épidémie de grippe en 1918 en Orient

Parcours individuels & récits de combattants
loloastre
Messages : 77
Inscription : mer. juil. 22, 2020 1:37 am

épidémie de grippe en 1918 en Orient

Message par loloastre » mer. juil. 22, 2020 5:46 pm

Bonjour,
Nouvelle inscrite sur ce forum, je viens de publier mon premier sujet (pour me présenter) et voici le deuxième, en espérant l'avoir mis au bon endroit.
À l'occasion de recherches généalogiques sur un dénommé Charles-Émile SALMANT, MPF le 25/10/1918 à Resna (ex-Serbie), j'ai collecté dans différentes sources (JMO, AFGG) des infos sur l'épidémie de grippe qui a causé de très lourdes pertes au 371e régiment d'infanterie (RI), et plus largement à la 57e division d'infanterie (DI) et à l'Armée française d'Orient (AFO).
Je vous livre ici mes trouvailles, qui peuvent intéresser d'autres personnes, et ont une résonance particulière avec le CODIV-19…
  • 15 septembre au 15 octobre 1917 : les 57e et 156e DI « sont cruellement éprouvées par la grippe, dont l'origine semble se trouver dans le milieu militaire (renforts, convalescents) mais qui est particulièrement favorisée par la température, la fatigue et le manque de ressources. » [site Mémoire des hommes, JMO du 3e groupement de divisions d'infanterie de l'AFO, 26N98/6, vue 31]
  • 23 au 27 septembre 1918 : une ambulance, alors basée à Vélusina (au sud de Monastir) et qui avait déjà eu à gérer une épidémie de grippe en mai-juin 1918, voir arriver « de nombreux malades, surtout atteints de grippe. » [JMO de l'ambulance de colonne mobile de la 30e DI, 4H268/2, vues 29 et 30]
  • 7 octobre 1918 : le 6e bataillon du 372e RI (qui était dans le même secteur que le 371e RI) a dû s'arrêter à cause d'un épidémie de grippe, provoquant l'évacuation de 80 hommes en 2 jours.[JMO de l'infanterie divisionnaire de la 57e DI, 26N373/2, vues 5 et 6]
  • 10 octobre 1918 : « Les malades sont nombreux, l'épidémie de grippe apparue à Svezda [au sud-ouest du lac de Prespa] se développant considérablement »[JMO du groupe de brancardiers de corps n°2 de l'Armée d'Orient, 26N95/6, vue 85] ;
    « Le nombre des malades atteints de grippe s'accroît sans cesse dans tous les corps. »[JMO du service de santé divisionnaire de la 57e DI, 26N373/15, vue 49]
  • 21 octobre 1918 : « Epidémie semble en voie de décroissance dans les corps. »[idem ligne ci-dessus]
  • 25 octobre 1918 : à l'ambulance de colonne mobile B (basée à Ochrida), « le personnel est insuffisant en présence d'une épidémie de grippe très développée ».[idem 4e point]
  • 1er octobre au 18 novembre 1918 : « pour la 57e DI […] il y a 3273 evacuations – 1020 décès enregistrés seulement pour les formations de l'avant ».[idem 1er point]
  • Entrées hospitalières et décès par décades entre le 21 septembre 1918 et le 20 janvier 1919 pour l'armée d'Orient : sont données dans un tableau figurant dans "Les armées françaises dans la Grande guerre" [tome VIII, volume 3, appendice 2, tableau IV, page 530], et je les ai traitées pour obtenir un graphique (en espérant avoir bien compris les notions de "entrées" et "reste en traitement") :
    grippe_1918_tableau.PNG
    grippe_1918_tableau.PNG (16.01 Kio) Consulté 572 fois
    grippe_1918_graphique.PNG
    grippe_1918_graphique.PNG (14.25 Kio) Consulté 572 fois
Et un petit calcul pour finir : pour la période du 1er octobre au 18-20 novembre 1918, les 3 273 évacuations et 1 020 décès des formations de l'avant de la 57e DI (dernier point de la liste) ont représenté respectivement 21 % et 37 % des totaux de l'AFO.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que la 57e DI (dont l'infanterie divisionnaire était constituée des 260e, 371e et 372e RI, 2e B.I.C) a payé un lourd tribut à la grippe !
Cordialement

MFF
Messages : 2
Inscription : ven. juin 29, 2018 4:06 pm

Re: épidémie de grippe en 1918 en Orient

Message par MFF » mer. janv. 06, 2021 4:00 pm

Bonjour,
Je ne m'étais pas connectée au Forum depuis longtemps et je "tombe" sur votre communication.
La grippe de 1918 qui décime l'Armée d'Orient (pour le sujet qui nous intéresse) est en fait la grippe espagnole qui était arrivée pendant l'été en Grèce et, bien entendu s'était propagée dans les armées comme vous le dites, du fait du mauvais état de santé des soldats.
Merci pour les chiffres que vous communiquez et que je n'avais pas trouvé,

Cordialemement,
Martine Fournet-Fayard

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »