BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Avatar de l’utilisateur
Terraillon Marc
Messages : 4109
Inscription : mer. oct. 20, 2004 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Terraillon Marc » sam. nov. 17, 2007 11:59 am

Bonjour,

Voici le paquebot poste Burdigala de la Compagnie de Navigation Sud Atlantique (probablement l'ex Kaiser Friedrich)

Affecté aux transports des troupes à Salonique

transformé en croiseur auxiliaire de 1er rang dans la CPA

Image

"Sur la vague écumante au sein des Océans
Le puissant Croiseur tangue, roule et s'avance
Ses canons sont parés, ses hommes confiants,
Car il porte à son mât les couleurs de la France"

torpillé et coulé par un sous marin en Méditerranée (novembre 1916)

A bientot
Cordialement
Marc TERRAILLON

A la recherche du 17e RIT, des 166/366e RI et du 12e Hussards.

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Yves D » sam. nov. 17, 2007 5:39 pm

Bonsoir Marc, bonsoir à tous.
Burdigala a sauté sur une mine le 14 nov 1916 à 2 m. au large de Zea dans le détroit de Kos. Mine larguée par le sous-marin U 73, KL Gustav Sieß.
Amts
Yves

KAISER FRIEDRICH GE 2Q (19)
12,480 Norddeutscher Lloyd, Bremen 581.7 x 63.7
P F. Schichau, Danzig (5/98) #587
failed service guarantees and returned to builders
99 - F. Schichau, Hamburg (chartered 1900 to Hamburg-Amerika Linie, then laid up)
12 - BURDIGALA Cie. de Navigation Sud-Atlantique, Bordeaux FR
Mined and sunk, 14 Nov 1916, 2 miles off Zea, Kos Strait, while serving as naval armed transport, (mine laid 28 Oct 1916 by U 73)

Source : Starke reg. 1897
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Ar Brav » lun. nov. 19, 2007 10:46 am

Bonjour à tous,

BURDIGALA Croiseur auxiliaire (1915-1916)

Chantier :

Dantzig, Pologne
Mis à flot : 1897
En service : 19.03.1915
Retiré : 14.11.1916
Caractéristiques : 12 099 t ; 28 000 cv ; 183 x 19,36 m ; 12 481 tjb

Observations :

Paquebot KAISER FRIEDRICH
1912 : acheté par la Compagnie de navigation Sud Atlantique, prend le nom de BURDIGALA
19.03.1915 : réquisitionné à Pauillac
14.11.1916 : saute sur une mine posée par le sous-marin U 73 en mer Egée

Lien vers l'article et les photos de l'épave :

http://keaexpedition2008.wordpress.com/

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

gkarelas
Messages : 6
Inscription : jeu. juin 05, 2008 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par gkarelas » ven. sept. 26, 2008 10:09 pm

Un grand revêtement d'océan a été situé l' annee derniere dans le canal de Zea, Grèce par Geologists de L'université du fil de Patras par professeur George Papatheodorou. Cette année une équipe de plongée a organisé une expédition de plongée pour photographier et identifier l'épave sous les auspices de la municipalité de Kea, le laboratoire du & marin de géologie ; Océanographie physique du département de la géologie à l'université de Patras et à l'association hellénique des plongeurs récréationnels « TETHYS ». L'équipe de plongée avec l'aide valable d'une nouvelle enquête latérale de balayage réalisée par une équipe de professeurs et d'étudiants universitaires supérieurs de l'université de Patras a aujourd'hui annoncé le nom du bateau trouvé. C'est le revêtement français Burdgala, Kaiser ex Friedrich. Vous pouvez lire les détails au sujet de l'exposition et du plein rapport de jour en jour jusqu'à la fin en expédition chez le 30 septembre sur le blog de l'expédition www.keaexpedition2008.wordpress.com Les informations supplémentaires de votre côté seront valeur pour notre équipe. Les textes sont dans le Grec mais sont également les textes anglais jusqu'au jour 4 à l'heure actuelle Détail intéressant vu dans nos piqués. Les canons du bâbord du bateau sont tournés À l'océan. Soyez est autour plein des coquilles vides. Le bateau combattait jusqu'au durent Moment. Vérifiez les photos Cordialement
Karelas George

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Ar Brav » sam. sept. 27, 2008 10:11 am

Bonjour Georges,

Merci beaucoup pour vos commentaires, vos informations et le lien vers le site de l'épave (que j'ai mis dans la fiche du navire).

Bien cordialement, :hello:
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

olivier 12
Messages : 3071
Inscription : ven. oct. 12, 2007 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par olivier 12 » lun. oct. 06, 2008 4:00 pm

Bonjour à tous,

Un petit article paru aujourd'hui sur le site "meretmarine.com" (section histoire)

"Transformé en croiseur auxiliaire au début de la première guerre mondiale et perdu en 1916, le paquebot Burdigala a été identifié au large de l'île de Kea, au sud d'Athènes. L'épave repose par 70 mètres de fond. Long de 177 mètres pour une largeur de 19 mètres, le navire était sorti en 1897 des chantiers de Dantzig, en Pologne, sous le nom de Kaiser Friedrich. Mis en service au sein de la compagnie allemande Norddeutscher Lloyd, il avait été rapidement désarmé en raison d'une consommation excessive de charbon. Racheté en 1912 par la compagnie bordelaise Sud-Atlantique, il avait été rebaptisé Burdigala, nom latin de Bordeaux. Désarmé fin 1913 à cause, toujours, d'une consommation trop importante, il est réquisitionné au déclenchement de la grande guerre. Transformé en croiseur auxiliaire, le paquebot est armé par la marine et reçoit plusieurs pièces d'artillerie. Utilisé comme transport de troupes, en 1916, entre les ports du sud-est de la France et la mer Egée, il saute le 14 novembre sur une mine, posée par le sous-marin allemand U 73."

On y trouve aussi une photo du BURDIGALA

Cdlt

Olivier
olivier

corinne
Messages : 210
Inscription : mar. janv. 01, 2008 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par corinne » dim. janv. 18, 2009 10:11 pm

Bonsoir à tous

Chozard baptiste, 2eme conducteur , au 17 escadron du train des équipements militaires,mort en mer le 22 juillet 1916, torpillé sur le croiseur auxilliaire Burdigala
Je vous joins sa fiche MPF, car les dates ne correspondent pas:il saute le 14 novembre sur une mine, posée par le sous-marin allemand U 73."

Image

amicalement

corinne
corinne

Avatar de l’utilisateur
Yves D
Messages : 2044
Inscription : ven. mai 18, 2007 12:00 am
Localisation : Toulon
Contact :

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Yves D » dim. janv. 18, 2009 10:19 pm

Corinne,
Vous êtes en présence d'une des nombreuses qualifications de "torpillage" dès qu'il s'agit d'une perte causée par un sous-marin. L'utilisation impropre du terme, qu'il s'agisse d'une destruction par sabordage, au canon, sur une mine ou parfois il est vrai, une torpille, largement répandue à l'époque est à l'origine de bien des affirmations fausses. Le Burdigala n'a évidemment pas été torpillé puisque c'est une mine larguée par le s/m U 73 qui est la cause de sa perte.
Cordialement
Yves
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
et autres thèmes d'histoire maritime.

Adura13
Messages : 1
Inscription : jeu. avr. 09, 2009 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Adura13 » jeu. avr. 09, 2009 10:44 am

Bonjour,mon grand père, LOLIO Jean, était embarqué sur le BURDIGALA comme "premier chauffeur graisseur", ses souvenirs sont encore bien présent dans nos mémoires, notament celui du naufrage dont il sorti miraculeusement vivant ( il se trouvait dans les machines et est sorti en passant par des aérateurs...)Dans ces souvenirs, mon grand-père disait avoir été torpillé et qu'à l'impact, le navire s'était pratiquement coupé en deux (ce que l'on peu voir sur les images sondeur de l'épave...) De plus, le BURDIGALA a fait l'objet d'une citation pour avoir cannoné jusqu'au bout le sous marin... Donc, dans mon idée,peut-être qu'aprés la guerre,la mine a remplacé la torpille car elle était féquentes dans cette zone...
Une deuxième exploration de l'épave était prévue par nos amis grecs pour les mois de mai et juin 2009...Peut-être pourrions nous avoir des précisions...
Cordialement,
André.ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6453
Inscription : mar. avr. 25, 2006 12:00 am

Re: BURDIGALA - Compagnie de Navigation Sud Atlantique

Message par Ar Brav » jeu. avr. 09, 2009 11:06 am

Bonjour,mon grand père, LOLIO Jean, était embarqué sur le BURDIGALA comme "premier chauffeur graisseur", ses souvenirs sont encore bien présent dans nos mémoires, notament celui du naufrage dont il sorti miraculeusement vivant ( il se trouvait dans les machines et est sorti en passant par des aérateurs...)Dans ces souvenirs, mon grand-père disait avoir été torpillé et qu'à l'impact, le navire s'était pratiquement coupé en deux (ce que l'on peu voir sur les images sondeur de l'épave...) De plus, le BURDIGALA a fait l'objet d'une citation pour avoir cannoné jusqu'au bout le sous marin... Donc, dans mon idée,peut-être qu'aprés la guerre,la mine a remplacé la torpille car elle était féquentes dans cette zone...
Une deuxième exploration de l'épave était prévue par nos amis grecs pour les mois de mai et juin 2009...Peut-être pourrions nous avoir des précisions...
Cordialement,
André.https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... digala.jpghttps://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... digala.jpg
Bonjour André,

Soyez le bienvenu à bord, et un grand merci pour vos apports. En effet, attendons les résultats de la deuxième exploration de l'épave, George Karelas pourra alors peut-être nous en dire plus.
Mais sur le sujet mine ou torpille, je crois que le choix s'impose par lui-même, ce qui n'empêche en rien à votre GP de revenir de loin, on sait ce qu'il advient généralement du personnel à la machine.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « MARINE »