Louis Auguste Thomas Médecin de marine

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
Soizic R
Messages : 82
Inscription : ven. mai 18, 2018 8:46 am

Louis Auguste Thomas Médecin de marine

Message par Soizic R » mer. déc. 18, 2019 6:45 pm

Bonjour à tous,

Toujours très occupée par un travail de recherche pour une future publication sur les médecins de marine ayant fait les deux guerres, je vais avoir besoin de vos lumières. Mon sujet actuel concerne la carrière du médecin de marine Louis Auguste Thomas. Né à Landerneau le 10/09/1887, ce médecin marine a fait ses études à Rochefort puis à l'école de Santé Navale de Bordeaux. Il a passé sa thèse le 6 janvier 1911 à BX.
De 1912 à 1914, Il serait à ST Pierre et Miquelon, puis de 1914 à 1916, il serait parti sur le front...Mais, je ne possède aucune source fiable pour cette période ! Ce fut un résistant durant la guerre de 39/45...Il décéda en 1976. En résumé, aucune autre source d'archives précise de sa carrière et des années précédents sa mort. Je cherche à retrouver son registre matricule.

Je vous remercie pour votre bienveillance si vous avez des informations sur ce personnage.
je vous souhaite une bonne soirée
à très bientôt

Soizic Rolland

Rutilius
Messages : 14317
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Louis Auguste Thomas, médecin de marine.

Message par Rutilius » dim. déc. 29, 2019 5:23 pm

Bonsoir à tous,


THOMAS Louis Auguste


Né le 10 septembre 1887 à Landerneau (Finistère) et décédé le 24 novembre 1976 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

• Fils de Jean Louis THOMAS, né le 31 décembre 1854 à Morlaix (Finistère), professeur de chimie, et d’Augusta Félicité LE SAGE, née le 19 juillet 1859 à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine), sans profession ; époux ayant contracté mariage à Landerneau, le 23 novembre 1886 (Registre des actes de mariage de la commune de Landerneau, Année 1886, f° 29, acte n° 56 ~ Registre des actes de naissance de la commune de Landerneau, Année 1887, f° 45, acte n° 178).

• Époux d’Emma LAUKHUFF, née le 22 mars 1882 à Weikersheim (Allemagne), étudiante en médecine (1911), avec laquelle il avait contracté mariage à Paris (Ve Arr.), le 23 décembre 1911 (Registre des actes de mariage du Ve arrondissement de la ville de Paris, Année 1911, f° 98, acte n° 1.303). (1)

Fille d’August LAUKHUFF, décédé avant 1911 (2), et de Wilhelmine SIHLER, sans profession, domiciliée à Stuttgart (Allemagne) en 1911.

Signalement : Cheveux et sourcils châtains. Yeux verts. Front ordinaire. Nez moyen. Bouche moyenne.Visage long. Menton rond. Visage ovale. Taille : 1,72 m. Degré d’instruction générale : ...

Carrière militaire

Classe 1907, n° 2.770 au recrutement de Nantes. Inscrit sous le n° 344 de la liste cantonale de Saint-Nazaire.

Par décision ministérielle du 29 septembre 1906 (J.O. 29 sept. 1906, p. 6.612), admis à l’École principale du Service de santé de la Marine, à Bordeaux, étant classé 9e sur 50 élèves.

Engagé volontaire pour 6 ans le 10 octobre 1906 à la mairie de Nantes au titre de ladite école. Dirigé le même jour sur le 4e Dépôt des équipages de la flotte, à Rochefort ; arrivé au corps le même jour, matricule n° 19.259–4. Entré à l’école le 20 octobre 1906.

Par ... du 10 janvier 1911 (J.O. ... 1911, p. ...), nommé au grade de médecin de 3e classe dans le corps de santé de la Marine.

Classé major à la sortie de l’école en 1911. Par décision ministérielle du 18 février 1911 (J.O. 19 févr. 1911, p. 1.321), une trousse médicale lui fut alors attribuée à titre de prix.

Par décret du 5 octobre 1911 (J.O. 6 oct. 1911, p. 8.037), promu au grade de médecin de 2e classe dans le corps de santé de la Marine à compter du 27 septembre 1911. Attaché au port de Rochefort (J.O. 7 oct. 1911, p. 8.052), étant en service à Toulon.

Le même mois, désigné pour embarquer sur la Bretagne (J.O. 11 oct. 1911, p. 8.149).

Par décision ministérielle du 11 janvier 1912 (J.O. 17 janv. 1912, p. 585), mis à la disposition du Ministre des Colonies pour servir à Saint-Pierre-et-Miquelon. A rejoint son affectation par le paquebot parti du Havre le 10 février 1912 à destination de New-York (J.O. 20 janv. 1912, p. 687).

En 1915, en fonctions à Paris (Annuaire de la Marine 1915, p. 424).

Par décret du 15 avril 1916 (J.O. 17 avr. 1916, p. 3.235 et 3.236), promu au grade de médecin de 1re classe (4e tour ; au choix).

En 1918, affecté au Service de santé des Forges nationales de La Chaussade, à Guérigny (Nièvre) (Annuaire de la Marine 1918, p. 786).

Par décision ministérielle du 5 décembre 1919, détaché pour trois ans en position de congé sans solde et hors cadres au Laboratoire du lipovaccin, à Paris (J.O. 9 déc. 1919, p. 14.244). Même situation en 1922 (Annuaire de la Marine 1922, p. 418).

Par ... du 9 mars 1927 (J.O. ...), promu au grade de médecin principal.

En 1928, embarqué sur le transport Rhin (Capitaine de frégate Marcel Joseph GERBAUD, commandant), dans la 3e Escadre (Annuaire de la Marine 1928, p. 784). Même affectation en 1929 (Annuaire de la Marine 1929, p. 647).

En Août 1932, destiné au Bataillon de côte, à Toulon, en qualité de médecin-major (J.O. 11 août 1932, p. 8.804 — Liste de destinations).

Par décret du 4 octobre 1932 (J.O. 6 oct. 1932, p. 10.809), promu au grade de médecin en chef de 2e classe à compter du 1er octobre 1932 (4e tour ; au choix). Attaché au port de Brest (J.O. 7 oct. 1932, p. 10.844).

Le même mois, nommé chef du Centre d’examen aéronautique à l’Hôpital Sainte-Anne de Toulon (au choix) (J.O. 13 oct. 1932, p. 11.011 — Liste de destinations).

En Avril 1935, nommé membre de la Commission permanente des services de santé de la Guerre, de la Marine et des Colonies, qui venait d’être instituée au Ministère de la Santé (J.O. 11 avr. 1935, p. 4.333 — Liste de destinations). En fonction à Paris à compter du 1er juin 1935.

Par décret du 10 septembre 1938 (J.O. 12 sept. 1938, p. 10.788), promu au grade de médecin en chef de 1re classe.

Distinctions honorifiques

□ Par arrêté du Ministre de l’Instruction publique en date du 17 février 1930 (J.O. 24 févr. 1930, p. 2.051 et 2.095), nommé officier d’académie pour « services rendus à la science ».

□ Par arrêté du Ministre de l’Éducation nationale en date du 15 février 1935 (J.O. 18 févr. 1935, p. 2.109 et 2.122), nommé officier de l’instruction publique pour « services rendus aux sciences ».

□ Par décret du Président de la République en date du 29 juin 1923 (J.O. 11 juill. 1923, p. 6.54 et 6.547), nommé au grade de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « M. le médecin de 1re classe Thomas (Louis-Auguste) ; 20 ans 1 mois 23 jours de services, dont 2 ans 8 mois à la mer et 5 ans 2 mois 22 jours en guerre. »

□ Par décision ministérielle du 24 juillet 1930 (J.O. 1er août 1930, p. 8.900), objet du témoignage officiel de satisfaction suivant : « M. Thomas (L.-A.), médecin principal : a assumé, sans délai et très brillam-ment, la lourde tâche devenue brusquement vacante de professeur d’anatomie à l’École annexe de méde-cine navale de Toulon, assurant ainsi la continuité de l’enseignement au cours de l’année scolaire. »

□ Par décret du 30 janvier 1937 (J.O. 3 févr. 1937, p. 1.432), promu au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’honneur dans les termes suivants : « Thomas (Louis-Auguste), médecin en chef de 2e classe. Chevalier du 29 juin 1923. Services : 31 ans 11 mois 20 jours ; 6 campagnes. »

□ Par décret du 13 mars 1937 (J.O. 19 mars 1937, p. 3.292 et 3.295), nommé chevalier du Mérite agricole.

____________________________________________________________________________________________

(1) En 1929, était établie comme médecin à l’Île-d’Yeu (Vendée) (Guide Rosenwald 1929~1930, p. 1.258). Même situation en 1931 (Guide Rosenwald 1931~1932, p. 1.266).

(2) Très probablement fournisseur de pièces détachées pour orgues et de buffets d’orgues, étant établi à Weikersheim.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

pierreth1
Messages : 1807
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: Louis Auguste Thomas Médecin de marine

Message par pierreth1 » mer. janv. 01, 2020 6:56 pm

Bonjour,

Au vu des "etats de service du docteur Louis Auguste Thomas, on arrive à des incohérences en effet ce médecin est une des célébrités de Saint Pierre et Miquelon notamment du fait de la photographie,
il est supposé être rentré en Métropole en 1914 et être revenu à St Pierre et Miquelon en 1916, il aurait servi alors sur ce sîles jusqu'en 1926 avec un intervalle en France dans l'industrie privée (suite à des différents avec des autorites religieuses et economiques d el'archipel) et serait retourné à St Pierre en 1925 ? rentré en France il aurait laissé sur place ses photographies redécouvertes dans les années il aurait été 8/3/1916, il est nommé chef du service de santé p.i. et médecin-chef de l’hôpital de St Pierre en mars 1916 deux photographies lui sont attrbuées celles du nauffrage des trois mats Inger et Ragnhild sur le banc de Langlase Le 11 juillet 1916 ce qui pose un problème car il ne peut pas être à deux endroits différents
Ses Photos au nombre de 4000 couvrent la période 1912/1926 (celles qui lui sont attribuées) ont fait l'objet d emultiples expositions, on peut s'en procurer des copies papier (pour celles des deux voiliers : http://www.saintpierreetmiquelon.net/11 ... ild-inger/ )
on peut voir une brêve evocation de ce médecin sur le site: http://www.grandcolombier.pm/wp-content ... raphie.pdf
En 2009 Françoise ENGUEHARD a publié « L'archipel du docteur Thomas » Éditeur Sudbury qui fait référence à la vie à Saint Pierre de ce médecin
Une émission de télévision lui a été consacrée on peut la voir sur le site https://www.youtube.com/watch?v=8aEji537_Ig

Cordialement

Pierre
pierre

michellecarduner
Messages : 1
Inscription : dim. janv. 03, 2021 6:20 pm

Re: Louis Auguste Thomas Médecin de marine

Message par michellecarduner » lun. janv. 04, 2021 10:00 pm

Bonjour,

C'est en faisant des recherches sur le Dr Louis Auguste Thomas, qui a donné son nom à une rue de Miquelon (archipel de Saint-Pierre et Miquelon), que je suis tombé sur ce forum.
J'ignore si vous travaillez encore sur le sujet.
Vous trouverez quelques éléments biographiques dans le livre de Jean-Pierre Castelain et Yves Leroy intitulé Images de Saint-Pierre et Miquelon, édité en 1990-1991. Je peux vous scanner les deux pages.
Au besoin, je peux vous communiquer leurs adresses électroniques.
Je peux également vous communiquer ce que j'ai rédigé déjà rédigé, et destiné à être mis en ligne sur le site du Musée de l'Arche de Saint-Pierre à la rubrique Travaux de chercheurs "Rues du souvenir"
https://www.arche-musee-et-archives.net ... .html#c1/9
Voilà. Au plaisir de vous rendre service.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2829
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Louis Auguste Thomas Médecin de marine

Message par Tanker » mer. avr. 07, 2021 11:15 am

Bonjour,

Une autre incohérence relevée sur cette vidéo de France Ô, (rediffusée sur la chaîne TV parlementaire
cette semaine).

Si Louis Auguste Thomas n'est effectivement que de 1914 à 1916, en France, sur le Front occidental,
il ne peut pas avoir été le réalisateur des trois photos, prises le 11 Juin 1918 à Courcelles-Epayelles.
En supposant qu'il ait encore été présent aux Armées en 1918, il était Médecin de Marine et donc,
pour le moins, assez probablement pas, affecté dans l'Ambulance d'une unité de l'Armée de Terre,
engagée en première ligne.

Louis Auguste Thomas (01c)-min.jpg
Louis Auguste Thomas (01c)-min.jpg (200.79 Kio) Consulté 79 fois

Lorsque ces photos sont prises, la première ligne allemande est à une centaine de mêtres sur la gauche
de la photo et le char Saint Chamond vient tout juste d'être touché.

Voir sujet qui suit sur cette série de photos :

viewtopic.php?f=12&t=17328

Il faut reconnaître que la fiche matricule de Louis auguste Thomas est, pour le moins indigente . . .

Louis Auguste Thomas (01b)-min.jpg
Louis Auguste Thomas (01b)-min.jpg (235.37 Kio) Consulté 79 fois

Louis Auguste Thomas (01a)-min.jpg
Louis Auguste Thomas (01a)-min.jpg (232.45 Kio) Consulté 79 fois


et il ne semble pas avoir de dossier en ligne sur le site de la Légion d'Honneur.
Son dossier officier contient, peut-être les informations manquantes sur son parcours dans la Grande Guerre.

Il semble, tout de même, assez probable que des photos qui ne sont pas de lui se soient glissées dans cette collection.
Les photos de Courcelles-Epayelles étaient des plaques de verre stéréoscopiques.
Faisait-il ce type de photos ?

Bonne suite de recherche - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »