LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Rutilius
Messages : 12584
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par Rutilius » sam. juin 06, 2015 1:13 pm


Bonjour Denise,
Bonjour à tous,


• Jugement déclaratif de décès rendu le 28 juin 1916 par le Tribunal civil de Brest, transcrit à Brest le 25 juillet 1916 : Registre des actes de décès de la ville de Brest, Année 1916, Volume II., f° 82, acte n° 1.042. (*)

« Attendu que le croiseur cuirassé Léon-Gambetta a été coulé par un sous-marin ennemi le vingt-sept avril mil neuf cent quinze, dans la mer Adriatique, au Sud du cap Leuca ; attendu que six cent vingt quatre hommes de l’équipage ont disparu, que leur corps n’a pas été retrouvé ; attendu que le 22 mai 1916 M. le Ministre de la Marine a rendu une décision déclarant présomption de perte du bâtiment et disparition de six cent vingt quatre personnes formant partie de l’équipage, dont les noms sont spécifiés dans la requête ; attendu que les décès sont constants mais qu’il n’a pas été possible de dresser des procès verbaux de disparition ; qu’il y a lieu de constater judiciairement ces décès.

Par ces motifs : Déclare constant pour avoir eu lieu le vingt-sept avril mil neuf cent quinze, dans la mer Adriatique, au Sud du cap Leuca, le décès des marins dont les noms suivent, disparus dans la perte du croiseur cuirassé Léon-Gambetta et Morts pour la France :
[...] »

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

(*) Complété par Jug. Trib. civ. Brest, 27 déc. 1916, transcrit à Brest, le 9 janv. 1917 : Registre des actes de décès de la ville de Brest, Année 1917, Volume I., f° 11, acte n° 39.

Bien amicalement à vous,
Daniel.

iroise47
Messages : 77
Inscription : dim. juin 08, 2014 2:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par iroise47 » sam. juin 06, 2015 2:52 pm

Etrange !
Il y a eu beaucoup d'erreurs, je crois, mais c'est aux marins italiens, ceux qui sont allés sur zone récupérer les survivants, (le fils de l'un d'entre eux était présent à la commémoration), que j'accorderai ma confiance, je dois dire.
Bonne journée
Denise

iroise47
Messages : 77
Inscription : dim. juin 08, 2014 2:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par iroise47 » sam. juin 06, 2015 2:59 pm

Sans compter que Leuca est sur la mer Ionienne, pas sur l'Adriatique qui se trouve au nord !
Bonne journée
Denise

iroise47
Messages : 77
Inscription : dim. juin 08, 2014 2:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par iroise47 » lun. juil. 06, 2015 4:57 pm

http://www.amedenosmarins.fr/2015/06/ce ... -2015.html

Vous n'y étiez pas, mais on veut bien partager cette journée inoubliable, le lien est accessible à tous

Bonne journée

iroise47
Messages : 77
Inscription : dim. juin 08, 2014 2:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par iroise47 » ven. févr. 19, 2016 2:30 pm

La course du croiseur cuirassé n'est pas terminée.

Le vendredi 6 mai 2016, à 15h, l'association "aux marins", qu'on ne présente plus, lui consacrera un temps de recueillement, AVEC LA PARTICIPATION DES MARINS ITALIENS DE CASTRIGNANO LEUCA, qui seront présents à Plougonvelin pour les journées de la mémoire maritime.
Depuis l'an dernier, d'autres familles de victimes nous ont contactés.

Mais ils étaient 684, et il nous reste encore bien des marins à honorer.

Diffusez l'information sans modération, après presque un siècle de silence, que la parole leur soit enfin donnée
Bonne journée à tous, et le bonjour de l'océan
Denise

Memgam
Messages : 3436
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par Memgam » ven. févr. 26, 2016 2:28 pm

Bonjour,

Le croiseur-cuirassé Léon Gambetta, mouillé sur coffre en rade de Brest, cliché 9Fi176, archives municipales de Brest, (entre 1903, mise en service et 1908, changement de livrée).

Au premier plan, une chaloupe à avirons qui a été prise en remorque en cours de trajet (les avirons sont maintenus le long du bord dans leurs tolets).

Cordialement.

Image
Memgam

NIALA
Messages : 1023
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par NIALA » ven. févr. 26, 2016 6:08 pm

Apparemment sauf erreur de ma part le Léon Gambetta n'a pas fait l'objet d'une fiche générale; caractéristiques et historique de sa carrière en dehors bien sur de sa perte.

Cordialement

Alain

P/S J'ai retrouvé après bien des recherches un article du regretté Franck donnant les caractéristiques du Léon Gambetta, je met un lien vers cet article:

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _230_1.htm

Ne manque plus que l'historique de ce navire entre 1904 et 1915 si quelqu'un a des informations.

Cordialement

Alain
Cordialement

Alain

NIALA
Messages : 1023
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par NIALA » sam. févr. 27, 2016 3:36 pm

Image

Le Leon Gambetta (en 1915 selon la légende)


Alain
Cordialement

Alain

Memgam
Messages : 3436
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par Memgam » sam. févr. 27, 2016 5:04 pm

Bonjour,

Le croiseur-cuirassé Léon Gambetta a été lancé à Brest le 26 octobre 1901.
Son premier commandant a été le capitaine de vaisseau Ridoux.
Il est sorti de l'arsenal le 4 février 1904, faisant ouvrir le grand pont à 1 h 30 de l'après-midi.
Le 1er mars 1904, lors d'essais de machines en Iroise, à 10 noeuds et à un tirant d'eau de 6,50 m, par temps neigeux, il talonne sur les rochers des Chimères aux Pierres Noires.
Le choc est ressenti aux machines, mais pas à la passerelle qui ne se rend compte de l'accident que quand le navire se met à gîter sur tribord à la suite des voies d'eau. Le navire rentre par ses propres moyens à Brest.
Remorqué dans l'arsenal, il est amarré au quai de l'Artillerie, faute de forme de radoub disponible. Il n'y en a alors qu'une pour sa taille, le bassin du Salou, puisque les formes de Pontaniou sont en réfection et agrandissement.
L'hypothèse d'une rencontre avec une épave est d'abord évoquée en raison de la présence de morceaux de bois vus flottants autour du navire après le choc.
Le remorqueurs Laborieux et la gabare Titan envoyés sur les lieux le lendemain, ne trouvent pas de roche inconnue, les fonds sont de 40 mètres à la zone indiquée.
La mer était basse, le temps bouché, l'origine du talonnage est une déviation du compas et l'action des courants qui n'a pu être décelée par manque de visibilité pour recaler la navigation.
Le Léon Gambetta ne rentre au bassin après allégement et attente de la fin des réparations de la Jeanne d'Arc et le carénage de la Marseillaise que le 23 mars.
La vue des dégâts confirme les informations des scaphandriers, déchirures de plusieurs mètres à l'avant et à l'arrière, arrachement du tiers de la fausse quille (les morceaux de bois vus flottants), trois pales cassées à l'hélice tribord, une faussée à l'hélice centrale. Il y a 26 tôles de 4 mètres à changer. Après réparations provisoires, le Léon Gambetta est sorti par la gabare Titan et le remorqueur Plougastel le 28 mars 1904.
Le 18 avril le capitaine de vaisseau Ridoux est remplacé par le capitaine de frégate Clément.
Les réparations définitives sont effectués au bassin du Salou du 3 mai au 26 juillet 1903.
Des travaux de modifications sont également faits sur les tourelles de 164, dont les fûts sont realéser après dépose.
Les tourelles de 194 sont aussi déposées.
Le 23 août, lors des essais de régulation des compas dans l'anse de Lauberlach, la chaîne de mouillage casse par mauvais temps, et le croiseur-cuirassé mouille ses deux ancres pour arrêter sa dérive.
En rentrant dans l'arsenal le 4 septembre, il ruse avec la vase molle et endommage une hélice avec l'amarre passée sous le navire.
Le 20 octobre, en rade, il fait un essai de transfert de charges de charbon de 1500 kg en sacs depuis un ponton-mâture simulant un charbonnier.
En janvier 1905, les tourelles de 194 sont reposées.
Le 17 mars 1905, en sortant de l'arsenal, se fait des avaries à l'hélice tribord et à la quille de roulis, il passe au bassin de Pontaniou et en sort le 29, tiré par la gabare Titan, la gabare Chameau à couple.
Les essais officiels de 5 jours ont lieu fin juillet et le Léon Gambetta est admis au service.
Affecté à l'escadre du Nord, il appareille de Brest le 3 août pour rejoindre l'escadre du Nord à Cherbourg et part avec elle pour les fêtes franco-anglaises de Porstmouth (après celles à Brest en juillet).
Il est de retour à Brest le 22 avec l'escadre qui va à Quiberon en exercices.
En septembre, le croiseur-cuirassé Léon Gambetta est choisi pour conduire le Président Loubet de Lisbonne à Marseille.
Il quitte Brest le 22 octobre, est à Lisbonne le 24 au matin et part avec le Président le 29 à l'issue d'un repas avec le roi et la reine du Portugal arrivés à bord en galère à 40 rameurs.
Arrivé à Marseille le 1er novembre après une traversée par mer calme, il rentre à Brest le 11 novembre. Il passe au bassin et repart en exercices avec l'escadre du Nord.

Source : La Dépêche de Brest et de l'Ouest, années 1904-1905.

Cordialement.
Memgam

NIALA
Messages : 1023
Inscription : lun. févr. 14, 2011 1:00 am

Re: LÉON-GAMBETTA — Croiseur cuirassé.

Message par NIALA » sam. févr. 27, 2016 5:33 pm

Merci pour cette description fort intéressante

Cordialement

Alain
Cordialement

Alain

Répondre

Revenir à « MARINE »