MARTHE Quatre-mâts barque

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
Memgam
Messages : 3682
Inscription : lun. nov. 23, 2009 1:00 am

Re: MARTHE Quatre-mâts barque

Message par Memgam » ven. mai 13, 2016 3:07 pm

Bonjour,

Marthe à Dunkerque, de retour du Chili à pleine charge.

Source : Guillermo Burgos Guthbert, Velros Franceses y Alemanes en la ruta del salitre, Ricaaventura, 2015, photo page 98, DR.

Cordialement.

Image
Memgam

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MARTHE [II] — Quatre-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » jeu. janv. 27, 2022 6:19 pm

Bonsoir à tous,

Bulletin de la paroisse de Quiberon, Décembre 1917, p. 13 à 16.

I. - .JPG
I. - .JPG (127.78 Kio) Consulté 375 fois
II. - .JPG
II. - .JPG (101.21 Kio) Consulté 375 fois
III. - .JPG
III. - .JPG (100.95 Kio) Consulté 375 fois
IV. - .JPG
IV. - .JPG (94.78 Kio) Consulté 375 fois
____________________________________________________________________________________________

D’après le témoignage du lieutenant :

— LE VEUX Julien Ange Marie, né le 8 septembre 1883 à l’Île-aux-Moines (Morbihan), au lieu-dit « Ker-gonan », décédé le ... à ... (...). Capitaine au cabotage, inscrit au quartier de Vannes, n° 10.008 [Initia-lement inscrit provisoire au même quartier le 19 décembre 1901, n° 2.049] ; classe 1903, n° 428 au recru-tement de Vannes.

• Fils de Louis Julien Marie LE VEUX, né le 5 juillet 1847 à l’Île-d’Arz (Morbihan), capitaine au long-cours, et de Marie Joseph Désirée DUPERRON, née le 17 février 1856 à l’Île-aux-Moines, sans profession (Re-gistre des actes de mariage de la commune de l’Île-aux-Moines, Année 1877, f° 3, acte n° 4 ~ Registre des actes de naissance de la commune de l’Île-aux-Moines, Année 1883, f° 8, acte n° 27).
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 30, 2022 11:37 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MARTHE [II] — Quatre-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » ven. janv. 28, 2022 6:52 pm

Bonsoir à tous,

Marins victimes de l’engagement du 2 août 1917

[2]

— URPHÉANT Alexis, né le 16 septembre 1887 à Cherrueix (Ille-et-Vilaine), village de Larronnière, tué par un obus à 19 h. 40, par 33° 28’ N. et 23° 31° W. (Acte de décès transcrit le 30 novembre 1917 au Vivier-sur-Mer : Registre des actes de décès, Année 1917, f° 5, Acte n° 21). Matelot, inscrit au quartier de Can-cale, n° 2.672 ; classe 1907, n° 86 au recrutement de Saint-Malo. [Déclaré « Mort pour la France »]

• Fils d’Alexis Célestin Pierre URPHÉANT, né le 12 décembre 1861 au Mont-Dol (Ille-et-Vilaine), journalier, et de Julie Victoire PETIT, née le 22 avril 1860 à Saint-Marcan (– d° –), « ménagère » [Culti-vatrice en 1881] ; époux ayant contracté mariage à Saint-Broladre (– d° –), le 8 octobre 1881 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Broladre, Année 1881, f° 6, acte n° 7 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Cherrueix, Année 1887, f° 10, acte n° 36).

• Époux de Léonie Yvonne Alexandrine HUOT, née le 4 mars 1886 à Paris (Ve Arr.), décédée le 21 septembre 1955 au Vivier-sur-Mer (Ille-et-Vilaine) (Registre des actes de naissance du Ve arrondissement de la ville de Paris, Année 1886, f° 95, acte n° 556), sans profession, avec laquelle il avait contracté ma-riage au Vivier-sur-Mer, le 20 janvier 1910 (Registre des actes de mariage de la commune du Vivier-sur-Mer, Année 1910, f° 2, acte n° 2).

Fille naturelle d’Eugénie Léontine HUOT, couturière — sans domicile connu en 1910. Reconnue par sa mère le 15 mars 1886 (Registre des actes de naissance du VIIe arrondissement de la ville de Paris, Année 1886, f° 61, acte n° 356).

• Père de :

— Julien Marie URPHÉANT, né le 26 novembre 1910 au Vivier-sur-Mer (Registre des actes de naissance de la commune du Vivier-sur-Mer, Année 1910, f° 5, acte n° 20). Adopté par la Nation en vertu d’un jugement rendu le 8 septembre 1919 par le Tribunal civil de 1re instance de Saint-Malo (Ibid. — Mention marginale).

— Alexis Louis Marie URPHÉANT, né le 9 octobre 1912 au Vivier-sur-Mer (Registre des actes de naissance de la commune du Vivier-sur-Mer, Année 1912, f° 3, acte n° 11). Adopté par la Nation en vertu d’un juge-ment rendu le 8 septembre 1919 par le Tribunal civil de 1re instance de Saint-Malo (Ibid. — Mention mar-ginale).

— Anna Louise Marie URPHÉANT, né le 26 juillet 1914 au Vivier-sur-Mer (Registre des actes de naissance de la commune du Vivier-sur-Mer, Année 1914, f° 2, acte n° 5). Adoptée par la Nation en vertu d’un juge-ment rendu le 8 septembre 1919 par le Tribunal civil de 1re instance de Saint-Malo (Ibid. — Mention mar-ginale).

• Frère de :

— Jules Joseph URPHÉANT, né le 13 avril 1886 à Cherrueix, tué à l’ennemi le 19 août 1918 lors du combat de L’Écouvillon (Élincourt-Sainte-Marguerite, Oise). Soldat de 2e classe, 412e Régiment d’infanterie, 2e Compagnie, matricule n° 0.707 au corps, classe 1906, n° 2.596 au recrutement de Saint-Malo (Jug. Trib. civ. 1re inst. de Saint-Malo, transcrit à Cherrueix le 15 mai 1922). [Marin inscrit au quartier de Cancale, n° 2.596. Mis à la disposition du Département de la Guerre par le Ministère de la Marine en application de la dépêche ministérielle du 23 octobre 1914 relative à la mise à la disposition du Département de la Guerre de 4.000 matelots sans spécialité].

□ Par arrêté du Ministre de la Guerre en date du 28 janvier 1923 (J.O. — Cahier spécial — 23 février 1923, p. 197 et 207), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants : « URPHÉANT (Jules-Joseph), mle 6.807, soldat : brave soldat. Tombé glorieusement pour la France, le 19 août 1918, à l’Écouvillon. Croix de guerre avec étoile de bronze. »

Distinctions honorifiques

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 17 oct. 1917, p. 8.203) : « Urphéant (Alexis), matelot du voilier Marthe (Cancale 2.672) : tué à son poste en participant à la défense de son voilier contre un sous-marin ».

□ Par arrêté du Ministre de la Marin date du 21 octobre 1919 (J.O. 4 nov. 1919, p. 12.328), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants : « Urphéant (Alexis), Cancale 2.672 : tué à son poste en participant à la défense de son voilier contre un sous-marin, le 2 août 1917. »

___________________________________________________________________________________________


— BLOUIN Yves Marie Favien, né le 29 novembre 1900 à Plouha (Côtes-du-Nord — aujourd’hui Côtes-d’Armor), décédé des suites de ses blessures le 14 août 1917, vers 1 h. 00, à l’Hôpital de la Santa Casa da Misericordia, de Horta (Archipel des Açores) (Acte de décès transcrit à Plouha, le 19 décembre 1917 : Re-gistre des actes de décès, Année 1917, f° 47, acte n° 91). Novice, inscrit provisoire au quartier de Paim-pol, n° 8.677. [Déclaré « Mort pour la France »]

• Fils d’Yves Marie BLOUIN, né le 17 décembre 1872 à Plouha, marin inscrit au quartier de Paimpol, f° 5.822, n° 11.643, et d’Eugénie POINSOT, née le 10 octobre 1873 à Plouha, « ménagère » ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 25 janvier 1898 (Registre des actes de mariage de la commune de Plouha, Année 1898, f° 10, acte n° 9 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Plouha, Année 1900, f° 46, acte n° 89).

Distinctions honorifiques

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 17 oct. 1917, p. 8.203) : « Blouin (Yves), novice du voilier Marthe (Paimpol 8.677) : grièvement blessé au cours de la défense de son voilier contre un sous-marin. Mort des suites de ses blessures. ».

□ Par arrêté du Ministre de la Marin date du 21 octobre 1919 (J.O. 4 nov. 1919, p. 12.328), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire dans les termes suivants : « Blouin (Yves), Paimpol 8.677, novice de Marthe : grièvement blessé au cours de la défense de son voilier contre un sous-marin, le 2 août 1917. Mort des suites de ses blessures. ».
°
Dernière modification par Rutilius le dim. janv. 30, 2022 11:37 am, modifié 2 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MARTHE [II] — Quatre-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » sam. janv. 29, 2022 3:46 pm

Bonsoir à tous,

Marins blessés lors de l’engagement du 2 août 1917

[4]

Marin du commerce

— RAUX Prudent Joseph, né le 19 novembre 1883 à Cancale (Ille-et-Vilaine), port de La Houle, décédé le 6 mars 1954 à Saint-Malo (– d° –). Matelot inscrit au quartier de Cancale, n° 1.027 [№ 162 H.S. en fin de carrière] ; classe 1903, n° 287 au recrutement de Saint-Malo.

Grièvement blessé au bras droit.

• Fils de Joseph Roch Célestin RAUX, né le 27 juillet 1849 à Cancale, marin, et de Françoise Anne Perrine NICOLAS, née le 13 juillet 1849 à Cancale, sans profession ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 11 novembre 1874 (Registre des actes de mariage de la commune de Cancale, Année 1874, f° 27, acte n° 48 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Cancale, Année 1883, f° 28, acte n° 150).

• Époux de Sidonie Adolphine BEAULIEU, née le 19 janvier 1887 à Cancale et y décédée, le 19 janvier 1959 (Registre des actes de naissance de la commune de Cancale, Année 1887, f° 2, acte n° 6), sans profession, avec laquelle il avait contracté mariage dans cette commune, le 16 novembre 1910 (Registre des actes de mariage de la commune de Cancale, Année 1910, f° 26, acte n° 43).

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 17 oct. 1917, p. 8.203) : « Raux (Prudent), matelot du voilier Marthe (Cancale 1.027). Pour le courage et l’énergie exceptionnelle dont il a fait preuve en participant à la défense de son voilier contre un sous-marin. A été grièvement blessé. »

□ Par décision du Ministre de la Marine marchande en date du 21 septembre 1939 (J.O. 23 sept. 1939, p. 11.684 et 11.685), lui fut conférée la Médaille d’honneur des marins du commerce, instituée par la loi du 14 décembre 1901 au bénéfice des marins français comptant plus de 300 mois de navigation (J.O. 23 sept. 1939, p. 7.777).

Marins de l’État

— FONTAINE Anthime Félicien, né le 25 décembre 1889 à Étretat (Seine-Inférieure — aujour-d’hui Seine-Maritime), décédé le 1er décembre 1958 au Havre (– d° –). Quartier-maître fusilier affecté à un Service d’armement militaire des bâtiments de commerce (A.M.B.C.). Inscrit au quartier de Fécamp, f° et n° 9.626 ; radié de l’Inscription maritime le 7 novembre 1920. Classe 1909, n° 2.254 au recrutement du Havre.

Grièvement blessé à la jambe gauche par un éclat d’obus.

• Fils de Félicien Fortuné FONTAINE, né le 3 juin 1839 à Bordeaux-Saint-Clair (Seine-Inférieure — aujourd’hui Seine-Maritime), journalier ; et d’Émilienne Augustine LIBERGE, née le 30 octobre 1858 à Étretat, « ménagère » [Domestique en 1879] ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 18 juillet 1879 (Registre des actes d’état civil de la commune d’Étretat, Année 1879, f° 37, acte n° 74 ~ Registre des actes d’état civil de la commune d’Étretat, Année 1889, f° 64, acte n° 126).

□ Cité à l’ordre du corps d’armée dans les termes suivants : « Quoique blessé à bord du quatre-mâts Marthe pendant l’attaque au canon par un sous-marin allemand, a assuré jusqu’au dernier moment le service de la pièce et a donné un bel exemple d’énergie. Croix de guerre avec étoile de vermeil. »

□ Par décret du Président de la République en date du 10 octobre 1930 (J.O. 23 oct. 1930, p. 11.975), lui fut conférée la Médaille militaire dans les termes suivants : « Fontaine (Anthime), 56705-1, matelot sans spécialité ; 6 ans 11 mois de services actifs, dont 2 ans 2 mois à la mer ; réserve : 11 ans 2 mois; 5 campagnes, 1 blessure, 1 citation. »

— LAPÉBIE Joseph, né le 19 mars 1895 à Bayonne (Basses-Pyrénées — aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques) et y décédé, le 14 janvier 1959. Matelot de ... classe canonnier, matricule n° 23.262 – 4. Inscrit au quartier de Bayonne, n° 2.352. Classe 1915, n° 1.045 au recrutement de Bayonne.

Plaie à la main droite.

• Fils de Pierre Paul LAPÉBIE, né le 2 juin 1870 à Tarnos (Landes), ouvrier brasseur, et de Marie JEAN-BAPTISTE, née le 28 août 1872 à Sames (Basses-Pyrénées — aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques), « ménagère » ; époux ayant contracté mariage à Tarnos, le 19 août 1893 (Registre des actes de mariage de la commune de Tarnos, Année 1893, acte n° 13 ~ Registre des actes de naissance de la ville de Bayonne, Année 1895, f° 15, acte n° 106).

• Époux de Lucie CORRIHONS, née le 22 septembre 1901 à Bayonne et y décédée, le 8 décembre 1959 (Registre des actes de naissance de la ville de Bayonne, Année 1901, acte n° 352), avec laquelle il avait contracté mariage dans cette ville, le 3 mai 1923 (Ibid.).

— NORMANT Alexis Marie, né le 20 mars 1888 à Douarnenez (Finistère), décédé le ... à ... (...). Quartier-maître fusilier. Inscrit au quartier de Douarnenez, n° 3.636. Classe 1908, n° 2.005 au recrutement de Quimper.

Grièvement blessé à la cuisse gauche.

• Fils de René Eugène NORMANT, né le 11 octobre 1853 à Douarnenez, marin, et d’Annette GALLE, née le 14 avril 1852 à Douarnenez, « ménagère » [Ramendeuse en 1881] ; époux ayant contracté mariage dans cette commune, le 25 juin 1881 (Registre des actes de mariage de la commune de Douarnenez, Année 1881, f° 24, acte n° 45 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Douarnenez, Année 1888, acte n° 75).

□ Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 17 oct. 1917, p. 8.203) : « Normant (Alexis), quartier-maître fusilier du voilier Marthe (Douarnenez 3.636). Pour le courage et l’énergie exceptionnelle dont il a fait preuve en participant à la défense de son voilier contre un sous-marin. A été grièvement blessé. ».
°
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MARTHE [II] — Quatre-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » dim. janv. 30, 2022 11:57 am

Bonjour à tous,


Marin disparu au cap Horn lors du 19e voyage du quatre-mâts Marthe


— MAZÉAS Jean-Marie, né le 16 mai 1875 à Saint-Pol-de-Léon (Finistère), moulin de Kerisnel, domicilié en dernier lieu dans cette commune, disparu le 7 août 1915 à 200 milles dans le S.S.-O. du cap Horn, par 59° 03’ S. et 71° 13’ W., étant tombé à la mer vers 8 h. 40 [Trib. civ. 1re inst. Morlaix, 29 oct. 1919, transcrit à Saint-Pol-de-Léon le 19 nov. 1919 (Registre des actes de décès de la commune de Saint-Pol-de-Léon, An-née 1919, f° 30, acte n° 146)]. Matelot. Inscrit le 18 août 1895 au quartier de Roscoff, f° et n° 1.808 ; classe 1895, n° 1.002 au recrutement de Brest.

• Fils d’Olivier François MAZÉAS, né le 21 septembre 1831 à Saint-Pol-de-Léon et y décédé, le 3 août 1898, meunier, et de Marie Jeanne PERROT, née le 1er décembre 1843 à Saint-Pol-de-Léon et y décédée, le 26 février 1880, cultivatrice ; époux ayant contracté mariage à Taulé (Finistère), le 14 janvier 1866 (Re-gistre des actes de mariage de la commune de Taulé, Année 1866, f° 1, acte n° 1 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Pol-de-Léon, Année 1875, f° 15, acte n° 87).

• Époux d’Eugénie CAROFF, née le 10 avril 1874 à Saint-Pol-de-Léon et y décédée, le 6 février 1959 (Re-gistre des actes de naissance de la commune de Saint-Pol-de-Léon, Année 1874, f° 15, acte n° 68), culti-vatrice, avec laquelle il avait contracté mariage dans cette commune, le 19 novembre 1900 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Pol-de-Léon, Année 1900, f° 28, acte n° 52).

□ Le matelot Jean-Marie MAZÉAS était occupé dans la mâture au remplacement du hunier fixe arrière, qui avait été déchiré par la tempête. Un coup de roulis lui fit lâcher prise et le précipita sur la grand vergue et, de là, à la mer. En raison de l’état du temps, il fut impossible de le sauver, malgré toutes les tentatives faites par l’équipage pour mettre à l’eau une embarcation ou lui lancer une bouée. Il disparut alors rapidement dans les flots.

Pour son 19e voyage, puis pour le suivant, le quatre-mâts barque Marthe fut commandé par Joseph Marie LAYEC, né le 7 décembre 1871 à l’Île d’Arz (Morbihan), capitaine au long-cours, inscrit au quartier de Vannes, n° 558. Celui-ci exerça ensuite le commandement quatre-mâts barque Hélène, ex-Andorinha, ap-partenant également à la flotte de l’armement A.-D. Bordes & Fils.
°
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Rutilius
Messages : 15049
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

MARTHE [II] — Quatre-mâts barque — Armement A.-D. Bordes & Fils.

Message par Rutilius » dim. janv. 30, 2022 7:15 pm

Bonsoir à tous,

Lancement du quatre-mâts barque Marthe [II]

Le Grand-Quévilly, 25 août 1900

Le Journal de Rouen, n° 238, Dimanche 26 août 1900, p. 2.

L.J.R. 26-VIII-1900 -  .JPG
L.J.R. 26-VIII-1900 - .JPG (257.13 Kio) Consulté 242 fois
°
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « MARINE »