BOUCLIER - Contre-torpilleur

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » lun. déc. 31, 2007 6:29 pm

Bonjour à tous,

BOUCLIER Contre-torpilleur type Casque (1911 – 1933)

Chantier :

Chantiers Augustin Normand, Le Havre
Commencé : 1909
Mis à flot : 29.06.1911
En service : 09.1911
Retiré : 15.02.1933
Caractéristiques : 800 t ; 13 500 cv ; 76,3 x 7,6 x 2,9 m ; 34 nds ; 3 hélices ; 82 h.
Armement : II de 100 + IV de 65 + 4 T.

Observations :

14.03.1913 : torpilleur d’escadre
08.1914 : 1ère Armée Navale en Méditerranée
1917 : Dunkerque, Bancs des Flandres
20.05.1917 : touché (pas de précisions)
1925 - 1926 : opérations contre les Riffains au Maroc
1932 : rebaptisé Bouclier II, à cause de la mise en chantier de l’escorteur Bouclier
15.02.1933 : rayé puis vendu pour démolition à Toulon.

Sources :

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
Jane’s Fighting Ships 1919, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1969


Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

dan285
Messages : 205
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par dan285 » lun. déc. 31, 2007 6:45 pm

Bonjour,
Mais surtout MERCI...!!! génial ce site!! (contenu et contenant)
Mon grand oncle a bien servi sur ce navire...il a voyagé beaucoup...j'ai des cartes postales d'escales et d'affectations le concernant et comme j'aime les précisions....Merci encore!

Bien cordialement

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Terraillon Marc » lun. déc. 31, 2007 8:36 pm

Bonsoir

Voici une vue du contre torpilleur Bouclier

Image

C'est une image prise la nuit de Noël mais je n'ai pas l'année :ange:

Les recherches continuent !

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8308
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Charraud Jerome » lun. déc. 31, 2007 9:06 pm



Bravo Marc. Quant à moi, malgré les conseils éclairés de Franck, je n'arrive toujours pas à mettre une image sur le site. :fou: :fou: :fou: J'ai encore du rater un clic quelque part!

Bonne soirée à tous
C'est l'adresse url qui n'est pas bonne
Il n'y a rien derrière cette adresse sinon la syntaxe Image est correcte

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Terraillon Marc » lun. déc. 31, 2007 9:07 pm

Bonsoir

Je vois que la nuit du réveillon a commencé ... on ne trouve plus les touches du clavier :lol:

En vous souhaitant une bonne et heureuse année 2008 :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

olivier 12
Messages : 3315
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par olivier 12 » lun. déc. 31, 2007 11:03 pm

ça y est, j'ai trouvé la bonne touche.... champagne! et excellente année à tous.

Olivier
olivier

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Ar Brav » lun. déc. 31, 2007 11:42 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Olivier,

Cà y est, çà marche !! [:ar brav]

Bonne soirée,
Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
JPB
Messages : 35
Inscription : jeu. nov. 15, 2007 1:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par JPB » mar. janv. 01, 2008 10:41 am

bonne année 2008

devant toulon !
Image
et puis...
Image
et encore..
Image

bonne journée

JPB

Rutilius
Messages : 12446
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par Rutilius » lun. juil. 21, 2008 2:05 am

20.05.1917 : touché (pas de précisions)
Bonsoir Franck,
Bonsoir à tous,

Selon le chroniqueur de la Revue politique et parlementaire (1917, Tome 91, p. 424), l'engagement qui s'est produit dans la nuit du 20 mai 1917 a opposé le Bouclier à des destroyers allemands qui, selon toute vraisemblance, tentaient d'aller bombarder Calais ou Dunkerque, ports qui, respectivement, l'avaient été les 21 et 25 avril. Il relatait ce qui suit :

" Selon leur habitude, les destroyers allemands descendaient la côte des Flandres dans l'intention que nous savons, losqu'ils furent révélés par les fusées éclairantes que l'on ne cesse de tirer sur le littoral belge et sur le front de l'Yser ; attaqués immédiatement par nos torpilleurs d'escadre, ils durent rebrousser chemin. L'un de nos bâtiments, le Bouclier, commandant Bijot, qui fonçait courageusement sur l'ennemi fut atteint par ces projectiles (sic) qui éclata sur la rambarde où le commandant était accoudé. Celui-ci fut tué ainsi que l'officier de manoeuvre et neuf hommes. L'officier en second, quoique grièvement blessé, prit la direction du navire, qu'il ramena dans la ligne. Un autre obus avait éclaté dans la chaufferie mais n'y avait atteint personne.

L'anéantissement simultané de tout le personnel de quart sur la passerelle causa un désarroi qui favorisa la retraite des Allemands. Le Bouclier resté sans maître tourna sur lui-même et on ne le distingua pas pendant un instant de l'ennemi qui faisait des signaux trompeurs. Il fallut par prudence cesser le feu durant quelques secondes. Celles-ci furent mises à profit par nos adversaires pour regagner leur point d'appui."


Récit à prendre, comme d'ordinaire, avec les réserves d'usage.

Bien à vous,

Daniel.

alain13
Messages : 1966
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: BOUCLIER - Contre-torpilleur

Message par alain13 » dim. août 03, 2008 1:30 am


Bonsoir à tous,

Dans son livre, " Sur les bancs des Flandres" édition du 31 aout 1927, Paul Chack décrit également ce combat.
Dans la nuit du 19 au 20 mai 1917 l'escadrille constituée par le Capitaine-Mehl, l'Enseigne Roux,le Magon et le Bouclier qui avait pris la garde dans le West-Diep (au droit de La Panne), attaquait et mettait en fuite des destroyers allemands venus bombarder Dunkerque.
Lancé à 25 noeuds à la poursuite des navires allemands le Bouclier est touché au niveau de la passerelle où se trouvaient entre autres le LV Bijot commandant du torpilleur et son second l'EV Peyronnet.

" Eclatant contre le montant de la passerelle, un obus allemand a tout fauché; Plus une âme...
Et plus une lueur, tous circuits électriques coupés , la passerelle, où sept hommes vivaient il y a une seconde, n'est plus qu'un carré de ténébres jonché de débris et de corps. Bijot a été tué net, de même que Russaouen, Binet, Nicolas et Férec. Les autres gisent et râlent.
Frappé à la tête le Bouclier est devenu fou.
Sa barre bloquée toute à gauche, il tourne en rond ...
Apercevant du pont où est son poste de combat, cette giration incompréhensible, l'enseigne Curzon s'élance dans l'échelle de la passerelle . Un obus l'abat ... mort....
Le Bouclier tourne toujours".

Et c'est le matelot clairon Lamarche qui bien que blessé à la tête prend la barre et remet le Bouclier dans la ligne.
Revenu à lui mais à moitié aveugle, l'enseigne Peyronnet aidé par l'enseigne Meunier-Joannet arrivera malgré tout, avec une chaudière en moins atteinte par un obus à ramener le bateau à Dunkerque.

Récit à prendre, évidemment avec les .....

Cordialement,
Alain


Répondre

Revenir à « MARINE »