hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Organisation, unités, hôpitaux, blessés....
sebom
Messages : 11
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par sebom » sam. avr. 18, 2009 8:02 pm

bonjour a tous et à toutes.
je voulais avoir un renseignement s'il vous plait.
les hôpitaux militaires se déclinent en deux types d'hôpitaux:
les temporaires ( H.B,H.C,H.A)
les permanents(tous les autres comme les ambulances,les HOE etc..)

tous ceci est-il juste ??ou je trompe??


cordialement
seb
seb

gg101hop
Messages : 523
Inscription : ven. juin 09, 2006 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par gg101hop » sam. avr. 18, 2009 9:58 pm

Bonsoir Seb et à tous,
non les HOE ne sont pas des hôpitaux permanents car ils ne servent que pour le temps de guerre, les Hx permanents sont les Hx militaires instaurés avant le déclenchement des hostilités et qui servaient en temps de paix par contre les HOE sont des Hx militaires provisoires puisque dirigés par des militaires.
salutations
Guy

sebom
Messages : 11
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par sebom » sam. avr. 18, 2009 10:23 pm

donc si je résume bien les hôpitaux temporaires regroupent aussi les HOE et les ambulances alors??


cordialement
seb

MP 92
Messages : 1053
Inscription : lun. nov. 17, 2008 1:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par MP 92 » dim. avr. 19, 2009 12:26 am

bonjour a tous et à toutes.
je voulais avoir un renseignement s'il vous plait.
les hôpitaux militaires se déclinent en deux types d'hôpitaux:
les temporaires ( H.B,H.C,H.A)
les permanents(tous les autres comme les ambulances,les HOE etc..)

tous ceci est-il juste ??ou je trompe??


cordialement
seb
Bonsoir Sebom, Bonsoir à tous,

Votre résumé mérite quelques précisions pour être parfaitement clair.

A) ZI (zone de l'Intérieur):
L'organisation hospitalière du Territoire définie par l'instruction ministérielle du 5/5/1889, modifiée par celle du 21/5/1913 sur l'utilisation en temps de guerre des ressources du territoire national pour l'hospitalisation des blessés et des malades des armées et du décret du 15/11/1892, modifié par celui du 2/5/1913, réglant le fonctionnement des sociétés d'assistance, avait pour objectif de se donner une capacité de 300.000 lits.
A la veille de la mobilisation, on en recense 235.102 dans un total de 1987 établissements.

On distinguera effectivement:
1) les hôpitaux permanents (du temps de paix) qui comprennent:
-les hôpitaux militaires et leurs annexes,
-les hospices mixtes,
-les hospices civils, occupés ou susceptibles de l'être, en vertu de conventions
-les hôpitaux de place-forte,
2) les hôpitaux temporaires (du temps de guerre) qui comprennent:
-les hôpitaux Complémentaires dont la gestion est directement assurée par la Direction du Service de Santé
(sous-entendu militaire) de la région.
-les hôpitaux Auxiliaires dont la gestion est assurée par l'une des 3 sociétés d'assistance de la Croix-Rouge,
-les hôpitaux Bénévoles, (initiatives privées) créés par l'arrêté du 21/8/1914
-les malades et blessés placés chez des particuliers (mode d'hospitalisation déconseillé et à éviter mais néanmoins autorisé dans des cas spécifiques et indispensables) et également répertoriés par les Directeurs du SS des régions.

B) ZA (zone des Armées) on distinguera :
L'hospitalisation relève du ressort de l'Armée (n°X, Y, ...) qui dispose d'HOE affectés à chaque Corps d'Armée. Dans la pratique, l'HOE (hôpital d'Origine d'Etapes) est un établissement dont la mission première est l'évacuation mais qui, par la force des choses, peut être amené à donner des soins de courtes durées (réfections de pansements ou d'attelles, injections, petites interventions chirurgicales urgentes, petites hospitalisations, ...).

Dans certains cas, compte tenu de l'importance du site, de son rôle et de sa situation géographique, on parlera de CH (Centre Hospitalier) qui comprendra alors plusieurs quartiers (1000, 2000 lits, ...):
-le quartier dédié à l'HOE,
-le quartier dédié à l'Hospitalisation,
-le quartier dédié à la Chirurgie, assuré en général par une ou plusieurs ACA (Ambulance Chirurgicale Automobile dite auto-chir.)

Un HOE peut avoir été créé par sa région d'origine lors de mobilisation. Dans ce cas, il portera comme son CA, le numéro de sa région (n°1 à 22). Il peut avoir été créé ensuite pour les besoins du service et pourra être numéroté ou non. Dans l'urgence, une, deux, voire trois ambulances pourront être désignées pour créer (et construire) ex nihilo un HOE (à ne pas confondre avec un Groupement d'ambulances). En général, une ambulance seule, sauf exception et de façon tout à fait exceptionnelle, ne constitue pas un HOE. Par contre, une ambulance peut faire fonction d'HOE en gare pendant telle opération afin d'assurer le bon déroulement de l'embarquement des malades ou blessés.
Enfin, au fil de la guerre, compte tenu de leur importance, on distinguera des HOE B et des HOE A (toujours sans ou avec numéro)
-HOE B: formations sanitaires constituant aux armées de grands centres de traitement et d'évacuation,
-HOE A: formations sanitaires ne pratiquant que l'évacuation et n'étant dotés que de quelques lits d'hospitalisation,
Au fil du temps et des événements, un HOE B pourra être reclassé HOE A (exemple de FLEURY SUR AIRE -Meuse- qui au 28/10/1918 passe de HOE 11B à HOE 11A).

Voilà comment je résume le sujet.
Bonne soirée et bon w-e,
Michel PINEAU

Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention. Diderot

sebom
Messages : 11
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par sebom » dim. avr. 19, 2009 12:48 am

merci monsieur


cordialement
seb

gg101hop
Messages : 523
Inscription : ven. juin 09, 2006 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par gg101hop » dim. avr. 19, 2009 2:04 pm

Bonjour MP92,
c'est clairement exposé mais j'ai lu qu'il existait des HOE primaires et secondaires : quid de ces Hx? n'étant pas spécialisé sur les Hx du front mais plutôt sur ceux de l'Arrière quelle est votre avis? merci d'avance
Guy

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5998
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par Jean RIOTTE » dim. avr. 19, 2009 7:00 pm

Bonjour Michel,
Une fois de plus merci de mettre, avec autant de clarté et de précision, vos connaissances des arcanes du Service de Santé.
Bien cordialement.
Jean RIOTTE.

MP 92
Messages : 1053
Inscription : lun. nov. 17, 2008 1:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par MP 92 » lun. avr. 20, 2009 2:18 am

Bonjour MP92,
c'est clairement exposé mais j'ai lu qu'il existait des HOE primaires et secondaires : quid de ces Hx? n'étant pas spécialisé sur les Hx du front mais plutôt sur ceux de l'Arrière quelle est votre avis? merci d'avance
Guy
Bonsoir Guy, bonsoir à tous,

Oui, vous avez raison.
En fait, je me suis borné à répondre à la question posée que je voulais recadrer.
Je ne souhaitais pas me lancer dans un historique sur l'évolution des HOE (organisation, fonctionnement). De la même façon, je n'ai pas évoqué le cas des HCA (hôpitaux complémentaires d'Armée) qui ont eu leur rôle eux aussi.

Le dichotomie entre HOE "primaire" et HOE "secondaire" est intervenue très tardivement. Elle a été officialisée par l'instruction du 17/6/1918.
Elle découle de plusieurs constats:
-plusieurs expériences fâcheuses d'engorgement ou de débordement d'HOE de 1ère ligne lors d'offensives en 1917 (PROUILLY par exemple).
Des flots de petits blessés pouvant marcher arrivèrent par petits groupes non encadrés, provoquant de graves désordres qui perturba le service,
-le nouveau TEG du 4/12/1917 et ses conséquences,
-la reprise de la guerre de mouvement au printemps 1918 qui obligea à replier dans l'urgence (voire à abandonner) des HOE de 1ère ligne,

Au total, la doctrine antérieure fut infléchie et on freina les grandes structures d'HOE à 2 ou 3.000 lits en 1ère ligne, on réorganisa le triage des HOE primaires de façon à accélérer le mouvement et surtout à bien différencier strictement les diverses catégories de blessés ou malades. L'HOE primaire ne conservait que les intransportables et inévacuables. Des TS étaient organisés avec rapidité de façon à transporter les autres blessés ou malades dans des HOE secondaires situés entre 50 et 200 km où ils pouvaient là, être traités ou opérés dans de meilleures conditions. Ce programme ambitieux ne put être totalement mené à bien faute de temps et aussi de moyens.

Le tome 1 de la série N (collection verte du SHD) page 193 et suivantes (introduction sur le SS), nous parait résumer l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur le sujet du SS.

Bien cordialement,
Michel PINEAU

Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention. Diderot

gg101hop
Messages : 523
Inscription : ven. juin 09, 2006 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par gg101hop » lun. avr. 20, 2009 3:11 pm

Bonjour MP92,
merci pour ces explications très intéressantes, salutations
Guy

ely42
Messages : 12
Inscription : sam. juil. 03, 2010 2:00 am

Re: hôpitaux temporaires et hôpitaux permanents

Message par ely42 » mer. juil. 20, 2011 12:07 pm

Bonjour,
Votre réponse si détaillée m'incite à vous contacter pour tenter de trouver des informations sur un oncle et une tante dont je ne trouve aucune trace.
-Fernande ELY (née en 1891) était infirmière dans les ACA et dans le HT 2 de Salonique, entre autres. J'ai trouvé ces données dans "les bénévoles décorées de la Croix-Rouge". Elle a été décorée de la Médaille des Epidémies argent et citée à l'ordre du service de santé. Comment en savoir plus? A-t-on des listes du personnel de santé?
- Jean MARSAULT était médecin et chirurgien sur les navires-hôpitaux en Orient une partie de la guerre. Je ne sais pas sur quels navires. Mais peut-on trouver la liste des médecins ou du personnel de chaque navire? Il est ensuite allé au Congo belge, où il était médecin et est mort en 1926 suite à une épidémie. Je ne peux donc pas le trouver dans les victimes de la guerre, bien que le fait d'avoir été gazé est la cause indirecte de sa mort. Je n'ai ni sa date de naissance exacte, ni son lieu de départ en 14, ni son livret militaire. Il n'était pas médecin militaire de métier.
Je bloque depuis tellement longtemps sur les données finalement trop récentes pour l'état civil, que votre aide me serait très précieuse.
Merci d'avance pour votre réponse

Bonsoir Sebom, Bonsoir à tous,

Votre résumé mérite quelques précisions pour être parfaitement clair.

A) ZI (zone de l'Intérieur):
L'organisation hospitalière du Territoire définie par l'instruction ministérielle du 5/5/1889, modifiée par celle du 21/5/1913 sur l'utilisation en temps de guerre des ressources du territoire national pour l'hospitalisation des blessés et des malades des armées et du décret du 15/11/1892, modifié par celui du 2/5/1913, réglant le fonctionnement des sociétés d'assistance, avait pour objectif de se donner une capacité de 300.000 lits.
A la veille de la mobilisation, on en recense 235.102 dans un total de 1987 établissements.

On distinguera effectivement:
1) les hôpitaux permanents (du temps de paix) qui comprennent:
-les hôpitaux militaires et leurs annexes,
-les hospices mixtes,
-les hospices civils, occupés ou susceptibles de l'être, en vertu de conventions
-les hôpitaux de place-forte,
2) les hôpitaux temporaires (du temps de guerre) qui comprennent:
-les hôpitaux Complémentaires dont la gestion est directement assurée par la Direction du Service de Santé
(sous-entendu militaire) de la région.
-les hôpitaux Auxiliaires dont la gestion est assurée par l'une des 3 sociétés d'assistance de la Croix-Rouge,
-les hôpitaux Bénévoles, (initiatives privées) créés par l'arrêté du 21/8/1914
-les malades et blessés placés chez des particuliers (mode d'hospitalisation déconseillé et à éviter mais néanmoins autorisé dans des cas spécifiques et indispensables) et également répertoriés par les Directeurs du SS des régions.

B) ZA (zone des Armées) on distinguera :
L'hospitalisation relève du ressort de l'Armée (n°X, Y, ...) qui dispose d'HOE affectés à chaque Corps d'Armée. Dans la pratique, l'HOE (hôpital d'Origine d'Etapes) est un établissement dont la mission première est l'évacuation mais qui, par la force des choses, peut être amené à donner des soins de courtes durées (réfections de pansements ou d'attelles, injections, petites interventions chirurgicales urgentes, petites hospitalisations, ...).

Dans certains cas, compte tenu de l'importance du site, de son rôle et de sa situation géographique, on parlera de CH (Centre Hospitalier) qui comprendra alors plusieurs quartiers (1000, 2000 lits, ...):
-le quartier dédié à l'HOE,
-le quartier dédié à l'Hospitalisation,
-le quartier dédié à la Chirurgie, assuré en général par une ou plusieurs ACA (Ambulance Chirurgicale Automobile dite auto-chir.)

Un HOE peut avoir été créé par sa région d'origine lors de mobilisation. Dans ce cas, il portera comme son CA, le numéro de sa région (n°1 à 22). Il peut avoir été créé ensuite pour les besoins du service et pourra être numéroté ou non. Dans l'urgence, une, deux, voire trois ambulances pourront être désignées pour créer (et construire) ex nihilo un HOE (à ne pas confondre avec un Groupement d'ambulances). En général, une ambulance seule, sauf exception et de façon tout à fait exceptionnelle, ne constitue pas un HOE. Par contre, une ambulance peut faire fonction d'HOE en gare pendant telle opération afin d'assurer le bon déroulement de l'embarquement des malades ou blessés.
Enfin, au fil de la guerre, compte tenu de leur importance, on distinguera des HOE B et des HOE A (toujours sans ou avec numéro)
-HOE B: formations sanitaires constituant aux armées de grands centres de traitement et d'évacuation,
-HOE A: formations sanitaires ne pratiquant que l'évacuation et n'étant dotés que de quelques lits d'hospitalisation,
Au fil du temps et des événements, un HOE B pourra être reclassé HOE A (exemple de FLEURY SUR AIRE -Meuse- qui au 28/10/1918 passe de HOE 11B à HOE 11A).

Voilà comment je résume le sujet.
Bonne soirée et bon w-e,

Répondre

Revenir à « SERVICE SANTE »