Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Évocation de parcours individuels
Avatar de l’utilisateur
Ph Crozet
Messages : 278
Inscription : mar. nov. 29, 2011 1:00 am

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Ph Crozet » jeu. juin 22, 2017 10:23 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Jérôme,
Comment se passe la procédure de l'annonce d'un potentiel décès, du moins d'une disparition?
Un morceau de réponse...

Image

Amicalement,
Philippe
Amicalement,

Philippe

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8273
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Charraud Jerome » ven. juin 23, 2017 9:42 am

Bonjour
Merci pour le Dalloz, 22 volumes, je vais feuilleter cela.
Merci Phlippe, voilà un morceau de réponse, mais un morceau de choix. Cet été, je ferais le tour de quelques mairies du coin, pour me mettre en quète de ce type de document.

Cordialement
Jérôme

Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Clipperton
Messages : 461
Inscription : sam. févr. 16, 2013 1:00 am
Localisation : Indre
Contact :

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Clipperton » ven. juin 23, 2017 12:35 pm

Bonjour à tous,
Jérôme, voici quelques documents de mes archives concernant des MPLF de l'Indre :

Image

Image

Image

Si cela peut t'aider.
Cordialement.

Didier

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8273
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Charraud Jerome » ven. juin 23, 2017 4:55 pm

Bonjour,
Merci Didier, cela va effectivement m'aider d'autant plus quand je lis 90 et 68e RI ;-)
Amicalement
Jérôme
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Guilhem LAURENT » sam. juin 24, 2017 8:50 pm

Salut Jérôme,
Bonjour à toutes et à tous,

Je ne sais pas si tu as ces infos.

Classe 1911

France métropolitaine
  • jeunes gens inscrits sur les listes de recrutement : 290 249
Liste de recrutement
  • 7e partie : 3 758
Subdivision de Châteauroux
  • jeunes gens inscrits sur les listes de recrutement : 1 670
Liste de recrutement
  • 7e partie : 19
Source : Ministère de la Guerre, Compte-rendu sur le recrutement de l'armée pendant l'année 1912, Paris, Imprimerie nationale, 1913.

Pour rappel
1re partie = jeunes gens déclarés propres au service armé, sauf ceux ayant obtenu un sursis et qui sont classés dans la 7e partie
2e partie = jeunes gens reconnus bons pour le service auxiliaire, sauf ceux ayant obtenu un ajournement ou un sursis et qui figurent soit dans la 6e, soit dans la 7e partie
3e partie = jeunes gens liés au service en vertu d'un engagement volontaire, d'un brevet ou d'une commission, et jeunes marins inscrits
4e partie = jeunes gens exclus en vertu des disposition de l'article 4 de la loi
5e partie = jeunes gens ajournés conformément à l'article 18 de la loi
6e partie = jeunes gens classés dans le service auxiliaire qui ont obtenu un ajournement par application de l'article 19 de la loi
7e partie = jeunes gens ayant obtenu un sursis par application des articles 20 ou 21 de la loi

Ces données m'interpellent. Je m'explique.

Sur les registres matricules de la subdivision de Châteauroux on a pour la classe 1911, 1726 fiches. D'après l'instruction pour la tenue des registres matricules, "le registre matricule comprend tous les jeunes gens qui n'ont pas été déclarés impropres à tout service armé ou auxiliaire". Dans le cas de la subdivision de Châteauroux, leur nombre est de : 1670. La différence entre le nombre réel de fiches (1726) et le nombre de fiche de conscrits déclarés aptes au service armé ou auxiliaire (1670) devrait correspondre aux exemptés suite aux décisions des conseils de révision, qui en application de l'arrêté du Ministère de la Guerre du 15 septembre 1914 sont repassés devant un nouveau conseil de révision et ont été rappelés à l'activité. Une fiche matricule est alors créée par l'administration du bureau de recrutement.

Mais, quand on analyse les fiches matricules de la subdivision de Châteauroux, on se rend compte qu'il y a 1681 fiches (fiches matricules n°1 à 1681) et non 1670 de jeunes gens inscrits sur la liste de recrutement... Les fiches matricules n°1682 à 1726 concernent celles qui ont été créées durant la Guerre.

Les données du Ministère concernant la subdivision de Châteauroux sont-elles fausses ? Si oui, on peut émettre des doutes sur celles qui concernent la France métropolitaine... Ou bien, y a t'il une info qu'y m'échappe ?

Pour info, l'arrêté ministériel du 15 septembre 1914 a été publié au JO le 16 septembre 1914 (page 7937)

Bon boulot Jérôme, et bon courage à toi.

Amicalement

Guilhem

On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8273
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Charraud Jerome » sam. juin 24, 2017 10:58 pm

Bonsoir
L'ami Guilhem écrit peu souvent, mais c'est toujours avec efficacité.
Il soulève une interrogation que je me pose depuis que j'ausculte et saisis dans ma base de données pour pouvoir mieux les traiter: "Est-ce que toutes les fiches sont là?"
Une fois les données saisies, il est aisé de traiter les données.
Ce sont bien 1726 fiches individuelles qui ont été numérisées. Un premier constat fait effectivement apparaitre qu'il y a un décalage entre les numéros de recensement et les numéros de fiches. Pour l'illustrer, je n'aborde que le premier conseil qui eut lieu dans le canton de Buzançais:
Je m'aperçois ainsi que la dernière fiche matricule numérotée 119 a un numéro de recensement 124. On retrouve ce décalage dans chaque canton, ceci confirme qu'entre la liste dressé par le maire au moment du recensement et le passage du conseil de révision, un tri a déjà été effectué.
Pour comprendre ce cheminement, je dois cet été effectuer quelques séances pour accéder aux recensements afin de voir les causes de ce delta.

Là où cela se complique, c'est lorsque l'on analyse les fiches unes à unes.
A partir de la fiche 1682, nous avons effectivement des fiches de circonstance qui ont été créées ensuite. Au nombre de 45, 39 sont des cas d'exemptions, 3 furent intégrés au service auxiliaire et 3 sont sans indications.
Nous avons donc 1681 fiches qui restent, celles-ci respectent l'ordre de passage des cantons et sont numérotées dans l'ordre de 1 à 1681 (sans manques)
1351 sont en service actif (n°1)
44 sont en service auxiliaire (n°2)
61 concernent des EV (n°3)
191 sont ajournés (n°5) à noter que 144 seront aptes l'année suivante
21 sont sursitaire (n°7)
2 sont décédés avant le conseil de révision
1 est rayé car présent dans un autre bureau
47 sont exemptés (sans compter la numérotation au delà de la fiche 1682)
Un cas particulier est la fiche 1671, car bien que recensé par son maire et donc présenté au conseil de révision, ce soldat de Châteauroux est décédé le 3 avril 1900.
Voilà, je viens de faire un rapide récapitulatif des données en ligne et quelque soit la méthode d'auscultation, je n'arrive pas à tomber sur les chiffres du ministère.
2 solutions:
  • Les données départementales et plus précisément les fiches numérisées ne reflètent pas la réalité.
Une petite info que j'ai découvert avec ce dépouillement: l'existence d'une commission au mois d'aout de l'année de conscription afin de rattraper quelques ajournés. Le conseil de révision se tient habituellement au printemps de l'année de conscription (1912 pour la classe 1911), ainsi sur les 191 ajournés du CdR, 21 furent classés dans la 1ère partie à la date du 31/08/1912.

Image

Au final, si je ne savais pas trop comment occuper mes vacances, je sais déjà que la destination va ressembler grandement aux Archives de l'Indre. Merci Guilhem :-)

Amicalement
Jérôme
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

garigliano1
Messages : 671
Inscription : dim. nov. 18, 2007 1:00 am

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par garigliano1 » sam. juin 24, 2017 11:54 pm

Bonsoir Jérôme

As-tu trouvé ce type de documents dans ton secteur?

Image

On y trouve toutes les communes avec toutes les classes concernées y compris les étrangers

Amicalement

yves

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8273
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Charraud Jerome » dim. juin 25, 2017 12:09 am

Bonsoir Jérôme
As-tu trouvé ce type de documents dans ton secteur?
https://forum.pages14-18.com/mesimages/2785/crsel.jpg
On y trouve toutes les communes avec toutes les classes concernées y compris les étrangers
Amicalement
yves
Bonsoir
Merci Yves de me donner des pistes. Pour l'instant, étant à distance des AD, je me suis contenté des fiches matricules. J'ai repéré différentes cotes:
• R585 Recensement cantonal jeunes gens
• R708 Conseil de révision 1912 (Classe 1911?)
• R714 Exemptés réformés classe 1910-1911
• R1413 Récapitulatif dénombrement 1911

Je gagerai bien que le document que tu me présentes est dans une de ces cotes.
J'ai de quoi m'occuper. De plus, il faut que je regarde la presse locale pour les annonces et convocations pour le CdR. De plus, dans celle-ci, je veux regarder si il y a eu du mouvement lié au passage au 3 ans, même si la classe 11 n'est pas directement concernée

Amicalement
Jérôme
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Guilhem LAURENT
Messages : 652
Inscription : dim. nov. 21, 2004 1:00 am

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par Guilhem LAURENT » dim. juin 25, 2017 12:45 am

Salut Jérôme,
Bonsoir à toutes et à tous
[...] Pour l'illustrer, je n'aborde que le premier conseil qui eut lieu dans le canton de Buzançais:
Je m'aperçois ainsi que la dernière fiche matricule numérotée 119 a un numéro de recensement 124. On retrouve ce décalage dans chaque canton, ceci confirme qu'entre la liste dressé par le maire au moment du recensement et le passage du conseil de révision, un tri a déjà été effectué.
Pour comprendre ce cheminement, je dois cet été effectuer quelques séances pour accéder aux recensements afin de voir les causes de ce delta [...]
Ce décalage est normal.
Je viens de regarder vite fait les fiches du canton que tu donnes en exemple. Sur le canton de Buzançais, cinq jeunes hommes recensés sur le tableau de recensement cantonal ont dû être exemptés par décision du conseil de révision. Il s'agit des numéros 11, 42, 52, 82 et 85. Lors de tes recherches aux AD de l'Indre, si tu consulte le tableau du canton de Buzançais tu auras les raisons de leur exemption. Ces hommes ne faisaient pas partis de l'une des sept parties de la liste de recrutement cantonal. Physiquement, la liste de recrutement cantonal est une simple feuille sur laquelle, par canton, est donné sous forme numérique et non nominative le nombre d'hommes présents dans chacune des parties.

Pour les hommes exemptés, aucune fiche matricule n'a été créée en 1912 par l'administration du bureau de Châteauroux. Toutefois, par la suite, et notamment suite au décret du 9 septembre et de l'arrêté ministériel du 15 septembre 1914, il est possible qu'une fiche ait été réalisé, si l'individu est rappelé à l'activité par décision d'un nouveau conseil de révision. Elle sera située en fin de numérotation de la classe.

Exemple : Le matricule 1689, Louis Emile JOFFRE, exempté en 1912. il était inscrit sous le numéro 57 de la liste (tableau de recensement cantonal) du canton de Levroux. Appelé à l'activité suite au décret (erreur il s'agit d'un arrêté selon le JO) du 15 septembre 1914. Sa fiche matricule n'est pas située entre les numéros 56 et 58 du canton de Levroux (ayant dépouillé tu dois savoir quels sont les registres matricules !!! je n'ai pas le courage de chercher...) mais bien avec un des derniers numéros matricules (1689 sur 1726). Elle est créée en 1914 et non en 1912 comme les autres hommes du canton. Il est porté disparu le 17 juin 1915 à Neuville-Saint-Vaast.

Lorsque l'on fait des stats sur une classe d'âge il ne faut pas oublier les exemptés du conseil de révision... sinon les chiffres de départ sont faux... peu de gens le font !

Pour connaître la raison de la différence entre le chiffre officiel donné par le rapport du Ministère de la Guerre et les fiches matricules, il te suffira de faire le lien entre le tableau de recensement cantonal, le procès-verbal du conseil de révision, la liste de recrutement cantonal et les fameuses fiches matricules...

Tu as deux heures...

Ils ont la clim dans la salle de lecture à Châteauroux ?

Bon courage à toi.

A suivre...

Amicalement

Guilhem



On oubliera. Les voiles de deuil, comme des feuilles mortes, tomberont.
L'image du soldat disparu s'effacera lentement dans le coeur consolé de ceux qui l'aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.

jerome72
Messages : 300
Inscription : lun. déc. 07, 2009 1:00 am

Re: Classe 1911 - Chateauroux, une étude au long cours

Message par jerome72 » dim. juin 25, 2017 1:45 am

Bonsoir Jérôme

Je viens de reprendre mes notes sur une commune de Vendée.
Je confirme quelques éléments :

1) Il y a un tableau de recensement communal
liste de recensement établi par le maire (non consulté). Elle contient 15 personnes (d'après le document suivant) et chacun reçoit un n° d'inscription de 1 à 15.

2) Il y a un tableau de recensement cantonal des jeunes gens, par classe
Ce tableau affecte un n° cantonal à chaque personne et indique le n° d'inscription sur la liste communal
Ainsi, je ne retrouve que 14 personnes sur les 15 précédentes (le n°3 est absent).
Le Conseil de révision se déroule le 26 février 1912. Certains sont déclarés "bon service armé", "service auxiliaire", "ajourné", "exempté" et "sursis"
Plusieurs types d'ajournement : médical, demande à passer devant un autre bureau
a) Pour ceux qui sont ajournés pour raison médical, ils passent à nouveau devant le Conseil de Révision le 31/08/1912 qui les maintient "ajourné" ou les classe "bon service armé" ou "service auxiliaire"
b) Pour celui qui est ajourné pour changement de bureau, il passe devant le Conseil de Révision de la ville demandée le 30/05/1912 (pour la classe 1912, de telles demandes passent également le 30/05/1913 quel que soit le bureau Marseille, Tours, Paris, Nantes). Est-ce qu'il y aurait à la suite de chaque Conseil de révision cantonal, un Conseil de révision par bureau de recrutement fin mai ? A chaque fois, cela concerne des conscrits qui sont partis travailler à l'extérieur du département mais dont les parents habitent la commune. Souvent c'est le père ou le frère qui le représente devant le conseil.
c) Ceux qui sont ajournés le 31/08/1912 repassent devant le Conseil de Révision le 03/09/1913. Avec classement en "bon service armé", "service auxiliaire", "ajourné"

3) Inscriptions sur le registre matricule
a) Ceux qui ont été déclaré "bon service armé", "service auxiliaire" par les Conseils de Révision de 1912 et 1913 ont une fiche matricule dont le n° suit l'ordre alphabétique. Ainsi les fiches matricules doivent être établie après la période de service car sinon ceux de 1913 seraient à la suite de ceux de 1912.
b) Ceux qui sont ajournés le 03/09/1913 repassent devant un Conseil Spécial de Révision (changement de nom ?) tous les ans (10/11/1914, 26/05/1915, 12/05/1916, 27/03/1917, 23/05/1918) pendant le conflit jusqu'à être classé en "bon service armé" ou "service auxiliaire", de même pour les exemptés. Le n° des fiches de ses derniers ne suit plus l'ordre alphabétique mais la date de mobilisation.

Sources : http://recherche-archives.vendee.fr/arc ... FRAD085_1R

Amicalement
Jérôme

Répondre

Revenir à « Parcours »