été sur ce côté du bâtiment brisées par l’explosion. Après avoir fait envoyer le signal de détresse S.O.S., l’évacuation est ordonnée.
Ville de Verdun ne disparaît pas qu’après avoir reçu une deuxième torpille (38°03N et 00°36W). Tandis que le navire s’enfonce, le pirate émerge à quelques mètres seulement de la baleinière où se trouve le capitaine Herry ; le commandant du sous-marin est sur le pont et donne des ordres ; un matelot allemand saute dans l’embarcation et annonce au Commandant Herry qu’il est pris et gardé comme prisonnier…
Les autres rescapés – car il y a cinq manquants à l’appel – arrivent à 8 heures du matin dans le port espagnol de Torrevieja, non loin d’Alicante. Telle a été la fin prématurée et tragique de Ville de Verdun, à son premier voyage.


Ne semble pas avoir été réquisitionné.

Sources :
Les 110 ans de la Havraise Péninsulaire, Charles Limonier.


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par olivier 12 » jeu. janv. 17, 2008 11:01 am

Bonjour à tous,

Bien que ceci ne concerne pas directement le navire ci-dessus, on peut noter que la Havraise Péninsulaire fit construire en 1921, aux chantiers de Londonderry, un 2e Ville de Verdun, cargo mixte de 7000 tx. Hasard de l'Histoire, il connut le même sort que son prédécesseur. Devenu japonais, il fut torpillé le 14 Octobre 1942 à 12 milles dans l'Est du cap Fu Kuei Chiao (pointe nord de Formose).
Voici sa photo
Image
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par Ar Brav » jeu. janv. 17, 2008 3:10 pm

Bonjour Olivier,

Si mes notes sont bonnes, le Ville de Verdun II, sous pavillon japonais et renommé Ateison Maru, torpillé par un sous-marin américain en 1942, était entre temps passé aux Messageries (affrété tout d'abord, puis acheté à la CHP), puis réquisitionné par les japonais à Saigon.
Bonne journée,

Bien amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par olivier 12 » jeu. janv. 17, 2008 4:17 pm

Tout ceci est exact. Il fut affrété en 1925 et acheté en 1928. Sur le cliché ci-dessus, il est d'ailleurs pris sur rade de Nouméa sous les couleurs (si l'on peut dire) des Messageries. Il chargeait sans doute du minerai de nickel.

(Source : Randier "La marine marchande française")

Cdlt
Olivier
olivier

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par olivier 12 » jeu. janv. 17, 2008 5:43 pm

Et voici la position (croix) du torpillage du Ville de Verdun (1er du nom). Il venait de passer le petit port de Torrevieja lorsqu'il reçut la torpille. On note qu'une épave est toujours portée à cette position à environ 40 m de profondeur.
Image
olivier

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par Yves D » jeu. janv. 17, 2008 8:53 pm

Je retrouve cette photo d'origine espagnole transmise il y a un certain temps par un correspondant. Le nom n'est pas lisible mais je pense quand même que ce peut être le bon. Mis à part l'erreur d'un jour 6 au lieu de 5, cela voudrait dire que le navire a été amené à la côte où qu'il y est venu par ses propres moyens. Faudrait retrouver le KTB que je n'ai pas mais je pense pouvoir le trouver.

Image

Curieusement, Spindler parle de cette action en disant qu'il a été coulé, mais ce n'est peut-être qu'une extrapolation de sa part à partir du résultat, le navire étant devenu perte totale après avoir été échoué. Il est précisé dans cette même source que l'U 34 a tiré une 2e torpille en "coup de grâce". Pour mémoire, le vol. 5 de Spindler a été écrit fin des années 30 voire courant années 40.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par olivier 12 » jeu. janv. 17, 2008 10:06 pm

Voici une vue plus détaillée au 1/75000 de la zone entre Torrevieja et l'agglomération de Guardamar. C'est une plage de dunes sablonneuses, La Mata, qui s'étend immédiatement au nord du cap Cervera.
Les coordonnées données pour la 2e torpille placent le Ville de Verdun à hauteur du cap Cervera, à peu près sur la ligne de sonde des 50m.

Si l'on en croit la photo d'Yves, il semble bien que le navire ait dérivé jusqu'à cette plage où il s'est échoué, sans doute abandonné et en trop mauvais état pour être renfloué.
Il y a de grandes chances pour que les victimes aient été en partie les mécaniciens de quart.

Image
Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par Ar Brav » jeu. janv. 17, 2008 11:09 pm

Bonsoir à tous,

Voici une vue du Ville de Verdun qui nous concerne, le premier du nom :

Image

Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par Yves D » ven. janv. 18, 2008 12:33 am

A priori pas tellement de ressemblance... Par contre, bonne nouvelle.
Contrairement à ce que je croyais, j'ai bien le KTB de l'U 34 ce jour là et à l'évidence Canaris était prolixe car il y a une bonne tartine sur les circonstances de ce torpillage notamment sur la question de savoir s'il était dans les eaux internationales ou pas... Il va me falloir quelques jours pour déchiffrer cette page (document de qualité médiocre qui va nécessiter un travail de retouche numérique) et en faire une traduc. Patience donc, on va y revenir.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

olivier 12
Messages : 3180
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: VILLE DE VERDUN - Compagnie Havraise Péninsulaire

Message par olivier 12 » ven. janv. 18, 2008 12:45 am

Je reste vraiment perplexe :???:

Le navire échoué ayant 4 mâts ne répond pas aux caractéristiques du Ville de Verdun n° 1. D'un autre côté, ce cliché et sa légende sont tout de même assez extraordinaires! S'agirait-il d'un autre navire torpillé dans les mêmes parages? Y aurait-il eu une confusion de l'éditeur de la photo?

Quant au Ville de Verdun 1er du nom, il offre quelques ressemblances troublantes avec le 2e du nom : même château imposant, mêmes coursives extérieures couvertes, hautes manches à air sur l'avant de la cheminée, même emplacement des sorties d'eau sur coque ... On aurait presque l'impression qu'ils ont la même taille alors que l'un jaugeait 4600 tx et l'autre 7000 tx.
Mais les deux navires étant sortis du même chantier, peut-être est-ce normal.
Franchement, je ne sais quoi penser! Je pense que le KTB du sous marin nous apportera quelques lumières.
Cdlt

Olivier
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »