SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 3983
Inscription : mer. oct. 20, 2004 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Terraillon Marc » sam. nov. 24, 2007 11:35 pm

Bonsoir

Voici une vue du SUSSEX (compagnie de navigation des Chemins de Fer de l'État Français ), torpillé en 1916

Image

Si Franck pouvait vérifier si le navire a été affrété ou prêté car il bat pavillon britannique ... :???:

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Yves D » dim. nov. 25, 2007 12:29 am

Bonsoir Marc
Selon le registre Starke-Schell, le Sussex à l'origine appartenant à London, Brighton & So. Coast Railway Co., Newhaven, est passé sous pavillon F en 1914 - Chemins de Fer de l'État Français (L. B. & S. C. Rly. Co., managers.), Dieppe.
Après son torpillage et remise en état, il a servi en tant que dragueur auxilliaire toujours sous pavillon F.
Dans un prochain message, plus de détails sur l'attaque contre ce trans-Manche.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Yves D » dim. nov. 25, 2007 12:44 am

Transcription du KTB de l'UB 29, Oblt z.S. Pustkuchen
"15h40 Vent NNE, grande visibilité, aperçu un bâtiment portant deux grands mâts.
15h41 Plongée. Le bâtiment ressemble à un paquebot de la Manche mais il n'a qu'une cheminée et un pont spécial analogue à celui d'un navire de guerre. Comme il ne suit pas la route prescrite aux navires de commerce par l'Amirauté britannique (en dehors des bouées 8 et 9), il ne peut être un paquebot. Etant donné son arrière étrange, je le prends pour un mouilleur de mines. Il ne porte aucun pavillon et est uniformément peint en noir.
15h55 Lancé. Au bout de 69 secondes, grosse explosion. Distance 1300 m. Tout l'avant du navire jusqu'à la passerelle est mis en pièces. Le pont est plein de monde, c'est un transport. Disparition non observée, je m'éloigne en plongée."

Au moment de l'attaque, le Sussex était cap au sud, en route de Folkestone sur Dieppe. Ce torpillage survenant après celui du Lusitania allait entrainer de sérieuses tensions entre les USA et le Kaiser, poussant ce dernier à reconsidérer pour un temps sa politique en matière de guerre sous-marine.

Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Ar Brav » lun. nov. 26, 2007 10:05 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Marc et Yves,

La pêche est maigre en ce qui me concerne, mais mieux que rien :

SUSSEX Dragueur auxiliaire (1914 - 1919)

Chantier :

N.C.
Mis à flot : 1896
En service : 05.09.1914
Retiré : 1919
Caractéristiques : 1 353 t ; 517 tjb.

Observations :

1896 : paquebot transmanche de la London, Brighton & So. Coast Railway Co., Newhaven
1914 : armé par les Chemins de Fer de l’Etat
05.09.1914 - 1919 : réquisitionné à Dieppe, La Pallice
24.03.1916 : sérieusement endommagé en Manche par une torpille tirée du sous-marin UB 29 (OL Herbert Pustkuchen), faisant 50 victimes.

Amicalement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

alain13
Messages : 1965
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par alain13 » lun. avr. 14, 2008 3:26 pm


Bonjour à tous,

Voici des photos du Sussex avant et après son torpillage.
Quand on voit que toute la partie avant, de la passerelle à la proue, a coulé immédiatement après le torpillage on se demande comment le navire a pu se maintenir à flots.
En marche arrière pour préserver la cloison étanche située en deçà de la rupture et le "nouvel" avant légérement émergé du fait de la perte de poids, le capitaine Mouffet a pu attendre les secours.
Ces secours se manifestèrent par l'arrivée sur les lieux du chalutier patrouilleur Marie Thérèse commandé par le capitaine Bourgain qui en accostant le Sussex dans des conditions difficiles permit le transbordement des passagers survivants.
Le Sussex pris en remorque par l'arrière fut ensuite ramené à Boulogne et échoué.
Le Marie thérèse avait coulé le 4 juillet 1915 un sous marin allemand à 6 milles au large de Boulogne.

Cordialement,
Alain

Image


Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2043
Inscription : ven. mai 18, 2007 2:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Yves D » lun. avr. 14, 2008 7:23 pm

Bonjour à tous, bonjour Alain
Les photos sont impressionnantes, merci de nous en faire profiter. Il revient de loin en effet !
Aucun U-Boot n'a été coulé le 4 juillet 1915. Sans doute l'une de ces nombreuses "victoires" qui en temps de guerre font tant de bien au moral à défaut de faire du mal à l'adversaire.
Cdlt
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Ar Brav » mar. avr. 15, 2008 8:10 am

Bonjour à tous,

Une petite mise à jour :

SUSSEX Dragueur auxiliaire (1914 - 1919)

Chantier :

William Denny & Brothers, Dumbarton, Grande-Bretagne
Commencé : 1896
Mis à flot : 30.04.1896
Terminé : 07.1896
En service : 1896 (MM)
En service : 05.09.1914 (MN)
Retiré : 1919 (MN)
Caractéristiques : 1 353-1 117 t ; 517 tjb ; 83,8 x 10,4 m ; 2 machines ; 20,5 nds.

Observations :

1896 : paquebot transmanche de la London, Brighton & South Coast Railway Co., Newhaven
1914 : armé par les Chemins de Fer de l’Etat
05.09.1914 - 1919 : réquisitionné à Dieppe ; La Pallice
24.03.1916 : sérieusement endommagé en Manche par une torpille tirée du sous-marin UB 29 (OL Herbert Pustkuchen), faisant 50 victimes.
1919 : déréquisitionné
1921 : devient l’Aghia Sophia
1922 : démoli.

Cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3236
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par olivier 12 » jeu. nov. 20, 2008 12:17 pm

Bonjour à tous,

Voici un court récit illustré (source l'Illustration) du torpillage du SUSSEX, vu depuis le paquebot transmanche.

Commandé par le capitaine Mouffet, le transmanche SUSSEX avait quitté Folkestone le 24 Mars 1916 à 13h30 et faisait route sur Dieppe par beau temps et mer calme.
Vers 15h00, le capitaine aperçut une torpille faisant route vers lui et tenta de manoeuvrer pour l'éviter. La torpille explosa sur l'avant du SUSSEX et sectionna la coque à 2 m sur l'avant de la passerelle. Toute la partie avant disparut immédiatement dans les flots, mais le navire continua à flotter. Le commandant fit mettre la machine en arrière toute pour soulager la pression s'exerçant sur la cloison étanche. Le navire s'enfonça légèrement sur l'arrière, faisant émerger suffisamment cette cloison pour éviter l'envahissement.
Le mât avant s'abattit, entrainant l'homme de vigie placé dans la hune, et démolit en partie la timonerie. L'antenne TSF étant aussi tombée, il fut impossible d'envoyer un SOS.
Tous les passagers qui se trouvaient dans le salon des 1ère classes hommes furent tués, ainsi que beaucoup de ceux situés dans la salle à manger des 1ère classes. Parmi ces victimes se trouvait le prince Barham de Perse.
Voici cette salle à manger photographiée au retour à Boulogne.

Image

Après un moment de panique, les survivants s'assemblèrent sur le pont arrière. (Ce cliché est l'un des plus connu de la tragédie).

Image

Les passagers prirent finalement place dans les embarcations
- sur tribord arrière

Image

- et sur bâbord arrière (où on les voit en train d'embarquer)

Image

Mais l'une des embarcations, surchargée, chavira le long du bord, engloutissant presque tous ses passagers, à l'exception de quelques uns qui parvinrent à remonter sur la coque retournée.

Image

Vers 17h00, l'opérateur radio qui avait réussi à remettre en service une antenne de secours put enfin lancer un SOS qui fut entendu à Boulogne. La machine n'ayant pas été envahie, les dynamos pouvaient fonctionner.
Les passagers réfugiés dans les embarcations remontèrent alors à bord.

Le premier navire arrivé sur les lieux fut le chalutier patrouilleur MARIE-THERESE, capitaine au long cours Bourgain, enseigne de vaisseau auxiliaire. Vers 22h00, il aperçut une rangée de feux blancs et deux fusées qui étoilèrent le ciel.
Le temps était orageux, la brise de SW était devenue forte et des averses de grêle s'abattaient sur la mer devenue aussi agitée à forte.
Le transfert des naufragés par chaloupe s'avérant impossible, le capitaine Bourgain décide d'accoster le SUSSEX, en gardant deux chaloupes tampons le long de son bord, qui s'écrasent littéralement, servant en quelque sorte d'amortisseurs.
Bien que les chocs entre les deux navires soient d'une violence inouïe, les naufragés passent en moins d'une heure sur le chalutier. L'un des sabords du paquebot est à hauteur du pont du chalutier ce qui facilite les opérations. D'autres passagers sont transférés au moyens de cordages tendus entre les deux navires. Le transfert des blessés est particulièrement difficile.
Vers minuit, le chalutier s'écarte du paquebot et un destroyer anglais prend sa place pour terminer l'évacuation.
Le 25 Mars à 02h00, le MARIE-THERESE entre à Boulogne.

Pour ce difficile sauvetage, le capitaine Bourgain sera cité à l'ordre du jour du front de mer.

Parmi les victimes du torpillage à signaler le compositeur et virtuose espagnol Enrique Granados y Campina, connu à l'époque, ainsi que son épouse. Né à Lérida en 1867, il était l'auteur de pièces pour piano (danses espagnoles) d'opéras et de zarzuelas.

Voici sa photo

Image

Cdlt

Olivier



olivier

olivier 12
Messages : 3236
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par olivier 12 » jeu. févr. 12, 2009 10:48 am

Bonjour à tous,

Voici la carte accompagnant le rapport officiel du torpillage du Sussex

Image

On trouve aux archives un épais rapport concernant cette affaire, avec plusieurs lettres de passagers qui se plaignent vivement des conditions du sauvetage et, surtout, de l'attitude peu digne de quelques hommes de l'équipage qui ont pris place avant eux dans les canots ou encore ont visité quelques bagages... De sévères sanctions furent prises à l'encontre de ces marins, peu nombreux heureusement.

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3249
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: SUSSEX - Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français

Message par Memgam » mer. janv. 27, 2010 12:05 am

Petite observation sur la survie des navires coupés en deux par mine, torpille, explosion interne ou abordage. Ces navires étant à propulsion mécanique, le poids des machines à l'arrière à tendance à les faire lever de l'avant, ce qui permet à la brèche d'être hors d'eau, ou tout au moins à diminuer la pression de l'eau sur la cloison étanche qui protège la machine. L'arrière du pétrolier Picardie s'est trouvé dans cette situation en 1940, reparti plus tard en mer avec un nouvel avant. La partie arrière du pétrolier Tanio en 1980 a également tenu pour les mêmes raisons, tout comme celle de l'escorteur d'escadre Surcouf en 1971.
Memgam

Répondre

Revenir à « MARINE »