GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 4111
Inscription : mer. oct. 20, 2004 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Terraillon Marc » mar. nov. 27, 2007 10:20 pm

Bonsoir

Voici une image médiocre du GALLIA de la Compagnie de Navigation Sud Atlantique


Image


Le navire fut coulé le 4 octobre 1916 en Méditerranée


A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Yves D » mar. nov. 27, 2007 11:59 pm

Image

La + blanche indique le point d'impact de la torpille de l'U 35
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Yves D » mer. nov. 28, 2007 12:11 am

http://www.histomar.net/arnauld/htm/gallia.htm

Sur cette page, un extrait du KTB de l'U 35.

Image

et le lieu du torpillage.

Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Ar Brav » mer. nov. 28, 2007 5:39 am

Bonjour à tous,

GALLIA Croiseur auxiliaire (1916 - 1916)

Chantier :

Forges & Chantiers de la Méditerranée, La Seyne sur Mer
Commandé : 1912, numéro de construction 1 056
Mis à flot : 26.03.1913
En service : 16.05.1916
Retiré : 04.10.1916
Caractéristiques : 14 966 t ; 182 m (574,2 x 62,8 x 36,9 pieds) ; 2 machines alternatives à triple expansion et une turbine basse pression ; 26 000 cv ; 18 nds (20,85 aux essais)

Observations :

Paquebot de la Compagnie Sud Atlantique, conçu pour assurer l'exploitation des services maritimes et postaux entre la France, le Brésil et l'Argentine. Quatre paquebots sont commandés, dont deux au Chantier de La Seyne sur Mer, le GALLIA et le MASSILIA (MASSILIA fait ses essais officiels le 16.09.1914, mais la construction est interrompue par la guerre, et il n’est achevé qu'en 1920. Avec le LUMTIA, il assure avec succès les liaisons avec l'Amérique du Sud, puis est sabordé à MARSEILLE par les allemands le 21.08.1944)
11.1913 : quitte La Seyne sur Mer pour une croisière inaugurale qui le conduira à Bordeaux son port d'attache, via la Corse et les Baléares
29.11.1913 : quitte Bordeaux pour son premier voyage vers La Plata en Argentine
16.05.1916 : réquisitionné pour assurer le transport des troupes de l'Armée d'Orient, transformé en croiseur auxiliaire et navigue en Méditerranée
03.10.1916 : en raison d'un incident, le départ est retardé et son convoyeur LE GUICHEN ne peut l'accompagner. Pendant la nuit, il appareille seul de Toulon à destination de Salonique avec 2350 personnes à son bord, dont 1650 soldats français, 350 serbes et 350 marins. Alerte permanente, allure ralentie à 15 noeuds et une embardée de 50° est prévue tous les quarts d'heure. Selon la consigne formelle, chaque homme porte jour et nuit sa ceinture de sauvetage.
04.10.1916 : un message parvient au GALLIA le prévenant de la présence d'un sous-marin ennemi venant des Baléares et se dirigeant vers la mer Adriatique. Le Commandant Kerboul fait aussitôt modifier la route pour éviter la rencontre. Le GALLIA se trouve entre les côtes de la Sardaigne et la Tunisie lorsque l'attaque a lieu par temps clair. A 35 milles de l’île de San Pietro (Sardaigne), torpillé et coulé par le sous-marin U 35 du Cdt Lothar von Arnauld de la Perrière. La torpille a touché le navire par le travers de la cale chargée des munitions du navire. En explosant à leur tour, tous les projectiles destinés à alimenter les canons du bord, agrandissent les brèches et jettent à bas l'un des mâts. L'antenne de T.S.F, a été détruite dans l'explosion et de ce fait, aucun message de détresse n'a pu être envoyé. Le commandant coule avec son navire qui s'enfonce rapidement par l'arrière, engloutissant plusieurs centaines de victimes, 950 personnes y ont laissé la vie.
05.10.1916 : les naufragés sont aperçus par le croiseur CHATEAURENAULT qui recueille près de 600 personnes.
On trouve des renseignements complémentaires, notamment le rapport du second capitaine du GALLIA, également ICI

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Yves D » mer. nov. 28, 2007 9:43 am

Quelques mots encore au sujet de cette patrouille de l'U 35 déjà évoquée abondamment dans ce forum :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... t_10_1.htm

Patrouille n° 7 du 14 septembre au 9 octobre 1916

Secteur d'opérations à nouveau la Méditerranée occidentale avec en plus une mission spéciale : évacuer discrètement de Carthagène trois officiers allemands qui bien qu'internés sont étonnamment libres de leurs déplacements. Comme prévu, U-35 fait la guerre activement à tout le trafic qu'il croise jusqu'au 26 puis se faisant oublier pendant quelques jours, il entre de nuit en baie de Carthagène. Après plusieurs heures de grande tension et sous la menace épisodique d'un sous-marin français, il parvient dans la matinée du 1er à faire surface et à embarquer en moins de 5 minutes ses évadés avant de disparaître à nouveau sous la mer. Les 3 hommes sont le KL Canaris (qui deviendra Amiral et chef de l'Abwehr dans les années sombres de la prochaine guerre), l'OL Sievers et l'aspirant Badewitz.

Sur la route du retour, la guerre au commerce reprend, marquée particulièrement par le torpillage du croiseur auxilliaire français Gallia, ex-paquebot de la Compagnie Sud-Atlantique, chargé de troupes. La mort dans l'âme, v.Arnauld assiste impuissant derrière son périscope à la noyade de centaines d'hommes. Ce spectacle le marquera profondément et bien des années plus tard, il l'évoquera encore avec beaucoup de tristesse et d'émotion.

(extrait de histomar.net)

Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
henri-p
Messages : 452
Inscription : dim. avr. 02, 2006 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par henri-p » dim. déc. 02, 2007 2:14 pm

Bonjour à toutes et tous

Trouvé sur Mdh, une fiche d'un soldat disparu en mer sur le gallia

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 1858919160

Bon dimanche à tous (pluvieux sur le pays Nantais) :sweat:
Henri Pérocheau
Henri Pérocheau / 77e R.I.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Ar Brav » jeu. avr. 17, 2008 7:34 am

Bonjour à tous,

Marins originaires de la Seine Maritime (76) disparus avec le Gallia :

CALAME Ferdinand Gustave GALLIA né le 30-08-1891
DUSSAUX Paul Hippolyte Emile GALLIA né le 08-03-1893
DUVAL Jean Baptiste Joseph Marcel GALLIA né le 20-03-1890
LE ROUX Maurice Albert Gustave GALLIA né le 28-09-1893
TURLE Georges Eugène Robert GALLIA né le 17-01-1890

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 4111
Inscription : mer. oct. 20, 2004 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Terraillon Marc » ven. avr. 18, 2008 11:20 pm

Bonsoir


Voici une vue du GALLIA (à l'attention de Didier)


Image


A bientot :hello:
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
GENEAMAR
Messages : 8320
Inscription : sam. mars 08, 2008 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par GENEAMAR » dim. juil. 20, 2008 7:31 am

Image M.P.F.

Hors Officiers...Officiers mariniers et Marins disparu le 4 octobre 1916.--- Jugement déclaratif de décès rendu à TOULON le 12 juillet 1917, et le 27 décembre suivant.

- RAMET Pierre Marie, ?..., Matelot

- RAZOULS Marcel Etienne François, né le 16 mai 1889 à LISBONNE (PORTUGAL), Quartier-Maître Mécanicien.

- RIO Charles François ? --- , Matelot

- ROZEC Henri Jean, né le 30 octobre 1886 à LAMBÉZELLEC (Finistère), Second Maître Mécanicien.

- SOURIMAND Auguste, né le 30 juin 1893 à CLÉDER (Finistère), Matelot de 2ème classe.

- THOMAS Gaston, né le 22 janvier 1886 à VEIGNÉ (Indre-et-Loire), Quartier-Maître Mécanicien.

- TURLE Georges Eugène Robert, né le 17 janvier 1890 à DIEPPE (Seine-Maritime), Matelot de 2ème classe Chaufeur

P.S. / Excusez moi Franck pour les répétitions concernant les natifs de Seine-Maritime.
Cordialement. Malou

Avatar de l’utilisateur
Sylvain5
Messages : 594
Inscription : mar. juil. 29, 2008 12:00 am

Re: GALLIA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Sylvain5 » mer. juil. 30, 2008 5:14 pm

Salut à tous

Avez vous pensez à mon grand oncle, Gaston THOMAS (sur le mdh dans la marines) quartier maître mécanicien (je ne crois pas) j'ai une photos de lui avec trois ou 4 personnes)

sur le site wilkipedia les disparus du GALLIA ou naufrage et torpillage du GALLIA

le paquebot allait de Toulon à Salonique et à échoué en 15 minutes cinq milles noeuds de l'île San Pietro sur les 2350 pers, 69 partis à calloforte au dessus de San Pietro et le chateaurenault en recueillera près de 600 sachant cependant que mon grand oncle a pris la chaloupe du bâteau sur le coin du nez...

Hormis ce jour de tragédie, il n'y a rien sur le parcours

Les marins disparus en mer sont répertoriés sur le site du phare de la pointe Saint Mathieu à Plougonvelin dans le finistère (très intéressant comme site à vous de juger n° 02 98 38 07 79 Le lundi)

merci pour votre aide
Cordialement
Sylvain
Sylvain

Répondre

Revenir à « marine »