Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Parcours individuels & récits de combattants
*ludovic*
Messages : 205
Inscription : mer. juin 15, 2005 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par *ludovic* » jeu. nov. 02, 2006 7:50 pm

Bonjour,
en feuilletant le Tome 1 du tableau d'honneur de la grande guerre, page 297, je me suis aperçu que 2 hommes de troupe et 1 sergent avaient reçu la légion d'honneur, ce qui je pense était assez peu fréquent pour des non-officiers. Il s'agit en l'occurence du caporal Claude GOUTAUDIER du 11ème BCA, du soldat Mathieu JOUY du 22ème RIc et du sergent Emile VARIN du 4ème Zouaves.
J'aimerais savoir si vous aviez d'autres exemples d'hommes de troupe ou de sous-officiers subalternes ayant reçu la légion d'honneur lors de conflit. Je ne parle pas des aviateurs bien évidemment, je sais qu'ils sont nombreux mais plutôt des fantassins, artilleurs etc... et des marins.
Merci d'avance pour vos futures réponses
Cordialement
Ludovic
Montmirail, Croix du Drapeau, Fusiliers marins, De Gironde, Cigognes, etc... : http://bravouresetgrandeursmilitaires.wifeo.com/

Avatar de l’utilisateur
pierret
Messages : 401
Inscription : jeu. févr. 03, 2005 1:00 am
Localisation : BOURG-EN-BRESSE

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par pierret » jeu. nov. 02, 2006 11:11 pm

Bonsoir à vous tous.

Pas de sous-officier subalterne au 133° RI mais un adjudant de réserve, à savoir l'Adjudant Emile SITTLER tombé le 10 février 1915 à La Fontenelle (commune de Ban de Sapt) et qui repose au cimetière militaire de Saint Jean d'Ormont.

Cordialement.

Jean-Louis PIERRET
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"

*ludovic*
Messages : 205
Inscription : mer. juin 15, 2005 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par *ludovic* » ven. nov. 03, 2006 9:10 pm

Bonsoir,
merci pour vos réponses.
Ludovic
Montmirail, Croix du Drapeau, Fusiliers marins, De Gironde, Cigognes, etc... : http://bravouresetgrandeursmilitaires.wifeo.com/

Avatar de l’utilisateur
alain
Messages : 114
Inscription : mer. janv. 05, 2005 1:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par alain » sam. nov. 04, 2006 12:10 pm

Bonjour,
j'ai trouvé le soldat Gourves JM du 60 e RI chevalier de la Legion d'honneur ordre 4921 du 10 mai 1917 .
Mais je n'arrive pas a trouver la raison

Amicalement

Avatar de l’utilisateur
Le Crabe-Tambour
Messages : 360
Inscription : jeu. juin 01, 2006 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par Le Crabe-Tambour » dim. nov. 05, 2006 1:51 am

Bonsoir,

Voici le texte de la citation du soldat GOURVES (de la 1ère compagnie du 60ème RI) portant attribution de la LH :

"Brave soldat grenadier, d'une ardeur et d'un courage admirables, qui a toujours donné l'exemple des plus belles qualités militaires. Le 16 avril 1917, après avoir épuisé toutes ses grenades, s'est élancé le premier dans une tranchée énergiquement défendue, et a mis lui-même hors de combat, après un rude cors-à-corps, un officier et un soldat allemands, assurant ainsi la prise de la position."

Cordialement,

Laurent.

Avatar de l’utilisateur
Daniel Ruis
Messages : 1109
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par Daniel Ruis » dim. nov. 05, 2006 2:21 am

Bonjour Ludovic,

Extrait de l'historique du 9ème R.I.

Amicalement, adichats.
Daniel



HOMMES DE TROUPE DÉCORÉS de la LÉGION D’HONNEUR

Ordre N° 10715 D du 3 septembre 1918
( au titre du Champ de Bataille )

BROUILLAC Antoine, adjudant (active) à la 1ère Compagnie du 9ème R.I. :

« Sous-officier d’élite. Parti au début de la campagne, n’a cessé de faire l’admiration de tous par son sang-froid, son entrain et son audacieuse bravoure. Le 31 août 1918, s’est emparé de haute lutte de cinq mitrailleuses et a fait leurs servants prisonniers. Dans la même journée, son unité étant arrêtée, s’est porté de lui-même en avant à deux reprises différentes pour recueillir des renseignements sur la situation de l’ennemi et a réussi à ramener de nombreux prisonniers. »
Trois blessures. Médaillé militaire pour fait de guerre. Cinq citations
Ordre N° 12303 D
( au titre du Champ de Bataille )


FEYEUX Jean-François, sergent à la 6ème Compagnie du 9ème R.I. :

« Sous-officier toujours au premier rang parmi les plus audacieux. Le 26 octobre 1918, a capturé avec un petit groupe d’hommes, plus de cinquante prisonniers, deux lance-bombes et une dizaine de mitrailleuses. Par son intervention intelligente sur le flanc de son unité, a empêché la fuite de nombreux prisonniers capturés par ses camarades. A reconquis deux canons de 105 pris, puis reperdus par sa compagnie. A délivré un de nos blessés qui avait été abandonné. »
Quatre blessures. Médaille militaire pour fait de guerre. Deux citations.


( Extrait du Journal Officiel du 24 mars 1917 )


VALLOIS Lucien-Alfred, adjudant-chef au 9ème R.I. :

« Sous-officier courageux ; venu, sur sa demande, dans un régiment d’infanterie ; s’est toujours fait remarquer par sa belle attitude au feu. Médaillé militaire au cours de la campagne, a été grièvement blessé le 4 août 1916, en entraînant vigoureusement sa section à l’assaut, sous un feu des plus violent. »
Amputé de la jambe droite.


§§§§§§§§§§§§§§


Historique du 4ème RZ
Sous-Officiers, caporaux et soldats ayant obtenu la Croix de la Légion d’Honneur

- Année 1916 –

PERROTEL Alexandre, Adjudant
PLACHAIRE Fernand, Sergent

( sans plus de renseignements )

CCA_ESAG
Messages : 289
Inscription : mer. mars 01, 2006 1:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par CCA_ESAG » dim. nov. 05, 2006 10:55 am

Bonjour à tous,

On peut ajouter à la liste :
Le Maître-Ouvrier Dumont
Le Sapeur Ygon
19° Bon 2 Cie...
Leur histoire sur
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4813-1.htm

(j'espère que j'ai pas cassé la machine avé le lien...)

Amitiés à tous.
Bernard Giudicelli

*ludovic*
Messages : 205
Inscription : mer. juin 15, 2005 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par *ludovic* » dim. nov. 05, 2006 2:22 pm

Bonjour,
un grand merci à vous tous pour vos réponses. C'est toujours intéressant de lire ces citations. Je ne m'en lasse pas. Si vous trouvez d'autres hommes de troupe ou sous-officiers titulaires de la légion d'honneur, je suis preneur.
Amicalement
Ludovic
Montmirail, Croix du Drapeau, Fusiliers marins, De Gironde, Cigognes, etc... : http://bravouresetgrandeursmilitaires.wifeo.com/

Avatar de l’utilisateur
faurillon 63
Messages : 17
Inscription : lun. sept. 04, 2006 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par faurillon 63 » lun. nov. 06, 2006 2:19 am

Bonjour, bonsoir,

En 1917, un jeune soldat (20 ans) du 63e régiment d'infanterie a été décoré de la légion d'honneur; il s'agit du soldat Jean Morinet.

--------------------------------------------------------------
Morinet Jean
" Soldat d'une bravoure admirable. Le 30 août 1917 étant en sentinelle dans la tranchée de 1er ligne a chargé baïonnette au canon un groupe d'une douzaine d'Allemands qui avaient sauté dans la tranchée; a attaqué avec une telle vigueur qu'il a non seulement dégagé deux de ses camarades, mais encore mis en fuite le groupe ennemi. A été atteint de trois blessures au cours de cette action "
8 septembre 1917
---------------------------------------------------------------

Le sous-lieutenant J Nouillac, relate l'évènement dans son livre "LE SIX-TROIS AU FEU "
je vous joins l'extrait:

-- Un groupe de 3 veilleurs qui d'habitude se tenaient, la nuit, derrière la tranchée, contre le parados, s'étaient réfugiés dans la tranchée même, pendant le bombardement. Les Boches les rencontrent et mettent la main sur deux d'entre eux qui, avant de céder, se débattent avec énergie, témoins les balles de revolver et les coup de poignard qui les blessent. A ce moment le soldat Morinet qui arrive en courant du petit poste voisin, baïonnette au canon, se dresse à un tournant ; il pousse des cris effrayants ; il tire sur le groupe ennemi, puis le charge avec fureur. Les Allemands lâchent leurs deux prisonniers et détalent. de larges gouttes de sang marquent leur piste. Puis Morinet s'imaginant qu'il est de son devoir de donner l'alarme, court au P.C. du commandant de Roffignac et tombe épuisé par trois blessures, en criant: "les Boches sont là "
A-t-il accompli son acte de bravoure avec un sang-froid parfait ? A-t-il agit dans une sorte de frénésie ? les avis sont partagés. Morinet est un bon et simple petit paysan du Limousin, de la classe 17, qui n'a jamais rien fait ni dit de remarquable; mais les témoins , sans disserter sur son cas s'accordent à reconnaître qu'il a été superbe. Le général Baratier et le colonel Besset vont le visiter à l'ambulance; Il a une forte fièvre et il délire; on le croit perdu. Les deux chefs décident qu'il faut donner plus qu'une citation à cet humble, que son courage doit être exalté devant tout le régiment par une récompense singulière : ils lui décernent la légion d'honneur. ---

Cordialement.

Au nom de nos anciens ; Tenace et résolu ! (devise du 63e RI )
Les p'tits gars du Limousin dans la der des ders
http://perso.orange.fr/jlf.site/

devors
Messages : 1
Inscription : mar. avr. 07, 2009 2:00 am

Re: Hommes de troupe et la légion d'Honneur

Message par devors » mar. avr. 07, 2009 4:53 pm

il y a le caporal Maine héros de camerone qui avait fait sébastopol bazeilles et qui est mort comme capitaine dans son...lit

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »