Chemins des dames - 137 R.I

CHAVIGNONMAI18
Messages : 5
Inscription : lun. nov. 21, 2011 1:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par CHAVIGNONMAI18 » dim. nov. 27, 2011 6:13 pm

Bonjour,

Les deux seules photos rescapées prises par mon grand-père
Il était au 8ème génie - Transmetteur radio mais son parcours militaire le donne au 137 RI

Je vous livre les photos avec les informations griffonnées au dos par mon grand-père. Concernant l'unité américaine, rien n'ai stipulé mais les souvenirs familiaux racontent qu'après la guerre que les américains qu'il rencontra sur le frond répétaient " Big Red One" . Serait-ce cette unité?

Image

Fort de la Malmaison - des camarades Américains



Image

Bohery - Soldats Français et Américains

Avatar de l’utilisateur
Ferns
Messages : 1053
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 2:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par Ferns » dim. nov. 27, 2011 7:05 pm

Bonjour ( ? )

Merci pour ce témoignage, il a fière allure avec le plat à barbe sur la tête le Vendée. Bizarre bizarre, car la Big red One ne pouvait pas être là à ce moment-là. Je présume que ces photos ont été prises entre février et mars 18. Ce sont donc les doughboys de la 26 DIUS. En revanche, il a dû rencontrer des vétérans américains de la bataille qui eut lieu au sud de Soissons fin juillet 1918 où fut engagée la Big Red One. Il reste un monument dédié à cette unité à Buzancy. Superbe cette entrée du fort en tout cas, je ne me rappelle pas l'avoir déjà vue.

Bien cordialement,

L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

CHAVIGNONMAI18
Messages : 5
Inscription : lun. nov. 21, 2011 1:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par CHAVIGNONMAI18 » dim. nov. 27, 2011 7:19 pm

Merci

Petite rectification : mon grand-père se trouvait derrière l'objectif et était originaire de la région parisienne mais il a toujours dit à mon père qu'effectivement, il y avait énormément de Vendéen et de Breton dans son régiment.

De fait, sa première affectation était au 124ème RI pendant 3 mois à Verdun et a été transféré au 137ème RI en début décembre 1916 avant de partir pour le chemin des dames. Mais sur les photos souvenirs de cette époque (cartes postales), les insignes de collets indique bien un 8

Avatar de l’utilisateur
henri astoul
Messages : 246
Inscription : ven. août 04, 2006 2:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par henri astoul » lun. déc. 05, 2011 7:18 pm

Bonjour à vous
Pour le secteur de la Malmaison : 101ème et 102ème Régiments de la 56ème Brigade d’Infanterie Américaine. Binômée en partie avec le 137ème RI. A noter que c’est au Chemin des Dames, avec la 21ème division française, que les Américains eurent leurs premiers morts de la guerre. R G Nobécourt, Les fantassins du Chemin des Dames, 1967,444p, p344 à 346.
Henri
Henri

Avatar de l’utilisateur
glauc85
Messages : 675
Inscription : mar. mai 06, 2008 2:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par glauc85 » lun. déc. 05, 2011 8:41 pm

Bonsoir
le 137ème a été encaserné à Fontenay-le-comte (sud Vendée) jusque dans les années 80-90.
D'où le nombre de Vendéens dans le régiment.
Cordialement
François

Avatar de l’utilisateur
pouldhu
Messages : 1998
Inscription : mar. nov. 27, 2007 1:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par pouldhu » lun. déc. 19, 2011 7:35 pm

Bonjour à tous, Henri pouvez vous me donner la date de la présence des américains avec le 137ème RI ?
Merci d'avance,
Gilles.

Avatar de l’utilisateur
henri astoul
Messages : 246
Inscription : ven. août 04, 2006 2:00 am

Re: Chemins des dames - 137 R.I

Message par henri astoul » dim. janv. 08, 2012 5:46 pm

Bonjour Gilles.
Voici ce que j'ai tiré d'une corresponsdance de mon grand oncle :
8ème manuscrit, lettre du 19 février 1918.
Les Américains arrivent ! Les Américains sont là ! En effet à partir du 7 février deux régiments 22 viennent en instruction et doublent nos soldats en première ligne. Les braves poilus vendéens sont étonnés de voir ces grands boys venir leur échanger du tabac blond contre du pinard.
Le jeune lieutenant voit ses journées continuellement occupées par des travaux de défense. Les Américains participent aux corvées et Louis se voit affecter une compagnie de doughboys. Son anglais est

méritoire puisque les soldats alliés lui présentent leur jolie infirmière. Louis ne manque pas de raconter cette présence insolite d’une jeune américaine dans un secteur où les infirmières françaises ne seraient pas tolérées 23.
Henri

Henri

Répondre

Revenir à « Uniformes & divers »