Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Sur les traces des combats et de combattants
JJAM
Messages : 14
Inscription : mer. sept. 07, 2011 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par JJAM » mer. sept. 14, 2011 11:39 pm

Quand vous en aurez fini à dénaturer, à délocaliser et à baptiser les lieux et sites, aucun descendants de poilus ne reconnaîtra les lieux avec les cartes et écrits de son aïeul entre les mains.
Le Capitaine Blanc commandant une ou deux compagnies du 1er régiment du Génie cantonnait dans le ravin des sept fontaines, couramment appelé par les soldats : le ravin des cuisines.
Il est à vérifier quels étaient les régiments qui y étaient cantonnés, le 51e le 151e ? je ne sais, sur ce coup, je n'ai pas le temps de vérifier, mais ce ravin n'a jamais été dénommé ravin du génie dans toutes les lettres de simples soldats comme d'officiers que j'ai eu l'occasion de lire.
Je m'inscris en faux sur cette appellation.
JJAM
JJAM

JJAM
Messages : 14
Inscription : mer. sept. 07, 2011 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par JJAM » mer. sept. 14, 2011 11:50 pm

Un petit rappel, vous citez le Général Marchand !
Mais savez -vous dans quels secteurs il a servi ? Et quand ?
Si vous le savez, comment pouvez-vous affirmer que l'abri en contre pente nord du ravin, celui qui a une cheminée en briques rouges, celui qui jouxte le côté gauche de l'abri démoli par une bombe théoriquement lâchée d'un avion allemand, comment pouvez-vous mentir en disant que c'était l' abri de général Marchand ?
Il subsiste sur le fronton les bribes de lettres qui nous laisseraient supposer quelque chose comme Lt Milles, renseignements pris Lt Millés serait mort des suite de ses blessures avec le grade de Capitaine, coordinateur de tir, c'est fort probablement lui qui était dans ce PC !
Surtout que sur le plateau au dessus, il y avaient plusieurs postes d'observation encore repérables aujourd'hui, du moins il y avait encore une vingtaine de mois.
JJAM
JJAM

Avatar de l’utilisateur
nicolas55
Messages : 431
Inscription : lun. sept. 06, 2010 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par nicolas55 » mer. sept. 14, 2011 11:56 pm

Quand vous en aurez fini à dénaturer, à délocaliser et à baptiser les lieux et sites, aucun descendants de poilus ne reconnaîtra les lieux avec les cartes et écrits de son aïeul entre les mains.
Le Capitaine Blanc commandant une ou deux compagnies du 1er régiment du Génie cantonnait dans le ravin des sept fontaines, couramment appelé par les soldats : le ravin des cuisines.
Il est à vérifier quels étaient les régiments qui y étaient cantonnés, le 51e le 151e ? je ne sais, sur ce coup, je n'ai pas le temps de vérifier, mais ce ravin n'a jamais été dénommé ravin du génie dans toutes les lettres de simples soldats comme d'officiers que j'ai eu l'occasion de lire.
Je m'inscris en faux sur cette appellation.
JJAM

bonjour

avant de critiquée ce que les autre font il faut etre sur de ce qu'ont dit :pfff:

ce ravin se nomme bien RAVIN DU GENIE

Image

sur plusieurs carte ce ravin y et note et meme des ecrit sur divers construction et installation dans les jmo

maintenant le 51 ri ou 151 ri n'etait pas dans le secteur d'argonne l'Est


cdlt
nicolas

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par Mike55 » mer. sept. 14, 2011 11:58 pm

Bonsoir à tous,

Louis, j'espère que vous avez fait bon séjour dans notre belle Argonne, pour trouver quelques informations supplémentaires, vous devrez avoir sur sa fiche MPLF :

- numéro matricule au recrutement
- bureau de recrutement

Avec ses deux informations vous pouvez vous rapprocher des Archives Départementales du département ou se trouve le bureau de recrutement et vous pourrez retrouver sa fiche matricule avec le numéro. N'hésitez pas si vous avez des questions.

JJAM, le Ravin du Génie à porter plusieurs noms durant la guerre, Ravin du Génie (retrouver sur certains canevas de tir de 1916 de mémoire), Abris Moissoniers, Ravin du Triage, Ravin des Cuisines, Ravin des Sept Fontaine et encore bien d'autre donc..... Je pense que vous n'avez pas pu tout lire comme moi d'ailleurs, mais je connais l'histoire du Capitaine Blanc, je sais également que plusieurs régiments sont passés dans ce camp. De l'infanterie, de l'artillerie (il existe un abri avec un cartouche d'artillerie), du génie, des brancardiers enfin voilà, ..... si vous avez d'autres questions je suis à votre disposition.

Cordialement,
Mikaël.

JJAM
Messages : 14
Inscription : mer. sept. 07, 2011 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par JJAM » jeu. sept. 15, 2011 12:02 am

De plus,car vous êtes sûrement de bonne volonté, mais à vous éreinter à falsifier les sites, tant physiquement qu'historiquement, je tiens à vous préciser que Le général Marchand a eu trois blessures au cours de la guerre : un éclat d'obus dans le tibia en défendant ST Mihiel, sa Brigade (il était alors colonel) ayant été mutée en Argonne, il l'a rejointe en convalescence, et c'est sous son instigation que les coloniaux ont construit la route tunnel qui porte son nom, ce, afin de faciliter l'approvisionnement des postes clés de l'Armée d'Argonne : La cote 285, et la Fille Morte. Nommé général, il a conduit les opérations à l'est de la Chaussée, au nord de Vienne le château ce fameux 14 juillet 1915, sa brigade en est revenue allègée de la moitié de ses effectifs, la perte d'un régiment complet.
Où le voyez-vous au ravin des cuisines, ou des sept fontaines ?
à suivre
JJAM
JJAM

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par Mike55 » jeu. sept. 15, 2011 12:06 am

Bonsoir à tous,

Nicolas merci pour la carte, je n'avais pas le temps de vérifier dans les miennes, pourrais tu me la faire suivre pour le KT, merci.

JJAM, pour le PC MArchand en effet c'est une erreur qui a été corriger depuis mais je n'avais pas modifiée le message et je m'en excuse, il s'agirait bien du PC Milles mais je ne vois pas comment vous avez pu lire Milles sur le fronton, il est dans un tel état que.....

Sur le plateau entre le ravin des Courtes Chausses et celui des Sept Fontaines (nom cadastral actuel), il y avait en effet des poste d'observations mais également des PC, d'autres abris, de l'artillerie, des mitrailleuses et ect.

Cordialement,
Mikaël.

Avatar de l’utilisateur
nicolas55
Messages : 431
Inscription : lun. sept. 06, 2010 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par nicolas55 » jeu. sept. 15, 2011 12:12 am

De plus,car vous êtes sûrement de bonne volonté, mais à vous éreinter à falsifier les sites, tant physiquement qu'historiquement, je tiens à vous préciser que Le général Marchand a eu trois blessures au cours de la guerre : un éclat d'obus dans le tibia en défendant ST Mihiel, sa Brigade (il était alors colonel) ayant été mutée en Argonne, il l'a rejointe en convalescence, et c'est sous son instigation que les coloniaux ont construit la route tunnel qui porte son nom, ce, afin de faciliter l'approvisionnement des postes clés de l'Armée d'Argonne : La cote 285, et la Fille Morte. Nommé général, il a conduit les opérations à l'est de la Chaussée, au nord de Vienne le château ce fameux 14 juillet 1915, sa brigade en est revenue allègée de la moitié de ses effectifs, la perte d'un régiment complet.
Où le voyez-vous au ravin des cuisines, ou des sept fontaines ?
à suivre
JJAM

alors vous nous critiquer et vous ne savez pas ou ce trouve le ravin des sept fontaines [:nicolas55:2]

Avatar de l’utilisateur
acesar55
Messages : 1813
Inscription : ven. juin 12, 2009 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par acesar55 » jeu. sept. 15, 2011 12:32 am

Bonjour JJAM,

Sans rapport avec le sujet de vos attaques contre les bénévoles qui animent le Kaiser tunnel et le ravin du génie,
je pense que vous n'êtes pas passé par la case lecture de la charte du forum ou que vous l'avez lue en diagonale lors de votre très récente inscription.
Je me permets donc de vous y renvoyer par l'intermédiaire de ce lien.
http://www.pages14-18.com/G_FORUM/charte.htm
Même si certains de vos propos sont justifiés, ça ne vous dispense pas d'être courtois.
Personnellement je ne vous aurais pas répondu.
Salutations
AC

JJAM
Messages : 14
Inscription : mer. sept. 07, 2011 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par JJAM » jeu. sept. 15, 2011 12:51 am

Bonsoir à tous,

Louis, j'espère que vous avez fait bon séjour dans notre belle Argonne, pour trouver quelques informations supplémentaires, vous devrez avoir sur sa fiche MPLF :

- numéro matricule au recrutement
- bureau de recrutement

Avec ses deux informations vous pouvez vous rapprocher des Archives Départementales du département ou se trouve le bureau de recrutement et vous pourrez retrouver sa fiche matricule avec le numéro. N'hésitez pas si vous avez des questions.

JJAM, le Ravin du Génie à porter plusieurs noms durant la guerre, Ravin du Génie (retrouver sur certains canevas de tir de 1916 de mémoire), Abris Moissoniers, Ravin du Triage, Ravin des Cuisines, Ravin des Sept Fontaine et encore bien d'autre donc..... Je pense que vous n'avez pas pu tout lire comme moi d'ailleurs, mais je connais l'histoire du Capitaine Blanc, je sais également que plusieurs régiments sont passés dans ce camp. De l'infanterie, de l'artillerie (il existe un abri avec un cartouche d'artillerie), du génie, des brancardiers enfin voilà, ..... si vous avez d'autres questions je suis à votre disposition.

Cordialement,
Mikaël.
A Mickaël soit, le 151e était à Bagatelle ! ce que je voulais dire est que le ravin des cuisines, celui des sept fontaines, celui dont tu parles, n'a jamais était dénommé ravin du génie, tu me scannes un croquis, mais d'où vient-il ? Les probables régiments pouvaient être le 91e, le 113e ou encore le 4e RI, je peux aller fouiller plus loin.
Pour revenir à des choses plus concrètes, le général Marchand, après que les troupes coloniales se soient reconstituées s'est retrouvé après le 25 septembre 1915 dans l'offensive de Champagne, et blessé au ventre par une balle de mitrailleuse allemande, il luttait entre la vie et la mort pendant que le génie échaffaudait les plans du PC dénommé par les autorités actuelles du "ravin du génie" comme PC du général Marchand, "le capitaine héros de Fachoda, blessé deux fois en Argonne !"
Non mais, on va où là ?
La troisième blessure de Marchand est un nouvel éclat d'obus dans la jambe lors de la bataille de la Somme.
Selon cette affirmation inscrite sur un panneau au collectage des fontaines, avec photo du PC, Marchand aurait alors eu 5 blessures, deux en Argonne et les trois reconnues historiquement !
Arrêtez de tout dénaturer.
Les vestiges d'Argonne, il fallait les protèger des agressions de la végètation et surtout ne pas y toucher industriellement comme vous le faites un peu partout, bientôt ce sera un parc type Argonne-land, puisque tant qu'à faire à tout débaptiser !
Et tant qu'à faire, comme s'en offusquait la directrice de la DRAC, à quand un Mac Do devant l'Ossuaire?
Ne sont-ce pas des ripailles qui se passent dans la clairière du Kaiser-Tunnel ?
Et, ces 400 000 euros pour construire ce "musée" ont-ils créé un seul emploi pérenne ?
Charlotten-tal, Kaiser-Tunnel, ravin des cuisines ou ravin des sept fontaines, les associations se sont appropriées le sol de mémoire et le dénature à leur guise, chaqu'un croyant bien faire ! Peut-être ?
Et qui en profite ?
jjam
JJAM

Avatar de l’utilisateur
Mike55
Messages : 2476
Inscription : lun. mai 05, 2008 2:00 am

Re: Ravin du Génie en forêt d'Argonne (Meuse)

Message par Mike55 » jeu. sept. 15, 2011 1:17 am

Bonsoir,

La carte que vous a présenter Nicolas viens du Service Historique de la Défense, des JMO donc je pense qu'elle n'a pas été inventé.... Enfin si vous pensez que je passe mon temps à modifier des documents d'époque soit libre à vous de le penser.....

Pour le Kaiser Tunnel, en effet il y a des repas qui sont organisé, ils servent à faire vivre le tunnel, je pense que Mac Do est un peu fort, voir même déplacer, surtout venant de la DRAC. Ripailles me semble la encore déplacer, ce n'est pas une boite de nuit, ces repas sont organiser dans les respect du site, je vous demande donc de respecter les bénévoles qui y travaillent.

Pour les vestiges, je connais le terrain et sais qu'il reste beaucoup de chose mais pour combien de temps encore.... Nous ne pourrons pas tout sauver. Maintenant si vous vous proposer d'entretenir (juste pour ne pas qu'ils tombent en ruine) tout les sites que nous connaissont dans la région, je vous souhaite bien du courage......

Pour le panneautage, je ne vais revenir sur le sujet, je me suis expliquer ci dessus....... Il y a eu des erreurs que nous nous efforçons de corriger.....

Qui en profite alors la ce n'est certainement pas les bénévoles et les associations qui font vivre les sites du mieux quelles le peuvent. Merci d'éviter ce genre de chiffre, qui ne veulent rien dire sans les documents et sans à quoi ils ont se rapportent réellement. Je pense qui si vous réalisez comment fonctionne réellement le Kaiser Tunnel sinon vous ne diriez pas ces choses, s'il n'y a pas de salarié(s) c'est parce que ce n'est pas envisageable, vous n'avez pas l'air de connaitre le dossier donc éviter ce genre de remarques tout à fait déplacer pour les bénévoles qui travaillent sur le site.

Maintenant, je connais une solution qui plaira à tous, ont laisse tout dans l'état en et dans 50 ans on pleure qu'il n'y a plus de traces réelles des champs de bataille, à Verdun déjà les niveleuses sont passées, mais c'est peut être cela que vous souhaitez après tout. Un bon coup de bull et c'est parfait, cela ne coutera rien à personne......

Merci de prendre entière connaissance des dossiers avant de faire ces remarques et sachez que je ne répondrais plus à ce genre d'attaques complètement stériles. Si vous êtes volontaire faite vous connaitre et participer à plusieurs on peux élargir ses connaissances et discuter de solutions. Les porteurs de bonnes paroles sont nombreux, les porteurs de pelles ou de seaux le sont moins. A bon entendeurs salut.

Cordialement,
Mikaël.

Répondre

Revenir à « SITES ET VESTIGES DE LA GRANDE GUERRE »