Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8289
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par Charraud Jerome » lun. sept. 17, 2018 2:33 pm

Bonjour
Pour signaler un nouvel article rédigé par le Prisme1418 autour du cas jusqu'alors inconnu du soldat Huchet et son parcours très particulier:
http://prisme1418.blogspot.com/2018/09/ ... autre.html

(Ce cas n'a pas été répertorié par le ministère lors de l'élaboration de la liste MDH qui se limite au fait 1914-1918, alors qu'une exécution peut avoir lieu post-armistice pour des faits se déroulant pendant le conflit)

Bonne lecture
Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

garigliano1
Messages : 672
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par garigliano1 » mer. sept. 19, 2018 6:40 pm

Bonjour à toutes et à tous

Les recours en grâce des condamnés à mort sont une excellente source. Jusqu'en 1916, aux AN, Danis Habib en avait établi un inventaire-index. Pour les années suivantes, Prisme a dû patienter, attendre un financement pour le désamiantage des locaux dans lesquels étaient entreposés les recours en grâce des années 1917 à 1921. Attendre à nouveau suite à l’affaissement du bâtiment principal des AN de Fontainebleau. On peut également comparer ces dossiers avec leurs enregistrement dans de gros registres. Cette période est très intéressante car depuis avril 1917, tous les recours en grâce étaient obligatoirement adressés au Président de la République. On est sûr de trouver tous les condamnés à mort en les comparant avec les enregistrements des condamnations.

Le cas du soldat Huchet connu, il restait à consulter son épais dossier au dépôt central d'archives de la justice militaire.

On est bien loin des classiques "abandon de poste" ou "voies de fait". Ce cas rappelle d'autres périodes sombres. Mais Huchet fait partie de grande diversité des condamnations à mort.

Les condamnés à mort, même ceux qui ont été condamnés pour un 213 ( les plus nombreux, 60,15% pour Prisme et encore plus pour ce motif) sont en réalité une grande variété de cas individuels.

Cordialement

yves
http://prisme1418.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2497
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par air339 » jeu. sept. 20, 2018 6:37 pm

Bonjour,



Un article très intéressant, encore une fois merci à Prisme1418 pour le travail réalisé.

Et où l'on apprend que les archives peuvent cacher des dangers pour la santé ! ... Une idée pour Umberto Eco ?


Cordialement,


Régis

garigliano1
Messages : 672
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par garigliano1 » sam. sept. 22, 2018 6:19 pm

Bonjour

Il faut espérer que le travail de désamiantage a été bien fait car pour chaque année, nous avons manipulé 40 ou 41cartons contenant un peu plus de 8000 dossiers chacun...

Ce cas du sergent Huchet pour les allemands ou plutôt le soldat Huchet est en effet très intéressant. A priori, le seul connu pour l'instant dans les archives, les complices de Huchet ont semble-t-ils échappé à la justice. Difficile d'affirmer qu'ils ont été les seuls dans ce cas.
huchet 2.JPG
huchet 2.JPG (28.81 Kio) Consulté 397 fois
Ces jugements post-guerre pour des faits commis pendant le conflit comme les procès des contumaces sont un autre chantier d'étude qu'il reste à faire. Cela représente plus de 600 dossiers à étudier.

Cordialement
yves

http://prisme1418.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3113
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par monte-au-creneau » mer. sept. 26, 2018 7:36 pm

Bonjour,

Mais méritait-il vraiment la mort ?

Quelles informations a-t-il "soutirées" aux prisonniers en cellule ? Des informations susceptibles de nuire à nos actions guerrières ? Probablement très peu de chose ! Que savaient tous ces pauvres bougres faits prisonniers ?
Hucher : Un espion ? Vraiment ?

Quant à son comportement de "Kapo" (les punitions infligées à ses "compatriotes", les vols, etc), ce n'était vraiment pas bien, mais la guerre est pourvoyeuse de ce genre de comportements et cela ne méritait pas la mort.
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
Francine Laude
Messages : 1618
Inscription : sam. nov. 17, 2007 1:00 am
Localisation : Colomars (06)

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par Francine Laude » mer. sept. 26, 2018 8:12 pm

Bonsoir à toutes, bonsoir à tous,

encore une fois, Prisme nous propose un article de qualité.
Bravo et merci à ses contributeurs.

Bien amicalement
Francine

Avatar de l’utilisateur
bernard larquetou
Messages : 1352
Inscription : mer. oct. 05, 2005 2:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par bernard larquetou » ven. sept. 28, 2018 9:28 am

Francine Laude a écrit :
mer. sept. 26, 2018 8:12 pm

encore une fois, Prisme nous propose un article de qualité.
Bravo et merci à ses contributeurs.

Bonjour Francine,

Merci pour votre message.

Bernard.

garigliano1
Messages : 672
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Prisme1418 un nouveau cas inconnu jusqu'alors.

Message par garigliano1 » dim. sept. 30, 2018 1:20 pm

Bonjour à toutes, à tous

Le titre est un peu provocateur mais comme l'a dit un des membres du Prisme, ce dossier a un côté " rue Lauriston".

Dans ces 2 jugements, il faut souligner plusieurs éléments:

- c'est un groupe de militaires qui ont ramené "manu-militari" et sans beaucoup de ménagement Huchet
- toutes les dépositions des témoins et elles sont nombreuses sont à charge, seul un officier qui a entendu Huchet a écrit une lettre en sa faveur mais cet officier n'a jamais connu Huchet en captivité
- on ne trouve pas de demande de grâce signée par un juge ce qui n'est pas bon signe. La synthèse de la direction des grâces et des affaires militaires n'en fait pas mention. Sur cette synthèse, la conclusion est claire : tous les avis sont défavorables

Avec cet article atypique, Prisme s'est un peu écarté de son cadre de recherche mais les faits ayant eu lieu pendant le conflit, nous avons convenu de l'intérêt de ce sujet.

Le prochain article de Prisme est bien avancé mais il reste du travail

Cordialement

yves

Répondre

Revenir à « sur le NET »