EDELWEISS Goélette de Binic

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 4145
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: EDELWEISS Goélette de Binic

Message par olivier 12 » dim. juin 08, 2014 4:02 pm

Bonjour à tous,

EDELWEISS

Goélette à huniers, de Binic, construite au chantier Tranchemer, de La Richardais, en 1905.
158 tx JB
Armateurs Le Suavé et Galerne frères, de Binic
Capitaine : LE CORRE Emile, maître au cabotage, inscrit à Lannion.
Réquisitionnée par les Ponts et chaussées
Effectue une traversée Les Sables d’Olonne – Camaret – Le Tréport avec 250 tonnes de macadam pour les ponts et chaussées.

La perte d’EDELWEISS

Le 12 Avril 1917 à 12h10 EDELWEISS se trouve à 10’ au N22E de Harfleur (nota : le scribe qui retranscrit l’interrogatoire à la machine fait manifestement une erreur ; il s’agit de Barfleur. Mais on n’est pas à une lettre près…)
Il est à 49°50 N et 01°08 W (Gr), route au S45E à 3 nœuds, tribord amures presque vent arrière. Grosse houle d’Ouest. Faible brise de NE. Temps clair.

Un sous-marin est alors aperçu à 2 milles sur tribord, émergeant en quelques secondes. Il tire un coup de canon qui coupe la drisse de pic de misaine, puis 5 coups rapides de deux canons qui tirent simultanément. Les obus passent au dessus de la goélette et tombent sur bâbord, à toucher le bord.
L’équipage amène alors l’embarcation qui, affalée trop rapidement, se défonce en touchant l’eau. Il met alors le canot à la mer et les 7 hommes de l’équipage y embarquent, le capitaine en dernier. Le sous-marin s’approche alors tout près et tire 5 autres coups avec le canon de l’avant, qui touchent le voilier à la flottaison. Il coule en 2 ou 3 minutes.

Les naufragés sont recueillis à 18h30 à 5 milles à l’Est de Barfleur par le torpilleur JAVELINE qui les dépose à Cherbourg.

Description du sous-marin

65 à 70 m de long
Blockhaus central avec un seul périscope
Mitrailleuse sur le blockhaus
2 canons : 1 de 105 à l’avant et 1 de 77 à l’arrière
Filins et rambardes de l’avant à l’arrière
Une antenne TSF de l’avant à l’arrière
Pas de projecteur
Peinture gris clair
Vu 3 officiers avec casquettes, dont on n’a pu distinguer les grades et 3 marins à chaque canon, vêtus de cirés noirs.

Voici la silhouette du sous-marin dessinée par le capitaine Le Corre

Image

Conclusions de l’officier enquêteur

Les marins disent avoir vu une mitrailleuse sur le kiosque.
La faible brise ne permettait pas à EDELWEISS d’échapper à son adversaire. Elle ne pouvait rivaliser avec l’armement formidable de ce sous-marin, n’étant pas armée elle-même.
Le capitaine avait été dépalé dans le nord, suite au mauvais temps de la nuit du 11 au 12. Il tentait de rallier Barfleur pour faire route ensuite près de la terre en contournant la baie de Seine. Il aurait pu rallier directement Le Tréport, mais a en fait suivi à la lettre les consignes reçues à Camaret. Il a tout fait pour suivre les ordres reçus.

Le sous-marin attaquant


C’était l’UC 71 de l’OL Hans VALENTINER

Cdlt
olivier

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EDELWEISS Goélette de Binic

Message par Memgam » dim. juin 08, 2014 4:31 pm

Bonjour,

Source : René Richard et Jacques Roignant, Les navires de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, volume 1, Association Bretagne 14-18, 2010, photo page 110.

Cordialement.

Image
Memgam

Rutilius
Messages : 15212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

EDELWEISS ― Goélette terre-neuvière ― Armement E. Le Suavé et Galerne Frères, Binic (1905∼1917).

Message par Rutilius » dim. juin 08, 2014 11:49 pm

Bonsoir à tous,

Edelweiss ― Goélette terre-neuvière ― Armement E. Le Suavé et Galerne Frères, Binic (1905∼1917).


L’Ouest-Éclair ― éd. de Rennes ―, n° 3.075, Jeudi 10 août 1905, p. 5.

« MARINE DU COMMERCE. — Lancement du navire "Edelweiss". — Le 2 août, à sept heures du soir, à la Richardais, a eu lieu, avec un plein succès, le lancement de la goélette "Edelweiss". Ce nom de la fleur si recherchée des touristes et des habitués des Alpes, ne sera pas sans éveiller l’attention de nos lecteurs. L’on sait que cette plante extrêmement remarquable par son originalité, est réputée " porte-bonheur ", tout comme le trèfle à quatre feuilles.
Souhaitons qu’il en soit ainsi et que la nouvelle goélette de MM. E. Le Suavé et Galerne frères, reste fidèle à son nom et à son origine.
Élégante, solide, purement marine, "Edelweiss" a été construite par M. Tranchemer, avec le soin parti-culier qu’il apporte à toutes ses constructions.
Elle fera à coup sûr bonne figure dans la flottille binicaise, dont la valeur est indiscutée. Les marins pour-ront y embarquer leurs coffres sans crainte. La façon dont les navires du même type, "Lilja", "Walkyrie", "Juliette", se sont comportés à la mer, durant la terrible et désastreuse campagne 1905, en est un sûr garant.
Gracieusement, avec une douceur qu’on eut dit calculée, et comme consciente de sa force et de ses qua-lités, "Edelweiss" s’est élancée sur les flots sans le moindre à-coup, à l’heure voulue par le constructeur.
Voici les caractéristiques de ce beau navire :

― Tonnage brut, 184 tonnes.
― Longueur d’étrave à étambot, 33 m. 30.
― Largeur extérieure maxima, 7 m. 38.
― Hauteur de planche en planche, 3 m. 70.
― Tonnage brut, 184 tonnes.
― Tonnage net, 138 tonnes.
― Port en lourd, 280 tonnes.

Dans une dizaine de jours, "Edelweiss" sera remorquée à Binic, où elle sera mâtée et gréée par les soins des amateurs.
Tous nos compliments au constructeur et aux armateurs. »

**********

Dans une « Situation au 1er mai 1905 du tonnage admis à participer aux primes à la navigation et compensations d’armement, dans la limite de 150 millions prévue par l’article 23 de la loi du 7 avril 1902. » (J.O. 7 mai 1905, p. 3.019), situation établie en application de l’article 31 du décret du 9 septembre 1902 portant règlement d’administration publique pour l’application de la loi du 7 avril 1902 sur la marine marchande (J.O. 10 sept. 1902, p. 6.080), il est indiqué que la goélette Edelweiss fut acquise par l’armement E. Le Suavé & Galerne Frères pour le prix de 62.860 fr. et fut francisée le 28 avril 1905.
Dernière modification par Rutilius le mar. août 02, 2022 11:04 pm, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

EDELWEISS ― Goélette terre-neuvière ― Armement E. Le Suavé et Galerne Frères, Binic (1905∼1917).

Message par Rutilius » lun. juin 09, 2014 1:24 am

Bonjour à tous,

□ Lors de sa perte, la goélette Edelweiss était commandée par Joseph Émile LE CORRE, capitaine au cabotage [1er groupe : cabotage supérieur (Session supplémentaire d’examen de Novembre~Décembre 1911 : J.O. 18 févr. 1912, p. 1.582)], inscrit au quartier de Lannion, n° 5.591. Ce dernier disparut en Août 1930 à bord de la goélette Angèle, immatriculée et armée à Lannion, qui allait de Cardiff à Pont-l’Abbé avec un chargement de charbon.
Dernière modification par Rutilius le mar. août 02, 2022 8:57 pm, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: EDELWEISS Goélette de Binic

Message par Memgam » lun. juin 09, 2014 10:06 am

Bonjour,

"Par décision du 8 mars 1932, le ministre des Travaux publics et de la Marine marchande a requis le procureur général près la Cour d'Appel de Rennes, de poursuivre d'office la constatation judiciaire du décès des marins ci-après désignés, qui formaient l'équipage de la goélette Angèle, immatriculée et armée à Lannion, perdue corps et biens depuis le 17 août 1930 : capitaine Le Corre, inscrit à Lannion ; Dagorn (J.M.), second, inscrit à Lannion ; les matelots Jouanny (A.J.B.), Carlo (G.A.M.A.) et Abbé (HLP), inscrits tous les trois à Saint-Brieuc ; le mousse Geffroy (H.M.) inscrit à Lannion".

Source : La Dépêche de Brest et de l'Ouest, n° 17608 du vendredi 11 mars 1932, page 7, nouvelles officielles.

Cordialement.
Memgam

Rutilius
Messages : 15212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

EDELWEISS ― Goélette terre-neuvière ― Armement E. Le Suavé et Galerne Frères, Binic (1905∼1917).

Message par Rutilius » mar. août 02, 2022 10:55 pm

Bonsoir à tous,

□ La goélette Edelweiss, immatriculée au quartier de Binic BI. 15, fit sa première campagne de pêche en Islande en 1906. En 1914, elle fut armée pour une campagne de pêche sur les bancs de Terre-Neuve.

[• Christian QUERRÉ : « La grande aventure des terre-neuvas de la Baie de Saint-Brieuc », éd. du Dahin, Binic, Juin 1998, 381 p. ― Spécialement p. 45 et 46.]

□ Autre bâtiment de l’armement binicais E. Le Suavé et Galerne Frères perdu par faits de guerre.

Goélette terre-neuvière Mascotte, lancée en Février 1910 par le chantier LE CHEVERT, de Binic, francisée dans ce quartier le 5 mars 1910, coulée le 22 septembre 1917 par le sous-marin allemand U-60 (Kapitän-leutnant Karl Georg SCHUSTER) à 114 milles de l’île d’Ouessant, alors qu’elle revenait des bancs de Terre-Neuve avec le produit de sa pêche. Capitaine Adolphe François ROBIN, capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Cancale, n° 1.436, et 18 hommes d’équipage. Aucune victime.



EDELWEISS - Goélette - I-  .jpg
EDELWEISS - Goélette - I- .jpg (403.02 Kio) Consulté 148 fois

Rutilius
Messages : 15212
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Message par Rutilius » ven. août 05, 2022 3:20 pm

.

EDELWEISS - Goélette - II- .jpg
EDELWEISS - Goélette - II- .jpg (551.63 Kio) Consulté 84 fois
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »