Archives de la Censure

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5740
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Archives de la Censure

Message par Stephan @gosto » ven. août 31, 2007 12:07 pm

Bonjour tout l'monde,

Durant la guerre, l'édition était soumise à la censure. C'est ainsi que nous retrouvons aujourd'hui dans nos bibliothèques nombre d'ouvrages allègrement caviardés. Ces lignes et/ou pages laissées blanches ont en général le don de titiller ma curiosité - voir d'attiser une certaine rogne lorsqu'elles furent rédigées par un gars du 74e ! ;)

A votre avis, les "régiments" de censeurs ont-ils laissé des comptes-rendus, des rapports sur leurs "coups de main" éditoriaux ? Savez-vous si des archives sur cette activité de la censure ont été conservées et, le cas échéant, où ?

D'après ce que j'ai pu lire ailleurs, Apollinaire serait responsable de vilains coups de ciseaux qui sont venus mutiler un remarquable témoignage - qui plus est, sur le 74e R.I. ! :fou:

Mon désir, bien sûr, serait de pouvoir rétablir ces passages supprimés par le poète-censeur... On peut toujours rêver...

Merci pour votre aide éventuelle.

Amicalement,

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par rolando » ven. août 31, 2007 1:11 pm

Bonjour à tous, Bonjour Stephan,

Voici une petite biblio sur la censure...

LAGLAINS Jacques Les mémoires d’un censeur, La Renaissance du Livre , Paris, s.d., 209 pages.
Cet ouvrage contient des pièces justicatives : Instructions confidentielles sur le régime actuel de la Presse et les Services de contrôle de la Presse (1915), plus des circulaires de 1915 (sept), et une instruction de 1917.

BERGER Marcel et ALLARD Paul, Les Secrets de la Censure pendant la guerre, Editions des Portiques, Paris, 1932, 383 p.

RAJFSUS Maurice, La censure militaire et policière 1914-1918, Le Cherche midi éditeur, Paris 1999. Bibliographie en bas de page, chronologie succincte, structures politiques et militaires pendant la guerre, 263 pages.

Certains livres ont été publiés avec les parties censurées rétablies (Genevoix, Riou...) après la guerre.

Bien cordialent, Caballero
Caballero

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5740
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Archives de la Censure

Message par Stephan @gosto » ven. août 31, 2007 1:22 pm

Bonjour,

Et merci à tous les deux pour votre intérêt.
Oui, Dominique, c'est bien un article de Nicolas Beaupré qui est à l'origine de cette recherche ! Il faudrait, en fait, que je le contacte ; il doit en connaître un rayon sur le sujet.

Amicalement,

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3597
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Archives de la Censure

Message par stcypre » ven. août 31, 2007 2:57 pm

Bonjour à tous,
Je possède un livret des postes et télégraphes (1915) intitulé:
Liste des publications (journaux, brochures, tracts, imprimés, circulaires, etc) dont la circulation, la distribution sont interdites par décision des ministres de la guerre et de la justice.
Cordialement. J.Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par rolando » ven. août 31, 2007 7:11 pm

Rebonjour à tous,

Dans le livre de RAJFSUS cité plus haut cet auteur ne s’intéresse à la censure de l’édition que de la page 175 à 185, dont un petit sous chapitre (p., 183 à 185) sur les manuels scolaires.

Que dit-il en quelques mots ?

- le dépouillement des archives des éditions Flammarion n’a rien donné, les courriers échangés avec les autorités civiles et militaires aurait été détruit, idem pour Armand Colin, Calmann-Lévy et d’autres...

- “Même les historiens spécialistes du monde de l’édition setrouvent à court d’éléments d’analyse sur cette période” (p., 175).

- les archives de la préfecture de police sont muettes sur la censure des livres.

- peu d’archives à Vincennes

La peur d’être censuré chez les auteurs, imprimeurs, éditeurs et libraires a constitué un frein considérable à cause du risque économique, auquel s’ajoute la crise du papier.

Si monsieur N. Beaupré peut en dire plus, ses informations seront les bienvenues.

Bien cordialent, Caballero
Caballero

Alain ORRIERE
Messages : 234
Inscription : mar. oct. 18, 2005 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par Alain ORRIERE » sam. sept. 01, 2007 8:16 am

Bonjour a tous
Frederic ROUSSEAU(le cri d'une generation)montre page24 la partie censurée de la preface de l'ouvrage Marcel ETEVE et retablie apres guerre par un lecteur inconnu(il s'agit de l'attitude de rejet de marcel ETEVE face a la distribution de couteaux de tranchées)
le livre de NICOLAS BEAUPRE devient (pour moi)l'un des livres les plus interessant ecrits ces dernieres années
Bonne journée a tous
ORRIERE Alain

rolando
Messages : 606
Inscription : lun. juil. 02, 2007 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par rolando » sam. sept. 01, 2007 9:35 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Jean Orrière, Bonsoir Stéphan,

Merci pour vos réponses. Le livre de N. Beaupré “Écrire en guerre, écrire la guerre...” est sur mes rayons de bibliothèque et devrait bientôt être lu.

Il ya quelques année un livre avec des parties censurées rétablies (manuscrites) m’a échappé, ayant été vendu par le bouquiniste...
Il s’agit de : VASSAL (Joseph) : Dardanelles, Serbie, Salonique, Plon, 1916.
Ce témoignage d’un médecin militaire français est très apprécié par J.N. CRU (voir “Témoins” p., 250 à 253).
Comme l’indique J.N. CRU c’est l’épouse du médecin, elle aussi particulièrement intelligente et cultivée qui s’est occupée de publier les lettres et notes de son mari en France. Cependant une partie des écrits du médecin ont été traduits et publiés antérieurement en anglais, par sa femme en Anleterre sous le titre :
Uncensored* Letters from the Dardanelles : Written to his English wife by a French Medical Officer of Le Corps Expéditionnaire d'Orient. Hardcover 1st Ed., xiii+282pp., 74 photos. Heinemann. 1916. Well-illustrated & atmospheric letters of a French army doctor. Orig. red cloth, minor wear.

Ce livre en langue anglaise est d’ailleurs en vente sur Internet, et aussi la version française censurée !

La comparaison des deux éditions pourrait peut-être permettre d’avoir des informations sur l’exercice de la censure concernant le témoin Vassal ? On peut aussi s’interroger sur une censure anglaise, dont j’ignore tout.
C’est sans doute un rare cas de publication française, puis anglaise, du témoignage d’un militaire médecin.

* Uncensored : (Article) qui n’a pas été soumis à la censure.

Bien cordialement, Caballero
Caballero

Avatar de l’utilisateur
mounette_girl
Messages : 4785
Inscription : lun. juil. 18, 2005 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par mounette_girl » ven. juin 20, 2008 10:06 pm

Durant la guerre, l'édition était soumise à la censure. C'est ainsi que nous retrouvons aujourd'hui dans nos bibliothèques nombre d'ouvrages allègrement caviardés. Ces lignes et/ou pages laissées blanches ont en général le don de titiller ma curiosité...
Bonsoir à toutes et tous.

Qui peut m’expliquer comment a fonctionné la censure, notamment à propos de :

L’ODYSSEE D’UN TRANSPORT TORPILLE (dans la "Revue de Paris" que j'ai beaucoup épluchée dans la rubrique "Pages du bibliophile" en particulier)
Ce texte émanerait d'un jeune officier de la marine marchande, à bord du Pamir) :

1°) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17552g/f272.table
2°) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17552g/f449.table

et après censure (voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17553t/f224.table ) :

3°) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k175545/f5.table
4°) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k175545/f486.table

Amicalement.
Mounette.
"Tes yeux brillaient moins aujourd'hui /Dis-moi, dis-moi pourquoi chère âme /Dis-moi quel chagrin, quel ennui /Mettait un voile sur leur flamme." - Sergent Ducloux Désiré, dit Gaston - 146° RI

Avatar de l’utilisateur
mounette_girl
Messages : 4785
Inscription : lun. juil. 18, 2005 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par mounette_girl » sam. juin 21, 2008 12:15 am

P.S. : Pour les lecteurs de la "Revue de Paris" (en 1916), l’auteur "Y" était anonyme (aurait été officier de la Marine Marchande), mais pour l’Editeur Payot, après la guerre (1918), l’auteur était Maurice LARROUY.

Si, comme cela a été dit, L'ODYSSEE D'UN TRANSPORT TORPILLE n’était qu’un roman épistolaire, c'est à dire une fiction, publié d’abord par la "Revue de Paris", puis par la "Maison Payot", pourquoi ce roman aurait-il été censuré ?..

Mounette.

"Tes yeux brillaient moins aujourd'hui /Dis-moi, dis-moi pourquoi chère âme /Dis-moi quel chagrin, quel ennui /Mettait un voile sur leur flamme." - Sergent Ducloux Désiré, dit Gaston - 146° RI

Avatar de l’utilisateur
Ar Brav
Messages : 6402
Inscription : mar. avr. 25, 2006 2:00 am

Re: Archives de la Censure

Message par Ar Brav » sam. juin 21, 2008 10:09 am

P.S. : Pour les lecteurs de la "Revue de Paris" (en 1916), l’auteur "Y" était anonyme (aurait été officier de la Marine Marchande), mais pour l’Editeur Payot, après la guerre (1918), l’auteur était Maurice LARROUY.
Si, comme cela a été dit, L'ODYSSEE D'UN TRANSPORT TORPILLE n’était qu’un roman épistolaire, c'est à dire une fiction, publié d’abord par la "Revue de Paris", puis par la "Maison Payot", pourquoi ce roman aurait-il été censuré ?..
Mounette.
Bonjour Mounette,
Bonjour à tous,

Je n'ai pas la réponse à votre question ; en revanche aucun navire, sauf erreur, du nom de "Pamir" n'a été torpillé. Le seul bateau de ce nom à cette époque est le fameux voilier allemand construit en 1905 et perdu le 21 septembre 1957 dans l'Atlantique, faisant 80 victimes. La France n'a pas, non plus, de cuirassé "Auvergne" comme mentionné dans ce récit.

Bien cordialement,
Franck
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »